MENU ZINFOS
Faits-divers

Piqûres en boîtes de nuit : Des rumeurs circulent à La Réunion


Un phénomène inquiétant est apparu ces derniers mois en France. Des dizaines de plaintes ont été déposées par des personnes qui expliquent avoir reçu des injections à l'insu de leur plein gré via des seringues dans des soirées. Du GHB a été découvert chez deux adolescentes qui affirment avoir été victimes de piqûres en métropole. Des internautes affirment avoir été piqués à La Réunion.

Par Zinfos974 - Publié le Dimanche 15 Mai 2022 à 14:42

Aucune plainte n'a pour l'instant été déposée auprès des forces de l'ordre à La Réunion. Mais des internautes publient des photos sur les réseaux sociaux et indiquent avoir été piqués avec une seringue dans une boîte de nuit de l'île.
 

Ce phénomène existe depuis plusieurs mois

Les premiers témoignages recueillis en métropole remontent à décembre 2021. Des fêtards expliquent ces derniers mois avoir été piqués à leur insu avec des seringues lors de soirées dans des boîtes de nuit, des bars ou des festivals. Une cinquantaine de personnes avaient porté plainte dans l'Hexagone fin avril, selon France Bleu.

Des dizaines d'enquêtes ont été lancées sur le territoire national après de nombreux témoignages. Les jeunes expliquent avoir senti une vive douleur pendant la piqûre et avoir ensuite eu des symptômes qui peuvent parfois être graves. Ils vont des vomissements, nausées et vertiges jusqu'à l'évanouissement, des troubles de la mémoire et des hallucinations.

Des substances ont été révélées dans deux cas

Une centaine de témoignages ont été recueillis et des dizaines de plaintes ont été déposées. Mais ce n'est que dans deux cas que des drogues ont été trouvées.

Deux adolescentes de 17 ans ont présenté les résultats des analyses réalisées après la soirée lorsqu'elles sont allées porter plainte aux forces de l'ordre dans la Loire. Des traces de GHB, la "drogue du violeur" ont été retrouvées.

Un homme de 20 ans affirme que du GHB a aussi été décelé dans son organisme, selon France Bleu. Cela s'est passé en Isère.

La Réunion est-elle concernée ?

Il n'y a pas l'instant aucune plainte déposée auprès des forces de l'ordre. Des jeunes affirment toutefois sur les réseaux sociaux avoir été victimes de piqûres avec des seringues au début de ce week-end dans une boîte de nuit de La Réunion.

Le phénomène inquiétant est-il arrivé à La Réunion ou s'agit-il d'une rumeur ? On devrait en savoir plus dans les prochains jours.




1.Posté par #Maisnon le 15/05/2022 15:45


Reste zot case

2.Posté par Yab le 15/05/2022 16:31

Maintenant i pik avec la seringue ? Y'a pas si longtemps il fallait une aiguille

3.Posté par Tatave le 15/05/2022 17:24

Couvre-feu, plus de boite de nuit.

4.Posté par Anne le 15/05/2022 17:34

Arrêt trainer apre bien crier

5.Posté par sparow le 15/05/2022 17:48

Comme dit l'expression "Allez fait pik a ou"...

6.Posté par Mehdi Kamen le 15/05/2022 18:22

J'ai des proches qui se sont fait piquer volontairement. Trois doses. Chez le médecin.
Ils ne se sentent pas bien du tout.

7.Posté par Kevina le 15/05/2022 18:50

i paré ke sé dan lé fess penden kon dance 1 slow vek kelkun kon le sent le mouin

8.Posté par Lulu le 15/05/2022 19:02

Après la voiture rouge, le fourgon blanc maintenant les piqûres...de moustiques 😂🙄

9.Posté par Manapany Boy le 15/05/2022 19:11

Depuis que je me suis fait piquer contre le Covid, je ne vais pas très bien, j'ai voulu déposer plainte chez les flics mais on m'a dit que ce n'était pas recevable ! Passez votre chemin Monsieur.

10.Posté par boul le 15/05/2022 19:17

mdr na 2 3 un punaise ou un moustique va pique a zot va crie l'assassin. Après de nos jours avec internet et les psychopathes qui courent , une mode est lancée et tous les fous vont faire pareil

11.Posté par Ti-Tang le 15/05/2022 19:51

Apparemment c'est plus que des rumeurs :
https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2022/05/15/affaire-des-piqures-en-soiree-un-homme-interpelle-a-lyon-avec-une-seringue-et-du-ghb

12.Posté par 🙂 le 15/05/2022 20:05

Pour être trankil faut rester zot caz.

13.Posté par MDR. le 15/05/2022 20:14

Lol.
C'est jeune veulent s'amuser, vous vous êtes amusé à l'époque, c'était bien et il avait moin de stress, on vie maintenant dans un monde de stress et vous voulez qu'il déprime et ce suicise chez eux?
Bref vu ce que l'on voit en ce moment oui il faut fermer les boîte et trouver un moyen de rouvrir en sécurité.
Ce n'est pas normal de nos jours de ne pas avoir de détecteur de métaux. Dans ce cas on peut rentrer avec une arme. Pourquoi il n'y a pas de casier pour obligé les gens à rentrer sans leur sac.
Bon casier et vestiaire pour les filles avec surveillance. Pourquoi les boîtes de nuit n'ont pas leur parking privé et sous surveillance ? Bref on ne fait toujours rien pour arranger les choses.

14.Posté par Tardepeu le 15/05/2022 21:57

Quelqu'un se fait piquer normalement ça fait mal, il est injecté un produit, ça doit faire mal même un peu... La "victime" ne se retourne pas serait ce par surprise, pour comprendre ce qui lui arrive ? Bizarre tout ça.

15.Posté par Demos le 15/05/2022 23:06

A l'insu de leur plein gré : Il s'agit d'une expression purement humoristique, construite de manière totalement artificielle par juxtaposition des formules parfaitement antagonistes "À mon insu" et "De mon plein gré" et signifiant tout simplement "À mon insu" ou "Contre mon gré". Zinfo, soyez professionnel !

16.Posté par Lulu le 16/05/2022 07:21

après la voiture rouge, le fourgon blanc, maintenant c'est la seringue "folle".....décidément on fait toujours preuve de beaucoup d'imagination!

17.Posté par Lulu le 16/05/2022 07:22

à 13.Posté par MDR. le 15/05/2022 20:14 .....vrai aussi que de ne rien faire c'est stressant!

18.Posté par MôvéLang le 16/05/2022 07:24

Si cette mode n'est pas encore arrivée, ça ne devrait plus tarder, si par le passé, on était en retard parfois de plus d'un an, aujourd'hui, il arrive même qu'on est en avance.

19.Posté par polo974 le 16/05/2022 09:33

15.Posté par Demos le 15/05/2022 23:06
"""
A l'insu de leur plein gré : Il s'agit d'une expression purement humoristique, ...
"""
Non. C'est la réponse sérieuse d'un cycliste shooté sur le tour de France.
Mais, c'est vrai que ça prête à sourire...

20.Posté par Ok le 16/05/2022 09:53

Mi conprent pa sote les lache cosa i pique a zote sote i san pu ? Et sote i voi pa le moune la pique a zote ?🤔 bisar

21.Posté par PIPO 🙈🙉🙊 le 16/05/2022 11:35

Et modérateur ou koné pas la chanson " pik a li kom sa mém?"

22.Posté par Question ? le 16/05/2022 13:36

X: "Docteur mwin lé enceinte ?
Docteur: Oui
X: "Mi comprend pas comment cela est arrivé. Un boug la pique à mwin en boite"....

23.Posté par TomK le 16/05/2022 19:01

" À l'insu de leur plein gré.."
Hahahaha mais soyez un minimum sérieux dans vos articles s'il vous plaît !! 🤣🤣🤣

24.Posté par Question ? le 16/05/2022 23:10

Vous allez en pharmacie, on vous pique
Vous allez vous promener dans un bois, lo guèpe y pique
Vous vous promenez dans la rue, on vous pique votre porte-monnaie
Vous ouvrez votre courrier, les impôts vous piquent du fric
Pendant que vous dormez, Madame vous piques le téléphone pour vérifier votre vie
Dans la cuisine, lo chatte y pique saucisses...
Dans le manguier le mouche y pique lo fruit...

De partout, y pique, y pique.....





25.Posté par ANONYME le 18/05/2022 07:22

richard virenque devrait toucher de l'argent dès que son expression est usitée.

lol

26.Posté par Mi lé fier le 19/05/2022 06:45

La rumeur parle d un vaccin contre la paresse....mais rien y fait ici....virus trop bien encré....

27.Posté par Dr Annonyme le 21/05/2022 14:56

En fait ; le GHB est une sécrétion naturelle de notre cerveau qui est métabolisée en CO2 H2O en quelques secondes. Par conséquent sa présence ne peut être, en aucune manière, constituer une preuve de son usage pour un viol sauf si le fabricant a laissé des déchets issus d’une fabrication artisanale. Je vois d'ici l'étonnement de certains.

Au bloc opératoire on l'utilise depuis 1965

Pour ceux qui voudraient être un peu plus informés sur cette molécule le GHB est en réalité un très vieux médicament (I874) vendu en Italie encore de non jours sous le nom d'ALCOVER où il est prescrit contre l'addiction alcoolique ; et aux USA où il est prescrit contre la narcolepsie. De 1965 à 2000 il servait encore d’hypnotique pour certaines anesthésies (Le Médecin praticien et l'anesthésie réanimation de Geneviève Laborit).

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_gamma-hydroxybutyrique

28.Posté par Dr Annonyme le 21/05/2022 18:46

En fait ; le GHB est une sécrétion naturelle de notre cerveau qui est métabolisée en CO2 H2O en quelques secondes. Par conséquent sa présence ne peut être, en aucune manière, constituer une preuve de son usage pour un viol sauf si le fabricant a laissé des déchets issus d’une fabrication artisanale. Je vois d'ici l'étonnement de certains.

Au bloc opératoire on l'utilise depuis 1965

Pour ceux qui voudraient être un peu plus informés sur cette molécule le GHB est en réalité un très vieux médicament (I874) vendu en Italie encore de non jours sous le nom d'ALCOVER où il est prescrit contre l'addiction alcoolique ; et aux USA où il est prescrit contre la narcolepsie. De 1965 à 2000 il servait encore d’hypnotique pour certaines anesthésies (Le Médecin praticien et l'anesthésie réanimation de Geneviève Laborit).

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Acide_gamma-hydroxybutyrique

29.Posté par Dr Anonyme le 21/05/2022 20:26

Juste un mot : ce qui est injectable est buvable !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes