MENU ZINFOS
Société

Plantes médicinales : Des agriculteurs de Saint-Joseph se lancent dans l'agroforesterie


Les vertus médicinales des plantes endémiques ou indigènes de La Réunion de plus en plus reconnues, trois agriculteurs des hauts de Saint-Joseph se sont lancés dans leur culture en pleine forêt. Un moyen de valoriser la biodiversité mais aussi de la protéger.

Par - Publié le Dimanche 31 Janvier 2021 à 14:10

Une gestion agricole qui préserve la forêt et qui demande un long et harassant travail de défrichage manuel
Une gestion agricole qui préserve la forêt et qui demande un long et harassant travail de défrichage manuel
Zambaville anti-inflammatoire et cicatrisant, Fleur jaune "rafraîchissant", Bois de joli coeur dépuratif également mais aussi agissant sur la bile, Bois maigre diurétique, Bois d’hosto anti-diarrhéique et anti-inflammatoire… A 1000 m d’altitude à Crête 1er Village, trois agriculteurs ont décidé de franchir le pas d’une agriculture basée sur les richesses existantes et sur leur valorisation. Toutes ces plantes qui soignent n’ont pas été introduites mais poussent naturellement dans cette forêt.

Sur 4 hectares loués à un propriétaire privé, Jean-Daniel Turpin, Nicolas Choisis et Grégory Alleyron-Biron cultivent ces plantes endémiques ou indigènes selon les principes de l’agroforesterie à savoir une gestion des ressources naturelles où les arbres tiennent une place centrale. Une innovation ici et à cette échelle. Sur la parcelle, il y a des années, était cultivé du géranium. Jean-Daniel Turpin, 47 ans, lui même agriculteur de père en fils, a rapidement été convaincu et plaide pour "le naturel" d’autant que de nombreuses plantes réunionnaises ont été inscrites à la pharmacopée française. "Pas de produit" et contrairement à une culture classique sur une parcelle agricole, gérées en forêt, les plantes se développent davantage. Une fois récoltées, elles sont vendues en coopérative pour en faire des tisanes. Une activité qui n'est pas encore rentable mais l’agriculteur garde espoir. 

 


Depuis deux ans, deux autres agriculteurs, déjà persuadés des bienfaits de l’agroécologie, l’ont rejoint sur la parcelle. Nicolas Choisis et Grégory Alleyron-Biron portent un projet de culture de plantes médicinales à laquelle ils associent la culture de "plantes endémiques, aromatiques, maraîchères et fruitières en milieu forestier". Leurs tisanes certifiées bio et estampillées de la marque "Esprit Parc National" sont déjà commercialisées. A terme, les deux agriculteurs souhaitent diversifier leurs activités pour montrer aux pouvoirs publics notamment que l’ "on peut vivre et créer de l’emploi" , une sorte de pépinière d'activités agroforestières, explique Nicolas Choisis , 31 ans.

Le Parc National de La Réunion les accompagne dans leur projet. La parcelle se situant à proximité de l’aire protégée, les enjeux sont multiples. Ces agriculteurs participent à la lutte contre les espèces invasives comme le longose ou le raisin marron. "Si on laisse ces espaces à l’abandon, de toute façon la forêt va être colonisée par ces espèces invasives", explique Arthur Herbreteau, chargé de mission agro-environnement au Parc national. "L’intérêt de ce type de projet c’est vraiment de développer la gestion qui permet de bloquer le front de progression de ces espèces exotiques". Par leurs activités, Jean-Daniel Turpin, Nicolas Choisis et Grégory Alleyron-Biron luttent contre l’érosion et valorisent la biodiversité.

La démarche innovante n’est pas passée inaperçue. Une caméra de l’émission "C’est pas le bout du monde", animée par Sébastien Folin, a fait le déplacement ce mercredi. Le reportage sera diffusé sur France 3 prochainement. 


En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Le Jacobin le 31/01/2021 15:13

Brava
Moi la fé !

2.Posté par martin lane le 31/01/2021 15:37

Bientôt racheté par les grands labos en mal de " green-wasching " ?

3.Posté par Aïl landeur le 31/01/2021 15:44

Bravo à eux.
La richesse de la Réunion se situe dans ses plantes.. Trop longtemps délaissées.

4.Posté par klod le 31/01/2021 16:11

ha, du vrai et bon "nou la fé" …………… c'est rare !

5.Posté par " VIEUX CREOLE " le 31/01/2021 17:49


-------- EXPERIENCE A SUIVRE ! !

6.Posté par Nono le 31/01/2021 18:12

Oté crole bravo

7.Posté par Kayam 🖊 le 31/01/2021 21:06

KayaM
Belle initiative. Certaines plantes pourraient venir agrémenter cette forêt :

1 pié gouyav maron. , y fé du bien kan y bwoir kom dolo

nou nara bezoin plantain pou lav noute zié...pou woir inpé pli klèr

guérivite ou bien yapèl ali col-col ou bien enkor flak mé in conseil : lav pa zot avec si zot nana lalergie pikir moustik...zot y regrète zot farce !!

la verveine citronnelle...quel délice ! sauf ki fo avoir la main pou fai pousser é y fo payé a li, impérativement. Donc 1 piès' dan la tèr avant planter dan lendroit zot la choisi

du bétel marron

les petites fraises péi des bois 😋avec les épines qu'on cueille dans la rosée ; en + ça pousse vite

1 pié cerise côtelée - feuille contre la fièvre

8.Posté par Zarin le 31/01/2021 23:42

En France, la première législation d'envergure sur l'agroforesterie a été prise à Mayotte par l'ordonnance 92-1140 du 12 octobre 1992 relative au Code forestier applicable dans la collectivité territoriale de Mayotte (J.O. 16 octobre, p. 14446, et qui figure maintenant sous le titre de Code forestier de Mayotte dans le site légifrance).

Wikipédia

9.Posté par Yabeleso le 01/02/2021 07:22

Bientôt on n'aura plus le droit d'aller dans la forêt parce que sera à zot comme à Langevin !!

10.Posté par Pascale le 01/02/2021 12:24

Ils devraient aussi se lancer dans la culture du figais MDR pour que nos étales vendent ces fruits rares et goûteux MDR :)

11.Posté par jojo de braspanon le 01/02/2021 13:02

argent un jour argent tjs!!! c'est que du biz et rien d'autres pour engraisse encore les voraces, et interdire la forêt au autres.

12.Posté par Bleu outre mer le 01/02/2021 17:22

C'est une belle et bonne initiative, fait plaisir du vrai nout lafé.......
7.Posté par Kayam
Le bétel lé bon pour le foie.....

13.Posté par bibik le 02/02/2021 19:12

l'agroforesterie c'est une pratique agricole respectueuse à l'intérieur d'un espace forestier, sans atteinte à l'habitat "naturel". Là il s'agit de planter des espèces endémiques sur une parcelle en friche... non pas pour reconstituer le milieu forestier et y développer un agroforesterie ( ça prendrait beaucoup de temps), mais pour revendre le produit de ces plantations en tisanerie. i plante pou revendre. c'est de la Sylviculture.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes