Société

Piton St-Leu: Un chantier de 60 logements SIDR à l'arrêt

Vendredi 9 Février 2018 - 12:04

Les riverains du chemin Saint-Paul, à Piton Saint-Leu s'étonnent depuis de ce chantier abandonné depuis plusieurs mois.


Photo Daniel Faivre
Photo Daniel Faivre
C'est un important chantier de 60 logements très sociaux SIDR qui est à l'arrêt depuis de nombreux mois, chemin Saint-Paul, à Piton Saint-Leu. Répondant au doux nom d'Éleanor, ces 60 logements se feront attendre encore longtemps, le gros oeuvre ayant subi un coup d'arrêt voici environ 6 mois.

L'entreprise chargée du gros-oeuvre est en liquidation judiciaire depuis décembre 2017. Athena construction, malgré son nom, n'a pas fait preuve de sagesse dans la gestion de ses comptes, accumulant les impayés de cotisations sociales et fiscales. Et voici la SIDR obligée de renouveler son appel d'offre, le marché étant supérieur à 1 million d'euros. Les offres ont été reçues par la SIDR, et sont en cours d'étude, rassure le bailleur social.

La SIDR, face aux multiples retards d'Athena construction durant le premier semestre 2017, et au constat de sa situation financière calamiteuse, avait plusieurs fois mis en demeure l'entreprise de construction de régulariser sa situation sociale et fiscale. Finalement, la SIDR a résilié le marché en novembre 2017.

Les travaux devraient reprendre au début du mois de mars, et les 60 familles modestes en attente de logement pourront avec quelque retard s'installer dans les appartements d'Éleanor.

B.A
Lu 4911 fois



1.Posté par FAIVRE Daniel le 09/02/2018 13:17

Je signale également l'abandon de ce quartier par les services municipaux la commune et les élus, le chemins ST Paul Bois de Nèfles les bas n'est pas dans leur priorités, voir l'état du chemin mais pour nous faire payer une taxe foncière de 1000 euros pour 330 m² et 88m² habitable, 1200 employé combien de directeur et de chef

2.Posté par JORI le 09/02/2018 15:19 (depuis mobile)

Quoi !!! Et v.defaud n'a toujours pas réagi ???. Mdr

3.Posté par Mdrrrr le 09/02/2018 16:07 (depuis mobile)

Post 2 : je pensais à la même chose. Mdrrr.
La girouette politique (indépendantiste, vert, gauche ump et objectif Reunion). Que fait Defaud ?

4.Posté par Yenamarre le 09/02/2018 16:50 (depuis mobile)

Que les gens ne s''impatiente pas. Y en a qui sont dans des logements récemment livrés avec plus d''un an de retard et qui regrette amèrement leur choix. Un exemple à l''Etang-Salé avec Le lotissement Les Palmiers Bleus de la SEMADER.

5.Posté par JORI le 09/02/2018 17:09 (depuis mobile)

4. Yenamarre. Quoi, personne à l'Etang Salé ne sait que v.defaud est un de leurs élus auprès de qui ils peuvent se plaindre!!. C'est vrai qu'il est plus souvent à s'occuper des affaires de st leu. Peut pas être partout l'élu !!. Mdr

6.Posté par HUG le 09/02/2018 17:27

POST 1 Ne te plaint pas ici un 70 m2 appartement T3 1200€ de TF

l

7.Posté par justedubonsens le 09/02/2018 17:44

Ces sociétés exigent tellement des constructeurs sur les réductions des prix qu'à la fin ils livrent de la merde pour remplir le contrat, Il n'y a qu'à voir le nombre de doléances pour les malfaçons dans les logements neufs. A la première pluie les locaux prennent l'eau. Peu importe les responsables prennent leurs gros salaires et les pauvres bougs qui vivent dans ces cages à poules n'ont qu'à se demerder !

8.Posté par FAIVRE Daniel le 09/02/2018 19:17

Quel est le salaire de Bernard Fontaine ces dirigeant s'engraisse plus de 1000 € certainement des rapaces

9.Posté par Un con pétant le 10/02/2018 08:55 (depuis mobile)

Hzureusement que la SNI va mettre de l'ordre dzns ces bordels mal gerés..les rois de la malfaçon..

10.Posté par Yenamarre le 10/02/2018 19:25 (depuis mobile)

Post 7 je confirme ce que tu dis. Les logements prennent l'eau.... On coule !!! Et comptez pas sur la SEMADER pour réagir efficacement. Ils embauchent des pseudos entreprises qui font du rafistolage. Merci la SEMADER !!

11.Posté par Jocelyne Fontaine le 10/02/2018 21:30

Il faudrait mettre une commission de contrôle derrière chaque corps de métier ; mais quand on sait , par expérience , que le préfet met vos demandes de contrôles de légalité au panier .....

Dans le cas présent , il serait bon qu'on nous fasse le point sur ce que ça a coûté vraiment au stade du projet , ce que ça va coûter aux contribuables ...
La mairie a sans doute cautionné les prêts de la semader pour cette opération ....
Combien ça coûte aux contribuables dans ce cas ?
Et le préfet , l 'Etat , l 'Europe qui ont beaucoup subventionné ....Aucun droit de contrôle ? Ou détourne le regard ??

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >