MENU ZINFOS
Santé

"Piqûres de rappel" anti-MST pour les passants à St-Denis


Installés sur la rue Maréchal-Leclerc à Saint-Denis, une partie du personnel soignant du CHR de Bellepierre et plusieurs membres de l'association Rive tiennent toute la journée un stand d'information et de dépistage anonyme et gratuit.

- Publié le Mercredi 1 Juin 2011 à 15:38 | Lu 1690 fois

"Piqûres de rappel" anti-MST pour les passants à St-Denis
 
Depuis ce matin, une tente dressée rue Maréchal-Leclerc pour sensibiliser le public aux infections et maladies sexuellement transmissibles (IST et MST). Une cinquantaine de Dionysiens est déjà venue se faire dépister anonymement ce matin par quatre infirmières du service immunologie du CHR de Bellepierre.

De nombreux autres sont simplement passés discuter et s'informer auprès des quelques membres de l'association Rive, actrice de la lutte contre le Sida et qui organisait conjointement l'opération avec le groupe hospitalier.

Les membres de Rive parlent d'une évolution constante de la fréquentation sur ses stands où le personnel associatif et soignant va, deux fois par an, au contact direct des personnes dans la rue piétonne.

Une dynamique que Catherine Gaud, responsable du service immunologie du CHR de Bellepierre, explique en partie par une évolution des comportements. "Aujourd'hui, on sait tous que le Sida existe et que le dépistage permet de le détecter, alors il y a moins de réticences à le pratiquer. Pourtant, je crois qu'il y a une crainte d'aller à l'hôpital pour faire le test, mais lorsque l'on va nous-mêmes vers les gens, ils répondent présent", a-t-elle expliqué.

Une tendance à l'oubli

Si le message des structures médicales et associatives est aujourd'hui largement diffusé, il est nécessaire selon le docteur Catherine Gaud d'administrer à la population une "piqûre de rappel", proportionnelle à la "faculté qu'ont les gens à oublier".

Les volontaires oeuvrant dans la rue piétonne de Saint-Denis se sont évertués à informer le public sur de nombreuses MST et IST, ils rappellent que la syphilis est une maladie actuelle et que les hépatites courent toujours. Mais ils ont aussi décidé d'axer la communication cette année sur les chlamydiæ, infections peu connues et qui peuvent entraîner une stérilité.

Dépistables par voie urinaire chez l'homme, par prélèvement de tissu vaginal chez la femme, elles sont en recrudescence chez les jeunes. Sur le 1er trimestre 2011, 62 cas ont été diagnostiqués dans le centre "Dépist Nord-Est", plus de la moitié chez des jeunes femmes de moins de 25 ans.

Pour éviter les infections sexuellement transmissibles, une seule solution: le préservatif à chaque rapport. "Sauf dans le couple, à la seule condition que les partenaires soient fidèles et aient effectué un dépistage revenu négatif", précise Catherine Gaud.

Pour aujourd'hui, les recherches sur les échantillons de sang prélevés sont concentrées sur le VIH, l'hépatite C et la syphilis. Et c'est souvent avec le sourire que les passants prennent un siège dans l'attente de leur prise de sang. Un sourire qui leur est généreusement rendu par les équipes d'accueil, présentes jusqu'à 17h00.

"Piqûres de rappel" anti-MST pour les passants à St-Denis



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes