Politique

(Pierrot Dupuy) St-Denis: Le projet de Quadrilatère Océan n'est pas prêt de (vraiment) démarrer

Dans une interview au JIR, le 18 janvier dernier, Philippe Naillet affirmait que les travaux du Quadrilatère Océan devraient démarrer cette année. "C'est enfin l'année de la mise en construction du Quadrilatère Océan", affirmait-il avec conviction.

Et lors du conseil communautaire de la CINOR du 22 février dernier, il avait même affirmé que les travaux démarreraient avant la fin du premier semestre 2019. On a déjà bien entamé le second semestre et, comme Soeur Anne, nous ne voyons toujours rien venir.

Mieux, nous pouvons affirmer aujourd'hui que rien ne démarrera de sitôt.

Certes, dans les semaines à venir, nous verrons probablement Gilbert Annette convoquer la presse pour une pose de première pierre, fort opportune à quelques mois des élections. On verra même probablement quelques baraques de chantier, quelques tractopelles et peut-être même quelques grues. Il faudra que ça fasse vrai.

Mais tout cela ne sera que du pipeau. Le vrai chantier n'est pas près de démarrer. Nous vous expliquons pourquoi...

Mercredi 31 Juillet 2019 - 23:30

Le projet de Quadrilatère Océan s'étend sur une surface de 3 hectares, à proximité du Petit Marché de Saint-Denis. Plus quelques petits immeubles en périphérie. L'ensemble du projet porte le nom d'Espace Océan.

Si les petits bâtiments ont déjà été construits autour de la place en face du Leader Price, l'ancien Prisunic, le terrain vague qui doit servir d'assiette au Quadrilatère reste lui désespérément en friches.

Sur le papier, le projet a de la gueule : 733 logements, un hôtel trois étoiles, 80 boutiques réunies au sein d'une galerie commerciale, une nouvelle grande surface alimentaire, 785 places de parking, des bureaux...

Problème : depuis 2008, année où Gilbert Annette est arrivé au pouvoir et où il a jeté à la poubelle le projet de Pôle Océan de René-Paul Victoria afin de le remplacer par celui de l'Espace Océan, il a été dans l'incapacité de sortir le projet de terre.

Tous les ans, le maire de Saint-Denis annonce le démarrage des travaux pour l'année prochaine. Sans aucun début de réalisation jusqu'à maintenant.

Et aujourd'hui que les élections approchent, il devient primordial de "faire semblant", en faisant croire aux Dionysiens que le projet démarre enfin, d'autant qu'il s'agit de la seule vraie réalisation dont il pourra se prévaloir de tout son mandat.

Où en est-on aujourd'hui ?

Il y a quelques jours, nous avons posé par mail un certain nombre de questions à la SODIAC, qui pilote l'opération. Voici ce qu'elle nous a répondu :
 
A ce stade de l’avancement, le Quadrilatère Océan n’a jamais été aussi proche de sa réalisation. (...)
 
Des recours font l’objet d’une instruction par la justice. Ils devront être levés pour permettre aux investisseurs et financeurs de mettre en œuvre le projet. Sur ces questions, à ce stade de l’instruction, le groupement SODIAC/ICADE attend sereinement la décision qui doit intervenir dans les prochains mois à la lumière de l’ensemble des réponses apportées afin de permettre à la justice de faire son travail.
 
En parallèle de l’instruction de ces recours, le groupement poursuit le montage du projet avant le lancement des travaux. Toutes les études ont été réalisées de manière à faciliter la consultation et les négociations avec les entreprises.
 
Ce lancement sera effectif dès lors notamment que la maitrise financière sera acquise dans le cadre de la consultation des entreprises. L’enjeu pour le groupement est de confirmer le programme de travaux dans le respect de l’enveloppe impartie. Ainsi, nous poursuivons les discussions avec les entreprises.
 
Nous démarrerons les travaux comme prévu dans la concession sur un terrain non pollué.
 
Les discussions se poursuivent avec le groupe d’investisseurs des commerces qui s’est positionné, élément essentiel pour le lancement des travaux. La commercialisation de l’hôtel est en cours et bien avancée et sur les bureaux, la commercialisation est également engagée.  La commercialisation des logements en accession est prévue 2 ans avant leurs livraisons.
 
Les opérations de logements aidés qui représentent 40% du projet, ont fait l’objet de dossiers de financement qui sont instruits par les services de l’État.

Cette réponse pourrait servir de sujet d'étude dans les écoles de communication comme modèle de langue de bois. Ou comment répondre, en essayant de noyer le poisson...

Malgré les précautions de langage, la SODIAC ne fait cependant que confirmer ce que nous savions déjà, et qui était à l'origine des questions que nous lui avions posées.

1) Les marchés de travaux ne sont pas signés
 

"Le groupement poursuit le montage du projet avant le lancement des travaux. Toutes les études ont été réalisées de manière à faciliter la consultation et les négociations avec les entreprises", nous dit la SODIAC. "Ce lancement sera effectif dès lors notamment que la maitrise financière sera acquise dans le cadre de la consultation des entreprises. (...) Ainsi, nous poursuivons les discussions avec les entreprises", nous dit la SODIAC.

Traduit en langage courant, ça veut simplement dire que la SEM de la mairie de Saint-Denis est toujours en négociations, dans le cadre d'une procédure de dialogue compétitif, avec le groupement retenu, en l'occurrence SBTPC/GTOI.

D'après nos informations, alors que le prix d'équilibre du programme est fixé à 130 millions d'euros, la dernière offre du groupement s'élève à plus de 170 millions d'euros !!

Si des économies sur le programme peuvent être envisagées à hauteur de 3 ou 4 millions, tout autre prix au delà de 130 millions impliquerait un projet en déficit.

Avec une conséquence non négligeable à la clé : en cas de prix infructueux, la SODIAC aura alors l'obligation de lancer un appel d'offres européen, ce qui automatiquement décalera le planning au mieux à l'année prochaine.

2) L'hôtel n'a toujours pas trouvé preneur

"La commercialisation de l’hôtel est en cours et bien avancée", nous dit la SODIAC.

La réalité est qu'à la date d'aujourd'hui, l'hôtel n'a toujours trouvé preneur, ce qui empêche de finaliser son programme.

Mieux. Ou plus grave, devrait-on dire : le programme du projet est loin d'être finalisé avec l'équipe de maîtrise d'oeuvre. Le programme de l'hôtel et de la Tour ne sont qu'en phase Esquisse/APS (avant projet sommaire). Des économies doivent être encore réalisées sur le programme pour rentrer dans l'enveloppe impartie.

On parle d'un programme finalisé en fin d'année et d'une facture de reprise et de compléments d'études non budgétés de plusieurs millions d'euros, ce qui va encore gréver l'économie du projet.

Après la phase Esquisse/APS viendront encore les phases APD (avant projet définitif) et plan d'exécution. Ce n'est qu'à ce moment-là que les travaux pourront réellement démarrer. On voit bien qu'on en est très loin !

Et comme ils n'ont commercialisé ni l'hôtel, ni les commerces, ils ne pourront finaliser les plans d'exécution car ces derniers doivent nécessairement se faire en concertation avec les acheteurs car ces derniers exigeront des aménagements particuliers dans les espaces qu'ils auront achetés.

Là aussi, on voit bien que le PDG de la SODIAC et le maire de Saint-Denis nous racontent n'importe quoi quand ils veulent nous faire croire que les travaux sont sur le point de démarrer.

3) La commercialisation des commerces patine
 

En ce qui concerne les commerces de la galerie marchande, les négociations se poursuivent avec le groupement Ravate et consorts... Négociations qui n'ont toujours pas abouti. Et la SODIAC n'a pas prévu de plan B en cas d'insuccès. Or elle même reconnait que cet élément est "essentiel pour le lancement des travaux".

Ce qui signifie également au passage que la SODIAC est pieds et poings liés face à un investisseur qui sait qu'elle n'a pas d'autre alternative que de traiter avec lui et qui peut donc dicter ses conditions.

4) La grande surface alimentaire est au point mort

"Les discussions se poursuivent avec le groupe d’investisseurs des commerces qui s’est positionné", dit la SODIAC.

Effectivement, rien n'est signé concernant la grande surface. Or, il s'agit d'un élément déterminant qui aurait du être réglé en premier. Car aucun investisseur n'achètera un commerce tant qu'il ne sera pas certain que le projet global contiendra bien une grande surface.

Or, rien n'est signé à ce jour. Auchan avait été envisagé dans un premier temps, mais les difficultés du groupe ont gelé l'opération. Et rien n'a bougé officiellement depuis.

5) Les 5 000 m² de bureaux n'ont pas trouvé preneur

"Sur les bureaux, la commercialisation est également engagée", nous dit la SODIAC.

Vous l'aurez compris, la SODIAC nous avoue là que rien n'est fait et qu'elle n'est pas plus avancée sur les bureaux que sur l'hôtel, la grande surface, et le reste...

6) Les logements ne peuvent être commercialisés à ce stade

Restaient les immeubles de logement.

613 logements sociaux doivent être construits, auxquels se rajouteront 120 logements sénior, soit un total de 733 logements.

Pour une fois, la SODIAC n'est pas trop loin de la réalité : "Les opérations de logements aidés qui représentent 40% du projet, ont fait l’objet de dossiers de financement qui sont instruits par les services de l’État".

En clair, rien n'est encore financé. D'après nos informations, la subvention de l'Etat est actuellement bloquée et son principe même serait même loin d'être acquis.

D'autant plus que l'opération Quadrilatère est classée à risques par les financeurs du fait de l'énorme retard pris par l'opération. Du coup, ils exigent que 60% des programmes soient pré-vendus avant de débloquer les financements.

Autant dire que ce n'est pas demain que les premiers immeubles sortiront de terre !
Lu 8994 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par marco le 31/07/2019 23:34

et bien sûr on va tout de suite accuser zinfos974 de politique contre st denis mais être journaliste c'est aussi lorsque des informations sont vérifées, de dénoncer lorsque cela atteint l'intéret public on ne veut surtout pas de journalisme d'investigation, ou sur commande, dans notre ile

2.Posté par marco le 31/07/2019 23:34

depuis 2008 cela fait long

3.Posté par 11 ans ! le 31/07/2019 23:46 (depuis mobile)

Cela fait 11 ans que l''ex taulard a stoppé l''ex pôle océan ! Depuis rien, de vagues promesses, mais toujours rien ! Hormis faire profiter sa famille et ses amis, subventionner le communautariste à des fins électoralistes, RIEN !
Pauvres CONtribuables

4.Posté par Yabeleso le 01/08/2019 04:22 (depuis mobile)

Annette et les socialistes ne recrutent que par népotisme ou par affinité politique comme on dit maintenant et voilà le résultat !

5.Posté par Rive Sud le 01/08/2019 06:05 (depuis mobile)

Ça va finir en recours des familles expropriees et Zilbert devra les indemniser à coups de millions. C''est ce qui arrive quand on supprime un projet pour refaire plus ou moins la même chose en moins bien.
C''est le socialisme.

6.Posté par GIRONDIN le 01/08/2019 06:15

Que M annette pose la 1ere pierre, qu'il commence le chantier, pour l'appel d'offre, ça peut-être réglé en 2 heures, on verra au milieu pour les recours, les procès et pour trouver l'argent et les roches.

Bref faites comme les amis à dupuy, le chantier commencé il faudra bien le finir........ C'est pour la sécurité midiaou....... Et au pire on en fera un parking, mais couvert celui-là !

7.Posté par Gogote le 01/08/2019 06:41 (depuis mobile)

La campagne anti Annette au profit de ...

8.Posté par Bon sens le 01/08/2019 07:06 (depuis mobile)

Comment voulez vous que des personnes morales investissent des dizaines de millions dans un hôtel,commerces ect..dans un projet presque à 100% social.

9.Posté par André le 01/08/2019 05:36

suggestion pour un article à faire M le Journaliste : Combien va couter la NRL ? A t'on les moyens financiers de finir cette route ? Le délai annoncé par la Région sera t'il respecté ? .... chiche M le Journaliste ..

10.Posté par Zigzag le 01/08/2019 07:40 (depuis mobile)

Manque cruelle de logement et de places de parkings et on se permet d'avoir des terrains vagues en centre ville...pôle océan...projet de cinéma a côté de la gare où même le panneau a été dépeint par les années

11.Posté par olive le 01/08/2019 08:38

l'illustration que dans la commune, il n'y a pas de compétences. que des amis, de la clientèle électorale incapable de faire quoi que ce soit. comme dans toutes les communes

12.Posté par ZembroKaf le 01/08/2019 09:04

On dirait que ça "enchante" Pierrot Dupuy que ce chantier ne démarre...pas...mais pas les riverains de ce quartier qui ont hâte que le chantier démarre dû fait "la bonne" fréquentation nocturne !!!
Une pensée...pour les anciens propriétaires/locataires des maisons commerces "expropriés"....par l'équipe de R.P Victoria dont le 1er adjoint était...JJ MOREL...un "réuinonmou" d'Objectif DiDiX !!!

13.Posté par polo974 le 01/08/2019 09:12

Transformez l'hôtel en cité universitaire ! ! !


14.Posté par DOGOUNET le 01/08/2019 09:15

Excellente analyse (investigation ?) de Mr. Dupuy. Je l'invite à persévérer car c'est ainsi que la presse s'honore plutôt que de se limiter bien trop souvent à la défonce de portes ouvertes !

15.Posté par Mehdi le 01/08/2019 09:17

St Denis va rester une poubelle encore longtemps

16.Posté par titang le 01/08/2019 07:17

Pas près de sortir car le cahier des charges des constructions hors sol n est toujours pas défini. Aujourd’hui personne ne sait ce qui viendra au dessus des parkings, ce qui implique une dalle «monstrueuse » pour pouvoir recevoir n importe quelle construction !!

17.Posté par boul le 01/08/2019 09:34

tant mieux , ce projet aurait amené des hordes de caniards au centre ville on en a déjà bien assez

18.Posté par Smith le 01/08/2019 09:41

Des recours font l’objet d’une instruction par la justice. Ils devront être levés pour permettre aux investisseurs et financeurs de mettre en œuvre le projet. Ce qui veut bien dire que les investisseurs ne peuvent pas , ou ne veulent pas être mêlés a "des affaires" douteuses... Bien bien. Le compte a rebours est lancé. Saint Denis ville propre. Un maire zéro défaut pour les Dyonisiens.

19.Posté par Rive Sud le 01/08/2019 09:49 (depuis mobile)

Boul a raison. Encore du logement social dans une ville qui n'en a que trop. Non à la caniardisation de Saint-Denis.

20.Posté par MICHELLE le 01/08/2019 09:56

Nous, à Saint-Paul, avec Sinimale, ça progresse bien mieux.
Tout devient moderne, tout change.
Le maire ne pense qu'à l'essor de sa commune, de la culture de sa commune, de...

Quoi ? Ah oui, kiltir...

Quoi ? J'ai dit une bêtise?

OUI. UNE ENORME BETISE !

On en est presque à envier ceux qui ont Annette !

21.Posté par Le Jacobin le 01/08/2019 10:03

Philippe Naillet

Voilà un au moins qui n'a pas bénéficié du licenciement il garde son poste et +

22.Posté par SœurAnnette le 01/08/2019 10:42 (depuis mobile)

Comment croire encore lo maire la ? Zilber i devient spécialiste des projets abandonnés : barachois, prison, espace ocean...Lo maire la = faillite pour sin dni abandonnée, salle, embouteillée...

23.Posté par bouboul974 le 01/08/2019 10:57

Allez une une de plus !!!! on a encore 8 mois a ce que Pierrot nous ponde des articles de la sorte!! sera t-il aussi actif lors des Régionales de 2021 avec les casseroles de Didier Robert on sera attentif.
Faudra t-il compter dans les comptes de campagne de Morel ou de celui qui sera tête de liste de la Droite à St Denis les interventions de Pierrot ????

24.Posté par PEC-PEC le 01/08/2019 10:57 (depuis mobile)

Ailleurs le maire serait déjà pendu haut et court (expression) pour avoir de développé tant d''incompétence. En restant nu cet espace coûte déjà un pognon de dingue ! Qu''attendre de mieux d''un ex tolard ?

25.Posté par bouboul974 le 01/08/2019 10:59

Mais au fait Pierrot !!! ou est le bilan de Victoriat ???????

26.Posté par Philippe JOUANEN le 01/08/2019 11:10

Mon Cher Pierrot, si tu n'as pas changé d'adresse mail, je viens de te transférer la vidéo de présentation du projet concurrent proposé par la SIDR et injustement écarté. Le projet SIDR était financé, lui ! Bon visionnage, et bon partage éventuel sur ton site.

27.Posté par Mehdi le 01/08/2019 11:18

Je rigole, ce projet même s’il sort de terre a un avenir connu......les commerces vont se planter, l'hôtel deviendra un hôtel de passe........la grande surface alimentaire va vite fermer ses portes et tous les bâtiments vont se délabrer à la vitesse grand v........;style Apavou....

Le fameux quadrilatère sera un ilot pour cagniard, on dit merci à qui?.........pas jacques et michel.......lol

28.Posté par Monsieur GEORGES le 01/08/2019 11:36

Monsieur GEORGES y ajoute son grain de sel, lui qui a contesté l'augmentation des impôts en 2016 justifiée par le maire sous prétexte du financement de cette opération phare (sic) L'affaire va être jugée en appel en même temps que le budget insincère voté pour 2016.

Les expropriés des terrains ont la possibilité effectivement de prétendre à une indemnité fondée sur le fait que leurs terrains n'ont pas reçu,5 ans après avoir été expropriés, la destination prévue, vu que le projet est en panne depuis 2008 (voir l'article 12-6 du code de l'expropriation, le protocole n° 1 des motifs et le point 1 de la convention des droits de l'homme et des libertés fondamentales et l'arrêt très intéressant Motais de Narbonne c Etat Français, n° 478161-99 du 27 mai 2003)

Un gouffre financier, ce projet fumeux monté par des amateurs irresponsables. A nos porte monnaies, chers contribuables mais quand s'arrêtera cette gabegie électoraliste de ce supporter de notre Président de la République à qui il a apporté beaucoup de voix? Est-il intouchable?

.

29.Posté par Le Jacobin le 01/08/2019 12:56

Election 2020 c'est comme le tour de France:

On envoie les équipiers faire le travaille de sapes dans le tibia des concurrents afin de préparer la contre attaque.

Il reste en Misouk pour l'instant...suivez mon regard.

A ce stade d'analyse nous pouvons considérer que Pierrot Dupuis est un équipier model, les élections c'est comme en période de forte pluie, les caniveaux se remplissent et la M......remonte en surface.

Le fait que notre Pierrot bien aimé fait enfin de l'investigations journalistique est pour le moins salutaire, sa détermination à placer des Obus dans tous les égouts de la ville de Saint-Denis laisse à penser qu'il fera bientôt un écart dans les couloirs de la Région Réunion.

Il est de bon ton d'entendre de la part de ceux qui travaillent que malgré les fenêtres ouvertes l'odeur est nauséabonde.

Je ne doute pas que notre Pierrot posera un filtre à particule dans les couloirs du bâtiment afin de nous informer sur l'origine de ces mauvaises odeurs à la Région.

J'ai dit filtre pas de micro.

Pierrot je te relirai.

30.Posté par TICOQ le 01/08/2019 12:57

Je lance un appel désespéré à notre jeunesse locale, instruite, si possible diplômée, courageuse et honnête (donc sans casier judiciaire), pour proposer et élire un/une maire intègre, tenu par aucun lobby, capable de former un vrai projet d'avenir pour St-Denis. Mettons dehors une fois pour toutes ces repris de justice, ces magouilleurs, ces profiteurs, ces gaspilleurs, ces boulets de notre économie, ces plaies pour notre avenir, bref, ces politiciens vereux d'une autre époque.

31.Posté par TICOQ le 01/08/2019 13:02

28.Posté par Monsieur GEORGES le 01/08/2019 11:36

A condition qu'il existe encore dans ce département un avocat suffisamment rigoureux et professionnel pour plaider cette cause, pas les guignols qu'on voit à la télé péi.

32.Posté par TICOQ le 01/08/2019 13:11

En terme d'échec total dans une opération immobilière qui se voulait exemplaire, l'exemple de la ZAC Fayard à Saint-André prédit ce qui pourrait se passer avec le "Quadrilatère Océan". Personne ne veut d'un quartier western en plein centre de Sindni....

33.Posté par ZembroKaf le 01/08/2019 14:29

Bon...toujours rien de prévu pour une VRAIE gare routière à Saint Denis ???...mais que fait DiDix....lol
Pour une fois je vais aller dans le sens de Pierrot Dupuy...A quand les travaux du "Grand Plaza" attendu depuis 2014...et prévu pour Juin 2019 ???...même pas une 1ère pierre ou une tractopelle sur ce terrain lol

34.Posté par Monsieur GEORGES le 01/08/2019 14:51

Post 31 TI COQ
J'en connais de bons à la Réunion
Le droit public, c'est mon métier

35.Posté par LittleMarcel le 01/08/2019 16:46

Ça va être sympa tous ces kassos en plein centre ville, ça manquait... enfin si ça sort un jour mdr...

36.Posté par Marco le 01/08/2019 18:52 (depuis mobile)

Bouboule post 25 a tort car Victoria a pour sa part le fait qu''il na pas fait grand-chose mais sur un seul mandat! Annette cela fait 12ans déjà qu''il annonce ça on se moque de qui chez les socialo et en marche ?

37.Posté par Michel le 02/08/2019 08:00

Qu'ils fassent un PARC, avec plein d'arbres !
Cela coûtera moins cher et décongestionnera, un peu, ce quartier bétonné de partout !

38.Posté par Futur le 02/08/2019 11:26

Au lieu de logements sociaux qui deviennent vite des taudis et des zones avec forte incivilité..;Pourquoi pas y construire un mini Center World de l'océan indien avec bureaux, commerce et des logemnts pas sociaux pour renflouer les caisses de la Mairie?????
avec 2 petites tours pour donner un cachet à cette opération du centre ville????

39.Posté par La fierté le 02/08/2019 13:24

Même pas capable de faire concrétiser un projet immobilier de son programme électoral pour combler un horrible trou béant de 3 hectares en plein centre ville. C'est un échec et lamentable pour ce maire qui fait savoir sa propre définition de la notion intelligence ,d'éducation et pas peu fier d être entouré soit disant d élites surrémunérés . Je ne citerai pas la mauvaise gestion municipale montrée du doigt par la CRC.

40.Posté par kaloupillé le 02/08/2019 14:26

il faut poser la question au Maire de St Denis île de la Réunion ....Gilbert ANNETTE ... LA CAUSE DE CETTE ABANDON ? est ce la Faute à Antoine NOUGAREDE ( Directeur de L' Immobilier Commercial D' ICADE de L' île de la Réunion avec ANNETTE qui a Signé cette Promotion Associé à SODIAC ... ( la Société Mixte de la Ville dans ce Projet avec Sébastien POIRIER ... Directeur de Projets chez ICADE ... Philippe CHIAMBARETTA .... ( Cabinet PCA qui Jouera les Allusions au Style des Maisons de L' île / le Programme SWAC ( Sea Water Air Conditioning Privé par GDF SUEZ .... AUCHAN sur les Rangs le 2 ème Enjeu
D' Espace Océan c 'est à dire les Indépendants y sont encore très Présent par les Comunnautés d' Origine Chinois et celle des ZARABES du GUJARAT ...car Bernard HAYOT ... ce Bécké (modération)
Régne toujours en Maître sur L'île de la Réunion ...dont Eric WUILLAI PDG du CBO Territoria =
( Jacques de CHATEAUVIEUX ) à bon entendeur !!!

41.Posté par balayedovantzotportavant le 12/08/2019 17:32

avec annette st denis avance comme des crabes , st denis une ville à en mourir d'ennuis surtout le Week end rien de bon , le barachois est sale vers le petit marché c'est le st denis des années 70 ET pour le pôle océan c'est l'espace pour mannix et profiltex vive st denis la ville des crabes!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie