MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Pierrot Dupuy- Un entrepreneur réclame 18 millions à l'état malgache, une dette qui pourrait atteindre 800 millions d'€ !


Les Réunionnais les plus anciens ont encore en mémoire le fiasco de la Sakay et des rizières du lac Alaotra, ce vaste territoire que le gouvernement malgache avait cédé en 1952 à des colons réunionnais, que ces derniers avaient mis en valeur au point d’en faire un véritable petit eldorado, avant d’en être chassés du jour au lendemain en 1977, après l’arrivée de Didier Ratsiraka au pouvoir. Et bien évidemment, sans aucune indemnisation !

Par - Publié le Jeudi 24 Septembre 2020 à 15:46 | Lu 9878 fois

Photo : Pixabay
Photo : Pixabay
Ces événements ont longtemps marqué les esprits réunionnais et expliquent en partie la méfiance qui s’est instaurée entre les deux îles pourtant si proches. Mais il faut savoir que les Réunionnais n’ont pas été les seules victimes. De nombreux Français ont dû abandonner tous leurs biens au lendemain de l’indépendance de la Grande Île. Et certains n’ont pas renoncé à se faire indemniser 50 ans après.

Le 29 juillet 2003, fait peu connu des Réunionnais, les gouvernements français et malgaches ont signé un accord sur l’aménagement et la protection réciproque des investissements qui prévoit qu’ils assurent un traitement juste et équitable aux investissements des nationaux et sociétés sur leurs territoires. Et en préambule de cet accord, il est écrit que "Les avoirs concernés par le présent accord doivent être ou avoir été investis conformément à la législation et réglementation de la partie contractante sur le territoire dans lequel l’investissement est effectué, avant ou après l’entrée en vigueur du présent accord".

C’est fort de ce "avant ou après l’entrée en vigueur du présent accord" que Bernard Touzet, un Français dont la famille était implantée depuis les années 50 à Madagascar, a justifié ses demandes de paiement de créances datant de 1984 que sa Société Touzet International Madagascar détient sur l’état malgache et que ce dernier n'a jamais payées !

Les sommes en jeu sont colossales : près de 18,5 millions d’euros, valeur 1984. Avec les intérêts moratoires, il y en aurait pour près de 800 millions !!!

Touzet International Madagascar était installée depuis 1952 à Madagascar et avait été adjudicataire de nombreux marchés de travaux publics comme les travaux d’aménagement des aérodromes d’Ivato (Tananarive) de Mahajunga, d’Arivonimamo, Diego Suarez et Nossy Be.

La Société TIM a également réalisé de grands chantiers routiers tels que la Nationale 7, la Nationale desservant les rizières au Lac Alaotra financés par le Fonds Européens de Développement, l’Avenue de l’Indépendance à Tananarivo et de nombreux escaliers.

Suite aux différents accords de rééchelonnement de sa dette, l’état malgache a procédé à des remboursements en faveur de la COFACE (une compagnie d’assurance qui garantit les investissements à l’international) qui répartissait ensuite les sommes perçues entre les différents bénéficiaires. Ce qui fait dire à l’avocat de M. Touzet que ces versements constituent la reconnaissance par l’état malgache de la réalité des travaux effectués par son client, et donc du bien-fondé de ses créances.

Toutefois, un certain nombre de travaux réalisés par TIM n’avaient pas été pris en compte dans les indemnisations et les accords de rééchelonnement.

Ce sont ces créances qu’elle réclame aujourd’hui et dont il demande le paiement sachant que Bernard Touzet a toujours indiqué vouloir réinvestir les créances dues à sa société à Madagascar, souhaitant vivement continuer à contribuer à son développement.

Bernard Touzet était intervenu dès 1984 auprès du Président Mitterand et auprès de ses successeurs pour voir régler ce différend. Ces derniers sont à chaque fois intervenus auprès de l’État malgache… en vain !

Il réitère la même démarche aujourd’hui auprès du président Macron et lui demande d’organiser une rencontre avec les autorités malgaches, sous l’égide de la France, de façon à enfin trouver une issue à ce litige vieux de près de 40 ans.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par RIPOSTE974 le 24/09/2020 16:47

C'est le COVID-19 lunaire ...

L'espoir fait vivre .

2.Posté par AH-SON Joel le 24/09/2020 20:01

Attends toujours!!!@

3.Posté par Ste suzanne le 24/09/2020 20:01

Faut arrêtez de rêvez pour certain qui on payé leur ouvriers au lance et celui
Du côté de ste Suzanne qui a enfermer se peuple dans un. Container et d autre qui continue a les exploité même pas pour un bouché pain honte a vous

4.Posté par Platon le 24/09/2020 20:21

Tous les lecteurs de Zinfos attendent avec impatience les commentaires d' ARISTOTE, l'homme qui fait la pluie et le beau temps à Mada, le grand spécialiste du lavage de cerveau, celui dont la femme avocate reçoit chaque jour des demandes de conseil de Dupond-Moretti...

5.Posté par Papijacob le 24/09/2020 20:49

Post 3: Et en français, ça veut dire quoi?

6.Posté par Gabriel le 24/09/2020 20:57

C'est bien beau d'avoir chassé les réunionnais de la Sakay et aussi la compagnie lyonnaise et marseillaise de Madagascar par nationalisme et de n'avoir pas pu les remplacer par des entreprises malagasy , voilà des grosses erreurs de Didier Ratsiraka et c'était aussi une erreur du feu Raphaël Babet de Saint Jesoph croyant que Madagascar restera toujours une colonie française
Concernant l'entreprise Touzet , Le président François Mitterrand et Didier Ratsiraka s'estimaient beaucoup , comment se fait il que le président de la republique française de l'époque n'avait pas pu régler cette affaire ? Est ce qu'il a une ou des raisons que nous ignorons pour que ce litige ne soit pas toujours réglé ?
Une remarque, dès sa prise de fonction comme président de la republique en 2018 , Andry Rajoelina avait encouragé le Medef â venir investir à Madagascar , une délégation était même venue à Tananarive pour une seconde rencontre avec le président de la republique de Madagascar et cette délégation du Medef était rentré bredouille et pour quelle raison ?

7.Posté par TICOQ le 24/09/2020 21:28

L'Etat malgache préfère acheter des avions privés pour les déplacements de ses politiciens corrompus, alors n'attendez pas un kopek de leur part.

8.Posté par LadiLafé le 24/09/2020 21:28

Heu, Heu! Bon, pakapab lémor san-essayé.

9.Posté par pipo le 24/09/2020 22:20

se faire indemniser 50 ans après.


A bon 1977 ------> 2020 ça fait 50 ans chez vous pfeuuu

10.Posté par Bambino le 24/09/2020 23:15

Ce serait bien que zinfos i publie le texte intégral de cet accord (pas que la loi d'application).

11.Posté par Jp POPAUL54 le 25/09/2020 00:54

Le traducteur a déjà été engoelé !!!
Avant ou après l'entrée en vigueur de l'accord ???

12.Posté par Gabriel le 25/09/2020 06:02

Ticoq
Là vous racontez une grosse bêtise. C'était Marc Ravalomanana qui avait acheté un Boeing 737 pour assouvir ses caprices , ses déplacements d'ordre privé avec de l'argent de la banque mondiale et du fmi , une des raisons pour les quelles ces deux institutions ont fermé le robinet en 2008
Une autre bêtise aussi , durant le régime de la transition Andry Rajoelina s'est fait avoir par des affairistes malagasy en replaçant le Boeing 767 par un Air Bus340 plus gourmand en kérosène .Un Boeing 767 ne possède que deux réacteurs contrairement à un Air Bus 340 le quel en possède quatre
De quels avions privés vous faites allusion ?

13.Posté par Solution! le 25/09/2020 06:08

La France paie et Mada nous fou la paix avec les îles éparse !

14.Posté par Souveraineté economique et indépendance réelle le 25/09/2020 08:03

Quand Mada se débarrassera définitivement des résidus coloniaux, de ces investisseurs suceurs de sang, il pourra seulement commencer à avancer. Il faudra aussi le faire pour ces dirigeants avides d'argent facile au mépris de la souveraineté de leur pays.
Quans à c'était mieux avec nous... je pi...e de rire! C'est exactement ça le colonialisme et le fhaine !

15.Posté par zef le 25/09/2020 08:05

@post4: MDR

En 1950 Madagascar était une colonie française. Donc le gouvernement n'était pas malgache comme écrit dans l'article mais sous le régime colonial. Il n'est pas anormal que les gouvernements malgaches ne reconnaissent pas les cessions de terres préalables à l'indépendance de 1960.

Il y a eu de vraies spoliations depuis mais celles-ci n'en sont pas à mon sens.

16.Posté par Platon le 25/09/2020 14:06

Post 15 Zef: Gabriel dans le post 12 est en fait Aristote. On va bien rigoler...

17.Posté par zef le 25/09/2020 20:43

Non Gabriel n'est pas Aristote.
Gabriel est juste un pro Rajoelina

18.Posté par Babeuf le 27/09/2020 12:31

Dans l'article signé Pierrot Dupuy je relève la phrase suivante.

Mais il faut savoir que les Réunionnais n’ont pas été les seules victimes. De nombreux Français ont dû abandonner tous leurs biens au lendemain de l’indépendance de la Grande Île!

Les Réunionnais ne seraient-ils pas Français?

19.Posté par Brassens le 19/10/2020 14:44

kolon 1 zour, kolon touzour...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes