MENU ZINFOS
Société

"Pitons, cirques et remparts" : Ce patrimoine exceptionnel fête ses 10 ans de labellisation


L’inscription du bien "Pitons, cirques et remparts" sur la liste du patrimoine mondial fête ce samedi ses 10 ans. La beauté de ses paysages et son exceptionnelle biodiversité sont encore à préserver.

Par - Publié le Samedi 1 Août 2020 à 08:24 | Lu 1185 fois

De hauts remparts imposants, des pitons verdoyants, anciens édifices volcaniques, mais aussi des enceintes naturelles qui font écho à une richesse extraordinaire dont les plus connues Mafate, Cilaos et Salazie…Le 1er août il y a 10 ans marquait la reconnaissance d’un patrimoine réunionnais reconnu au niveau mondial. Au total, plus de 100 000 hectares, soit 40 % de l’île, inscrits dans un Bien inestimable qu’il revient au Parc National de La Réunion de gérer. L’établissement public a également pour mission de le protéger et de le valoriser. Des missions que doivent aussi s’approprier davantage la population, a rappelé Jean-Philippe Delorme directeur du Parc national. 


Pèsent sur ces paysages "d’une beauté naturelle et d’une importance esthétique exceptionnelles" et sur cette biodiversité avec "un degré d’endémisme élevé " - deux critères qui ont permis la labelisation de l’UNESCO- des menaces. Les espèces exotiques envahissantes constituent un ennemi à ne pas sous-estimer. Begonia, choka vert, ajonc d’Europe ou encore raisin marron prennent le pas sur les espèces indigènes et endémiques. 

La forêt de nuage, forêt humide de montagne en milieu tropical, constitue non seulement une exception au sein de l’archipel des Mascareignes mais aussi au niveau mondial. Dans les fourrés que l’on retrouve entre 1 000 et 3 000m d’altitude se cachent des trésors. Branles verts et blancs, petit et grand des hauts, ti bois de rempart, fleurs jaunes, ambavilles offrent un milieu naturel aux oiseaux forestiers et aux insectes. Pour Fabrice Boyer, responsable de l’antenne sud du parc National, " le monde du minuscule côtoie la rareté avec un taux d’endémisme record". 

Un monde qu’il s’agit de préserver sans interdire l’accès, confirme le directeur du Parc National. Les sentiers de randonnée y participent à l’image de l’ouverture d’ici juin 2021 du sentier marron Grand Coude. "Il y a effectivement une ouverture pour que les gens puissent le découvrir tout en faisant attention parce que ce sont des milieux qui sont fragiles. Des mesures sont mises en place pour diminuer les impacts sur ces milieux-là".


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par UN MAGNIFIQUE DÉCORS POUR BAPTÈMES DE L''''AIR... le 01/08/2020 08:50

Seul le CORONA VIRUS nous a permis de connaître, depuis ces 10 ans LA QUIÉTUDE DANS LES CIRQUES, PITONS ET REMPARTS.

Sinon, ce Parc National très particulier est le décors de l'activité touristique et de loisir la plus polluante et la plus bruyante qui soit; le tourisme aérien avec ULM et HÉLICOS, non pas aux endroits qui ne peuvent pas être visité autrement mais partout, et donc aussi bien
- Au dessus des zones habités
- dans des espaces qui résonnent et où le contraste bruit/calme est maximal
- Au dessus de zones où les touristes apprécieraient de voir et entendre des oiseaux.
et simultanément tous ces aspects ensemble dans les Cirques.

Une chose est claire... Ce parc ne peut pas profiter de sa clientèle dédié, le vacarme aérien ne s'Y est jamais arrêté, n'a préservé aucune zone, sauf durant le confinement: Si tourisme il y a et qu'une petite proportion cède à la visite aérienne, ce vacarme occulte POUR TOUS le paysage des que la fréquentation touristique est "normale": tout ceux qui vont dans la nature précisément pour entrer en contemplation irons ailleurs ou devrons "faire l'habitude": "si vous n'êtes pas content aller ailleurs".
À la rigueur, c'est un parc de loisir pour activités à sensations, à beaux selfis mais où ce qui est fragile et particulièrement endémique n'a plus sa place pour exister et la nature, en tout cas le paysage sonore et tout ce qui en dépens du tourisme-associé au oiseaux-la-vierge périclitent...

10 ans est encore jeune pour un Parc National, il tarde que cette erreur de "jeunesse" prenne fin.

2.Posté par CILAOS MON AMOUR le 01/08/2020 10:03

LE PARC s'est montré parfois réactif aux nuisances sonores, par exemple pour une session de DJ-mix... et révèle alors toute sa communication et toute son incohérence à vouloir ménager la chèvre et le choux.

"Les sites labellisés parc national et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO n’ont pas vocation à accueillir ce type de manifestation qui perturbe la quiétude du lieu. Les usagers qui s’y rendent recherchent le calme, la sérénité et le ressourcement
De plus, le caractère privatif de cette démarche n’est pas admis dans un lieu ouvert à tous. Il s’agit du respect d’autrui.
D’autres types d’activités sont autorisées ou tolérées pour favoriser le développement économique et touristique : élevage, survol d’hélicoptères, tournages vidéos.."


Passons "l'élevage", toléré façon "M Bègue"...

Bien plus grave: une activité minoritaire (moins de 1% du secteur touristique) exploite ce décors en vendant des visites aériennes à une minorité de touristes, avec un "gain" global de l'ordre de 1 euros par touriste. Mais a t-on seulement chiffré les dégâts? la majorité des touristes et des riverains du Parc National et des zones survolées n'en profitent pas mais vivent ou visitent en fait un terrain d'aviation dans un beau décor où ne reste du paysage que le visuel. Et la Population qui vit dans les cirques?!
Cette nuisance sonore a été systématique au point d'apprendre aux oiseaux endémiques à ralentir leur activité de chant quand il fait beau! pourquoi tenterais t'il de communiquer entre eux de loin quand c'est aléatoire, avec plusieurs coupures par heure? C'est comme si les aéronefs faisaient les saisons et la météo: il fait beau = on ne s'entend pas chanter.

LOIS DE LA RÉALITÉ PHYSIQUE DE NOTRE BAS-MONDE:

HÉLICOPTÈRE 6 PLACES, ULM 1 PLACE-passager...

BRUIT GÉNÉRÉ PAR UNE PRESTATION 3mn en durée (minimum, avec l'ULM c'est 10mn, parfois 20 avec l'autogire) sur 400 km carré à 1250 km carré, pour 1 à 6 touristes.

Ceux que ça gênerait vraiment ne sont pas là; la communication de l'île, l'éloge systématique de l'hélico associé au Parc National ou a Mafate à travers les documentaires télé sans cesse resservis en métropole, et la publicité, les a épouvanté à distance des le début, et même avant: nous avons des le début PERDU les clients du Parc National qu'on remplacé par un tourisme de "parc d'attraction"!
Cette clientèle potentielle devrait représenter, quand "on" espérait avoir enfin un "parc national inscrit à l'Unesco", +200.000 randonneurs... Ils seraient peut être bien venu si ce qu'ils attendaient était venu: la garantie de ne pas être "agressé" par des bruits de moteur en montagne durant les randonnées... Mais rien n'a changé de ce coté, au contraire, les nuisances ont réaugmenté de 2007 à 2019 et ne sont calmés relativement que par la crise sanitaire.

Ça n'a pas de sens d'interdire à une bande de fêtards de "jouir" à leur façon du site si on laisse des touristes faire désordre en l'air jour sur jour sur 100 voir 1000 fois plus de surface.

La fonction même du Parc est déficiente: on ne préserve pas les lieux des dégâts que provoquent des activités économiques (ou autres activités non économiques), contrairement à la charte quand il s'agit de ménager les intérêts d'un groupe de personnes.

"Le paysage est classé LANDSCAPE UNIQUEMENT" (citation d'un des responsable Parc National) Cela sous entend qu'il il faut sauver l'effet "carte postale", la beauté virale des selfis de Digitals-nomades, mais le bruit on s'en fout ça ne se voit pas: cela suffit pour vendre un "Parc de Loisir, grandeur nature" (La Citation IRT sur sa page d'acceuil de chargement du site voici quelques années)

Alors que Le Parc inscrit à l'UNESCO aurait pour vocation de préserver le ressenti de quiétude dans les cirques, pitons et remparts (citation Charte Parc National), et "préserver le bien inscrit des effets négatifs des activités économiques".
(citation Charte UNESCO)

Si le Parc assurait sa fonction, habitants, loisirs et activités économiques seraient traitées de la même façon de sorte que "Les sites labellisés parc national et classés au patrimoine mondial de l’UNESCO n’ont pas vocation à accueillir ce type de manifestation qui perturbe la quiétude du lieu. Les usagers qui s’y rendent recherchent le calme, la sérénité et le ressourcement.
De plus, le caractère privatif de cette démarche n’est pas admis dans un lieu ouvert à tous. Il s’agit du respect d’autrui
.:(citation Communiqué de presse Parc National), cette "approche" serait appliquée aussi au TOURISME AÉRIEN en raison du BRUIT et de ses dégâts sur la biodiversité (les oiseaux, les plantes qui en dépendent)

LA SIMPLE PRÉSENCE D'UNE TELLE AGRESSION SONORE DE LOISIR PRODIGUÉE À GRANDE ÉCHELLE JOUR SUR JOUR, SYSTÉMATIQUEMENT ASSOCIÉE AU TOURISME, SUR TOUTE LA SURFACE "PRÉSERVÉE" ET DANS SES AIRES D'ADHÉSION DÉ-VALIDE LE PARC NATIONAL...

BILAN... "peut mieux faire"...

3.Posté par Pascale le 01/08/2020 10:43

Et qu'est ce qui a été fait concrètement depuis 10 ans pour protéger ce patrimoine? :)
pas grand chose! :) Les espèces invasives ne sont plus arrachées ou très peu par de vrais passionnés... troènes, longose, abé-souris, galabert etc.... se propagent partout!!! encore 10 ans et il ne restera plus rien! :)
Bravo à l'ONF et à toutes les administrations mafieuses complices de ce désastre écologique sans précédent! :)

4.Posté par Exceptionnel le 01/08/2020 12:15

Soulignons que ce patrimoine superbe de che magnifique de ché incroyable dont les reunionnais savent si bien prendre soin bravo à eux!

5.Posté par Titi974 le 01/08/2020 13:20

Tout Et n’importe quoi est inscrit au patrimone de l’humanite. Ce qui enlève tout prestige à cette inscription.

6.Posté par Pov renion le 01/08/2020 18:02

Onf et toute cette clic.. sont entrain de laisser privatiser tout le patrimoine...! Plus aucune confiance en ces gens là...

7.Posté par klod le 01/08/2020 19:01

un atout pour la Réunion : sa nature , merci ma terre .


dommage na makot y respect pas lu …………………….

8.Posté par klod le 01/08/2020 19:02

BILAN... "peut mieux faire"...

effectivement !


cela me rappelle les "remarques" de "mes chers" profs ………….

9.Posté par Ouais... le 02/08/2020 08:54

Et après l obtention de ce label, même ceux qui se sont battu pour ce dossier sont déçu...

10.Posté par Ouais... le 02/08/2020 08:56

Un autre aspect, certaines activités interdites au grand public, sont autorisés pour des vip, en catimini...

11.Posté par Princesse Fraise de Bandcochon le 02/08/2020 13:33

Une seule remarque : qu'est-ce qui a changé depuis cette vidéo de Bandcochon du 30 janvier 2012 ?
Patrimoine de l'Unesco.... on n'en prend même pas soin !
https://youtu.be/PU3t5yN2N4M

12.Posté par John le 02/08/2020 17:26

Et dire qu'un certain pharaon que je nommerai pas voulait rétrograder le Parc National de la Réunion en Parc Régional...

13.Posté par Ouais... le 02/08/2020 18:37

11 Depuis le temps qu on le dit pointer du doigt ne sert à rien...

14.Posté par Fundisantim le 02/08/2020 20:36

On s'est bien fait baiser.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes