MENU ZINFOS
Patrimoine

Pointe au Sel ou de Bretagne


A l’extrême Sud de la ville de Saint-Leu, se trouve la Pointe au Sel. Ce littoral déchiqueté battu par les vagues, semblable aux côtes de France fut nommée Pointe de Bretagne.

Par Sabine Thirel - Publié le Samedi 7 Février 2009 à 08:05 | Lu 1646 fois

Pointe au Sel ou de Bretagne

Déjà au début du XVIIIe siècle, de Feuilly marquait sur une carte de l’île : « ici se fait le sel ».  Les habitants le récoltaient directement sur la falaise de basalte. En effet, l’eau de mer prisonnière des anfractuosités de la roche, s’évapore grâce à l’action du soleil et de la brise régulière à cet endroit. Par la suite, ils utilisaient les « zempones » des feuilles de palmiers. Ces parties de feuilles étaient idéales pour l’évaporation et surtout pour la récolte.

Pointe au Sel ou de Bretagne


La Pointe de Bretagne est l’endroit idéal pour l’installation de salines. Toutes les conditions sont réunies pour  une production importante. Fabriquer du sel professionnellement est une des idées de M. Dussac, usinier de Stella Matutina, sucrerie située sur la colline qui domine la Pointe.

Pointe au Sel ou de Bretagne
Alors de 1942 à 1944, la saline de la Pointe de Sel est construite. En moellons et   pierres de taille sur 2 hectares, 23 bassins suivent le relief pentu. Une arrivée d’eau de mer, une exposition en plein soleil et un petit vent sec suffisent pour produire un sel de bonne qualité.Alors, l’eau pompée directement à la mer, est versée dans le bassin le plus haut où elle stagne puis s’échappe lentement dans le bassin inférieur, où elle s’étale encore avant  de s’écouler dans le bassin situé plus bas et ainsi de suite jusqu'en bas et vers les derniers bassins où le sel fait son apparition. Des « sauniers se relaient pour recueillir le sel, surveiller le déversoir, entretenir les bassins, en particulier celui qu’on appelle « la nourrice » juste avant les cristallisoirs qui donneront, suivant le temps d’attente, sel fin, gros sel ou fleur de sel. » Le sel de surface, appelé aussi fleur de sel, autrefois réservé aux sauniers est devenu un produit de choix.

Pointe au Sel ou de Bretagne

L’architecture du bâtiment où le sel continuait à sécher, épouse le paysage sans gêner le séchage et la cristallisation. Aujourd’hui il abrite le Musée du sel où toute la démarche de la fabrication du sel est décrite. Dans cette structure couverte, les murs et les pierres de taille au sol préservés, sont encore visibles.


Tableau SVT Huile sur toile
Tableau SVT Huile sur toile


Les salines de la Pointe au Sel, très productives pendant la seconde guerre mondiale, ont fourni 250 tonnes. Puis la production a chuté jusqu’à la fermeture de la structure en 1972, reprise par un paludier de Guérande de 1995 à 2001, elle est aujourd’hui gérée par le muséum d’Histoire Naturelle.





1.Posté par meralo le 08/02/2009 14:22

je suis ne a st leu pourquoi aujourd'hui changer ce nom c'etait bien " la pointe au sel " vu qu'il y a le sel !!! de nos jours on change tout max de rennes

2.Posté par Grondin le 14/07/2009 22:27

Je voulais tout simplement dire que ce n'est pas le muséum d’Histoire Naturelle qui gère le site des salines mais c'est l'office de tourisme de Saint-Leu qui le gère et ceci depuis 2004.

Et c'est La directrice du muséum d’Histoire Naturelle qui dirige le musé du sel créé depuis peu.....

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes