Courrier des lecteurs

Planteurs et Tereos : Copains comme cochons

Samedi 8 Juillet 2017 - 05:15

Décidément, La Réunion n’est française que quand il s’agit de payer ses impôts… Au moindre conflit il est devenu « normal » de bloquer les routes quitte à asphyxier l’île sur le plan économique. Le pire c’est que ceux qui prennent en otage la population sont protégés par la police ou la gendarmerie… La minorité (ils ne sont que 3 600 planteurs à La Réunion) impose ses règles.

Faisant preuve d’un courage exemplaire, les planteurs préfèrent « planter » l’économie de l’île au lieu de tout simplement s’attaquer à ce qu’ils appellent leur adversaire… TEREOS. Ils auraient pu, par exemple, bloquer la société Eurocanne au Port (qui appartient bien entendu au groupe TEREOS) qui exporte notre sucre roux de qualité et qui fait de ce géant mondial le numéro 1 en Europe. Mais non ! Il vaut mieux s’attaquer à ceux qui ont galéré pendant des années pour trouver un emploi et qui risquent cette fois d’être viré parce qu’ils arrivent en retard…

Il vaut mieux s’attaquer aux commerciaux qui sont pris à la gorge… Il vaut mieux s’attaquer aux personnes âgées et aux enfants qui risquent de se déshydrater dans la voiture… Pourquoi ? Pourquoi ?

La vérité est terrible. Rappelez-vous le dernier conflit entre les pétroliers et les gérants de stations-service. Rappelez-vous la phrase célèbre d’un certain monsieur LEBON : « les pétroliers ne sont pas nos ennemis… ». Pigé ?

Aujourd’hui c’est un peu la même chose : TEREOS n’est pas l’ennemi des planteurs, bien au contraire ! Il faut savoir que TEREOS se présente avant tout comme un groupe coopératif qui rassemble 12 000… agriculteurs ! Ils sont copains comme cochons. TEREOS et les planteurs de cannes profitent de ce système qui consiste à mettre l’économie de l’île sous perfusion : la filière bénéficie de plus de 130 millions d’euros d’aide publique par an ! Et bien entendu, notre géant TEREOS se gave aussi bien de cette aide publique que de son sucre : plus de 100 millions d’euros de bénéfices par an !

Quant aux planteurs ils bénéficient aussi de cette manne publique : vous avez bien lu qu’ils auraient une augmentation de 3 euros par tonne de cannes dans le cadre de l’aide à la replantation… Un cadeau du Conseil Départemental. Etant donné que nous produisons 2 millions de tonnes de canne cela fait un budget supplémentaire de 6 millions d’euros pour nos planteurs. Cette aide généreuse aurait pu servir aux personnes âgées, mais non : il faut aider nos copains cochons !

Et on nous demande d’être solidaires. On nous fait comprendre à la radio et à la télé que sans TEREOS et sans les planteurs notre île, notre belle île, va… mourir !   Imaginez un peu : la filière génère plus de 18 000 emplois directs ou indirects… Nous devons attendre patiemment comme des imbéciles dans les embouteillages.

Et dire que la France est en état d’urgence… Dire que l’article 8 de la loi du 21 juillet 2016 précise que les cortèges, défilés et rassemblements de personnes sur la voie publique peuvent être interdits dès lors que l'autorité administrative justifie ne pas être en mesure d'en assurer la sécurité compte tenu des moyens dont elle dispose. Ne sommes-nous pas concernés par l’état d’urgence ? La Réunion est-elle vraiment en mesure d’assurer la sécurité aussi bien de quelques planteurs qui se pavanent dans un rond-point, que des automobilistes qui sont à deux doigts de péter les plombs ?

Décidément, NON, arrêtez de nous prendre pour des imbéciles en nous demandant d’être solidaires !

SCALPEL
Zinfos974
Lu 1276 fois



1.Posté par Excellent le 08/07/2017 08:46 (depuis mobile)

Perso je ne mange pas de canne mais des fruits et légumes importés de Chine ou Australie ! Canne = dangers: sucre, alcool, tracteurs sur les routes, déchets, débordement dangereux sur les voies + véhicules abîmés. Teréoristes = bon débarras !

2.Posté par Elle le 08/07/2017 09:51

Merci pour ce trait d'humeur qui reflète probablement celui d'une bonne partie des otages. Le syndrome de Stockholm n'ayant pas produit son effet sur moi, je rappellerai juste le code de la route (pour les "autorités intéressées" :

Article L412-1 - Le fait, en vue d'entraver ou de gêner la circulation, de placer ou de tenter de placer, sur une voie ouverte à la circulation publique, un objet faisant obstacle au passage des véhicules ou d'employer, ou de tenter d'employer un moyen quelconque pour y mettre obstacle, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 4 500 euros d'amende.
Toute personne coupable de l'une des infractions prévues au présent article encourt également la peine complémentaire de suspension, pour une durée de trois ans au plus, du permis de conduire, cette suspension pouvant être limitée à la conduite en dehors de l'activité professionnelle.
Lorsqu'un délit prévu au présent article est commis à l'aide d'un véhicule, l'immobilisation et la mise en fourrière peuvent être prescrites dans les conditions prévues aux articles L. 325-1 à L. 325-3.
Les délits prévus au présent article donnent lieu de plein droit à la réduction de la moitié du nombre maximal de points du permis de conduire.

Ok avec post 1 sur téréoristes

3.Posté par . GIRONDIN le 08/07/2017 10:40

GIRONDIN
SCALPEL

BRAVO !!!!!!!

J'ai passé 10 h dans les bouchons/barrages/escargots cette semaine et je ne suis pas payé pour ce temps perdu!

Ce blocages par des patrons bloqueurs est une honte....

La CGTR soutient ces patrons bloqueurs et PAS PAS mot pour les milliers d'employés sur les routes!

BRAVO SCALPEL

4.Posté par VIEUX CREOLE le 08/07/2017 11:14

Monsieur ou Madame "EXCELLENT" " du Post 1 , POUR DEUX RAISONS AU MOINS , JE NE MANGERAI PAS DE FRUITS OU LÉGUMES ( que la Réunion PEUT produire ) : JE LES BOYCOTTE !!! J'ai constaté que je ne suis pas le seul dans ce cas ....
- 1) Ils sont , ,je pense , bourrés d'engrais ou de pesticides : la seule fois où je me suis laissé "avoir" par les " belles carottes d'Australie", a été aussi la dernière car deux ou trois jours aprés, en voulant préparer une salade de carottes , elles se sont aplaties entre mes doigts ,gonflées d'eau ou de je ne sais quelle "saloperie"...
- 2) Je préfère contribuer à la survie de petits maraîchers et producteurs " péi" QUI NE PEUVENT PAS CONCURRENCER ceux de Pays où il n'existe pas de législation sociale ; ils inondent nos grandes surfaces et nos marchés de leurs surplus !! Les gros importateurs et les "grandes surfaces " font leur beurre tout " en prétendant lutter contre la vie chère"!!!! A QUOI SERT "L'OCTROI DE MER" s'il ne protège pas nos maraîchers et producteurs locaux ???
- L A QUESTION EST POSÉE "AUX RESPONSABLES LOCAUX QUI NOUS GOUVERNENT" ET QUI CONTRIBUENT A PÉRENNISER CETTE SITUATION !!![

5.Posté par JORI le 08/07/2017 11:45

BRAVO. +++1

6.Posté par Excellent ! le 08/07/2017 15:42 (depuis mobile)

@ vieux Creole: c''est ce que je dis, nous ne mangeons pas de canne mais des fruits et légumes, la majorité étant importés, alors pourquoi tout ce basard des planteurs ? Qu''ils plantent utile, local, bon pour la santé et nos impôts ! Canne = danger.

7.Posté par klod le 08/07/2017 16:51

té komme le défunt vergés ek vira ................ le monde comme il va . et c'est peut etre bien .OU PAS .

8.Posté par yabos le 08/07/2017 16:53

Ces subventionnés professionnels devraient être poursuivis pour entrave à la liberté de circuler. Gavés d'aide diverses, ils veulent en plus que nous soyons solidaires avec eux. Trop, c'est trop. Qu'ils se reconvertissent dans des cultures rentables (et non aidées) et qu'ils arrêtent d'être des assisté au travers de nos impôts. Tout le monde sait que la culture de la canne n'a aucun avenir. Pourquoi persister et toujours demander des aides supplémentaires.

9.Posté par Titi or not Titi le 08/07/2017 17:05

Excellent !! 👏👏👏

ANouLa©®

10.Posté par Titi or not Titi le 08/07/2017 17:06

Excellent L'Article ! 👍👏👏

ANouLa©®

11.Posté par JOLACAILLE le 08/07/2017 17:36

EXCELLENT cela résume parfaitement une situation lamentable- cela suffit de gaver des planteurs à coups de subventions pour se pavaner en tracteurs énormes et autres 4X4. Il serait temps de se mettre à produire légumes et fruits que nous importons en encourageant les maraîchers locaux

12.Posté par klod le 08/07/2017 19:49

"Il serait temps de se mettre à produire légumes et fruits que nous importons en encourageant les maraîchers locaux"


un bon début de réflexion
pour les "assises " du conseil départementaleux à venir .je dis ca , je dis rien . .

13.Posté par Ma sonnerie le 08/07/2017 20:32 (depuis mobile)

Bof..faut être solidaire plutôt que d écrire au scalpel une.rage d'inexactitudes..

14.Posté par Pffffffff le 09/07/2017 09:01

faudrait il encore s'ils produisent un jour autre chose que de la canne que les prix restent raisonnables, car pour le peu que produit cette ile regardez pour exemple les prix des tomates souvent très chères parce qu’il pleut beaucoup, ou pas assez, ou alors en prévision....d'un éventuel mauvais temps....! tant qu'on changera pas ces mentalités les produits venant de l'extérieur même s'ils ne sont pas top auront encore des beaux jours devant eux!

15.Posté par margouillat974 le 09/07/2017 12:00

@14: d'accord avec vous, mais le "consommateur" est en partie responsable selon l'adage " ce qui ne s'achète pas n'est pas vendu". En d'autres termes, si les consommateurs arrêtent de se précipiter dans les grandes surfaces et retournent sur les marchés forains, peut-être que ça inciterait les planteurs à se transformer en maraîchers? Je "fréquente" aussi les supermarchés et ça me désole de voir des caddys bourrés de mal-bouffe (les nuggets, les saucisses industrielles, les charcuteries bourrées de nitrite sous cellophane, les poulets à 3 euros, les céréales sucrées, chocolatées et les boissons pleines de colorants, aromatisées à l'industrie des arômes de synthèse).Est-ce que plus personne sur cette île ne connait comment cuisiner? Est-ce que les céréales, le lait et le jus d'orange en brick reviennent moins cher qu'une tartine de pain beurré trempée dans un chocolat maison accompagnée d'une orange peî pour un petit-déjeuner? Est-ce par" paresse", par "économie", pour la "nouveauté" que les consommateurs se précipitent dans ces temples de la surconsommation?

16.Posté par polo974 le 10/07/2017 14:12

1. ils demandent 15% d'augmentation quand la filière est à l'agonie.
2. à les entendre, ils gagnent 500 euros par mois, mais arrivent avec ça à générer 4 ou 5 emplois indirects par planteur.
3. que font-ils de l'année, car à part une coupe par an (2 semaines intenses), 2 ou 3 épandages de pesticide et un replantage tous les 4 ou 5 ans, ils doivent bien avoir du temps libre...
4. où étaient-ils quand l'arast a été sacrifiée ? ? ? où étaient-ils quand les employé(e)s de l'arast ont été arnaqué(e)s ? ? ? elle est belle la solidarité des planteurs...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie