Blog de Pierrot

(Pierrot Dupuy) Sale temps pour les élus d'Outremer: deux présidents de collectivités poursuivis

Les magistrats auraient-ils décidé de mettre de l'ordre dans la gestion des collectivités en Outremer? Deux présidents de collectivités antillaises poursuivis en 24h, le président de la collectivité unique de Martinique regroupant la Région et le Département) est renvoyé en correctionnelle pour détournement de fonds publics et le président de la collectivité de Saint-Martin a été mis en garde à vue pour favoritisme.

Samedi 12 Octobre 2019 - 23:56

(Pierrot Dupuy) Sale temps pour les élus d'Outremer: deux présidents de collectivités poursuivis
Le président du Conseil Exécutif de la Collectivité territoriale de Martinique Alfred Marie-Jeanne, est renvoyé en correctionnelle pour des soupçons de fraude autour de l'attribution d'un marché public à la Dominique, dans le cadre d'un dossier de coopération régionale.

Sa fille Maguy et son gendre, Mark Frampton, l'accompagneront sur le banc des accusés pour "prise illégale d'intérêt", "faux dans un document administratif" et "usage de faux en écriture" dans un dossier de construction d'une école sur l'île de la Dominique alors qu'Alfred Marie-Jeanne était président du Conseil Régional de la Martinique.

Ce dossier est connu sous le nom de "green parrot" (le perroquet vert), le surnom utilisé par celui qui a dénoncé l'affaire au moyen d'une lettre anonyme envoyée en décembre 2009.

Le 8 février 2013, Alfred Marie-Jeanne avait été mis en examen à Fort-de-France par un juge d'instruction qui le soupçonnait, avec sa fille, d’avoir présenté au contrôle de la légalité une délibération majorée de 200.000 euros par rapport à ce qui avait été voté par les élus, pour la construction de l’école Roosevelt Douglas à la Dominique en 2007. 

Alfred Marie-Jeanne a été mis en examen pour prise illégale d'intérêts, faux et usage de faux. Sa fille Maguy Marie-Jeanne et l'architecte Mark Frampton architecte et consul honoraire de la Dominique, avaient également été mis en examen dans cette affaire.
 
Le procès, initialement prévu à Fort-de-France en mars 2016, a été reporté à novembre 2016 avant d'être finalement dépaysé à la demande du procureur général de Fort-de-France, inquiet de possibles pressions politiques sur la justice.

Reprogrammée à Paris en mars 2018, l'affaire avait finalement été renvoyée à l'instruction en raison d'une série d'irrégularités relevées dans l'ordonnance de renvoi devant le tribunal correctionnel.

L'avocat d'Alfred Marie-Jeanne a annoncé son intention de faire appel.

Alfred Marie Jeanne, président du Mouvement Indépendantiste Martiniquais, aura 83 ans le 15 novembre prochain. Avant d'être le premier président du Conseil Exécutif de la première collectivité unique de Martinique, il a occupé entre autres, les fonctions de député de Martinique (1997 /2012), et de président du Conseil Régional de Martinique (1998 /2010).

Le président de la collectivité de Saint-Martin en garde à vue

De son côté, le président de la collectivité de Saint-Martin, Daniel Gibbs, est en garde à vue depuis jeudi pour des soupçons de "favoritisme" concernant des marchés publics passés après le passage de l'ouragan Irma.

Il a été placé en garde à vue jeudi matin à Saint-Martin, tout comme deux de ses vices-présidentes, Valérie Damaseau et Annick Pétrus, pour "violation des règles de la commande publique" pour des faits datant de 2018 et concernant des marchés publics pour des prestations de services après le passage de l'ouragan Irma. 

Leur garde à vue a été prolongée vendredi.
Pierrot Dupuy
Lu 7048 fois




1.Posté par Et a la reunion ? le 13/10/2019 00:45 (depuis mobile)

Et à la réunion c est pour quand ? Ne me dites pas que les élu(e)s sont tous intégres. Même au plus haut sommet de l’etat, ils se sont fait prendre ...

2.Posté par ben voyons le 13/10/2019 05:47

Bof , avec de bons avocats payés par sa collectivité , ça va encore traîner et il n'écopera de rien ou alors un peu de sursis , vu son âge...D'ailleurs , un conseil aux élus : attendez d'avoir un certain âge pour frauder ou piquer dans la caisse , vous pourrez espérer être mort entre le moment du délit , sa découverte par la CRC puis de votre mise en examen et enfin votre jugement ( en moyenne 15 ou 20 ans!)

3.Posté par TROPICAL le 13/10/2019 06:51



"LE PRINCIPE DE PRÉSOMPTION D’INNOCENCE DOIT ABSOLUMENT PRÉVALOIR" , RAPPELLE LA COM.
La Collectivité de Saint-Martin confirme que son président et ses deux vice-présidentes ont été auditionnés, à partir de jeudi 10 octobre au matin, par les services de la gendarmerie de la Savane, dans le cadre d’une enquête diligentée par le procureur de la République de Basse-Terre, relative aux règles de procédure d’attribution de certains marchés publics, indique-t-elle dans un communiqué de presse vendredi en fin d’après-midi.
«Cette audition sous le régime de la garde à vue, dès jeudi matin 9h00, est la procédure légale dans le cadre d’une enquête de ce type qui n’a rien d’exceptionnel et ne traduit en rien l’implication ou la culpabilité des personnes interrogées. Le principe de présomption d’innocence doit absolument prévaloir, y compris dans tous les commentaires et articles publiés sur le sujet », explique-t-elle.
La Collectivité tient aussi à indiquer que « cette enquête intervient dans un contexte de concertation entre l’Etat et la Collectivité sur la durée réelle de la période dite « d’urgence impérieuse » décrétée après le passage de l’ouragan IRMA. Les prestations consenties ayant été commandées dans ce contexte de crise par la Collectivité ».
« A l’issue de ces interrogatoires, le parquet n’a pas jugé utile de saisir un juge d’instruction, aucune mise en examen n’a de ce fait été prononcée. Le président et ses deux vice-présidentes ont retrouvé leur liberté », complète-t-elle.
La Collectivité rappelle, « pour ceux qui l’auraient oublié, que l’attribution de ces prestations a été réalisée dans un contexte territorial fortement dégradé après le passage de l’ouragan IRMA. En effet, la Collectivité a été dans l’obligation de répondre à de multiples urgences, alors que son administration était, elle-même, totalement sinistrée. Une période qui s’est étalée sur plusieurs mois, pendant laquelle de nombreux actes ont été réalisés pour répondre à l’urgence immédiate du territoire et de ses habitants, avec le risque plausible d’erreurs administratives dans la chaine d’exécution, compte tenu des circonstances inédites et dégradées.
Afin d’accompagner au mieux les enquêteurs dans leurs questionnements, les élus auditionnés ont transmis en toute transparence et bonne foi, l’ensemble des documents administratifs et des informations sollicités par l’autorité judiciaire.
La Collectivité de Saint-Martin reste à la disposition de la justice afin de répondre à tout autre sollicitation dans le cadre de cette procédure. »

4.Posté par Modeste le 13/10/2019 06:53

post 1, l'ennui chez nous c'est qu'il faudra TOUS les mettre en prison..... :) !

5.Posté par miro le 13/10/2019 06:57

moin lé sur que z'affair comme ça y existe pas dans notre bonne ile de la Réunion. Ici, tous les zélus sont blancs comme neige (comme le piton du même nom, d'ailleurs). Nana point un' qui mette l'argent public dans sa poche ou qui favorise un de ses proches. Ici, les zélu sont "clean", plus "clean" que la célèbre marque de lessive ! ..

6.Posté par MôveLang le 13/10/2019 07:13 (depuis mobile)

Didier 1er peut dormir sur ses deux oreilles, avec le macron, il est intouchable.

7.Posté par Monsieur GEORGES le 13/10/2019 07:44

Qu'est-ce que le Parquet attend pour les élus de Saint Denis et son maire surtout

8.Posté par Bouboul974 le 13/10/2019 07:48

A quand le locataire de la pyramide inversé????

9.Posté par Mon ange le 13/10/2019 06:03

Ici nos élus n'ont rien à craindre depuis qu'ils ont obtenu le départ du juge B. L.

10.Posté par Mehdi le 13/10/2019 08:11

"président du Mouvement Indépendantiste Martiniquais"........ Vivement l'indépendance de la Martinique....

il y a bon business de kwassa kwassa en prévision.

11.Posté par Veridik le 13/10/2019 08:20 (depuis mobile)

Et la procureure qui est venue de France et qui disait qu'il y a des dossiers entre ses mains ? Ça en est où ?
Ah oui... des mecs "oublient" de payer leurs impôts pendant 20ans

12.Posté par Moi le 13/10/2019 08:28 (depuis mobile)

Lors du grand débat des élus diffusés à la TV Alfred Jean Marie n’a pas mâché ses mots envers le gouvernement! Quelques mois après il est mis en examen. Hasard? On comprend mieux pourquoi nos élus ne disent rien avec toutes leurs casseroles .

13.Posté par Fidol Castre le 13/10/2019 08:46

4.Posté par Modeste le 13/10/2019 06:53

post 1, l'ennui chez nous c'est qu'il faudra TOUS les mettre en prison..... :) !


Les électeurs avec...ceux qui acceptent de voter pour X contre un avantage Y (un bon d'essence, une caisse de poulet congelé, une caresse sur la tête...la voix de l'électeur réunionnais ne se monnaye pas très cher...)

14.Posté par La vérité si je mens ! le 13/10/2019 08:58

Le temps fait se réaliser toute chose quand on sait être patient.
Un mec de la pyramide inversée a eu droit à sa première visite chez les gendarmes pour être auditionné pendant 7 heures , relatés par les médias péi

P A T I E N C E !!!

15.Posté par GIRONDIN le 13/10/2019 09:08

C'est 2 là n'ont plus de protection ?

16.Posté par LoL le 13/10/2019 07:11

Euh y peut jette un zyeux ici s'il vous plaît lol ?

17.Posté par GARDONS ESPOIR le 13/10/2019 09:12


Didier Robert, président de Région, fait l'objet d'une nouvelle procédure judiciaire. Cette fois, les faits portent sur le nombre de membres qu'aurait compté (ou que compterait toujours) son cabinet. En juin 2017 Imaz Press Réunion avait révélé qu'une plateforme en ligne avait publié le nom de 166 personnes émargeant "au Cabinet, aux dépendances et apparentés de la Région". A l'époque, la collectivité régionale avait indiqué que " la Région Réunion dispose de 6 collaborateurs de cabinet ". Cette procédure est la quatrième mettant en cause le président de Région.


Imaz Press en a eu la confirmation : une procédure judiciaire est en cours dans le dossier des emplois au Cabinet. Elle a été enclenchée il y a quelques mois maintenant et confiée aux gendarmes de la section de recherches, au même titre que les trois enquêtes préliminaires mettant en cause le président de Région.

Les noms des 166 personnes supposées occuper un emploi de"conseillers technique" et "d’expert" à la Région avaient été publiés sur une plateforme en ligne. La même qui avait accueilli des documents échangés par la team de campagne d'Emmanuel Macron en 2017.

Selon cette publication, toutes ces personnes étaient employées en tant qu’agents du "Cabinet", du "service communication" et du "service protocole". Certaines d’entre elles occupaient des postes de "conseillers techniques".

Si la plateforme disait vrai, le chiffre de 166 employés ferait du Cabinet dépendances et apparentés de l’époque le plus important - par la taille -, qui ait jamais existé au sein de la collectivité régionale.

Interrogé par Imaz Press à l'époque, la Région avait laconiquement indiqué disposer de "6 collaborateurs de Cabinet conformément à l’article 12 du décret n°87-1004 du 16 décembre 1987".


La justice a préféré vérifier par elle-même, d’où l’ouverture de cette quatrième procédure. Des personnes auraient déjà auditionnées dans ce cadre par les enquêteurs.

Vous êtes perdus dans les comptes ?

On récapitule
En 2015, le Parquet national financier ouvre une procédure pour des faits supposés de corruption et de favoritisme dans l’attribution des marchés de la Nouvelle Route du Littoral.

Cette enquête préliminaire, la première, a entraîné des perquisitions au petit matin chez le président de Région et ses proches. Des gardes à vue avaient ensuite eu lieu. Un élu de la Région et certains administratifs en avaient l’objet. La procédure est toujours en cours…



On continue
En novembre 2018, Imaz Press révèle que Didier Robert perçoit un salaire de 6.800 euros net en tant que PDG des musées régionaux.



La Chambre régionale des comptes (CRC) estime que cette rémunération n’a pas lieu d’être. Elle transmet le dossier au parquet, lequel ouvre une enquête préliminaire. Elle aussi est toujours en cours.

Il nous a été confirmé que Didier Robert sera entendu très prochainement. Pour rappel, en butte à la colère des gilets jaunes, le président de Région avait dû se résoudre à démissionner de son poste de PDG.



Ce n’est pas fini
Le 10 avril 2019, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) épingle Didier Robert pour avoir "omis (de déclarer) une partie substantielle de ses revenus". Le dossier est une nouvelle fois transmis au parquet.



On recompte
Cela fait bien quatre procédures judiciaires impliquant en cinq ans le président de la collectivité régionale… Cinq ans, c'est aussi la moitié du temps de présence de Didier Robert à la tête de la pyramide inversée (il a été élu pour la première fois en 2010)...

18.Posté par Le Jacobin le 13/10/2019 09:29

Voila pourquoi Alfred Marie-Jeanne appel à l'indépendance de la Martinique avec une certaine arrogance, pour mieux se servir en famille avec ses tontons macoutes.

Et la Réunion dans tout çà?

Noo lé pas plis noo lé pas moins !

Nous réclamons l'affectation du Procureur à la Réunion histoire de passer un coup de serpillière dans nos collectivités dans laquelle qui me semble t-il transpirent une odeur nauséabonde.

19.Posté par Le Jacobin le 13/10/2019 09:54

Force est de constater que depuis que Bernard Hayot à fait une offre de rachat à Vindémia Réunion,
son excellence Pierrot Dupuis à élu domicile à la Martinique.

Jugez en vous même:

Le Jeudi 10 Octobre à 00h23 Pierrot épinglait un cousin éloigné de Bernard Hayot poursuivit dans une affaire de corruption à la Martinique, alors que ce dernier se nomme (Jean-Louis de Lucy de Fossarieu) aucune connotation avec GBH mais Pierrot à trouvé un lien de parenté avec Bernard Hayot.

Pour notre gouverne, le père de ce dernier est effectivement un conseillé GBH

Samedi 10 Octobre 23h56 Alfred Marie-Jeanne est dans le viseur de Pierrot, je dirai pour la bonne cause.

Question mon Pierrot Zinfos 972 c'est pour quand?

Ah bon, c'était juste une copie de France Antille?

20.Posté par babaye le 13/10/2019 10:42

Toujours des commentaires de gens qui accusent les politiciens de voleurs sans avoir un début de preuve. Serait-ce des jaloux ? Si ce n'est pas le cas, utilisez votre droit et informez la justice. A oui, la justice aussi est corrompue... merci zinfo de ne jamais passer mes commentaires.

21.Posté par Rouloulou le 13/10/2019 13:03 (depuis mobile)

Encore un prototype de la gauche "progressiste", arrogant, qui lave plus blanc que blanc pris la main dans le pot de confiture. Ah! La gôôôôche!

22.Posté par Alain Posteur le 13/10/2019 13:09

Et n'oublions pas les surdoués du conseil départemental de Mayotte, tous sans exception mis en examen les uns après les autres depuis 10 ans , (le premier était Saïd Omar Oïli) et qui continuent aujourd'hui encore leurs petits trafics (d'influence ou d'autre) qui rapportent gros, les doigts dans le nez et au vu et su de tous!...

23.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 13/10/2019 13:46

*"Un livre unique"... une investigation UNIQUE !

*Trop bien pour avoir été pérennisée...:

*"LE CASIER JUDICIAIRE DE LA RÉPUBLIQUE"

*"Ministres, députés, maires...

*L'abécédaire des hommes politiques mis en examen."

*De Bruno Fay et Laurent Olivier - Éditions Ramsay

*Paru le 22 Janvier 2002,

*Où La Réunion a "gagné" sa part de "mise-en-l'air...

24.Posté par " VIEUX CREOLE " le 13/10/2019 17:58

ALFRED MARIE JEANNE , PRÉSIDENT DE la Collectivité Unique de "la R.UP- MARTINIQUE s'est toujours déclaré déclare être LUI , " UN Indépendantiste" ! ! IL N'a jamais ( A MA CONNAISSANCE ! ) exigé ou réclamé du haut la Tribune de l'Assemblée Nationale ou de celle de la Collectivité Unique de son Île alors l que des RÉUNIONNAIS SEMBLENT s pressés d'exiger à sa place : MAIS de quoi se mêlent-ils !!! Incroyable alors que le sujet traité dans l'Article était l'envoi en correctionnelle de Monsieur MARIE-JEANNE et de la Garde à vue de Responsables de la Collectivité locale de Saint-Martin " pour violation des règles de la commandes publique" ! ! ! CERTAINS SONT TRES FORT, CHEZ NOUS , POUR EXIGER" L INDÉPENDANCE DES"PEUPLES ,quand cela ne les regarde pas !MAIS SE FOUTENT CARRÉMENT de l'opinion de ces PEULES ! ! ! L'immense Bloc communiste Soviétique et le tristement Célèbre Kadhafi se sont permis dans les années 70-71 , de demander (et même" d’ Exiger " l’indépendance de notre Île tandis que le Fondateur du P.C.R. ne pipait mot et se contentait d’excuser ses Amis communistes de façon PITOYABLE en disant que le mot "Autonomie n'existe pas dans la langue russe ( langue que connaissait bien Vergés ! : c'était donc une erreur grotesque ! ! Une Erreur tellement grotesque et ridicule qu’aucun Dirigeant du P.C.R. " ANCIEN" ET" NOUVEAU"- N-' OSE plus , aujourd’hui' hui ,,renouveler leur Exigence de l'année 1959 PAS MÊME DES-CHAMP qui a si bien Imiter " Paul" , il y a seulement deux jours! ! !

25.Posté par Grangaga le 13/10/2019 18:02

Fé pass' a zot' po in Bon Dié si lo do zot' popilacyion ....povv'.........
Aprè po vivv' zot' vyié-yièss' an ....."mal'famé" konm' sa là.........
Mi domann' kossa y lé zot' zwa d'vivv' an d'dan là.......
Zot' ....nom mèm', mi panss' pa si zot' nana ankorr' kouraz' antann'........
Zizé pa lo bann' z'anfan.......
Y dwa ètt' oblizé alé lwin, kassyiètt' sou in nom ....d'anprun........
Mal'gré zot' rissèss', an fin d'kontt' avèk' ryin........

26.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 13/10/2019 20:04

Il parait qu'il y a, de la part du Préfet, un contrôle de la légalité des décisions des élus mais cela doit être une fable.......

27.Posté par Mehdi le 13/10/2019 20:33

@post 25

en français cela donne quoi? car en langage d'arriéré ,impossible a comprendre

Si on ne parle pas la langue du pays qui nous nourris, il vaut mieux le quitter.

28.Posté par DIDIER NAZE le 13/10/2019 21:04

EUH LE NETTOYAGE DOIT CONTINUER....VOIR S ACCENTUÉ. ...AVANT LES ÉLECTIONS MUNICIPALES....JE PARLE BIEN ÉVIDEMMENT DE LA RÉUNION. ....MORT AUX TRICHEURS....AUX VOLEURS...AUX MANIPULATEURS. ...JE FAIS AUSSI APPEL A LA CONSCIENCE POPULAIRE. ...MESSIEURS, MESDAMES....ÉLECTEURS, ELECTRICES....LE POUVOIR EST ENTRE VOS MAINS. ...POLITIQUEMENT VOUS AVEZ LE POUVOIR DE LES....TUER....VOTRE ARME....C EST VOTRE BULLETIN DE VOTE....FEU !!....MERCI D Y RÉFLÉCHIR. ....

29.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 14/10/2019 12:23

*Pour ceux - ICI, à La Réunion... - que ça intéresse:

*Une autre publication,, sortie en 2014,

*"DÉLITS D'ÉLUS - 400 politiques

*aux prises avec la Justice"

*Par Graziela Riou Harchaoui et Philippe Pascot

*Où La Réunion est fort dignement représentée...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie