Social

Planteurs contre Tereos: La préfecture joue les intermédiaires

Jeudi 8 Juin 2017 - 14:55

14H35 : Le président de la FDSEA, Frédéric Vienne, regrette le choix opéré par la préfecture de recevoir en premier lieu les syndicats d’ouvriers plutôt que le groupe Tereos puisque, dit-il, les revendications des planteurs sont connues et n’ont pas varié depuis deux semaines. Après ce premier tour de table, les représentants du groupe industriel ne sont, eux, attendus qu’à 17H.

14H30 : La préfecture reçoit ce jeudi après-midi les acteurs de la filière canne. Dès 14H30, ce sont les planteurs qui seront reçus en premier afin de réaffirmer leur revendication, inchangée depuis le début du bras de fer : une revalorisation du prix de la tonne de canne de 6 euros là où l’usinier Tereos ne concède pour l’instant que 49 centimes d'effort.

Placée sous l’égide de la médiation préfectorale, cet après-midi de travail doit avant tout calmer les esprits. L’usinier fait face, depuis la semaine dernière mais de façon plus marquée depuis mardi, à un blocage des sites de Bois Rouge par la FDSEA et du Gol par le syndicat majoritaire, la CGPER.

Mardi dernier, lors de la précédente réunion dans les locaux de la Direction de l’agriculture à la Providence, les industriels n’étaient pas venus. Une manière pour eux de marquer leur désapprobation face aux blocages et les "intimidations" exercées, disent-ils, contre les employés de leurs différents sites. Les sites des centrales thermiques (Albioma) et des distilleries (Savanna et Rivière du Mât) sont aussi impactés.

Planteurs et usiniers connaissent tous deux l’importance de trouver un terrain d’entente rapidement, avec pour ligne d’horizon la campagne sucrière qui doit commencer fin juin.
Zinfos974
Lu 1883 fois



1.Posté par gribouille le 08/06/2017 16:40

Pendant ce temps les GROS patron de teréos lé nullement inquiétés, zot y affiche zot mépris et apparemment zot tout seul nana le droit gave et engraisse a zot su le dos le ban planteurs et personne y trouve rien a redire.
Tout la responsabilité de ce merdier y retombe que sur ça nana le dos dans soleil et la pluie toute la journée.
Et quand mi voit certains créole y remette une couche parce-que zot la été pris dans un embouteillage ou bloqué quelque part moin lé sidéré.

2.Posté par LA FONTAINE le 08/06/2017 17:10

L'éternelle histoire du pot de Terre contre le pot de Fer ... mais même si le pot de Terre est fragile, le Fer rouille et pourri ... la Terre elle reste surtout quand elle est chauffée à blanc !

3.Posté par TICOQ le 08/06/2017 18:02

C'est pas TEREOS qui a mis le feu à Beaufonds ! C'est pas TEREOS qui ajoute des ralentissements aux embouteillages ! Quand on place la barre des revendications trop haut dès le départ, ça ne peut que bloquer.

4.Posté par TICOQ le 08/06/2017 18:57

Le syndicalisme est le cancer des entreprises.

5.Posté par Thierry le 09/06/2017 09:20

@ TICOQ, IL Y SYNDICALISME ET SYNDICALISME ...et surtout syndicaLISTE

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter