Courrier des lecteurs

Pique-nique bouledogue… scénique hot-dog… prosélytique dialogue !

Mardi 27 Juin 2017 - 11:06

Pique-nique bouledogue… scénique hot-dog… prosélytique dialogue !
L'interdiction de la commercialisation de requin avait été prise en vertu du principe de précaution , quelques cas de présence de toxines ayant été identifiés . Scientifiquement parlant , ce principe prévaut tant que de nouvelles études ne sont pas menées , mais il ne saurait être une réponse définitive .

D'après le service de réanimation du CHU de Saint Denis , un seul cas depuis 10 ans d'intoxication grave a été constaté et traité dans ce service ( avec du poisson ballon ... proche du fugu japonais) . Les cas bénins ne sont pas répertoriés , et lors d'une intoxication alimentaire familiale , on traite les malades mais sans rechercher vraiment les causes de l'intoxication ... qui peuvent être nombreuses (toxines , métaux lourds , salmonelles , hygiène ...) .

Il y aurait donc là une étude à mener (... et à confier de préférence à des labos situés hors département!) . D’ailleurs, il ne faudrait pas se contenter d’une étude sur les requins , mais l'étendre aux différents prédateurs situés en haut de la chaine alimentaire (thon , mérou , daurades ...) .

Soit le risque est réel en terme de santé publique , auquel cas ok il faut interdire la commercialisation des espèces concernées (et peut être pas seulement les requins) et faire respecter cette interdiction , soit le risque est suffisamment faible et il faut autoriser la commercialisation .

La situation actuelle avec une interdiction sur le papier et un laisser faire dans la pratique est incohérente .
Je propose de soumettre ce cas d’étude aux étudiants de la fac de droit : en cas d’intoxication suite au pique-nique bouledogue , irait on rechercher la responsabilité des organisateurs qui ont fourni le poisson  , celle de ceux qui en ont mangé en connaissance de cause  ou bien celle du préfet qui a laisser faire ?

Jean Claude Martigné , Saint Paul
Zinfos974
Lu 554 fois



1.Posté par polo974 le 27/06/2017 13:37

Vu qu'il n'y avait strictement aucune chance d'intox alimentaire, ce post relève de l'intox.

Dommage qu'aucun avocat n'aille aidé les pêcheurs pour attaquer l'arrêté pour abus de pouvoir ou autre truc du genre vu qu'il ne repose sur rien.

Par contre, on a clairement la preuve que l'alcool tue, mais là, la préfecture est incapable de protéger la jeunesse en interdisant toute pub d'alcool à proximité des écoles, collèges et lycées (y compris bagnoles et camions) ainsi que l'utilisation du whisky et autre en produit d'appel dans les pubs de supermarché.

Bref, c'est le principe de précaution à 2 vitesses...

(est-ce que quelqu'un de la préf peut répondre ? ? ?)

2.Posté par klod le 27/06/2017 17:51

article intéressant , posant les bonnes questions sur un mode "cool attitude" sur un sujet grave ...A LA DIFFERENCE de l'arrogance de deux trois certains .............. à en prendre de la graine !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! en 20145 ?

3.Posté par klod le 27/06/2017 17:53

pour les nombreux malcomprenants , je précise que "cool attitude" ne veut pas dire légéreté mais "ouverture d'esprit" ...................... ce , pour les malcomprenants ............. la route est longue !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie