Blog de Pierrot

Pierrot Dupuy répond à Thierry Robert, le roi de l'enfumage...

Samedi 28 Février 2015 - 11:46

Un lecteur a posté un commentaire sous l'article "Thierry Robert victime de "l'acharnement de Zinfos", acheté par la Région ", se demandant si Ludovic Grondin, le journaliste de Zinfos qui a assisté à la conférence de presse du député-maire de Saint-Leu, avait retourné sa veste en accordant un article aussi long et aussi détaillé aux élucubrations de Thierry Robert. Je tiens à le rassurer. Ludovic Grondin est allé à cette conférence de presse à ma demande, et c'est toujours avec mon accord le plus complet que cet article a été placé à la grande Une de notre journal. Nous sommes comme ça à Zinfos. Nous n'hésitons pas à "taper" fortement quand c'est nécessaire, comme nous l'avons fait dans notre article "Thierry Robert finance-t-il sa campagne avec sa réserve parlementaire? ", mais nous sommes aussi suffisamment démocrates et tolérants pour donner la parole à ceux que nous avons égratignés, même si c'est pour nous insulter. Vous pouvez d'ailleurs le constater régulièrement dans les commentaires, où nous validons nombre de posts nous critiquant, parfois même en termes très crus, que nous ne tolèrerions pas pour d'autres sujets.

Ce devait être dit. Passons maintenant au vif du sujet.

Zinfos serait acheté par la Région

Thierry Robert a révélé un scoop hier aux journalistes présents à sa conférence de presse : les médias vivent de la publicité. Enorme révélation. Et il lui a fallu attendre tout ce temps pour s'en apercevoir. Et selon lui, quand un annonceur, la Région au hasard, fait de la pub sur un journal ou un site internet, ce serait pour l'acheter... Première question que je pose au député-maire : Quand la mairie de Saint-Leu ou le Conseil général, achètent de la pub sur le JIR, le Quotidien ou ImazPress, au hasard, ce serait donc pour les acheter? Drôle de conception des relations d'un élu avec la presse... Moi qui croyais naïvement que quand un annonceur faisait de la pub sur Zinfos, c'était uniquement parce que notre site comptabilise tous les jours entre 37 et 40.000 visites, dont environ un tiers de visiteurs uniques... Alors que dans le même temps, la presse écrite, JIR et Quotidien, peine à vendre 20.000 journaux tous les jours !

Capture d'écran des publicités du Conseil général et de la mairie de St-Leu sur le site ImazPress
Capture d'écran des publicités du Conseil général et de la mairie de St-Leu sur le site ImazPress
Mais puisque Thierry Robert souhaite que nous parlions des relations entre certains élus et la presse, peut-être poussera-t-il la transparence jusqu'à nous révéler combien la mairie de Saint-Leu et le Conseil général dont il est vice-président versent tous les mois à ImazPress, ce site internet dont les journalistes locaux parlent comme de la "Pravda de St-Leu"? Alors que dans le même temps, ni la mairie de St-Leu, ni le Conseil général, ne prennent un centime de publicité sur Zinfos, qui comptabilise pourtant trois fois plus de lecteurs qu'ImazPress ?... C'est ça la conception de Thierry Robert de ses relations avec les médias? Cela nous autoriserait-il à affirmer, comme l'a fait Thierry Robert, qu'il a "acheté" ImazPress ?

Non, désolé Mr le député-maire. La Région ne fait qu'acheter de la publicité -pas assez même, à mon goût- sur un support médiatique afin de faire connaitre ses actions. Et pour des montants qui vous étonneraient sans doute par leur modicité, et dans une proportion bien moindre que celle accordée aux autres médias.

Personnellement, je préfère de beaucoup l'attitude d'un Gilbert Annette qui prend régulièrement de la publicité sur Zinfos, même si nous l'égratignons quand nous l'estimons nécessaire. Désolé de vous le dire, M. Robert, mais Gilbert Annette est bien plus démocrate que vous. Et il ne joue pas au Calimero en permanence...

Thierry Robert a-t-il oui ou non versé sa réserve parlementaire à une association présidée par son 1er adjoint ?

Thierry Robert a parlé plus d'une heure. Il aurait donc eu largement le temps de répondre à quelques questions simples : A-t-il oui ou non versé en 2014, 80.000€ de sa réserve parlementaire à l'association "Lataniers" domiciliée au Piton Saint-Leu et présidée par Bruno Domen, son 1er adjoint à la mairie de St-Leu ?

Le trésorier de cette association est-il bien Laurent Lucas, qui exerce les fonctions de membre du Cabinet de Thierry Robert à la mairie de St-Leu ? Et le secrétaire est-il bien Elie Lear, conseiller municipal à St-Leu ?

Peut-on cumuler un mandat de 1er adjoint à St-Leu avec un poste de membre du Cabinet au TCO, une communauté de communes qui a à prendre des décisions importantes concernant St-Leu ? Tout en cumulant bien sûr les indemnités d'élus avec le salaire de collaborateur de Cabinet...

Autre question : L'association "Lataniers" a-t-elle oui ou non bénéficié d'une subvention de 5.000€ l'an dernier de la part de la mairie de St-Leu ? Et question qui découle de la première : Ces trois élus ont-ils quitté la séance du conseil municipal lorsqu'a été votée cette subvention ?

Enfin, Thierry Robert peut-il nous expliquer pourquoi il a ressenti le besoin de créer une association et de la faire subventionner à hauteur de 85.000€ (une paille !!!) pour faire du social et pour distribuer des colis alimentaires, comme le stipule l'objet social de l'association, alors qu'il bénéficie du CCAS de la commune pour ça? Ne serait-ce pas pour acheter des voix à la veille des élections?

Quel est le tort de Zinfos dans cette histoire ? D'avoir juste posé ces questions, qui semblent terriblement déranger M. le député-maire, au point qu'il refuse de répondre aux interrogations des journalistes sur le sujet ?

"J'ai magouillé, mais maintenant je suis clean"...

J'aurais pu répondre point par point à toutes les affirmations de Thierry Robert, et notamment sur les "sondages bidons". Quand ils le donnaient à égalité avec Didier Robert, ils n'étaient pas "bidons" et il s'en prévalait dans les journaux et sur Freedom. Pitoyable ! Mais je ne voudrais pas faire trop long et vous lasser.

Je retiendrai donc simplement un dernier point. A écouter Thierry Robert, oui il aurait volé, oui il aurait magouillé, oui il aurait construit des immeubles sans permis, oui il aurait escroqué de pauvres Réunionnais en ayant construit des maisons avec des malfaçons qui ont pourri leur vie (comme Zinfos l'avait raconté pour une vieille mamie de St-Paul). Oui, encore et toujours oui. Mais à l'écouter, ça c'était avant. Avant 2008 à l'en croire. Mais on ne peut plus le poursuivre car, comme il le dit lui même, tout cela serait prescrit. Mais alors, puisque Thierry Robert est si honnête, et même s'il y a prescription, pourquoi diable ne se sert-il pas d'une toute petite partie de son immense fortune pour réparer les dégâts qu'il a faits?

Dans nos révélations, qu'est-ce qui a le plus gêné Thierry Robert ? Ce que nous avons publié sur l'association "Lataniers" ou la lettre de Claude Hoarau que nous avons publiée révélant les magouilles entre son parti politique, le LPA, avec le PCR ?

Deux petits points encore. Sachez M. Robert que nous n'avons rien contre vous. Nous avons en notre possession plusieurs affaires qui concernent votre vie privée, et notamment vos déboires conjugaux suite à une escapade à Maurice. Tout Saint-Leu est au courant et nous en avons été informés parmi les premiers. Vous savez à quel point cette information aurait pu vous nuire, aussi bien personnellement que politiquement. Or nous avons fait le choix de ne pas en parler car nous ne sommes pas une presse de caniveau, comme vous semblez le penser. Aujourd'hui, vous nous forcez à l'évoquer, pour laver notre honneur.

Et puisque vous laissez entendre que tout ce que nous affirmons est faux, pourquoi ne pas porter plainte contre Zinfos ? Je me ferai un plaisir de venir à la barre du tribunal apporter toutes les preuves en ma possession. J'ai connu votre avocat, Me Creissen, bien plus prompt à dégainer...

Enfin, je tiens à vous dire, et je suis prêt à vous le dire en face si nécessaire, que vos gesticulations ne m'impressionnent pas. Pas plus que vos nervis, pourtant habitués à frapper des journalistes. Zinfos continuera à révéler ce qu'il sait sur vous, ne vous en déplaise.

Lu 11564 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

79.Posté par Jules Bénard le 03/03/2015 13:33

à Thierry Robert : vous avez tort,monsieur le député maire. J'en parle d'autant plus à l'aise que généralement, je dis plutôt du bien de vous parce que ce que je cois de Saint-Leu vous est plutôt favorable.
Je ne parle pas de vos affidés et autres nervis qui téléphonent tous les jours à qui-vous-savez pour faire votre panégyrique.
Je dirai une seule chose pour aller dans le sens de mon cousin Pierrot : Dieu sait que je ne suis pas le dernier à taper gaillardement sur le président de Région. Jamais Pierrot ne m'a censuré, malgréles commandes publicitaires de Moufia. Jamais même il ne m'a suggéré d'y mettre une sourdine.
Malgré mon mauvais caractère anti-Moufia, la Région n'a jamais supprimé ses commandes publicitaires.
Voyez-vus, si la presse a évidemment besoin de publicité, les annonceurs ont eux aussi besoin de nous. Accointances mises à part, le système est vieux comme les robes de ma concierge, dirait Berrurier.
Oté cousin, bande na i morde à ou coméla ? Rozman out' cuir lé épais.

78.Posté par Boa Bill le 02/03/2015 17:38

Loin de moi l'idée que quelqu'un puisse penser que je défends Dragon Ball Z : "Dragon Ball Z évolue dans des univers multiples où la guerre et l’affrontement entre le bien et le mal sont permanents. Mais la particularité de Dragon Ball Z, ce sont les boules de cristal. Si les sept boules de cristal sont réunies, n’importe quel vœu peut être exaucé en invoquant le dragon qui sort des boules. Les boules de cristal sont la cause des plus grand conflits de Dragon Ball Z car elles peuvent apporter l’immortalité. Presque tous les plus grands ennemis de Dragon Ball Z les recherchent (Vegeta, Freezer, Garlic Junior)."... (c) et LOL
Mais quand même, pour débattre et faire avancer les choses, ne faut-il pas nettoyer ses propres écuries avant de vouloir mettre propres celles des autres ?
Le maître des lieux, M'sieu Pierrot Dupuy a reconnu quelque part, je n'ai pas le lien parce que je vis aussi d'autre chose... que sur le nombre de connexions/jour 30% environ étaient des visiteurs uniques... j'avoue que cette phrase ( elle n'est pas exacte mais reflète l'idée )... m'a interpellé... et que je n'ai pas bien compris !
Sur le fond, je reste bien sûr solidaire de Zinfos et lecteur assidu du Blog. J'ai apprécié l'intervention de Monsieur Dupuy sur Antenne ce midi et je le soutiens bien entendu... mais quand même... qui sont les autres visiteurs... non uniques ? Siouplé !

77.Posté par sexe friends le 02/03/2015 09:59

Alors, il a fait quoi à Maurice le TR??? mais avec qui???? et sa femme elle dit quoi?????

76.Posté par Impartialité? le 02/03/2015 09:19

Monsieur Dupuy,

Je ne soutiens aucunement les politiques. Que ce soit Thierry Robert, Didier Robert ou autre. Cependant, je trouve qu'effectivement il y a une sorte "d'acharnement" de la presse sur Thierry Robert en ce moment.
Vous parlez d'impartialité et de neutralité (directement ou indirectement) mais peut être pourriez-vous dire à vos lecteurs où est passé l'article que vous aviez publié sur un Sénateur-Maire du Sud et sa secrétaire (Moi je m'appelle Lolita...) ? Article publié, puis miraculeusement retiré 1h plus tard (Mais pas sur le cache de Google). N'auriez vous pas reçu quelques coups de fil et propositions afin de le retirer? Où est passé l'honneur du "journaliste" qui informe la population sans céder ?
De même, vous devez être l'un des seuls à ne pas avoir évoqué le gros dossier sorti début 2014 sur la CIVIS (entre autre) et qui a fait la une des journaux pendant presqu'une semaine. Vous étiez certes malade à l'époque, mais l'affaire a connu quelques rebondissements depuis...toujours passés sous silence dans vos colonnes.

Enfin, Thierry Robert par-ci, Thierry Robert par-là...Pourquoi ne pas évoquer l'immense récupération politique orchestrée par Didier Robert avec la continuité? Ou encore, les gros postes qu'occupe sa compagne au sein de la région (oui, il y en a plusieurs) ? Les voyages officiels de la région qui ne sont que prétextes pour que ce Monsieur et son épouse voyagent aux frais du contribuable histoire de ne pas trop dépenser pour les vacances ?
Quid des différents soupçons de conflits d'intérêt dans lesquels il mouille? (Signer un don pour une association dans laquelle il siège lui même au conseil d'administration, Est-ce bien légal tout ca?)

75.Posté par ti kaf le 01/03/2015 22:37 (depuis mobile)

Merci de publier aussi mes commentaires Mr Dupuis

74.Posté par occupeur le 01/03/2015 20:31 (depuis mobile)

zot i kone créole i aimé occuper! !! c quoi la passé a Maurice? na beaucoup i veut connaître! ! lol plus sérieusement bravo Mr Dupuy pour votre dignité

73.Posté par zoubick974 le 01/03/2015 20:02 (depuis mobile)

Monsieur Thierry Robert ce crois roi depuis que les saint leu sien la élu haut la main mais je demande à mon Maire de répondre aux questions des journalistes ce soir je me rends compte que les journalistes sont déçu.

72.Posté par yves974 le 01/03/2015 19:26

C'est en février que les politiques disent le moins de mensonges ou de connerie car il n'y a que 28 jours (COLUCHE).

71.Posté par oups le 01/03/2015 19:20

La caravane passe, les chiens aboient. Vous êtes ......... je n'arrive pas à trouver les mots justes pour vous qualifier Monsieur T Robert. Vous avez au moins le mérite de nous faire rire et c'est déjà cela de gagner. Quand aux régionales, c'est une autre histoire !

70.Posté par kafir le 01/03/2015 13:54

Thierry Robert ou l'enfant gâté écorché vif ? Il faut qu'il sache que même les seigneurs du désert se font parfois piquer par des serpents .

kafir

69.Posté par yves le 01/03/2015 13:47

otez quand i trouve pu rien rod faire comme sarko avec dsk bien de ump sa desolant

68.Posté par TAGOUN le 01/03/2015 13:44

Pierrot DUPUY on regarte ton site car on se marre pas pour s'informer........t'as "le melon" mon gars ? tu te prends pour "Charlie"......morts de rire lol !

67.Posté par KLD le 01/03/2015 13:36

Sabrina est réaliste , sa rassure ........

66.Posté par Sabrina le 01/03/2015 13:11

Moi j'ai pour habitude de ne pas prendre parti dans les élections et je vais vous dire pourquoi... parce que les gens deviennent dangereux, oui dangereux et peuvent aller jusqu'à vouloir vous tuer! J'en sais quelque chose car même si cela date, dans ma ville il y a déjà eu des débordements de ce style ou des gens se sont battus à mort quoi pour des élections... alors vous imaginez ce que cela pourrait donner à notre époque ou les gens sont surtout remplis de haine et de violence.... Mais comme je l'ai déjà dit... cela n’empêchera pas les gens de voter pour lui ni pour d'autres qui sont tout aussi pourri... malheureusement!
Dans notre île, avec un tel taux de chômage et des gens facilement manipulable qui ne réfléchissent plus... un ti-contrat bouche yeux ou un ti-billet d'avion qui ne sera sans doute pas renouvelé faute de sous-sous dans les caisses suffisent pour avoir un vote... donc, celui qui gagnera ne sera pas forcément celui/celle qui sera le/la plus honnête et qui fera vraiment avancer la Réunion mais celui/celle qui sera le/la plus rusé(e), le/la plus féroce, le/la plus manipulateur/manipulatrice, le/la plus bouche-yeux!

65.Posté par Pierre Balcon le 01/03/2015 12:29

Mais enfin de quoi parle-t-on ? Quel est le sujet ?
S'agit il de prouver la malhonnêteté de Thierry Robert ou de démontrer l'indépendance de la presse .
Je crains que la laborieuse démonstration de Pierrot Dupuy consistant à balancer entre le degré de vertu Thierry Robert et le niveau d'indépendance de la presse relève d'une manipulation .
Il nous faut vivre avec ces deux réalités plus triviales : Thierry Robert est probablement un (...) politique ( et il n'est pas né par génération spontanée mais parce que le milieu est favorable à lui et à beaucoup d'autres ) et la presse participe à un système de propagande qui dépasse les clivages droite / gauche. Les journalistes servent une ligne éditoriale qui est un compromis entre l'intérêt financier , les opinions personnelles, le degré d'investissement requis pour produire de l'information , les attentes des lecteurs ..etc..
Et que vient faire l'incidente Gilbert Annette? S'agit il pour le rédacteur de se dédouaner du soupçon de partialité politique ou autre ? Ou s'agit il de donner un satisfecit moral au maire du chef-lieu qui , comme chacun sait , est blanc comme neige et c'est d'ailleurs pour ça qu'il peut se passer d'un service de com.
Tout cela est à la mesure de notre époque : pitoyable

64.Posté par Môvélang le 01/03/2015 12:14

"""""Zinfos continuera à révéler ce qu'il sait sur vous, ne vous en déplaise. """"""! c'est bien dit, dois aussi comprendre que vous dénoncerez toutes les magouilles de tout bords ?

63.Posté par Machin chose le 01/03/2015 10:47

A machin chose,t.robert a dit que y.deprince était la 2ème femme de d.robert ,une méthaphore pour montrer leur proximité

Il me semble quand même que pour parler de deux potes, dire que l'un serait la femme de l'autre ça ne fait pas partie du langage courant, la formulation est très curieuse et ne fait pas partie des métaphores utilisées habituellement.

62.Posté par lecteur le 01/03/2015 10:08 (depuis mobile)

A machin chose,t.robert a dit que y.deprince était la 2ème femme de d.robert ,une méthaphore pour montrer leur proximité.rien a voir avec le fait de parler de la vie conjugale de t.robert par un rédac chef

61.Posté par tamere le 01/03/2015 09:49

que dire?974 je représente je représente,mi fier mon région oui gars la réunion lé par terre,y frole le marguerite

60.Posté par Machin chose le 01/03/2015 09:12

ZINFOS fait dans le ladilafé et problèmes de coupleu[


Réponse du berger à la bergère ?
La phrase de TR sur DR, le pdt de SFR et l'évocation d'une femme dans sa vidéo était un gros sous entendu, suis surpris que personne n'ait relevé ça jusque ici, mais ça expliquerait cette entorse de zinfos au code de bonne conduite des journalistes français qui n'évoquent jamais la vie privée des politiques.

59.Posté par PECPEC le 01/03/2015 08:57

Pas besoin de te demander comment va la santé ! ça va bien à première vue. Continue c'est comme ça qu'on t'aime. Continue à bien te porter ! !

58.Posté par Où ? le 01/03/2015 08:45

Où sont passés les posts 4, 3, 2, 1 ???

57.Posté par con-tribuable le 01/03/2015 08:39

ça c'est du bon, il faut d'autres journalistes de la sorte, et il faut maintenant empêcher a ces politiciens de nuire encore et encore, y a des gens qui vivent très mal ici et eux ils s'occupent de quoi ???!!!, ils utilisent cette misère sociale pour rester là ou ils sont !!!!

Assez et encore assez, vous cumulez des mandats alors que des Réunionnais qui ont une formation sociale ou administrative, peuvent facilement occupez ces postes!!!!!

merci Mr Dupuis, je vous suivait sur une radio et, je vous suit encore, vive la vérité et vive la DEMOCRATIE!!!!

56.Posté par PLR LPA même combat le 01/03/2015 06:43

Vive HOLLANDE
Vive nos 5 dépités PS
Vive nos 2 réputés Thierry et Huguette
En mars prochain, les électeurs vont vous remercier de leur avoir vendu un gâteau mal cuit à la Hollandaise en 2012.


Les règles d’or du LPA :

Comment tabasser une journaliste ? Prenez exemple sur Ti Dentel stleu !

Comment être arrogant et se croire supérieur à un Préfet ? Prenez exemple sur Ti Dentel Stleu !

Comment traiter d’animal un opposant politique ? Prenez exemple sur Ti Dentel Stleu !

Comment tuer le tourisme sur notre île ? Prenez exemple sur Ti Dentel stleu (à chaque fois que l’IRT lance une campagne Ti

Dentel Stleu crie "oh requins" du coup pas de touristes et pas de création d’emplois !)

Comment faire semblant d’être bousculer devant une estrade ? Prenez exemple sur Ti Dentel Stleu !

Comment éviter un accident avec une crevaison ? Prenez exemple sur Ti Dentel stleu !

Apprenez bien ces règles d’or er vous aurez toutes les qualités pour être un membre du LPA (La Politique des Ânes)

55.Posté par Katon Darabi le 01/03/2015 00:37

Question écrite n° 19932 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)
publiée dans le JO Sénat du 20/10/2005 - page 2696

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le garde des sceaux, ministre de la justice, sur le caractère parfois imprécis de la notion de gestion de fait au sein d'une association. En principe, la gestion de fait résulte de la violation de la règle de séparation entre ordonnateur et comptable. Toutefois, les liens entre certaines associations et les communes peuvent engendrer une dépendance des associations quant à leur gestion. Or très souvent, lorsque les associations sont subventionnées par une commune, des élus municipaux sont membres de droit du conseil d'administration. Il souhaiterait donc qu'il lui précise les éléments qui constituent une gestion de fait dans le cas d'espèce, les conséquences juridiques éventuelles et les mesures de précaution à prendre éventuellement par les communes pour éviter toute difficulté.


Réponse du Ministère de la justice
publiée dans le JO Sénat du 24/08/2006 - page 2220

Le garde des sceaux, ministre de la justice, a l'honneur de faire connaître à l'honorable parlementaire qu'aucun principe ne s'oppose à ce que des élus locaux participent à la gestion d'associations. Toutefois, les liens mis en place avec les collectivités publiques emportent nécessairement des conséquences juridiques dès lors que des concours financiers publics sont accordés aux associations. En premier lieu, il convient de rappeler qu'aux termes de l'article 10 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations et du décret n° 2001-495 du 6 juin 2001 pris pour son application et relatif à la transparence financière des aides octroyées par les personnes publiques, des obligations s'imposent selon le niveau des subventions allouées ; une convention doit être conclue entre l'autorité administrative et l'organisme de droit privé qui perçoit des subventions annuelles excédant 23 000 euros et lorsque celles-ci dépassent 153 000 euros, les comptes de l'organisme subventionné doivent en outre être déposés en préfecture. Les associations subventionnées relèvent de surcroît du contrôle facultatif de la Cour des comptes, des chambres régionales de comptes ou des chambres territoriales des comptes. L'étendue du contrôle qui peut être effectué varie alors selon le niveau relatif des subventions ainsi perçues dans les ressources totales de l'association bénéficiaire ; il se limitera au compte d'emploi si les subventions n'excèdent pas 50 % des ressources (art. L. 211-6, R. 133-4 et R. 211-3 du code des juridictions financières). S'agissant de la participation d'élus locaux au fonctionnement des organismes privés subventionnés par la collectivité publique, deux écueils doivent être évités : celui de la gestion de fait et celui des infractions pénales de prise illégale d'intérêts et de détournement de fonds publics. La notion de gestion de fait développée par les juridictions financières s'applique à toute personne qui, sans avoir la qualité de comptable public ou sans autorisation, s'immisce dans le maniement de deniers publics en méconnaissance du principe fondamental de gestion des finances publiques qu'est la séparation des ordonnateurs et des comptables, ces derniers ne pouvant notamment être élus. La participation d'élus à la gestion d'une association subventionnée n'est pas en elle-même de nature à les constituer gestionnaires de fait. Pour être applicable, la gestion de fait suppose que, pour les opérations en cause, l'association ne dispose d'aucune autonomie par rapport à la collectivité publique et notamment qu'elle prenne en charge certaines dépenses ou recettes qui sont normalement et légalement dévolues à la collectivité publique. Dans sa jurisprudence, le juge des comptes distingue trois formes fréquentes de gestion de fait tenant à l'extraction irrégulière de deniers publics, à l'ingérence dans l'encaissement de recettes publiques et au recours à une association transparente dont l'objet et l'activité sont fictifs. Ainsi, modifier l'affectation de subventions versées à une association, généralement en vue de financer son fonctionnement ou une action précise, en lui faisant supporter la charge financière d'une dépense incombant légalement à la personne publique, est constitutif d'une gestion de fait par extraction irrégulière des deniers publics. De même, le fait d'encaisser et de conserver les recettes afférentes à une activité organisée par une collectivité publique sans y être habilité par une convention est constitutif de la deuxième forme courante de gestion de fait par ingérence dans l'encaissement de recettes publiques. Dans la troisième forme fréquente de gestion de fait, un faisceau d'indices permet de caractériser la transparence d'une association : l'absence d'indépendance réelle à l'égard de la collectivité publique pour son financement, son organisation, son fonctionnement, sa gestion, un pouvoir de décision détenu en fait par l'autorité publique ou ses représentants et une activité qui en fait un démembrement du service public. L'objectif de l'autorité publique qui recourt à une structure associative transparente vise généralement à échapper aux règles du droit public au bénéfice du statut associatif, afin par exemple de se soustraire au contrôle des dépenses publiques, au code des marchés publics... Les subventions attribuées à une association transparente sont alors qualifiées de fictives par le juge des comptes et conservent leur caractère de deniers publics, de sorte que les personnes qui les manient sans disposer de la qualité de comptable public qui l'autorise, ou celles qui tolèrent qu'elles soient ainsi employées, peuvent alors être déclarées gestionnaires de fait. En outre, modifier l'affectation des subventions versées à une association, généralement en vue de financer son fonctionnement ou une action précise, en lui faisant supporter la charge financière d'une dépense incombant à la personne publique est constitutif d'une gestion de fait par extraction irrégulière des deniers publics. La gestion de fait ne tient donc pas à la participation d'élus à la gestion de l'association, mais au manque d'indépendance de ses activités, qui sont de fait un simple prolongement dans un autre cadre juridique des activités de la personne publique. Il peut ainsi y avoir gestion de fait sans qu'aucun élu ne dirige statutairement l'association. Afin de se prémunir de toute gestion de fait, il importe donc que les élus participant à l'animation d'associations déterminent précisément les relations entre la collectivité publique et l'association subventionnée, au travers notamment de conventions de partenariat qui déterminent très clairement les obligations réciproques de chacune des parties en particulier financières (recettes et dépenses), qui assurent l'indépendance de l'organisme subventionné et qui soient scrupuleusement respectées dans l'exercice concret de l'activité associative. Il convient en effet d'indiquer que le comptable de fait engage sa responsabilité sur ses biens personnels, supporte la même responsabilité que le comptable de droit et peut donc être condamné à une amende en sus du débet. Outre cette responsabilité pécuniaire, l'élu qui participe à l'animation du secteur associatif subventionné peut plus particulièrement engager sa responsabilité pénale dans deux hypothèses. Si un élu local prend un intérêt quelconque dans une association (en participant à son administration ou à sa surveillance, en étant employé par elle, en contractant avec elle...) et en même temps dispose d'un pouvoir général ou d'une délégation de pouvoir au sein d'un exécutif local qui lui permet de participer à la décision d'octroi d'une subvention à ladite association, une telle situation est de nature à caractériser une prise illégale d'intérêt, délit prévu et réprimé par l'article 432-12 du code pénal (voir les arrêts de la chambre criminelle de la Cour de cassation du 8 juin 1995 association T., du 6 août 1996 association Expo marine et du 9 mars 2005 association Philolille). Le contrôle et la surveillance de l'organisme subventionné qui doivent s'exercer dans l'intérêt général pourraient en effet être compromis par un intérêt personnel, direct ou indirect, matériel ou moral, en pareille situation. Enfin, si l'argent d'une subvention publique est utilisé à d'autres fins que celles ayant motivé son octroi, le délit de détournement de fonds publics est susceptible d'être constitué.

54.Posté par Leka meleon le 01/03/2015 00:09 (depuis mobile)

Enfin pierrot a retrouver ca plume ! Merci ......

53.Posté par Pattate à Durand le 28/02/2015 23:04

Quand un élu d'une collectivité, qui plus est un adjoint au Maire, exerçant la fonction de Président ou de Trésorier d'une association qui reçoit des subventions publiques de la même collectivité alors s'appelle : La Gestion de Fait.

Définition de gestion de fait
La gestion de fait désigne le fait pour une personne n'ayant pas la qualité de comptable public de manier des deniers publics. Ainsi, la gestion de fait constitue une violation du principe de séparation des ordonnateurs et des comptables. La constitution d'un acte de gestion de fait peut entrainer de lourdes sanctions à l'encontre de son auteur. Les sanctions peuvent émaner selon les cas de la Cour des comptes ou des chambres régionales des comptes. La notion de gestion de fait est régie par l'article 60-XI de la loi du 23 février 1963 modifié par l'article 22 de la loi du 10 juillet 1982.

52.Posté par mdrrrr le 28/02/2015 23:02

Excellent M.DUPUY et toc à Thierry Robert ! nous lé bézé si boug la i prend la Région ! son leitmotiv c'est le pouvoir en tout et pour tout.
et oui il est de mèche avec le PCR !
Zistoirs femmes Cyrille Hamilcaro (son grand camarade avant) la bien été déballé pourquoi pas celles de Thierry Robert ????? qui que cé lu ???? fé pété même

51.Posté par Katon Darabi le 28/02/2015 22:56

Sachez M. Robert que nous n'avons rien contre vous. Nous avons en notre possession plusieurs affaires qui concernent votre vie privée, et notamment vos déboires conjugaux suite à une escapade à Maurice.
..............

Etait-ce utile de rapporter ce fait?

"L'article 9 du code civil dispose que " chacun a droit au respect de sa vie privée ", sans pour autant définir ce droit.

La jurisprudence n'en donne pas non plus de définition précise mais elle s'est attachée à en cerner les contours. De ses appréciations successives, on peut conclure que le droit au respect de la vie privée est " le droit pour une personne d'être libre de mener sa propre existence avec le minimum d'ingérences extérieures ", ce droit comportant " la protection contre toute atteinte portée au droit au nom, à l'image, à la voix, à l'intimité, à l'honneur et à la réputation, à l'oubli, à sa propre biographie ".

50.Posté par lecteur le 28/02/2015 22:55

ZINFOS fait dans le ladilafé et problèmes de couple. Ca donne raison a thierry robert par contre

49.Posté par un ancien habitant de l'ouest le 28/02/2015 22:50

tous kles médias reçoivent des espaces de pub des collectivités monsieur Robert. Y a pas un qui échappe à la règle.

Témoignages s'est bien gavé du temps de paul vergès, regardez maintenant, Témoignages est mort parce qu'ils n'ont plus la région ni aucune commune sauf sainte suzanne

imaz press pareil il y a chez eux une ancienne de témoignages. mieux encore, en tant qu'ancien agent du tco je sais quelle a travailé chez nous quand monsieur langenier était président. je ne sais pas à quel poste précisément mais je ne savais pas qu'un journaliste pouvait travailler pour une collectivité en même temps. c est quoi ce mélange ?

vous zinfos, c'est à votre tour d'avoir les faveurs de la région maintenant. chacun son tour comme dirait l'autre. par contre, pierrot est acquis à la cause de didier robert, c'est évident. mais si je suis en train d'écrire sur le site c'est que j'aime bien venir de temps en temps ce qui se dit dans mon île et monsieur dupuy fait des articles qu'on ne voit pas trop ailleurs.

le quotidien je ne connais pas trop, j'achète de temps en temps, je ne connais pas leur tourné viré politique mais ils ont aussi de la pub des colelctivités c'est évident.

et puis à la tête du Jir y a un businessman, normal qu'il s'entende à merveille avec le monde économique et donc un président de région qui cotoie que les gros, dont le medef. thierry robert a un peu raison aussi là dessus

en fait il faut piocher un peu partout pour se faire une idée

48.Posté par social democrate le 28/02/2015 22:24

Pierrot nous n’avons pas toujours été d’accord mais je t’approuve totalement dans le fond et la forme.
Ce type, aussi talentueux soit-il dans la démagogie et la manipulation, finira comme la grenouille de la fable.
Au passage, j’apprécie ta sincérité envers G. Annette, qui, bien que je ne sois pas de son bord, a d’autres vertus et d’autres qualités, que ce parvenu qui s’imagine un destin divin.
La politique se nourrit malheureusement de compromis, compromissions et autres trahisons. mais jusqu’à une certaine limite. Et là il y a bien longtemps qu’elle a été franchie.
Lâche pas le morceau c’est peut être un début d’une révolution en douceur mais vitale pour la démocratie.

47.Posté par ti kaf le 28/02/2015 21:58 (depuis mobile)

Pierrot na rien que la saleté qui salie

46.Posté par media à part le 28/02/2015 21:49

Comme disait un des post, donner nous des chiffres. Par exemple qui gagne combien avec La Region? C'est de l'argent public.

45.Posté par Ti yab dé o le 28/02/2015 21:23

Bravo Pierrot,
Ce maire là y croit que lu lé permis de tout faire.
A mon avis lu doit faire pareil dans sa mairie.
(...)
Et pu po sat y dit Maurice, ct du privé, zot y devrait ferme zot taquet. Car les gens de ST-LEU y dit pas comme zot y croit.
Mais c lui qui dit que lu peut plus être condamné.
Mais depuis 2009 la justice enquête sur ses malfaçons et moins la pas vu non lieu et relaxe. Alors dis zzot maire arrêt fair le coq. Po une fois écoute son maman et arrête faire la politique, du moins comme lu fait la.

44.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 28/02/2015 21:07

Mr Dupuy , seuls ceux qui ont des oeilleres peuvent encore croire en cet homme , et comme disait Brassens : Quand on est con on est con , et malheureusement le temps ne fait rien à l'affaire !!

43.Posté par KLD le 28/02/2015 20:35

Comme dit lot : fé pété Pierrot !!!!!!!

42.Posté par Machin chose le 28/02/2015 20:30

ça manque cruellement de chiffres pour se faire une idée et prendre position, dommage.

41.Posté par Vive une presse indépendante...! le 28/02/2015 20:06

Merci à zinfos974 pour la réponse, et pour publier tous mes posts (ce qui est un gage de pluralisme très appréciable et de respect de la liberté de pensée: bravo pour ça).

Je ne sais pas si c'est moi ce lecteur qui ait incité à la réponse. En tous cas, elle était nécessaire. Ceci étant, deux points d'ombre demeurent:

1 - quid des "affaires" DR? Il n'y en a aucune?

2 - quid du bilan de TR à la mairie de Saint-Leu dont il se vante: intox ou info?

Ca mérite une enquête ou un article complémentaire à mon avis....

Par ailleurs, à noter aussi, comme cela a été relevé: TR reconnaît avoir "fauté" jusqu'en 2008. Bravo l'exemplarité: il n'est pas sanctionné uniquement pour une question de délai... Je préfère ceux qui ne "fautent" pas.

A noter aussi les frais d'avocats que TR a payés et qui sont élevés (extrait du compte rendu de sa conférence de presse: http://www.zinfos974.com/Thierry-Robert-victime-de-l-acharnement-de-Zinfos--achete-par-la-Region_a82095.html:;

"Aujourd'hui j'apprends que la Commission nationale des comptes de campagne fait un recours sur mes comptes de campagne. J'ai déjà dépensé 26.000 euros en 1ère instance. Je suppose que pour sauver ma tête il faudra mettre encore autant parce qu'on est sûr de gagner sur le fond. Ça veut dire que je vais mettre en 2, 3 mois 60.000 euros pour sauver ma tête en matière politique."

Conclusion: il a les moyens ou de gentlis donateurs! A moins que ce ne soit oayé sur le budget du parti LPA?

Enfin, zinfos974 a raison de relever le grand écart politique sur Saint-Louis (projet d'association sur liste PCR/LPA). Ce qui m'amène à 1 citation très connue d'un ancien homme politique, Edgard Faure; la première qui est pas mal: : " Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. "

Bonne soirée.

40.Posté par paul le 28/02/2015 19:32

En tant que citoyen libre et etant dans un pays de libre expression, j'ai aussi mon avis à donner sur le sujet et j'espère que Mr Pierrot Dupuis publiera cet article même si sa va à l'encontre de son avis, je l'espère bien ! Je ne suis pas du tout d'accord sur le fait qu'on puisse à des fins de vengence ou autres, attaquer une personne sur sa vie privée et personnel. Politique oui mais il fait ce qu'il veut de son temps personnel et privé. Depuis quand l'infidélité ou l'adultère serait un crime contre l'humanité pfu. Qu'est ce qu'on peut être ridicule et inintellectuel !!!

39.Posté par Père peinard le 28/02/2015 19:22

ouahouh! j'aime les journalistes qui ont des coui..... Néanmoins, je trouve que cette histoire d'aller tirer un bon coup à Maurice est de trop, ça n'ajoute rien à le démonstration!

38.Posté par L'Ardéchoise le 28/02/2015 19:08

Pierrot, ou koné ! mi aim aou ! Même si tu m'a agacée sur une certaine radio où je t'ai connu, j'ai toujours été persuadée que tu étais un journaliste, un vrai de vrai !
Alors continue comme tu es, parce que tu es !
C'est à dire toi ; Incontournable . Je ne lis Zinfos que pour toi et Jules ( et pour les commentaires aussi , quel "régal" !)
;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;

37.Posté par Ca sent pas la vanille le 28/02/2015 18:56

Enfin un sujet intéressant et primordial: l'utilisation de l'argent public. J'étais d'ailleurs choqué l'autre jour par l'explosion du budget du CCAS de Saint-Louis dans une autre affaire, et qu'aucun garde fou n'existe pour dire stop au gaspillage, au clientélisme car après que l'argent soit dépensé c'est trop tard. Et c'est toujours soit disant pour faire du social.....ça en devient écœurant tout ces histoires.

36.Posté par girondindu50 le 28/02/2015 18:48

bravo Mr Dupuis !

35.Posté par Laïcien le 28/02/2015 18:37

Mr PIERROT mètt enkor la p'assé , message reçu 5sur5 , impékap po out l'article .
Par kont Mr TIERRY , na point aucun zournal sur l'île i arriv à la hauteur de la cheville de ZINFOS974 ,, sur ce site i traite toutes dossiers ,, donk , ou sora pas épargner ,, pas de favoritisme la fine dit ,,zordi c'est out tour ,, demain nora d'autres ,, alors , batay pas po la peau graton Mr TIERRY .
MR PIERROT ET L'ÉQUIPE ZINFOS974 ,, LA RÉUNION ET LA FRANÇE LA BOZOIN DE ZOT ,, NOU COMPTE DÉSI ZOT PO MÈT L'ORDRE DANS LE DÉZORDRE .

34.Posté par Lol le 28/02/2015 18:36

Rien de nouveau à l'ouest! Ce mégalo de Thierry robert est un fou dangereux pour la Reunion. Il faut le stopper ce profiteur, en plus vantard!

33.Posté par PIERRICK le 28/02/2015 18:33

Cet individu me rappelle l histoire d'un homme en blanc toujours vêtu de blanc qui en voulait à la terre entière. Pour lui aussi tout le monde était pourri , les hommes politiques et la presse. Il voulait sa radio et a finit par l avoir. Pour avoir sa télé il n'a pas hésité à mettre la Réunion à eu et à sang. Au final il a fini par faire alliance avec un des partis politique qu'il dénonçait. Depuis à la Réunion rien n'a changé . Sauf pour cet homme qui est assis dans un fauteuil à la Région et n'a jamais fait avancé un seul dossier de toute sa vie....Il ne voulait pas d'un système piloté par les autres, il voulait son propre système privilégiant ses propres intérêts.....

32.Posté par oulaf le 28/02/2015 18:08 (depuis mobile)

Bravo Pierrot! Tiens bo largue pas.

31.Posté par GIRONDIN le 28/02/2015 17:48 (depuis mobile)

A quand une enquête du grand JOURNALISTE Mr Dupuy du même ordre (pas à Maurice, ici chez nous!!!) sur les comptes de communication/pub de la Région depuis l''arrivée de notre grand visionnaire? C''est une paille peut-être? Communication ou PUB?

30.Posté par zen dette le 28/02/2015 16:53

Bravo monsieur Dupuis pour cette magistrale leçon de morale et d'éthique faite à ce soi-disant plus grand chef de la Reunion, supérieur au préfet.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie