MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Plaidoyer pour la Fraternité


Par Père Stéphane, sj - Publié le Vendredi 29 Juillet 2016 à 18:08 | Lu 1058 fois

Plaidoyer pour la Fraternité
Nice, Saint-Etienne-du-Rouvray… Une litanie impitoyable dont nous ne pouvons prévoir la longueur. Chaque drame demeure cependant à jamais unique, comme est Une et indivisible l’humanité de toutes les personnes impliquées dans l’événement. Jacques, Adel… Le premier est mort en martyr, le deuxième abattu par les forces de l’ordre. Et pourtant la même humanité les habitait l’un et l’autre. Jacques était à l’automne d’une vie accomplie dans le don de lui-même, l’écoute et le service. Adel, au visage encore enfantin, n’avait pas où aller, rien à construire, tout livré au chant de sirènes seulement capables de lui promettre une mort de martyr… Gâchis, gâchis d’humanité pour eux, et plus encore pour nous ! C’est la mort qui les a fait se rencontrer, et non pas la Vie. C’est sous le masque de la déshumanisation que le drame s’est noué.

" A qui la faute ? ", chantait Maxime le Forestier, pour ce frère qu’il n’a jamais eu. Et la chanson se termine par : " Ici quand tout vous abandonne, on se fabrique une famille ". Quand l’avenir n’est pas synonyme de promesse pour un jeune, que se passe-t-il dans sa tête ? Ghaleb Bencheikh, islamologue, dans son intervention à l’ancien hôtel de ville de Saint-Denis, la semaine dernière, a cru bon de rappeler la Marche pour l’égalité de 1983. J’étais au côté des Beurs, ces jeunes Français de mon âge nés de parents Maghrébins (majoritairement Algériens), immigrés en France dans les années 1950-1960. Leur traversée du pays, de Marseille à Paris, avait pour slogan Touche pas à mon Pote ! : " Arrête de nous rejeter, de nous regarder de travers, de nous cantonner aux marges de la société… ". Vingt ans plus tard, les banlieues des grandes villes étaient en feu ! En 2005, Adel avait environ huit ans…

Ne dit-on pas que la jeunesse est l’avenir d’un pays ? Alors osons regarder en face les vraies questions, sans détour, sans recherche de justification ni d’accusation. Il y a déjà suffisamment longtemps que nombre de chercheurs en sciences humaines et sociales ont démonté tous les mécanismes humains, politiques, économiques et culturels à l’œuvre dans les phénomènes d’errance sociale, de marginalisation, d’isolement et de radicalisation, pour nous sortir des discours inopérants du choc des civilisations et des guerres de religion. Arrêtons de perdre du temps ! D’autres générations montent. Ne les laissons pas grandir dans la haine de soi, le non-sens de l’existence, le sentiment d’inutilité…

Ce n’est pas de gardiens de la paix dont nous avons le plus besoin, mais certainement d’éducateurs et d’éducation. Qu’il s’agisse des parents, des maîtres d’école, des professeurs, bref de tous ceux qui accompagnent la croissance d’un enfant, tous ont à transmettre le respect de soi-même et de l’autre, la reconnaissance de la dignité inaliénable de chaque personne, l’apprentissage du savoir être et du savoir vivre en société. Oui - mais à condition quand même - que les ingrédients du " Faire société " soient réunis, c’est-à-dire la vision commune, le projet qui rallie et motive l’envie de faire quelque chose ensemble, de partager la fierté de ce à quoi tous participent. Et la recette n’est pas nouvelle, c’est en particulier celle de l’éducation populaire, longtemps érigée en dogme sous la figure tutélaire de Condorcet. Il n’y a pas d’autre chemin que celui de la Fraternité !

Père Stéphane, sj




1.Posté par Eno le 29/07/2016 18:57

Ils sont des milliers, des millions, des milliards, hommes, femmes, enfants à être victimes d’exclusion, de rejet, d’humiliation. Montrés du doigt, subissant les inégalités sans pouvoir faire respecter leurs droits, les étrangers supportent le poids d’une société qui les met à l’écart et les accable.
Je refuse de me résigner et crois en un avenir commun où chacun aura sa place, pour vivre, dans la dignité et la sécurité, quelle que soit son origine et ses convictions.

Parce que nous sommes tous, des Êtres Humains, construisons le monde de demain, un monde d’acceptation de l’autre, un monde fraternel, juste et solidaire.

2.Posté par kld le 29/07/2016 19:46

des "damnés de la terre " ( à lire , le grand Frantz Fanon ) ..oui mon Père .................c'est complexe , non ?

vive les "citoyens du monde " avec leur "citoyenneté locale" et le respect du à chaque personne nait sur cette Terre , n'est il pas , en le "Christ", comme vous dites ? .

3.Posté par L''''''''''''''''''''''''''''''''INSOUMIS le 29/07/2016 21:20

2.Posté par kld le 29/07/2016 19:46

des "damnés de la terre " ( à lire , le grand Frantz Fanon )

LOOOOOOOL ....!
KKLD, T'en fais exprès ou quoi ...!

Ce type n'était qu'un petit traitre (du FLN), grand mytho et l'archétype du bobo-gaucho avant l'heure....

Ce genre d'individu aurait sans doute soutenu DAESH de nos jours....?

Le "grand" frantz fanon .... t'as du confondre avec ton grand pote boudarel ...non ???


4.Posté par kld le 29/07/2016 21:50

pov insoumis , la caricature du "natio" content de lui , ........."peau noir et masque blanc" , ..belle analyse de la colo.non , tu l'as lu , mon bon ?


ha les "natios" , ils participent au chaos actuels comme à chaque période de trouble ( Dreyfus , pétain , OAS ........) non , je ne synthétise pas .............. toujours les memes , des manichéens, on les connait .............

5.Posté par kld le 29/07/2016 21:59

si un comique comme "l'insoumis" pense que Fanon , le grand Fanon , aurait soutenu les extrémistes de daesh ........le compte est bon ........... encore une caricature manichéenne à la "dupont la joie" , de ceux qui participent au chaos de la France ...............laissons les , les memes , à chaque époque, rien de nouveau .

6.Posté par vanille le 30/07/2016 07:38

vive les "citoyens du monde " avec leur "citoyenneté locale" et le respect du à chaque personne nait sur cette Terre , n'est il pas , en le "Christ", comme vous dites ? .

KLD tu peux traduire, je n'ai strictement rien compris. Evite de te la jouer "grand littéraire" ça te rend plus ridicule que tu n'es déjà.

7.Posté par patous974 le 30/07/2016 09:05

La fraternité il n'y a que ça de vrai, les Frères Musulmans seront d'accord avec vous.

8.Posté par kld le 30/07/2016 15:59

no need "traduction" , comme disait un copain .

9.Posté par Vieux Créole le 31/07/2016 10:23

ENFIN ! DES REMARQUES DE " NOé" QUE J'APPROUVE TOTALEMENT AVEC SATISFACTION ET PLAISIR !! J' ESPÈRE EN LIRE D'AUTRES AUSSI " SENSÉES" , BIENTÔT !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes