Politique

[Pierrot Dupuy] Tout le monde est content... sauf Wilfrid Bertile et Brigitte Hoarau

Dimanche 24 Septembre 2017 - 19:44

A voir Thierry Robert célébrer la victoire sur les marches de la préfecture, on aurait pu croire :
1) Que c'était lui qui avait été élu
2) Que c'était sa liste qui avait remporté les élections en enlevant de haute lutte trois sièges de sénateur sur les quatre en lice.

En fait, il n'en est rien. Si effectivement son candidat Michel Dennemont a réussi à se faire élire, les grands vainqueurs sont bel et bien les élus de la plate-forme de la Droite et du Centre qui ont réussi à faire élire Nassimah Dindar, Jean-Louis Lagourgue et Viviane Malet et à les placer en premières positions.

Thierry Robert devrait d'autant moins pérorer que son candidat n'a été élu que pour trois ans puisqu'il a promis de laisser son siège à Audrey Belim, la candidate du PS, à mi-mandat. Promesse réitérée ce soir sur le perron de la préfecture.

Michel Fontaine virtuellement élu pendant une heure

Pendant près d'une heure, les rangs des élus de la Droite ont été parsemés de rumeurs selon lesquelles la liste menée par Nassimah Dindar pourrait même réaliser le grand chelem et obtenir quatre élus sur quatre.

Concrètement, c'est Michel Fontaine qui a failli être élu. Ca s'est joué à très peu.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la nouvelle était loin de réjouir celui qui est encore pour quelques jours le sénateur-maire de Saint-Pierre. Il avait clairement annoncé qu'il ne venait sur la liste que pour la booster, mais qu'il ne souhaitait pas être élu, préférant se réserver pour son mandat de maire de la capitale sudiste.

Alors que tout le monde pensait qu'il allait être élu, lui le premier, nous lui avons demandé : "Alors? Elu?" Ce à quoi il a répondu : "Provisoirement". Ce qui ne laissait planer aucun doute sur ses intentions de démissionner de son mandat de sénateur en cas d'élection.

Finalement, il n'en a rien été...

Deux déçus : Wilfrid Bertile et Brigitte Hoarau

Trois sénateurs à droite et au centre droit et un au centre gauche associé au PS officiel de Gilbert Annette.

Il y en a deux qui font grise mine : Wilfrid Bertile qui n'a pas réussi son coup de poker et Brigitte Hoarau qui, malgré un gros travail de terrain auprès des grands électeurs, n'aura pas réussi à apporter un sénateur réunionnais à la majorité présidentielle d'Emmanuel Macron.

Pierrot Dupuy
Lu 3338 fois



1.Posté par boyo krè le 24/09/2017 20:15 (depuis mobile)

Merci a michel fontaine pour l'èlection de michel dennemont arrangè derrière la cuisine avec thierry robert.didier doit être content

2.Posté par GIRONDIN le 24/09/2017 20:39

.... A voir Thierry Robert célébrer la victoire....
C'est dur mais ça ira mieux demain !

....son candidat n'a été élu que pour trois ans..
Pour une nouvelle c'est une nouvelle.... 😆

3.Posté par Marc le 24/09/2017 22:00

Trois sénateurs arrachés de haute lutte? Faut pas exagérer, vu le nombre de collectivités de droite à La Réunion, ils étaient assurés d'en avoir au moins deux et très probablement un troisième. J'ai fait mes calculs, Pour réussir à avoir un deuxième élu, il aurait fallu que la liste PS-LPA fasse 504 voix au total. Pour rappel, elle a fait 212 voix. La somme totale de l'ensemble des voix qui ne se sont pas portées sur la liste de la droite fait 544 voix... La droite était quasi assurée d'avoir ses trois sénateurs à cette élection, c'était ingagnable pour la gauche.

4.Posté par zozimé le 25/09/2017 00:11

La défaite de Wilfrid était programmée: avec Séraphin imbu de sa personne, le plein des voix ne peut pas se faire...

5.Posté par BAGATELLE le 25/09/2017 08:10

il fallait vous mettre du bon coté avec cette équipe là comment avez pu croire en eux
un PARTIE qui vie sous perfusion avec la commune du PORT un autre avec st jo tout vêtu de rose hors que la rose sa fait longtemps qu elle est fané
MR maintenant mangé votre retrait faite comme tout les autres profiter pour voir ailleurs
arrêtez d attendre L ARGENT FACILE

6.Posté par JORI le 25/09/2017 11:34

"les grands vainqueurs sont bel et bien les élus de la plate-forme de la Droite et du Centre", il faut le dire vite, même très vite car quand on a la quasi totalité des collectivités, des députés, des sénateurs sortants sous sa coupe et ne pas faire le grand chelem, j'appelle plutôt cela un échec.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >