MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Plus grave que les émeutes


Par E.A.B. - Publié le Mercredi 21 Novembre 2018 à 14:49 | Lu 850 fois

Hier soir nous avons vécu à la Réunion la quatrième nuit d'échauffourées avec à la clé le décret d'un couvre feu en vigueur encore pour deux nuits.

Étant raisonnable comme la grande majorité d'entre nous, je n'avais pas l'intention d'aller faire un tour au risque de me faire tabasser, alors pourquoi ce couvre feu qui est une privation flagrante de ma liberté de circuler que ne cesse de faire valoir Monsieur le Préfet depuis samedi.

Principales raisons évoquées par Monsieur le Préfet qui me semblent louables : garantir la sécurité de la population et faciliter le travail des forces de l'ordre mises à rude épreuve pour ne pas utiliser le terme alarmiste de "dépassées du fait de l'étendue des troubles".

Pour ce qui est de notre sécurité, ce n'est pour le moment pas la nuit qu'elle est menacée tant que nous restons chez nous mais le jour lors de nos hypothétiques déplacements avec raquette et caillassage à la clé.

D'un point de vue des forces de l'ordre, j'imagine qu'ils ont "carte blanche" pour rétablir le calme, certains critiquerons, d'autres applaudiront, à chacun son opinion.

Dans les deux cas une chose semble PRIMORDIALE pour le gouvernement, que le minimum filtre afin d'éviter un embrasement et la perte du contrôle de la situation.

N'avez vous pas remarqué que très peu d'information filtre et qu'elle est très clairement sélectionnée ? C'est le cas depuis plusieurs années mais là, l'exercice est tellement grossier que ça en est flagrant.

Le plus inquiétant pour nos libertés c'est la censure qui a été mise en place sur les réseaux sociaux depuis hier soir et nous sommes nombreux à nous en être aperçus.
Les photos et commentaires disparaissent en moins de dix minutes avec un message avertissant d'un problème technique ... Les messages ne relatant pas les émeutes ne rencontent miraculeusement pas ce type de problème.

Ce qui serait intéressant de savoir c'est à quel niveau cette censure est mise en place. Je ne pense pas que nous ayons au niveau local l'effectif nécessaire (quoi que), ce qui impliquerait que cela se produise à un niveau plus central et amène à deux autres questions :

- Le Gouvernement craint-il un embrasement au delà de la Réunion avec une perte de contrôle partielle ou totale de la situation comme il y a cinquante ans ? Quand le peuple descend dans la rue sans autre revendication qu'un ras le bol général des institutions élues démocratiquement, il y a effectivement de quoi s'inquiéter.

- Jusqu'où sont-ils prêts à aller dans la privation de nos libertés pour conserver leur contrôle ? Les écoutes, les suicides et les accidents sous Mitterrand nous avaient déjà donnés un avant goût, sans parler plus localement de la triste histoire de la main noire et de feu Paul Verges qui a fini sa carrière parmi les sages du Sénat. L'histoire se répète, seuls les moyens à disposition évoluent.

Nous savions déjà que depuis les attentats de 2015 l'ensemble des moyens digitaux de communication  étaient contrôlés (pour notre bien) mais ce qui s'est produit hier soir était tellement grossier qu'il faut s'interroger et plus certainement s'organiser pour pouvoir continuer à nous exprimer dans le respect des lois de la République, car nous, nous les respectons.
 




1.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 22/11/2018 10:26

pffff encore un qui croit au complot !!!!!!

2.Posté par Elle le 22/11/2018 11:24 (depuis mobile)

@ 1. Ce n''est pas parce qu''on vous dit clairement ce que vous n''avez pas envie de comprendre qu''on théorise sur le complot.
Bonne journée.

3.Posté par Richard Zoreil de Sin Dni le 22/11/2018 13:13

BEABABABABBEEBABABEBABAEEEBABBB
voilà j'ai compris

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes