MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Polémique sur le non déclenchement par le préfet de l'alerte rouge mercredi soir


Par - Publié le Jeudi 3 Janvier 2013 à 03:16 | Lu 4366 fois

Polémique sur le non déclenchement par le préfet de l'alerte rouge mercredi soir
Il est 4 heures en ce jeudi matin. Comme beaucoup de Réunionnais apparemment, je ne dors pas et j'écoute l'évolution de la situation sur radio Freedom. Félicitations d'ailleurs au passage à Laetitia qui a assuré l'antenne d'une main de maître depuis 21h et qui restera à l'antenne jusqu'à 5h du matin, permettant à tout le monde d'être informés du moindre arbre abattu ou fil électrique qui traine au sol.

Mais plus la nuit avance, plus les rafales se font fortes et les trombes d'eau s'abattent et plus le standard est saturé d'appels de Réunionnais angoissés à l'idée de devoir partir travailler dans ces conditions.

Le préfet a pris ses responsabilités en n'annonçant pas dès hier soir le déclenchement de l'alerte rouge pour 6h ce matin. Il a préféré laisser les Réunionnais s'endormir dans le doute, reportant la décision à 5h ce matin, à l'issue d'une réunion en préfecture. Mais, en vertu de la règle selon laquelle il faut trois heures entre l'annonce de la décision et le déclenchement réelle de l'alerte rouge, cette dernière ne pourra intervenir avant 8h ce matin !

Entretemps, des milliers de Réunionnais auront pris la route pour aller travailler car Jean-Luc Marx semble avoir oublié que tout le monde n'est pas fonctionnaire, que tout le monde ne prend pas son travail à 8h du matin pour l'achever à 16h. Qu'il y a des milliers de travailleurs qui prennent la route à toutes les heures de la nuit pour se rendre à leur travail, laissant à la maison leurs conjoints qui appellent la radio, apeurés d'avoir laissé leurs époux prendre la route dans des conditions dantesques dans certaines régions.

A-t'il pensé à ces Réunionnais qui habitent dans l'Ouest et qui doivent aller travailler à Saint-Denis, ou inversement, qui ont dû prendre la route de la Montagne au milieu des rafales de vent et du risque de voir un arbre leur tomber dessus, pour probablement apprendre à 5h du matin que l'alerte rouge a été déclenchée et qu'il leur faut refaire le trajet en sens inverse?

Il est facile, a posteriori, de critiquer et accordons au préfet l'excuse qu'il a à faire face à son premier cyclone. Mais il est censé être entouré de spécialistes qui auraient dû le conseiller efficacement...

Croisons les doigts pour qu'il n'y ait pas de victimes du fait des conditions météorologiques car sinon, la polémique n'a pas fini d'enfler !

Selon la dernière carte fournie par Météo France, les prochaines heures vont être terribles. Alors que l'alerte rouge n'a toujours pas été déclenchée !
Selon la dernière carte fournie par Météo France, les prochaines heures vont être terribles. Alors que l'alerte rouge n'a toujours pas été déclenchée !


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par social democrate le 04/01/2013 17:55

L'analyse est tout à fait juste et je la partage car le déroulement crédite cette hypothèse d'une annonce tardive et des conséquences possibles.
A l'inverse imaginons que le Préfet prenne cette décision (annonce le soir à 20 heures d'une alerte rouge à 10 heures le lendemain) et que subitement le cyclone :
1 ralentisse
2 change de direction
Pour le coup c'est l' économie qui en patissait et un ramdan (à juste raison) des entreprises.
En toute modestie la bonne solution aurait été :
- d'indiquer dès 20 heures que si le phénomène maintenait sa vitesse que l'alerte rouge serait effective dès 8 heures le lendemain
- que la confirmation de cette décision serait faite à 5 heures et que toutes les personnes devant partir pour travailler s'informent au préalable avant leur départ (5 heures).
Ce d'autant plus qu'à 5 heures du matin il paraissait inévitable que l'on était sur une hypothèse inchangée (vitesse et direction).
C'est sûr qu'en regardant le temps qu'il fait par la fenêtre de la Préfecture dans la nuit - avec un temps relativement calme - on n'imagine difficelement que dans les hauts (à la Montagne à 23 heures on essuyait des rafales à + de 100kms) il en soit autrement. Cette dernière boutade vaut pour un Cabinet jeune (chose pas dire énarque de surcroît) et inexpérimenté. Comme les choses se sont bien passées au final, on va pas en faire un fromage.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes