MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Pierrot Dupuy - Selon le président de l'association franco-mauricienne, je risque d'être arrêté si je mets les pieds à Maurice


Mercredi, j'écrivais un article expliquant pourquoi je ne mettrais plus les pieds à Maurice. J'expliquais qu'avec le nouveau projet de loi que s'apprêtait à voter le Parlement mauricien, sur proposition du gouvernement, les journalistes ne seraient plus en sécurité à Maurice et pourraient désormais finir en prison pour avoir simplement critiqué le gouvernement.
Certains ont cru, dans les commentaires, que je fantasmais.
Il n'en est malheureusement rien.
La preuve? Nous avons interrogé le président de l'association franco-mauricienne qui confirme que je risque d'être arrêté dès mon arrivée à l'aéroport s'il me prenait l'envie d'aller en visite à Maurice.
S'ils osent s'en prendre à un directeur de journal français, je vous laisse imaginer la pression qui pèse sur les journalistes mauriciens. Avec toute l'autocensure qui règne dans les rédactions.
Et nous savons que ce ne sont pas des paroles en l'air. Des journalistes mauriciens ont déjà malheureusement goûté aux geôles simplement pour avoir écrit des articles qui ont déplu à certains petits roitelets.
C'est la raison pour laquelle nous avons pris soin, lors de la création de Zinfos-Moris, de domicilier le journal à La Réunion, de façon à être sous la protection des lois françaises et ne pas avoir à craindre les foudres du gouvernement mauricien.
L'histoire est en train de nous prouver que nous avions eu raison...

Par - Publié le Vendredi 17 Juillet 2020 à 08:39 | Lu 19742 fois

"Dire que Maurice est une dictature, c'est grave". Voilà la réaction du président de l'association franco-mauricienne au lendemain de la publication de mon article intitulé "Pourquoi je ne mettrai plus les pieds à l'Ile Maurice ", dans lequel j'écrivais que "sous la houlette du Premier ministre Pravind Jugnauth, l'île sœur est en train de prendre un virage qui commence à sentir sérieusement la dictature". Et Jacques Roquelaure, ce fameux président, d'enfoncer le clou en affirmant que je risquerais d'être arrêté si je me rendais à Maurice.

"Il risque d'être interpellé à l'aéroport pour qu'il rende compte devant le juge" a-t-il indiqué à une journaliste de notre rédaction. "C'est une commission d'enquête qui définira si c'est grave ou pas".

Expliquant "défendre la République de Maurice", le président de l'association franco-mauricienne met en avant le taux de participation aux élections, 76,84 % aux dernières législatives, qui ont fait sortir le Premier ministre Jugnauth largement gagnant. "Si c'était une dictature, les gens n'iraient pas voter en masse", argue-t-il.

Selon Jacques Roquelaure, l'article sera relayé dans le pays, où il remontera au sommet de l'Etat, puis à l'ambassade à Paris, voire même jusqu'au président de la République française. "Ça peut créer un problème diplomatique", estime-t-il, me reprochant d'encourager les Réunionnais à boycotter la destination. "Jusqu'à présent on n'a pas eu de polémique au niveau des médias, mais Pierrot Dupuy harcèle Maurice sur le terrain de la dictature", poursuit-il. 

"On a la liberté d'expression", assure Jacques Roquelaure. "Mais attention aux allégations. On pourra critiquer le gouvernement sur la crise, sur le manque d'information, mais pas dire que c'est une dictature".

Peu importe que j'aie tort ou raison quand je dis que Maurice s'achemine tout doucement vers une dictature. Ce qui est gravissime, c'est que je risque la prison pour juste avoir dit ça. Et M. Roquelaure ne s'aperçoit même pas qu'en disant ça, il confirme justement ce que j'écris.

Si tous les Gilets jaunes qui traitent Emmanuel Macron de dictateur devaient finir en prison, il n'y aurait pas assez de terrains disponibles en France pour construire de nouvelles prisons...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

23.Posté par Marc le 17/07/2020 13:09

7. Pardon mais ce n'est absolument pas comparable.

La loi mauricienne citée dans l'article réprime spécifiquement les "allégations mensongères sur la souveraineté de Maurice sur tout ou partie de son territoire". Il n'existe AUCUNE disposition équivalente en droit français. Si je veux dire que la France n'a pas légalement l'autorité sur La Réunion, je peux et d'ailleurs certaines associations indépendantistes ne se privent pas de le faire. On ne censure pas dans cette loi le caractère faux d'un article mais spécifiquement le fait que cet article critique la souveraineté de l'île Maurice sur une partie de son territoire.

Comparons du coup à la loi française anti-fake news que vous citez. Quel est le droit français en la matière? Depuis 1964, sont punis d'un an d'emprisonnement et d'une amende (à l'époque 20.000 francs, aujourd'hui 15.000 euros) le fait spécifiquement en période électorale de propager des fausses informations de manière à altérer la sincérité d'un scrutin soit en changeant le vote des électeurs soit en les poussant à ne pas voter. Sur l'ensemble des dizaines de milliers de scrutins français (il y a en France 35.000 communes, 101 départements, 18 régions dont trois sont aussi départements, 577 députés, 348 sénateurs, un Président avec des mandats de 5 à 6 environ), seulement trois condamnations se sont faites sur cette base en dix ans. On est donc sur un champ extrêmement restreint, limité dans le temps (les campagnes électorales), limité sur ses sujets (ce qui affecte un scrutin), qui ne défend aucune position officielle particulière (simplement le fait de tenter d'influencer un scrutin en mentant) et qui ne s'intéresse qu'aux modifications de masse (susceptibles de modifier le sens d'un scrutin, une jurisprudence écartant l'application de cette loi pour les faits mineurs). Par ailleurs la sanction est extrêmement légère (1 an d'emprisonnement, en droit français, ce n'est jamais appliqué: ces peines sont automatiquement aménageables) et la jurisprudence considère que seuls les mensonges manifestes peuvent être sanctionnés (ni les erreurs ni les divergences d'opinion ou d'interprétation ne sont sanctionnés).

De l'autre côté la loi mauricienne défend une position officielle (la souveraineté de l'île sur une portion de son territoire) qui n'est pas limitée dans le temps et un peu sur ses sujets (le concept de souveraineté est quand même assez large pour ouvrir la voie à beaucoup d'abus). Elle n'est limitée à aucun médium ni en terme d'importance de ce qui est dit (en d'autres termes, la production d'un objet, quelle qu'en soit sa diffusion, est sanctionnée). Elle punit également TRES sévèrement les faits: 10 ans de prison, tout de même, et l'équivalent de 22.000 euros d'amende. Nous ne sommes ni sur les mêmes sujets, ni sur les mêmes sanctions, ni sur la même importance des faits.

Dans l'absolu, la loi mauricienne permettrait en théorie au gouvernement mauricien de menacer de prison les géographes de l'IGN si leurs cartes mentionnaient Tromelin comme française ou les Chagos comme britanniques, sans même d'ailleurs que ces gens n'aient nécessairement mis les pieds à l'île Maurice ces dernières années. Il n'y a pas d'équivalent à ce type de loi dans les démocraties modernes, c'est effectivement une législation similaire à ce qu'on voit dans les pays autoritaires voir dictatoriaux.

22.Posté par Reve le 17/07/2020 12:22

Allez au lieu de sortir des coneries publier mon post il va dans votre sens et pour le bien du peuple reunionnais qui le mérite telement n'allait pas a Maurice plutôt un bon hôtel local au top de l'accueil du confort et j'en passe.....rest out caze

21.Posté par Classement de l'indice des democraties dans le monde. le 17/07/2020 12:11

Curieusement au classement de l'indice des démocraties dans le monde l'ile maurice arrive devant la France.

Ile Maurice = 17 ème pays le plus démocratique.
France = 29 ème pays le plus démocratique.

https://major-prepa.com/geopolitique/classement-pays-indice-de-democratie-2020/


20.Posté par Evwlyn le 17/07/2020 11:53

Si tous les Gilets jaunes qui traitent Emmanuel Macron de dictateur devaient finir en prison, il n'y aurait pas assez de terrains disponibles en France pour construire de nouvelles prisons...

Pfffff, a pas vraiment suivi ce qui c'est passé.......

19.Posté par Evwlyn le 17/07/2020 11:52

Du bla bla bla tout ça. Si Dupuy était un tant soi peu honnête il saurait que la démocratie c'est de la merde. Des élections qui ne servent à rien avec des pseudo alternances gauche/droite où tous font en réalité le même programme néo-libéral depuis 50 ans, des manifestations et média soigneusement encadrés et qui ne font que gesticuler et le pire c'est que rien ne marche: éducation, sécurité, finance, comptes publics, performances internationales....

18.Posté par Hugo le 17/07/2020 11:46

Pierrot, as-tu des subventions de la région?
Ne t incitons pas à descendre Maurice pour favoriser le tourisme réunionnais?
Du coup tout s explique......
Parle de l arret du chantier NRL....
J construis une maison en pierre. .et j ai pas de pierre....mais tout le monde se ruine pour ça....mais allô quoi!

17.Posté par titoune le 17/07/2020 10:40

https://zilmoris.mondoblog.org/2018/09/01/ile-maurice-racisme-creoles/

16.Posté par Dozen le 17/07/2020 10:31

Ca doit prouver que vous avez raison Mr Dupuy.
Maurice arrête les journalistes, nuit à la liberté de la presse : une dictature en soit.
Pendant ce temps, les Mauriciens se droguent massivement, travaillent comme des acharnés dans des hotels pas faits pour eux avec des horaires proches de l'esclavage, se voient priver de leurs plages publics et j'en passe.
Le peuple mauricien se réveillera bientôt face à ces politiques corrompus.
Triste réalité.

15.Posté par Karo le 17/07/2020 10:28

On voit bien que Roquelaure a déjà recu les consignes depuis Maurice... il a bien appris sa lecon çui-là!
Ferait mieux d aller faire des boites de conserves a Capdenac
Comme dit le 1 er ministre de Maurice
Faites ce que JE dis
Mais ne dites pas ce que JE fais

14.Posté par Karo le 17/07/2020 10:24

On voit bien que Roquelaure a déjà recu les consignes depuis Maurice... il a bien appris sa lecon çui-là
Ferait mieux d aller faire des boites de conserves a Capdenac

13.Posté par Pathétiques tribune le 17/07/2020 10:18

Pour rappel :


(Pierrot Dupuy) L'article du Quotidien sur Didier Robert nous met, nous journalistes, face à nos responsabilités

Par Pierrot Dupuy - Publié le Vendredi 7 Décembre 2018 à 17:57 | Lu 11351 fois

(Pierrot Dupuy) L'article du Quotidien sur Didier Robert nous met, nous journalistes, face à nos responsabilités
Il faut parfois des crises pour prendre conscience de certaines réalités.

Quand nous autres journalistes, nous nous installons derrière notre clavier d'ordinateur pour écrire nos articles, nous n'avons pas toujours suffisamment conscience des conséquences de ce que nous écrivons.

Nous sommes concentrés sur notre pensée, une phrase en entraine une autre, l'article prend forme. Une fois rédigé, nous cherchons le titre le plus percutant possible, car il ne faut pas le nier : notre objectif est d'être lus, et donc d'appâter le lecteur potentiel.

Le tout dans un contexte de concurrence accrue, avec deux quotidiens "papier" ce qui est rarissime pour un département, et plusieurs sites d'information en ligne de très bonne qualité.

Et il peut arriver, sans en avoir véritablement conscience, que nous blessions, voire même beaucoup plus, certaines personnes que nous prenons pour cible.

Je parle pour moi, car je n'ai pas la prétention de parler au nom de tous les autres journalistes de l'ile. Et il est vrai qu'il m'arrive parfois de me relire, quelques mois plus tard, et de me dire : "Purée, tu y es allé fort".

Pourtant, ceux qui me connaissent savent que je suis plutôt gentil au naturel.

Il y a donc une sorte de dédoublement de la personnalité qui fait qu'on n'est plus le même quand on prend place derrière son clavier.

Pourquoi je vous dis tout ça? Parce que je me mets à la place de mon confrère Franck Cellier, du Quotidien.

Je le connais et je ne peux penser une seule seconde qu'il ait pu avoir une volonté malsaine et méchante de "pousser à la haine" contre le président de Région et sa famille.

Qu'il y ait un lourd contentieux entre la Région et le Quotidien, il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. D'ailleurs, comme le rappelait Didier Robert tout à l'heure en conférence de presse, plusieurs plaintes pour diffamation ont déjà été portées par le passé contre le journal du Chaudron.

Que l'enquête de Franck Cellier, n'ait pas été parfaite, c'est une évidence. L'article paru ce matin comporte plusieurs grosses inexactitudes, plusieurs approximations coupables. Didier Robert préfère parler de "mensonges". J'en veux pour preuve que Franck Cellier a été très embarrassé pour répondre aux preuves sorties par le président de Région en conférence de presse. Et il est normal que dans ce cas là, plainte pour diffamation soit déposée. Il appartiendra au tribunal de trancher.

Mais, comme je l'ai dit plus haut, je ne peux pas croire que Franck Cellier ait pu faire cela consciemment, avec une volonté de nuire et d'attenter à la vie du président de Région et des membres de sa famille. D'où mon incompréhension face à la plainte portée pour incitation à à la haine, à la violence et au meurtre. Même si je suis conscient que cet article ait pu entrainer, comme d'habitude, un déferlement de haine sur les réseaux sociaux, avec notamment de courageux internautes qui, se croyant à l'abri derrière un faux anonymat (car personne n'est vraiment anonyme sur le net) se sont laissés aller jusqu'à des menaces de mort à l'encontre du président de région.

Je dis ça, et en même temps que j'écris, je réfléchis. Et je me dis que c'est vrai qu'il y a un élément que n'a pas évoqué Didier Robert cet après-midi, c'est l'opportunité de la publication de l'article.

Mettons nous à la place de Franck Cellier et du Quotidien. Admettons, car je le répète je ne peux imaginer qu'il en soit autrement, que le journaliste ait été convaincu du sérieux de son enquête et du contenu de ce qu'il écrivait. Je porte cela à son crédit. Mais reste une question : pourquoi le faire paraitre aujourd'hui?

Le mouvement des Gilets jaunes n'est pas encore totalement apaisé. Cet après-midi encore, des manifestants ont tenté de faire fermer le Carrefour de Ste-Clotilde. On annonce une manifestation demain matin devant la préfecture avec, peut-être, de nouveaux barrages dans l'ile. Quel intérêt de publier cet article aujourd'hui, dans un tel contexte, avec le risque de jeter de l'huile sur le feu?

Les éléments qu'avait le Quotidien en sa possession, il était le seul à les avoir et aucun autre journal n'en disposait. Il n'y avait donc aucun risque qu'il se fasse "griller" son scoop. Pourquoi n'avoir pas attendu la semaine prochaine, une fois que les choses se seraient vraiment calmées, pour sortir l'article?

C'est vrai que le fait de le sortir aujourd'hui fait porter une grosse responsabilité au Quotidien. Responsabilité vis-à-vis des entreprises réunionnaises qui sont à bout de souffle et qui sont pourtant celles qui permettent au Quotidien de vivre, et responsabilité vis-à-vis des Réunionnais qui en ont marre de ces perturbations.

Qui dit que cet article ne sera pas à l'origine d'un "retour de flamme" de la part des manifestants?

J'avais démarré cet article en souhaitant prendre -un peu- la défense d'un confrère car je suis bien placé pour savoir que le métier de journaliste n'est pas toujours facile et que nul n'est à l'abri d'une approximation. Et j'ai conscience qu'en fait, je le conclus en pointant du doigt la responsabilité du journal, au moins en ce qui concerne le choix de la date de parution.

Ainsi va la vie. Vos doigts n'écrivent pas toujours ce que vous auriez souhaité qu'ils écrivent..

Pierrot Dupuy

12.Posté par Ramier le 17/07/2020 10:06

Pas un Mot sur l’élection au TCO .
Ce n’est pas Dictature ça ?

11.Posté par Karo le 17/07/2020 09:37

76,84 % aux dernières législatives, qui ont fait sortir le Premier ministre Jugnauth largement gagnant. "Si c'était une dictature, les gens n'iraient pas voter en masse", argue-t-il.
Bien sur , bourrage des urnes compris!
Dans certains bureaux il y a eu plus de bulletins que de gens inscrits! Magnifique non?

10.Posté par GIRONDIN le 17/07/2020 09:25

et alors!


hayot boycotte zinfos974 d'après dupuy, i empêche pas la pub de hayot sur zinfos974!

et alors!

...................Si tous les Gilets jaunes qui traitent Emmanuel Macron de dictateur devaient finir en prison..............
lol, oser se comparer à un gilet jaune! lol relol

9.Posté par gratel le 17/07/2020 09:11

je rigole occupons nous de notre île l'île maurice n'est pas notre affaire, lors des manifestations des gilets jaunes combien de photographes et journalistes indépendants ce sont fait tabasser par les CRS matériels cassés gardes à vues inutiles , occupons nous et balayons devant notre porte l'état français est mal placé pour donner des leçons autres pays, des journalistes à la botte du gouvernement lavons proprement nos fesses avant de grimper aux cocotiers!

8.Posté par Bénard le 17/07/2020 09:02

Eh, cousin !
Tu vois que notre métier est dangereux... quand on l'exerce avec honnêteté !
Je m'en suis rendu compte aussi, il y a quelque temps.

7.Posté par IXE le 17/07/2020 08:56

"Peu importe que j'aie tort ou raison quand je dis que Maurice s'achemine tout doucement vers une dictature."

L'affaire devient trop sérieuse pour être encore portée sur la place publique sans la remise en question individuelle qui s'impose.

Vous n'ignorez pas, Monsieur Dupuy, qu'une affirmation non étayée des preuves vérifiables qui caractérisent sa véracité, constitue une allégation mensongère; comme le souligne la personnalité que vous citez ici.

Ainsi, lorsque vous écrivez "peu importe" si ce que vous avez écrit est vrai ou faux, je ne peux pas vous suivre car le crédit d'une presse d'opinion est fondée sur la justesse de sa position, c'est à dire sur la solidité de ses arguments. Votre revendication s'appuyant sur la critique sans fondement est, au titre d'une presse publique, probablement inadaptée face à ce qui manque pour la justifier en faits.

Dans l'article mis en cause, le précédent, vous fustigez un projet de loi ayant pour but de réprimer les auteurs de fausses nouvelles (fake news). La même chose existe en France et souvenez-vous qu'aux USA ce sont bien des fausses nouvelles qui ont pu (selon la presse US) modifier le comportement de l'électorat.

Soit, poursuivant sur votre lancée, vous avez les moyens de démontrer ce que vous affirmez, soit vous faites amende honorable par la même voie.

6.Posté par philmarlowj le 17/07/2020 08:55

Il faut arrêter ta parano Pierrot.
Il te faut d’urgence un suivi psychologique.
Tu n’es pas encore un prisonnier politique protégé par Amnesty International.
Si tu nous parlais de La Réunion plutôt que de Maurice ça nous ferait des vacances.
Prends quelques jours de congés à Madagascar ,la grande démocratie du coin, pas chère et accueillante.

5.Posté par Atterré le 17/07/2020 08:45

Depuis 1978 je n'ai JAMAIS remis les pieds à Maurice. Et cela ne manque pas à ma vie ! ! !

4.Posté par chikun le 17/07/2020 08:38

Vive Macron Vive les masques vive les tests vive l'ARS. vive tout le monde .

3.Posté par Fantomette le 17/07/2020 06:36

Très décevant Pierrot ...

2.Posté par Bob974 le 17/07/2020 08:35

Vous êtes directeur de blog français, n'exagérons rien

1.Posté par A. Navet le 17/07/2020 08:32

Le plus embêtant, c’est qu’on est obligé de passer par Maurice pour aller à Bangkok ou autres. Pourtant Monsieur Pierrot a comme tout le monde besoin de vacances et de détente.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes