Société

Place à plus de répression dans les réseaux de transports urbains

Vendredi 31 Mars 2017 - 10:19

Place à plus de répression dans les réseaux de transports urbains
Une importante opération de lutte contre la fraude dans les bus a été organisée hier dans quasiment tous les réseaux de transports de l’île.

Selon les informations du Quotidien, des centaines d’agents de contrôle ont procédé à des vérifications auprès des usagers des réseaux Citalis, Altanéo, Estival, Car Jaune ou encore Kar Sud.  

Des contrôles réalisés dans un contexte de fraudes de plus en plus marqué et qui coûtent chaque année plus de trois millions d’euros.

Un coût supporté aussi bien par les collectivités locales que par les usagers, rapporte dans ses colonnes Le Quotidien et qui ne participe pas "à l’amélioration de la qualité des services".

Pour mettre fin à ces fraudes, la répression a été renforcée. Ainsi, un resquilleur multirécidiviste peut être poursuivi pour délit de fraude pour habitude au bout de cinq infractions commises sur une année.

De plus, et depuis la mise en place d’un nouveau cadre réglementaire le 22 mars 2016 suite aux derniers attentats en France, une personne qui ne pourra pas justifier son identité se verra attribuer une amende de 11 euros.

Les services peuvent également lancer des enquêtes administratives à l’encontre de personnes "occupant des emplois sensibles au sein des entreprises de transport et les contrôleurs peuvent aussi utiliser et exploiter des images vidéo", ajoute Le Quotidien.
Lu 3706 fois



1.Posté par Zarin le 31/03/2017 12:28

Quelques "Frères" ? Non ! Beaucoup...

2.Posté par J M H le 01/04/2017 01:25

a la casud sur le réseau carsud je denie le droit aux controleurs de verbaliser qui que c soit. quand il s'ait de verbaliser ya du monde. mais quand il s'ait d'apporter une reponse a une reclamation suite a un service partiellement effectué il n'y a personne. reclamation deposée le 5 decembre et pas de reponse. je vous denie le droit de verbaliser quand on voit de 70% des chauffeurs ne donnent pas de tickets aux passagers même quand les passagers reclament leur ticket. je vous denie le droit de verbaliser puisque le reseau n'est même pas structuré : pas de poteaux d'arret avec es horaires. pas de signalétique adaptée sur les lignes passant a tel ou tel endroit.
mettez vous au boulot. au lieu de faire de la répression faites d'abord tout le travail en amont sur le réseau carsud. si vous savez verbaliser, vous devriez aussi savoir comment faire pour structurer les équipements du reseau une bonne fois pour toutes

3.Posté par Laurent le 02/04/2017 00:01

Honte à la dame qui a verbalisé une dame âgée parce qu'elle n'avait un titre de transport sur le réseau citalis !!!! Vu à la télé , elle aurait pu lui donner un avertissement , mais non , il fallait absolument faire un exemple devant la caméra ! Madame le contrôleur du réseau citalis j'ai honte pour vous !

4.Posté par Zarin le 02/04/2017 10:07

@3.Posté par Laurent le 02/04/2017

"À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire"

5.Posté par chauffeur le cars le 23/04/2017 18:08

bientôt on va nous dire que c'est la faut au fraudeur que les condition de travail des conducteur régresse.
a citalis le tiquer de bus est mal fait tout nouveaux clients 8 sur 10 mettrons le tiquer ds le mauvais sens, car ils on tous le réflexe de mettre le coter en biseau ds l’appareil et bien sur le tiquer ne composte pas (serte il est écrie en touts petit coter a composter) .
et la le contrôleur arrive et lui donne son pv de bienvenu sur le réseaux cilalis
chaque bus citalis porte une balise gps alors inutile d'appeler citalis si le bus n'est pas passé (ils son les premier a le savoir) appeler plutôt une radio bien connus si vous voulez que les choses change.
y en aurais trop a dire. courage au conducteur si mal considéré ds cette entreprise.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter