Politique

Plan Action coeur de ville : Les projets présentés par les quatre communes réunionnaises retenues

Jeudi 5 Avril 2018 - 10:24

Comme nous vous le rapportions dans nos colonnes la semaine dernière, quatre communes de l'île (Le Port, Saint-André, Saint-Joseph et Saint-Pierre) ont été retenues parmi les 222 communes françaises dans le plan de revitalisation des centre-villes. Pour rappel, ce programme de cinq milliards d'euros baptisé "Action coeur de ville" vise à acquérir et réhabiliter des logements, à améliorer leur performance énergétique et rééquilibrer les conditions d'implantation avec la périphérie.

Pour intégrer ce plan, et comme nous l'ont expliqué les municipalités du Port, de Saint-André et de Saint-Joseph, les communes ont dû présenter un dossier avec les premières esquisses des projets qu'elles souhaitaient mettre en oeuvre pour réaménager leurs centre-villes, avant une validation par le ministère de la Cohésion des territoires.

Du côté de la mairie du Port, on se félicite bien évidemment d'avoir été retenu dans ce plan, "une véritable opportunité pour la ville d'avancer sur ses projets structurants". La municipalité observe depuis plusieurs années sur son territoire un phénomène de décroissance urbaine avec une perte d'attractivité, une population en baisse et vieillissante et un manque d'économie urbaine.

Pour redonner un second souffle à son centre-ville, la commune entend se baser sur deux leviers d'action : recréer de l'attractivité résidentielle par la revitalisation de son centre-ville et de son front de mer et diversifier la base économique portoise avec des services aux entreprises, aux ménages mais aussi tertiaires.

À ce titre, et avec la manne apportée par le programme "Action coeur de ville", la commune entend finaliser deux grands projets : "Les Portes de l'Océan", déjà en phase pré-opérationnelle, et la "Friche culturelle et économique". Le premier est un pôle touristique économique, situé au Port-Ouest, qui vise à valoriser la façade portuaire et créer de nouvelles perspectives d'ouverture de la ville vers l'océan. Les Portes de l'Océan s'articuleront notamment autour de logements de standing et d'espaces de bureaux urbains, de restaurants, de commerces ou d'hôtel.

Le second projet, la friche culturelle et économique, est composé de cinq îlots (locaux de l'ancienne poste et le square Pierre Sémard, la place des Cheminots et les maisons du chemin de fer, la longère, les quais et les Grandes Maisons d'ingénieurs. Sur ce périmètre, la commune souhaite "valoriser les bâtiments et espaces existants, hérités des anciennes activités portuaires et du chemin de fer qui les irriguait". "Cette redynamisation intégrera également le parc boisé, qui a besoin d'un petit lifting", ajoute la mairie.


Retenue également dans le plan Action coeur de ville, la commune de Saint-Joseph, attend également beaucoup de ce dispositif. "Outre la réhabilitation et la restructuration de notre centre-ville, ce plan favorisera un développement économique et commercial équilibré" du territoire explique la municipalité dirigée par Patrick Lebreton. Cela passera par un renforcement de l'attractivité commerciale du coeur de ville en complémentarité avec les Terrass (Terres d'Activité du Sud Sauvage), l'accueil de nouvelles enseignes, la restructuration des moyennes surfaces alimentaires existantes, sans oublier la mise en oeuvre de la rénovation des façades commerciales grâce au Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce (FISAC).

La ville compte aussi développer l'accessibilité, la mobilité et les connexions avec la restructuration de sa gare routière et la mise en place de navettes "cœur de ville" et "cœur de ville /Terrass" et la structuration de sa future rocade, le fameux "Ring",  en créant des places de stationnement autour cette infrastructure routière.

La mise en valeur de l'espace public et du patrimoine saint-josephois ne sera pas oublié : il est prévu d'aménager dans le cadre du plan Action coeur de ville les espaces autour de la Halle et de la place de la mairie, mais aussi l'axe nature-culture vers la Caverne des Hirondelles et aux abords de la Rivière des Remparts. La création d'un pôle culturel à proximité de l'usine du Piton est aussi à l'étude par l'équipe municipale.

Voisine de Saint-Joseph, la commune de Saint-Pierre n'a pas souhaité communiquer pour le moment sur les projets qu'elle a présenté pour être retenue parmi les 222 communes françaises inscrites au plan, préférant attendre la constitution du comité de projet "avec le représentant de l'État et les financeurs de ce plan" : "nous sommes au tout début de la phase dite de préparation du projet, destinée à effectuer un repérage des actions prêtes à être engagées dès cette année. Comme le prévoit le plan, les actions prioritaires doivent porter sur 'l’acquisition et la réhabilitation de logements' et 'l'amélioration des conditions de vie des habitants' (...) Vous en saurez plus à l'issue de cette première étape". On le savait déjà, merci...

Enfin, du côté de Saint-André, son maire Jean-Paul Virapoullé salue cette "bonne" initiative du gouvernement. "Nous avons déposé notre candidature auprès du préfet le 15 février dernier et nous avons appris il y a quelques jours que notre commune figurait dans ce plan. En plus de l'ANRU, nous allons bénéficier d'un crédit dont nous ne connaissons pas encore le montant : il sera annoncé prochainement par le ministère", se félicite JPV.

Le premier édile saint-andréen tient à féliciter ses équipes pour le travail effectué et notamment le service de l'aménagement de la commune pour sa "réactivité". Il ajoute : "nous sommes élus depuis 2014, et en trois ans sur le centre-ville, entre le giratoire jusqu'à l'église, nous avons permis la création de plus de 300 emplois. Il faut aller beaucoup plus loin et réfléchir à amener des services de médecine, de loisirs, de culture et bien sûr toute forme d'activité économique qui vont attirer les populations de Saint-André et des communes limitrophes. Cette manne va nous aider à rendre le centre-ville de Saint-André plus dynamique que jamais".

"Lorsque nous recevrons la lettre du ministre, nous réunirons les commerçants pour leur expliquer qu'il faudra être ambitieux, réalistes, visionnaires et courageux pour transformer Saint-André dans les 10 ans qui viennent, avec une tranche opérationnelle dans les cinq prochaines années. Voilà pourquoi nous sommes heureux d'avoir été retenus", termine M.Virapoullé.
 
SI
Lu 8593 fois



1.Posté par ZembroKaf le 05/04/2018 15:23

En fait les projets les plus avancés sont ceux du 1 "Le Port" 2 "Saint Joseph/Saint André"....à la ramasse Saint Pierre on a déposé un dossier
:"nous sommes au tout début de la phase dite de préparation du projet, destinée à effectuer un repérage des actions prêtes à être engagées dès cette année.
...en fait donn' à nou larzan...na voir' après !!!

2.Posté par GIRONDIN le 05/04/2018 21:20

1.Posté par ZembroKaf
..... destinée à effectuer un repérage des actions prêtes à être engagées...

Si tu peux traduire !?? Si les actions sont prêtes il fait les repérer d'après toi ??? 🤭

3.Posté par Saint-Andréens le 05/04/2018 22:50

"Il faut aller beaucoup plus loin et réfléchir à amener des services de médecine, de loisirs, de culture et bien sûr toute forme d'activité économique qui vont attirer les populations de Saint-André et des communes limitrophes. Cette manne va nous aider à rendre le centre-ville de Saint-André plus dynamique que jamais".

Certainement, car ce n'est pas avec les commerçants arriérés du centre ville avec leurs commerces d'un autre temps qui ouvrent 9h et ferme à 12h et de 14h à 17h, que ça va attirer les gens, ça a tendance à faire fuir les clients surtout qui vont au centre commercial de Sainte-Suzanne...

Saint-André a besoin d'un grand centre commercial. Nous ça fait longtemps que nous n'allons plus dans les quincailleries archaïques de la ville. Nous allons à Sainte-Suzanne, en plus c'est ouvert le dimanche jusqu'à 18 h...

4.Posté par ZembroKaf le 06/04/2018 10:23

@2 "GIRONDIN"
Je n'ai fait que reprendre "cette citation" un peu alambiquée des services de notre "Capitale du Sud et même mondiale" !!!
En fait d'après "mes sources" Saint Pierre a déposé un dossier à la demande de la sous-préfecture...sans véritable projet comme "Le Port"...c'est pèle-mêle de "projets" sortant des tiroirs...( comme dirait Julien Cazarre de J+1 de Canal...il y a le foot et la Ligue1...lol !!!)

5.Posté par huguette le 06/04/2018 10:29

Pourquoi ne pas commencer par ramasser toutes ces decharges illegales sauvages

ou il y a des voitures et meme de bus marchines a laver ect ect


6.Posté par TICOQ le 08/04/2018 05:52

VIRAPOULLÉ n'est pas maire depuis 2014 seulement. Il l'a été de 1972 à........2008 ! Un véritable règne au cours duquel il a laissé le centre ville se dégrader jusqu'à ce qu'on peut en voir aujourd'hui, c'est à dire un quartier à l'africaine, sale, vétuste, où se côtoient de jeunes désoeuvrés bourrés ou zamalés ou les deux, et une population attirée par les minimas sociaux. Rien d'attractif. Des millions ont déjà été engloutis dans la maison Valliamé, dans le "Colosse" (qu'il faudrait raser et reconstruire), le réseau d'évacuation des eaux pluviales est moribond comme celui de l'eau potable et dans les rues il ne manque que les poules qui vont avec les nids.. Les seuls qui peuvent se réjouir sont les bénéficiaires de logements sociaux, le fond de commerce électoral. Et c'est lui, JPV, qui demande aux St-andréens d'être "ambitieux, réalistes, visionnaires et courageux" !

7.Posté par Réveillez vous le 08/04/2018 07:44

"nous allons bénéficier d'un crédit"


ben oui super...un crédit encore .....avec de beau intérêt a payer .....
par les impots qui vont donc augmenter....

Peut etre même qu il prendront avec taux variable....pour le fun ...


merci Jean-Paul Virapoullé pour cette "bonne" initiative du gouvernement
la gestion du pays par les régions et autre est une catastrophe

8.Posté par Jp le 08/04/2018 09:23 (depuis mobile)

A saint pierre, réhabiliter toutes les maisons pourries de terre sainte !!!!!

9.Posté par klod le 08/04/2018 09:53

Robert didier va continuer a dire son mantra : " l'état a laché la RUN" ou changez de religion ?

10.Posté par Saint Andréens le 08/04/2018 10:47 (depuis mobile)

Notre ville de saint André est une commune qui est restée figee dans les années 1970. Même l 'Entre Deux est largement en avance sur nous.

11.Posté par JORI le 08/04/2018 12:36

9.Posté par klod le 08/04/2018 09:53
Il va continuer à dire son mantra puisque ce n'est pas lui qui a reçu les fonds. Contrairement aux fonds alloués au Programme d'investissements d'Avenir (PIA). Mais là non plus, il n'a pas changé de religion. C'est tout simplement de la politique politicienne pour continuer à exister!!. MDR

12.Posté par Grangaga le 08/04/2018 14:38

"dans les rues il ne manque que les poules qui vont avec les nids.."

Nou la bézwin ankorr' noutt' poul' .....nwarr' péï, po sèr'viss' oté..........Post 6.
Di a li alé rodd' d'ott' z'........"animo", ayèrr'.........
Y fo d'z'otruss', z'éléfan, d'nyiou po bouss' bann' trou là............

13.Posté par st-André 1 le 08/04/2018 15:15

@ post 6 TICOQ : ce n'est pas tout à fait vrai ce que vous dites. Virapoullé n'a pas laissé le centre ville se dégrader. Il l'a refait, aménagé et agrandi depuis qu'il est maire. Je me souviens fin des années soixante dix, j'étais encore enfant, le centre-ville ce n'était qu'une rue qui partait de l'église pour aller jusqu'au collège Joseph Bédier en passant par la mairie, tout ça sur une longueur d'à peu près 500 mètres. Tout autour ce n'était que champs de cannes et friches. Au début des années 80, le centre-ville s'agrandit, avec l'avenue de La République, le centre commercial Euro 2000, les arcades, le lycée Perrin,...

Tout ça était nouveau, fleuri, propre, les St-Andréens aimaient leur cadre de vie tranquille. Mais après tout ça a changé, Virapoullé voyant la menace du parti communiste qui ne cessait de grappiller des voix à St-André, s'est accoquiné avec d'autres français de l'Océan Indien qu'il a fait venir en masse pour s'assurer un réseau d'électeurs. Ce qui ne l'a pas empêché de perdre en 2008. Ces nouveaux arrivants français sont souvent très natalistes, vivant d'aides sociales et il faut défigurer de plus en plus la ville pour loger tout ce monde.

Voilà pourquoi St-André s'est dégradé et n'avance plus. Maintenant, vous pouvez changer de maire, de parti politique, vu les conditions, ce sera toujours la même chienlit. Eric Fruteau, qui venait d'être élu maire en 2008, a été sous la pression de ces nouveaux arrivants à qui il avait fait des promesses, et pour essayer de tenir ses promesses leur a donné tous les logements du Quartier Fayard qui venaient de sortir de terre...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter