MENU ZINFOS
Faits-divers

[Pierrot Dupuy] Un directeur de SEM passe 24h en garde à vue après avoir violemment frappé sa compagne


Par - Publié le Lundi 4 Mai 2020 à 15:16 | Lu 29086 fois

Quatre jours après les faits, Isabelle* conserve un énorme bleu au bras droit et un autre, plus petit, au bras gauche. Ainsi qu'au genou
Quatre jours après les faits, Isabelle* conserve un énorme bleu au bras droit et un autre, plus petit, au bras gauche. Ainsi qu'au genou
Appelons les Olivier* et Isabelle*.

Isabelle* a 49 ans et partage la vie d'Olivier* depuis 6 ans. Si elle partage sa vie, elle ne vit cependant pas chez lui. Olivier* a une belle villa à Bellepierre et Isabelle* a préféré conserver son petit appartement en centre-ville de Saint-Denis qu'elle partage avec son fils. Mais, nous dit-elle, elle était tout le temps chez lui, à Bellepierre.

Tout se passait bien jusqu'ici. C'est tout juste si, avec pudeur, Isabelle* évoque des propos blessants, voire des humiliations régulières. Mais jamais de coups. Jusqu'à maintenant.

Toujours directeur d'une SEM malgré ses 70 ans révolus

Malgré ses 70 ans, il les a eus en février, Olivier* est toujours directeur général d'une SEM détenue à 40% par le Département, 40% par la Région, 10% par la Caisse des Dépôts et Consignations, le reste étant partagé entre plusieurs communes. A ce titre, il touche un salaire "supérieur à celui d'un ministre", nous dit sa compagne. Pourtant, son poste ne l'accable pas de travail, nous explique Isabelle*. Il s'agit d'une toute petite SEM à l'activité minimale et relativement simple à gérer.

Diners chez le préfet ou chez le général avec Isabelle

Olivier mène grand train, est de tous les cocktails, dine régulièrement chez le préfet ou le général en compagnie d'Isabelle*.

Il faut dire qu'en dehors de son poste de directeur de SEM, Olivier* est aussi administrateur du MEDEF, membre fondateur du Rotary Club Bourbon, commandant de la Réserve citoyenne, et très impliqué dans les activités des FAZSOI. Et il rêve d'obtenir la Légion d'honneur. Il paraît même que ça tourne à l'obsession.

Au titre de ses fonctions de directeur de SEM, Olivier* voyage souvent. En classe Business bien sûr. Et pour une dizaine de jours à chaque fois, dans les meilleurs hôtels, même si les réunions ne durent que deux jours. C'est ainsi qu'Olivier a effectué un séjour à Paris pas plus tard qu'au début du mois de mars dernier.

En quatorzaine au retour d'un séjour en métropole

A son retour, le 16 mars, Olivier* et Isabelle* décident d'un commun accord de ne pas se voir et de confiner séparément. Histoire de ne pas prendre le risque de propager le virus au cas où Olivier* l'aurait attrapé lors de son séjour en métropole.

Tout se passe bien durant la semaine. Ils échangent souvent par téléphone ou par SMS. Jusqu'au week-end où étrangement, Olivier* ne répond plus aux messages.

Inquiète, Isabelle monte jusqu'à la villa. Elle ne peut accéder à la cour, protégée par un portail, mais voit une voiture inconnue dans la cour.

Rassurée, elle rentre chez elle.

Durant la semaine qui suit, tout rentre dans l'ordre et les échanges reprennent.

Jusqu'au week-end suivant, où c'est à nouveau le silence.

A nouveau inquiète, Isabelle* reprend sa voiture, remonte à Bellepierre... et découvre la même voiture dans la cour.

Un diner pour faire le point

Lundi dernier, ne pouvant plus vivre plus longtemps avec cet affreux doute qui la ronge, elle appelle Olivier* et lui propose une rencontre pour "faire un point" sur leur relation. Ce qu'Olivier* accepte.

Rendez-vous est fixé au mercredi soir, à l'occasion d'un diner à la villa.

Le repas se passe parfaitement bien. Il est arrosé d'une bouteille de bon vin que les deux convives se partagent. Lors de la discussion, Olivier* confirme à Isabelle* les sentiments qu'il lui porte et lui réaffirme sa volonté de continuer sa vie avec elle.

Forte de ces paroles rassurantes, Isabelle* ose aborder le sujet de la présence de la fameuse voiture, les week-ends pendant lesquels, comme par hasard, il ne répondait pas à ses messages.

"Un plan cul"

Se sentant démasqué, Olivier* reconnait qu'il a fauté, que c'est juste "un plan cul" avec une vieille copine, histoire de "passer le temps" durant le confinement qu'il trouvait bien long.

Et il réaffirme à Isabelle* qu'elle est la femme avec laquelle il veut "construire" le reste de sa vie.

C'est alors qu'Isabelle cherche à le prendre au mot et lui dit que s'il en est ainsi, elle souhaite qu'ils passent ensemble le week-end prolongé du 1er mai.

Première grosse colère

Grosse colère d'Olivier* qui lui rétorque qu'il veut faire ce qu'il veut de ses week-ends et qu'il n'en est absolument pas question.

La pilule est dure à avaler pour Isabelle*. Difficile pour elle d'accepter d'être "l'officielle", celle avec qui on se montre dans les cocktails ou qu'on emmène diner chez le préfet, et qu'on cache le week-end pour aller s'amuser avec une autre.

Elle le traite de menteur, de manipulateur et commence à gravir les marches de l'escalier pour rejoindre les chambres à l'étage afin d'y passer la nuit. Pas question pour elle de reprendre le volant après avoir bu une demi-bouteille de vin.

"Je sais où il faut frapper pour pas que ça laisse de traces"

En la voyant commencer à monter l'escalier, Olivier* rentre dans une rage noire. Il attrape Isabelle* par derrière et veut l'obliger à descendre. Elle s'agrippe à la rambarde mais il lui hurle : "Pas la peine, tu n'y arriveras pas, je suis plus fort que toi".

Isabelle* chute en arrière et tombe au sol. Olivier* lui monte dessus à califourchon, histoire d'immobiliser ses jambes, et commence à lui donner des coups de poing dans le ventre. Et à chaque coup de poing, il hurle, en boucle : "Je sais où il faut frapper pour pas que ça laisse de traces, je sais où frapper pour que ça ne laisse pas de traces".

Les coups pleuvent.

Sous l'avalanche, Isabelle* finit par arrêter de résister et le laisse cogner.

Au bout d'une quinzaine de coups de poing, Olivier* finit par s'arrêter.

Isabelle* se relève, récupère son sac à main et lui demande d'ouvrir le portail pour qu'elle puisse partir.

Un uppercut à la machoire

Olivier* la rattrape sous la varangue et lui dit, plusieurs fois : "Tu te rends compte de ce que tu m'as fait faire?"

Isabelle n'en revient pas. Non content de l'avoir massacrée de coups, Olivier* essaie de se faire passer pour la victime ! Outrée, elle lui décoche un uppercut à la mâchoire... Plus par orgueil que pour le mettre ko. "J'ai sans doute eu plus mal que lui", avoue-t-elle.

Avant d'entrer dans sa voiture, elle lui lâche qu'elle va immédiatement aller déposer plainte à la police, ce qu'il lui demande de ne pas faire.

Une ITT de un jour seulement !

Arrivée vers 22h au commissariat de Malartic, le policier de permanence lui conseille d'aller voir un médecin pour y récupérer un certificat médical et de revenir le lendemain car "il n'y a personne ce soir pour prendre votre plainte".

Isabelle* se rend donc vers 23 heures chez SOS Médecins. Est-ce l'heure tardive? Est-ce que le médecin connait son compagnon? Toujours est-il que le praticien ne lui accorde qu'un seul jour d'ITT alors qu'elle présente d'énormes bleus aux bras et au genou, et qu'elle lui raconte avoir reçu une quinzaine de coups de poing dans le ventre !

Même le policier qui la reçoit le jeudi après-midi pour enregistrer sa plainte n'en revient pas et lui conseille d'aller consulter à l'Institut Médico-judiciaire du CHU. Elle y a eu rendez-vous cet après-midi et les médecins lui ont délivré un certificat avec 7 jours d'ITT. Ce qui semble beaucoup plus en rapport avec les stigmates que nous avons nous même pu constater.

Olivier* obligé de dormir au commissariat en garde à vue

Convoqué par la police le soir même, le chef d'entreprise se présente de son propre chef. Placé en garde à vue, il passera la nuit au commissariat.

Le lendemain, en fin d'après-midi, il est confronté à Isabelle* et reconnait les faits. Tout juste s'il affirmera ne plus se souvenir s'il l'a frappée avec la paume de la main ou le poing...

Et il tiendra à préciser que oui, il l'a frappée, "mais moins fort que si j'avais dû cogner un homme qui m'agressait"...

Quelques temps après la fin de la confrontation, Olivier* est relâché.

Un passionné d'armes à feu

Reste un détail qui inquiète fortement Isabelle*.

Olivier* est un passionné d'armes à feu.

Il possède une autorisation de détention d'armes, délivrée par la préfecture, pour un 357 Magnum, une des armes de poing les plus puissantes, et pour un Glock, une des plus efficaces qui possède la réputation d'être indétectable aux rayons X.

Il faut dire qu'Olivier* s'entraîne tous les samedis matins au stand de tir du Port. Mais, plus inquiétant, Olivier* possède également, sans en avoir l'autorisation, une carabine à laquelle il a ajouté une lunette de visée et un silencieux (voir la photo ci-dessous prise par Isabelle).

Et comme il ne peut l'emmener au stand de tir, c'est au siège de la SEM, au Port, qu'il s'entraîne.

Même si elle ne pense pas qu'Olivier* soit capable de lui tirer une balle entre les deux yeux, Isabelle* ne peut s'empêcher d'avoir peur. Depuis qu'elle a vu de quoi il était capable dans un accès de colère...

Une carabine avec lunette de visée et silencieux
Une carabine avec lunette de visée et silencieux
Aucun remords

Dernière chose qui blesse profondément Isabelle*, peut-être encore plus que les coups : A aucun moment, depuis mercredi soir, Olivier* n'a cherché à la contacter pour prendre de ses nouvelles. "A aucun moment il ne s'est excusé. Au contraire, il a essayé de se faire passer pour la victime, comme si c'était moi qui étais responsable de ce qui m'était arrivé".

* Prénom d'emprunt


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

31.Posté par association Injustice 974 le 04/05/2020 19:56

Poste 25 arrêtez de dire des bêtises !!

Association Injustice 974

30.Posté par association Injustice 974 le 04/05/2020 19:55

Poste 3
êtes vous une connaissance de ce Directeur ?
ZINFOS 974 et la victime ont bien fait de dénoncer ce malade encore avec un prénom d'emprunt ..parce qu il est connu il a le droit de taper sa compagne ?
trop de femmes se taisent encore trop , si elle a besoin d'aide elle peut nous contacter , car cette personne connue
à sûrement des tas de copains bien placés à des postes stratégiques...
injustice974@hotmail.com
stop-injustice974.fr
facebook Injustice 974
0692 34 08 36

29.Posté par Vince le 04/05/2020 19:50

Article bizarre...Surtout qu'il n'y a aucun siège social de SEM au Port...

28.Posté par DIDIER NAZE le 04/05/2020 19:43

Tout d abord merci à Pierrot pour cet article....les violences faites aux femmes dans....CE MILIEU LÀ !!!! 😨😕.....sont bien réelles ....et il y en a , je dirais BEAUCOUP. ...bien évidemment , c est très souvent caché, façon de parler.....si ce cas pouvant amener à dénoncer d'autres. ...eh bien tant mieux.....😰😲.....

Avis aussi aux nombreux. ....politiciens QUEUTARDS.......abonnés a certains réseaux. ...je n en dirais pas plus.....mais certaines de ces femmes....ont le pouvoir de vous faire ....EXPLOSER.....si un jour.....elles décidaient de ......euh....de.....

27.Posté par le president de la cour d appel le 04/05/2020 19:15

-salaire "supérieur à celui d'un ministre", nous dit sa compagne. Pourtant, son poste ne l'accable pas de travail,



-chez le préfet ou le général en compagnie d'Isabelle*. pas un creole je vous dit


administrateur du MEDEF, membre fondateur du Rotary Club Bourbon, commandant de la Réserve citoyenne, et très impliqué dans les activités des FAZSOI

-bouteille de bon vin typiquement français



-montre dans les cocktails

-chez le préfet, préfet la i bosse pas?

-"il n'y a personne ce soir pour prendre votre plainte". ??????????????????



le médecin connait son compagnon? Toujours est-il que le praticien ne lui accorde qu'un seul jour d'ITT franc mâcon !!!!


-autorisation de détention d'armes, délivrée par la préfecture, pour un 357 Magnum, une des armes de poing les plus puissantes, et pour un Glock, une des plus efficaces qui possède la réputation d'être indétectable aux rayons X.



-creole sa ?

26.Posté par z''''''''''''''''endette le 04/05/2020 19:11

Monsieur DUPUY a raison d'en parlé surtout si il a des preuves.
Arrêté avec ces directeurs de SEM qui gaspillent l'argent de nos impôts et pénalise les entreprises.
Ils sont trop payé pour ce qu'ils font et surtout mets la SEM en difficulté.

25.Posté par juriste le 04/05/2020 18:49

Si ils ne vivent pas ensemble sous le même toit, il n'y a pas de vie en concubinage : l'affaire est classée.
Chacun peut fréquenter à son domicile qui il veut, quand il veut. N'en déplaise à cette pauvre dame, mais le domicile d'Olivier n'est pas le sien. Elle devait donc partir de chez lui sans lui opposer de résistance physique.

24.Posté par LAMPION le 04/05/2020 18:47

PARIS 10 000 KM POUR LES CONS. FINI LE TEMPS DES COLONIES.
MERCI A ZINFOS.

23.Posté par Igard PAZOT le 04/05/2020 18:35

en fait je cherche le lien entre être directeur de SEM et battre sa femme...

22.Posté par Rue la gare le 04/05/2020 18:24

Il y a d autre aussi qui s amuse dans les bras de leur doublure sachant
La vraie doublure ne les voit pas mais quand vous allez vous faire prendre quel sera la honte

21.Posté par olive le 04/05/2020 18:11

hommes politiques, directeurs de SEM, des queutards quoi.
mais il y a des candidates... la preuve, elles se bousculent au portillon.
Du haut de ses 70 ans, ce ne doit pas être pour son charme mais pour son argent mais lui croit que c'est parce qu'il est beau.
En tous cas, il en profite :
à dada sur le cheval de son papa !

20.Posté par @charles le 04/05/2020 18:10

ben c’est normal 95 % des responsables sont des zorey !

Plus sérieusement, c'est bien beau de jouer le yab réunionnais défenseur de la clique zozo, voir de signer de son nom (on sait jamais, ça peut plaire au préfet, hé hé)... Puis ça fait même genre "zistissier de linzistisse" (sic), mais les faits sont là :L'appellation contrôlée "rotaryen bourbon olympique tennis club" semble encline à beaucoup de derives. Comme des internautes l'ont précisé sur ce sujet , avec les noms véritables et Google, on arrive à plus de compréhension de la dose de m... de que certains ont entre les 2 oreilles (aucun jeu de mot ici). Bravo à Mr Dupuy !

19.Posté par René Noir le 04/05/2020 17:51

En lisant cet article et ce qui me gêne le plus, c'est que certains, souvent venus d'ailleurs, profitent du copinage pour s'arcbouter sur un emploi, et tout celà pour bénéficier au maximum de tous les avantages qui vont avec ! C'est Celà qui est écoeurant ! De plus, ce voyou, c'en est un du moins dans le comportement, a des entrées pour toutes les hautes tables du département, fréquentent l'intelligentsia locale et se donne des airs de personne fréquentable qu'il n'a hélas, pas...
Ces gens-là me font vomir, car, dans leur tête, ils sont en colonie, ce qui les intéresse c'est de se remplir les poches au maximum, profiter sans vergogne, aux avantages en nature au maximum et se faire passer pour....
Frapper une femme comme il l'a fait devrait le mener directement au tribunal, qu'il soit jugé en comparution immédiate, il n'y a pas que les sans dents qui y ont droit ! et qu'il soit mis au gniouf pour un bon bout de temps !
Honte à ce triste individu qui vu ce qu'il a dit " je sais où frapper pour qu'il n'y ait pas de traces...." ne doit pas être à son coup d'essai....
J'espère que la " noblesse " qu'il fréquente et les diverses autorités publiques sauront prendre les mesures qui s'imposent !
A 70 ans je lui conseille la pêche !

18.Posté par DUBOIS le 04/05/2020 15:45

Le nom de cette SEM , au moins on saurait où vont nos impots

17.Posté par Charles le 04/05/2020 17:43

A Dupuy le toréro

une petite question monsieur Dupuy en partant bien sur du postulat que tout homme qui frappe une femme est un sous homme. Ma question porte juste sur le fait de savoir si cette personne dont vous allez en autre ruiner la vie, avait été créole auriez vous agit de la sorte.

Par exemple est ce que si vous avez connaissance qu’un Directeur Général Adjoint d’une collectivité, ou d’une SEM ou d’une SPL, frappe régulièrement sa compagne, mais que cet homme est Kréol et qu’en plus il s’avère être une connaissance et de votre sœur et d’un de vos protégé politique auriez vous agit de même. Par acquis de conscience et avant de me répondre posez vous la question en vous regardant dans la glace.

C’est quand même bizarre que sur les scandales que vous dénoncez et qui touchent des personnes à responsabilité 98 % sont des zoreys.

j’attends déjà les défenseurs de la théorie du remplacement répondre à votre place : « ben c’est normal 95 % des responsables sont des zoreys ».

A ceux la vous pouvez donner si vous êtes aussi objectif que vous le prétendez la proportions de zoreys sur les 24 DGS des communes, les 5 DGS d’intercommunalité, les deux DGS de la region et du département, les X PDG de SEM et les X PDG de SPL, vous pouvez même vous risquer à prendre en compte les DGA.

Alors on arrive à quelle proportions ? 95 % ou 15 % ?

Sur de votre objectivité légendaire.

Charles Mussard.

16.Posté par Mwin la pa di le 04/05/2020 17:41

Post 1 de quel droit vous écrivez Ragots ? Quel espèce d'individu êtes vous ? Si c'était votre soeur ou votre mère vous écririez aussi ragots ? vous être ragoutant....

15.Posté par simonzèf le 04/05/2020 17:39

ha ha ha ha excellent zinfo ! mèt enkor la pa assè ... il est temps de montrer le vrais visage de la colonie ,même si cela n en déplaise a certains avec leur présomption d innocence... ,c est la triste réalité . ps zinfo a du oublier de citer ,il doit être franc mac aussi !

14.Posté par zozimét le 04/05/2020 17:38

Comme y dit ici : "baisement l'a pété dans la cour ...... (écrivez ici le nom de votre voisin ou celui de votre pire ennemi). Quand même, travailler (????) encore à 70 ans, c'est le signe d'une bonne santé; .... celui d'avoir une petite amie à cet âge(??????) est le signe d'une bonne vigueur ... hum ! .. faut pas trop en dire ici .....

13.Posté par Joel le 04/05/2020 17:24

Bravo de denoncer les derives des petites fortunes ambitieuses de la Réunion ! De base on ne frappe pas une femme donc si cet article peut faire reflechir ceux qui se sentent puissant de par leurs frequentations ou situation financiere je dis merci Mr Dupuy !

12.Posté par QQ la praline le 04/05/2020 16:49

Pitoyable votre article...Cette affaire est en cours dans les mains de la justice et vous jetez tous ces éléments à la face du monde. Et la présomption d'innocence dans tous ça?? . Même le comportement de ce monsieur est pitoyable un peu de retenue dans votre article aurait été de bon aloi. Vous avez mené une belle enquête apparemment. Il vous restait presque à prendre vous même la plainte de la victime puisqu'elle n'a pas pu le déposer le soir même. Je vous propose de faire une permanence dans ce service de Police pour accélérer les choses et de placer vous même cet homme en garde à vue... Mais avant faut passer l'OPJ et vous n'avez plus l'âge..(et les capacités ???).!!!! Comme d'hab vos articles sont racoleurs avec une belle photo pour accrocher l'oeil... Des cas de ce genre y en a des dizaines par jour sur l'Ile, mais les cassosses vous intéressent moins qu'un directeur de SEM qui est comme les autres...Un sous homme qui frappe sa compagne... CQFD

11.Posté par corona le 04/05/2020 16:35

l effet du confinement n a pas du aider...

10.Posté par LAMPION le 04/05/2020 16:25

Je n'ai lu que les 4 premières lignes, à 70 ans il travaille encore, je perçois des choses et une je vous le dit: Je pense que c'est quelqu'un qui vient de l'extérieur. Le Réunionnais en général, cela aurait fait longtemps qu'il aurait pris sa retraite. Cela me fait vomir, car nous ne sommes plus en colonies
Je vous avoues que des fois j'ai envie de tout faire pester
Comme des fois cela ne sera pas publié..

9.Posté par José Paldir le 04/05/2020 16:19

et Les forces de l'ordre qui se disent particulièrement sensibilisées aux violences conjugales et tout ça à grand coup de publicité ou de FACEBOOK. Personne pour prendre la plainte la nuit mais des policiers dans le commissariat quand même...
Police prompte à se montrer de jour et devant les objectifs et encore pas dans les situations les plus difficiles et la nuit personne, ou alors les quelques rares sont confinés dans leur commissariat façon camp retranché dans un fort.

8.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 04/05/2020 16:11

*Bravissimo !! - Pierrot !

*Ça - au moins - c'est de l'info !

7.Posté par Contribuable le 04/05/2020 16:09

Ça ne vas pas s arrêter nos élus dilapident le fruit de nos impôts hamilcaro embauché par le maire de Saint Paul un ex délinquant les embauches par copinage continuent après le maire de sainte Rose celui de Saint Joseph quand cela s arrêtera ? Que fait le procureur ?

6.Posté par Pfffff le 04/05/2020 16:05

heu faudra penser aussi à faire un peu le ménage ......!

5.Posté par Pierre le 04/05/2020 16:01

Monsieur Dupuy, vous êtes journaliste ou vous êtes l’officier de police qui a reçu Isabelle ? L’officier n’aurait pas été aussi précis !!
Il va de soi que je déteste les tapeurs de femmes ainsi que les tapeurs d’hommes.
Mais là monsieur le journaliste où vous connaissez très bien Isabelle et vous voulez absolument faire tomber ce monsieur . En tout cas il y a anguille sous roche.
Pauvre Isabelle ! Je suis libre et je ne tape pas les femmes mais c’est sûr que ce ne sera pas la grande vie. (Là je plaisante bien sûr)

4.Posté par Modeste le 04/05/2020 16:00

faudrait savoir ce qu'elle veut elle porte plainte et ensuite s'inquiète qu'il ne la contacte pas.....et cette photo de fusil elle a faite quand et pourquoi???? arrêtez madame, tournez la page 49/70 vous êtes juste la potiche belle certainement qu'il traine dans les sorties pour satisfaire son égo c'est tout! passez à autre chose, lui il a déjà assuré ses arrières!

3.Posté par Lulu le 04/05/2020 15:54

bon qu'elle soit agressée c'est une chose mais donner autant de détails afin de pouvoir "comprendre" qui est le fameux directeur de SEM, zinfos vous auriez pu vous abstenir, il y a des limites que vous avez largement dépassé, et cela sent le règlement de compte......zinfos est il devenu un site où l'on règle ses problèmes relationnels???? c'est mesquin de la part de cette dame, votre linge sale vous le lavez entre vous et pas en faire étalage sur la place publique madame!

2.Posté par En passant le 04/05/2020 15:47

C' est fou ce que ce confinement nous révèle.

1.Posté par Grains de goyavier le 04/05/2020 15:25

Ragots.. On s'en fout..

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes