Blog de Pierrot

(Pierrot Dupuy) SIDELEC: Quand Christophe Annette couvrait un employé qui a détourné plus de 620.000€

Le SIDELEC (Syndicat intercommunal d’électricité de La Réunion) a été victime depuis le milieu des années 2000 et jusqu'en 2008 d’une vaste escroquerie pour un préjudice de plus de 420.000 euros, certains parlent même de 620.000 euros, de la part de l’entreprise SRE (Société des Réseaux Electriques) dirigée par Thierry Defondaumière.
Le tout avec la complicité d’un employé du SIDELEC, un certain Roxann Viranaïcken, qui avait déclaré des travaux effectués, ce qui avait permis leur paiement, alors qu’ils n’avaient même pas commencé !
Détail troublant : certains supérieurs de Roxann Viranaïcken s’étaient étonnés des procédures anormales dont bénéficiait l’entreprise SRE. A chaque fois, ils s’étaient vu rappeler de façon hautaine, voire insultante par ce dernier, qu’il était « un protégé de Christophe Annette », le directeur général des services du SIDELEC de l’époque, et accessoirement fils du maire de Saint-Denis. Christophe Annette est actuellement directeur de la communication à la CINOR.

Mardi 29 Octobre 2019 - 00:07

Daniel Alamelou (à gauche sur la photo), lors d'une inauguration (photo site SIDELEC)
Daniel Alamelou (à gauche sur la photo), lors d'une inauguration (photo site SIDELEC)
Le SIDELEC était à l’époque présidé par Daniel Alamelou et le directeur général des services était Christophe Annette.
 
Avec ce duo aux commandes, le SIDELEC a beaucoup travaillé avec l’entreprise SRE de Thierry Defondaumière, avec une accélération au fil des années : 194.000€ en 2006, 129.000€ en 2007, 528.000€ en 2008, pour arriver à… environ 7,5 millions en 2010 ! Comme le prouve le document ci-dessous :
 

Copie d'une partie de la note du directeur financier
Copie d'une partie de la note du directeur financier

Les premières difficultés apparaissent officiellement en 2008 tant sur les délais de réalisation des travaux que sur la qualité des prestations. Mais surtout, de nombreux travaux sont payés alors même qu’ils n’ont pas commencé.
 
"Aucune rigueur dans le suivi des travaux"
 
Le 22 avril 2014, Maurice Gironcel est élu président en lieu et place de Daniel Alamelou. Il découvre la situation catastrophique et demande aux différents cadres du SIDELEC de lui faire une note sur la façon dont ils ont vécu cette affaire.
 
Dans un document rédigé en novembre 2014 par le directeur financier, et que nous avons pu nous procurer, il est écrit noir sur blanc que, pour la période avant 2008, le syndicat intercommunal "n’avait aucune rigueur dans le suivi des travaux" et "aucun dysfonctionnement ni critique n’était consigné dans les dossiers des entreprises de travaux". Difficile dans ces conditions de savoir si les travaux avaient été correctement effectués ou pas.
 
En 2008, toujours selon le directeur financier, le comptable public intervient pour reprocher au SIDELEC de ne pas respecter les clauses des marchés avec les entreprises et demande au président Alamelou "de respecter les dispositions du code des marchés publics, avec plus de transparence et de rigueur dans l’exécution des marchés".

Remarque d’autant plus surprenante que le métier de base de Christophe Annette, le directeur général des services, était justement… contrôleur de gestion !
 
 

Christophe Annette (photo Facebook)
Christophe Annette (photo Facebook)
Des travaux payés alors qu’ils n’ont même pas commencé
 
C’est alors que contraint et forcé, Christophe Annette a dû mettre en place des procédures de contrôle plus sévères qui ont permis à un bureau d’études de découvrir que plusieurs marchés avaient été payés intégralement, alors que les travaux n’avaient même pas commencé.
 
Il en était ainsi pour l’opération Kaz Natur à l’Etang-Salé d’un montant de 89.760,19€, de celles de la SCCV Résidences Océanes à Saint-Leu pour des montants de 39.395,67€ et 36.504,95€, et de la déchetterie de Saint-Leu pour 36.504,95€. Dans ce dernier cas, seuls 92% de la facture avaient été réglés alors que là aussi, les travaux n’avaient pas démarré.
 
Point commun entre tous ces chantiers : c’est à chaque fois Roxann Viranaïken qui avait certifié que les travaux avaient été effectués, alors qu’ils n’avaient même pas commencé.
 
Un ancien employé de la mairie de St-Leu
 
Mais qui était donc ce Roxann Viranaïken ? C’est Erick Mc Kay, le directeur financier du SIDELEC, qui nous l’apprend dans sa note adressée en 2014 au président Gironcel : "Roxann Viranaïken a été embauché comme contractuel le 1er septembre 2008, pratiquement au même moment où la société SRE contractualisait avec nous pour un marché à bons de commande travaux sur le secteur de Saint-Leu et l’Etang-Salé".
 
La suite est très intéressante : "M. Viranaïken nous a été recommandé par la commune de Saint-Leu (NDLR : dont le maire était à l’époque Thierry Robert) où il travaillait anciennement".
 
Et très vite, selon Erick Mc Kay, le directeur financier, Roxann Viranaïken sort des clous en décidant de réaliser lui-même "les études sur les deux communes en question en lieu et place des maitres d’œuvre externes" qui auraient normalement dû les réaliser "et sans que ceux-ci n’aient jamais été au courant".

Extraits de la note du directeur financier du SIDELEC
Extraits de la note du directeur financier du SIDELEC
"Je suis protégé par Christophe Annette"
 
Encore plus étonnant… Selon Erick Mc Kay, Roxann Viranaïken rendait "compte des résultats à M. Christophe Annette, alors DGS, sans même passer par son supérieur hiérarchique, M. Bruno Damour en tant que directeur des services techniques" !
 
Cette complicité avec Christophe Annette prend une tout autre ampleur quand, quelques lignes plus loin, Erick Mc Kay révèle qu’il arrivait parfois à Roxann Viranaïken de venir au siège de Saint-Denis "emmener directement les situations (NDLR : factures) de l’entreprise SRE".
 
« Contente toi de payer »
 
Et lorsque le directeur financier lui faisait des réflexions sur "le délai très court qui lui était nécessaire pour les valider après l’émission du bon de commande correspondant", il lui rappelait avec arrogance "qu’il était protégé et que si j’avais quelque chose à redire, j’avais tout loisir d’aller me plaindre auprès de M. Christophe Annette".
 
Erick Mc Kay savait que c’était vrai puisque le même Christophe Annette lui demandait régulièrement de payer "encore plus vite les situations de la société SRE quand j’essayais de lui faire comprendre qu’il était matériellement impossible pour M. Viranaïken de valider à près de 95% une situation émise le lendemain de la diffusion d’un bon de commande" (voir document ci-contre).
 
"Contente-toi de payer", lui rétorquait alors Christophe Annette, selon le document que nous avons en notre possession !
 

Exemplaire d'une facture sur laquelle la signature et le cachet du SIDELEC ont été scannés et collés en bas d'un faux
Exemplaire d'une facture sur laquelle la signature et le cachet du SIDELEC ont été scannés et collés en bas d'un faux
Quel préjudice ? 420.000€ ou 620.000 ?
 
Lors de la mise en règlement judiciaire de SRE, en septembre 2011, la créance déclarée au passif pour le compte du SIDELEC s’élevait à 420.909,98€.
 
En février 2012, la SRE est liquidée et le mois suivant, OSEO qui est une société d’affacturage qui avançait les sommes à SRE au vu des factures émises par le SIDELEC, adresse une mise en demeure à cette dernière d’un montant de 623.392,10€, à payer sous huitaine.
 
Malgré une rencontre entre les deux parties, OSEO est restée sur sa position et c’est cette somme qui a été réclamée au SIDELEC.
 
D’où vient cette différence ?
 
Tout simplement du fait qu’aux factures provenant effectivement du SIDELEC se sont ajoutées une multitude de fausses factures comportant des références erronées et sur lesquelles les signatures étaient des faux.
 
Ce qui amène le directeur financier à estimer dans sa note qu’il est convaincu que le préjudice financier est probablement plus important que les chiffres énoncés car on ne sait pas si les travaux effectués sur plusieurs opérations aujourd’hui terminées, et qui avaient été validées par Roxann Viranaïken, ont été réalisés dans les normes.
 
Dès qu’il a pris connaissance des notes rédigées par ses cadres, le président du SIDELEC Maurice Gironcel a porté plainte. Un premier juge d’instruction a été nommé, mais qui a laissé le dossier dormir dans un tiroir.
 
Une nouvelle magistrate l’a remplacé et semble déterminée à mener le dossier à son terme.
 
D’après nos informations, les différents protagonistes ont d’ores et déjà été entendus par les gendarmes.
 
On devrait donc rapidement en savoir plus…

📧 pierrot.dupuy@gmail.com 📞 0692 86 03 91 En savoir plus sur cet auteur
Lu 15138 fois




1.Posté par PEC-PEC le 28/10/2019 23:35

Il va y avoir du grain à moudre. Ou quand les voyous en col blanc se recasent facilement après des malversations, à l’image de certains politiques !

2.Posté par Chacun vient puiser à la source le 29/10/2019 02:06 (depuis mobile)

On comprend mieux pourquoi tous les candidats se bousculent pour brasser les finances publiques. On vient se servir et on n''y va pas avec le dos de la cuillère avec un sentiment d''impunité entretenu par le laxisme et le sommeil de la justice .-

3.Posté par Escrocs en col blanc le 29/10/2019 02:14 (depuis mobile)

Briser , dégrader les biens publics n''est pas une solution aux problèmes des jeunes exclus de la société . Piller , se servir , dégrader les finances publiques est une spécialité exercée en costume cravate . 2 mondes ,2 traitements différents

4.Posté par LAMPION le 29/10/2019 03:01

BRAVO ZINFOS.
Aux armes citoyens.
A ce stade je souhaiterais,connaitre la suite,via monsieur le procureur de la république.

5.Posté par M le 29/10/2019 01:50

Merci aux clients d'Edf de réclamer des comptes aux municipalités lors des prochaines élections...regardez bien au verso de vos factures la mention Taxe Municipale 😂

6.Posté par Lf le 29/10/2019 04:28

Un belle brochette ces Anette!

7.Posté par ste suzanne le 29/10/2019 04:49

IL EN EST QUOI MAINTENANT DE LA SITUATION DU SIDELEC

D APRES LES DIRE C EST PAS MIEUX NON PLUS QUI EST LE DIRECTEUR SON SALAIRE
VAUX T IL SONT TRAVAILLE

quand l ancien président est partie il y avait combien dans la caisse et aujourd’hui il reste combien

COMMENT MAURICE GIRONCEL C EST FAIT ÉLIRE POUR EN ARRIVER LA

A L APPROCHE DES ELECTIONS ON TROUVE TOUJOURS LE MOYEN D ÉLIMINER UN OPPOSANT GÊNANT
COMME LES RUSSES

8.Posté par Payet d le 29/10/2019 05:15 (depuis mobile)

Le plus marrant c''est un document mâché par le SIDELEC au lendemain de la candidature officiel de Alamelou. SIDELEC que dirige actuellement Maurice Gironcel et qui de surcroît à fait une razia sur les comptes du SIDELEC et facture que MG a payé.

9.Posté par le Parrain... le 29/10/2019 03:47

cosa nostra Gilbert Corleone

10.Posté par mèt enkor, la pa sé le 29/10/2019 05:53

oh quelle belle nouvelle, volcan sur Sainte-Suzanne; Sidelec sous la lave
Merci Zinfos
Et ce monsieur qui a organisé sans scrupule cette fraude ose venir se présenter à une élection
Défiant le peuple, alors qu'il dit " je parle VRAIE"
Quel toupet, quel manque de respectcet Alamelou, l'homme à la cravate qui ne parle qu'au col blanc
Nous peuple sommes spectateurs et cette information engage plus que jamais la moral politique
Comment encore peut -il ce monsieur qui a trempé ses mains dans l'argent des contribuables peut -il encore montrer sa tête à sainte-Suzanne et de surcroit être au cabinet de la région
J'espère que Didier Robert prendra aussi une décision ferme à l'égard de ce "truand" qui peut être compte user de cette argent " sale " pour acheter les électeurs ???? et abuser de la misère des familles
Nous serons attentifs sur le terrain
sur que Alamelou va réagir et tenter aussi, c'est ce qu'ils ont toujours fait tous les deux mettre en lumière les dossiers du maire de Sainte-Suzanne devant la justice
un joli feuilleton qu'une candidate va commenter en disant 'j'ai compris" hiiiii lé komic oté
A suivre , en tout cas nous suivons ces affaires
Viv la sominn kreol

11.Posté par Mano le 29/10/2019 06:28 (depuis mobile)

La réalité....mieux que la fiction....Allons z''enfants de la patrie....mdr!!

12.Posté par GIRONDIN le 29/10/2019 06:30

guéguerre entre 2 reunionmou, relaté par un reuniomou……………

13.Posté par nativel le 29/10/2019 08:48

Ce n'est pas T.ROBERT qui a embauché R. VIRANAIKEN à la commune de St Leu mais c'est l'équipe POUDROUX.
En 2006 il était gestionnaire de flux (il contrôlait les factures EDF) à la commune de Saint Leu.

14.Posté par ti canete gros canete le 29/10/2019 09:08

famille anete, i grate partou ca alors !!!! le père, le fils, le bel fille, la fille, ...
moin osi mi appel anete gagn un ti z affaire pou moin ?
mi envoy zilet zaune pou trapé !!!

15.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 29/10/2019 09:33

* BOF...

16.Posté par Bleu outre mer le 29/10/2019 10:12

A propos de Annette, celui qui est maire SinDni; pourrais t'il nous expliquer de quel droit. Au Mahé Labourdonnais d'installer sur le stationnemnt payant, ces sièges et ses plantes. 6 à 7 places de stationnement sont récupéré par ce restaurant rue Amiral Lacaze.Cela c'est passé juste avant la venue de Macron et cela dure. Vu que ces stationements sont payants, j'aimerais bien que l'on m'explique qu'ils y sont en toute légalité et qui à donné l'autorisation.......vu que la voiture radar controle souvent cette rue.......
.

17.Posté par Cas courant le 29/10/2019 10:23 (depuis mobile)

C est un cas courant dans les collectivités pas que chez sidelec ... qui n’a jamais validé une situation de travaux non conforme à l’etat D’avancement réelle ? Mais 92 % alors que les travaux non pas démarre c est énorme en effet ... et l’avance ?

18.Posté par Mano le 29/10/2019 10:44 (depuis mobile)

Wouaou! Avec tous ces commentaires....les "concernés" sont toujours bien campés et ancrés....et je pense prêts à repartir pour un nouveau tour...Non ?.

19.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 29/10/2019 10:48

À Post.11 - le Parrain:

*Vous avez vu le "profil" qu'ils ont,

*Nos "Corléone-peï" ???

20.Posté par zoreil de Sin Dni le 29/10/2019 10:54

M DUPUY

J'aimerais vous poser 3 questions.
1/ Que reprochez vous à Christophe ANNETTE exactement ?
2/ Qui est le grand rival de Maurice GIRONCEL à Sainte Suzanne ?

3/ Etant donné que tout coupable est présumé innocent, pourquoi citez-vous les noms des protagonistes alors que pour le moment officiellement il n'y a pas d'affaire , à contrario souvent lors de l'arrestation par exemple d'un pédophile vous ne citez pas les noms ?

Tous les commentaires s'accordent à dire que CA est un voleur, alors que vous n'en faites jamais état; mais vous vous ne vous gênez pas pour mettre sa photo.

Vous êtes un journaliste d'investigation à un seul sens.....

21.Posté par bouboul974 le 29/10/2019 10:56

Tiens! cela fait un moment que Pierrot n'avait Rien sur St Denis , faut dire que les élections arrivent a grand pas
serai-je publié!!!!???

22.Posté par Amuse-gueule avant la CRC le 29/10/2019 11:21

Après l'affaire des Musées Régionaux, le Conseil régional et Didier Robert sont à nouveau la cible de la chambre régionale des comptes qui, dans un rapport dévoilé par le média en ligne Le Tangue, pointe du doigt le dispositif de continuité territoriale qui coûte chaque année près de 60 millions d'euros à la collectivité régionale. Un rapport qui tombe au plus mal, alors que le président de Région est dans la tourmente avec pas moins de quatre enquêtes préliminaires et que se profilent les élections municipales de mars 2020. L'institution semble d'ailleurs vouloir jouer la montre, le temps de parvenir à trouver une réponse efficace ou d'éteindre la polémique avant qu'elle ne s'embrase. Ce qui expliquerait, selon certaines sources, le report à une date ultérieure de la séance plénière, prévue ce jeudi 31 octobre 2019, durant laquelle devait être présenté ce rapport explosif (

23.Posté par polo974 le 29/10/2019 11:29

Bof, 620 000 euros, c'est rien à coté des dépassements de la NRL...

24.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 29/10/2019 12:38

Un premier juge d’instruction a été nommé, mais qui a laissé le dossier dormir dans un tiroir.
...........................

Qui engagera la responsabilité de ce juge ????????

25.Posté par Révolté le 29/10/2019 13:03 (depuis mobile)

A 14
Et si les contribuables pouvaient bouder massivement en s abstenant de payer les impôts locaux de la commune incriminée pour ces abus et de surcroît le silence assourdissant de la justice , je rêve de cette fiction !

26.Posté par JORI le 29/10/2019 13:09

Pourvu que cette nouvelle magistrate puisse mener à terme son enquête et qu'il y ait des sanctions à l'issu.

27.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 29/10/2019 14:23

À Post.25 - Révolté:

*"Massivement"...

*Massivement, ça peut commencer par UN.

*Ou UNE: j'ai été celle-là; j'ai tenu CINQ ANS !

*Et pas un seul "révolté" est venu me rejoindre...

28.Posté par Grangaga le 29/10/2019 15:45

Nana kalité zoli pèr'sonaz' dan so lunètt' koméla là.....
Mi domann' zis'ka ou, y sa va la tèk'nolozi konm' sa là.....
Avan nou té y mètt' in....Rébann' po kassyiètt' solèy'...
In linètt' solèrr', té y di sa........
In moman, mwin la zis'ka krwarr' ke Zinfos la oubli in "e" d'si lo z'anplwayié...
Mwin nana in z'yié là, y komanss' warr'...."mové z'amm' " dann' somin.......
Si méssyié là, y gainll' donn' a mwin l'adrèss' son.........
........"Op'tik' 2 miiiiiiiiiiiillllllllll"...........

29.Posté par " VIEUX CREOLE " le 29/10/2019 16:29

" GIRONDIN" (post 16 ) VOTRE REMARQUE DONNE A RÉFLÉCHIR LONGUEMENT CAR , DEPUIS L 'ÉLECTION DE MACRON , ELLE CORRESPOND A CE CERTAINS APPELLENT " LA VÉRITÉ VRAIE" (même si çà fait mal de le dire et de le reconnaître ! ! ! - L A RÉUNION CETTE" ÏLE SI INTENSE DES DIDIER , NASSIMAH , ANNETTE , SINI . . . ETC. ( vous les connaissez bien, inutile donc de les citer TOUS ! ! ) EST DEVENUE "la Republique Bananière de" l'INDIAN-OCEANIE " pour parler comme les Membres de " la Plateforme de la Droite locale " . . . . Ils " avalent" avec un plaisir tout ce qu'il dit , même quand il débite des "conneries " ( choose Réunion " rapidement corrigé en "choose La Réunion " !! L'annonce d''un " PLAN -PÉTREL" A INQUIÉTÉ PLUS D' UN ( ignore -t-il que cet oiseau en voie de disparition " ne réussit son envol que dans l'Obscurité " : d'où la précaution prise tous les ans, dans toutes les communes d'éteindre toute lumière la nuit ! Le Président de L''I.R.T surpris et intrigué - sur "Réunion 1ère" s'est contenté de Sourire !!! Mais au fait , les" Macron-philes"( ou macron- compatibles comme on les appelle couramment !) cités plus haut , connaissent-ils le contenu de "CE FAMEUX PLAN -PÉTREL" ? ? ?
ON N 'AURA VRAISEMBLABLEMENT AUCUNE RÉPONSE :! Quand on appartient à " L..R.E. M." , ON MARCHE AUX PAS CADENCÉE , "en bons godillots" ,on aux pas cadencés ORDONN2S PAR LE CHEF !!! A mon commandement : UNE DEUX ,UNE DEUX. . . . jusqu'en 2020 "! ! ! LE CAP EST DÉJÀ INDIQUÉE depuis 2017 : " une deux ,une deux !!!

30.Posté par maikouai le 29/10/2019 16:32

Hors cadre de complicité éventuelle, l’escroc par principe pratique avec maestria l’art de tromper son monde. Pour ce faire, la démagogie habillée de toutes les artifices indispensables à la tromperie, devient le principal outil de l’arnaque projetée et, sans méfiance bien souvent ne reste à l’interlocuteur victime de la supercherie, que ses « yeux pour pleurer » après coup.
Les responsables, victimes de telles arnaques sont-ils à plaindre : Non. En effet quand-on s’engage à assumer une quelconque responsabilité, les règles et procédures établies ne peuvent et ne doivent pas être « court-circuitées », sauf en cas d’urgence absolue et justifiée pour traiter un cas social. Cas d’exception à faire entériner par la suite selon les règles établies de l’entité.
Si les faits sont révélés, auteurs éventuels de négligence et escrocs doivent répondre de leurs actes.

31.Posté par klod le 29/10/2019 16:57

si la pluie y veut tomber ti baba laisse à li tombé ................. " traditionnel réunionnais ", repris par SOAN , bravo !

sinon, quoi de neuf docteur ? rabbit ou pas rabbit ?

32.Posté par Lakol zak sosso le 29/10/2019 17:04

Post : 25 et 27

Je comprends votre désarroi, moi aussi je suis outré par ces comportements !

La première révolte consiste à faire entendre la classe moyenne qui paie pour les pauvres (normal la Réunion a toujours une terre de solidarité) mais qui paye pour certains riches qui en plus, pensent que l'argent du contribuable leur appartient. Ils mettent en place des projets qu'on ne leur a pas demandé !
C'EST FOU !

La deuxième révolte doit se faire dans l'isoloir. Nous aurons la possibilité de nous exprimer à 3 reprises. 2020 (municipale) -2021 (départementale et régionale) et 2022 (présidentielle et législative).

Il faudra alors éliminer tous les élus et les prétendants ayant été condamnés. A Saint-Denis comme ailleurs.
C'est la classe moyenne qui détient les clés de ces prochaines élections.
IL FAUDRA AGIR EN CONSEQUENCE EN ALLANT VOTER ET EN FAISANT LE BON CHOIX !

La troisième révolte c'est d'exiger des pouvoirs publics les moyens pour l'administration judiciaire avec la création d'une cellule du Pôle National Financier à la Réunion (qui ne serait pas un luxe), mais une nécessité quand on connait tous les dossiers en attente d'instruction.
MOBILISONS -NOUS POUR CETTE CAUSE CITOYENNE !

Enfin, le boycott des impôts locaux. Ca devient insoutenable. Rien qu'à Saint-Denis + 30% en 10 ans tous impôts locaux confondus ! LA CLASSE MOYENNE N'A PAS BOUGE !

Avant cette ultime décision, nous pouvons exiger dès 2020 la baisse de 30% de nos impôts locaux, l'arrêt de tous les projets couteux, notamment les grands projets (sources de corruption accrue) , de dépenses inutiles qui servent à protéger les proches des élus (famille-ami-connaissance...) sans contrepartie pour la société, enfin un audit-contrôle de tous les effectifs des collectivités locales et en extraire tous les emplois fictifs extra bien payés (il y en a plus qu'on ne le pense).

33.Posté par Kreolk974 le 29/10/2019 17:49

Formé à bonne école avec son pater le Christophe !!!

34.Posté par Ericka le 29/10/2019 17:54 (depuis mobile)

Mèt ankor la pacé! Haahaa!! Lo shiyn fé pa lo shat sa!! Tel père, tel fils...! À ceux qui vont encore voter pour ces gens-là, soyez heureux de vous faire spolier pour rester poli.

35.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 29/10/2019 18:01

*À Post.32 - La Kol zak...:

*Vous faites erreur;

*Aucun "désarroi" chez moi,

*Mais une détermination, DES ACTES,

*Et un courage UNIQUES, ICI, à La Réunion, pays de triste LÂCHETÉ...

36.Posté par fox le 29/10/2019 18:04 (depuis mobile)

ôte ben a ce rythme là ils vont dépasser les mafias italiennes la !!

37.Posté par Pavaye le 29/10/2019 18:07 (depuis mobile)

Tiens si on regarde bien la photo il y a un élu de l' iguette Bello au coupage du ruban. Quand je vous dit que la réunion nous les totocher.

38.Posté par TOTOCHE le 29/10/2019 19:44

L'Urcoopa comme tout le monde ne le sait peut être pas être est une pieuvre tenue par les petits blancs. Est ce sa riposte contre les articles du jIR?
En tout cas, comme tout le monde lpeut le constater , l'alliance des petits blancs se poursuit cette fois au niveau politique entre notamment DIDIER Robert et Maurice Gironcel à travers cette attaque contre ANNETTE: ce n 'est donc pas un hasard si au lendemain de l'annonce de sa candidature, ALLAMELOU, car, soyons clairs, C est LUI QUI EST visé et Christophe ANNETTE n'est qu'une victime collatérale; Christophe ANNETTE de qui on peut dire ce qu'on veut mais qui a en personne porté plainte contre certains faits qui ne lui semblaient pas très clairs en tant que directeur du sidelec;
alors de grâce, essyez d'élever les débats et refuser que l on vous instrumentalisé car zinfos se fout de nous

39.Posté par Kiki le 29/10/2019 20:33 (depuis mobile)

Et pendant que la Run brûle, ils regardent ailleurs.... pas vraiment, non. Plutôt à leurs euro sonnants et trébuchants....

40.Posté par Didier le 29/10/2019 20:38

Bel exemple de réussite de la politique de sous-traitance pratiquée par EDF qui a refilé le soin d'électrifier les "Hauts" à une entité gérée par des élus voleurs !

41.Posté par Rino le 29/10/2019 20:41

Et dire que l'ex-président du Sidélec se présente contre l'actuel à la prochaine élection municipale de Sainte Suzanne en prétendant gérer plus sainement la commune !
Quel panier de crabes !

42.Posté par titzoizeaupays le 29/10/2019 21:17

oté marmailles, nous lé pas dans la colle jacques, comme disent les réactions....
Bonbons coco les meilleurs!
La suite? Le JUGE, la vraie justice etc... Histoire à suivre mais réelle!
UN CUL ENTRE DEUX CHAISES, NANA COMBIElà? AH AH AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH! PAYONS, qui peut boycotter? Génial!

43.Posté par ange noir le 29/10/2019 23:58

Tout ça c'est bien joli. mais .... le pognon il est parti où ?

44.Posté par ti cok 974 le 30/10/2019 05:23

Et les travaux ... il suffit de monter la RD12 et de voir comment sont réaliser les travaux (fils electriques, telephone, internet qui jonchent le sol), trous tous les mètres dans le bitume, fuites d'eau toute l'année, travaux toute l'année, jamais vérifiés, des "techniciens et ingenieurs maison quasi illettrés" et grassement payés pour avoir coller quelques affiches ! vive la décentralisation, vive le gaspillage, vive le pouvoir absolu donné à des élus inconscients. vive la france.

45.Posté par Monsieur GEORGES le 30/10/2019 08:54

Post 30

J'ai agi seul en 2016 contre les augmentations d'impôts à Saint Denis. Je suis d'accord avec votre analyse. Les élus d'opposition n'ont rien fait, ils servent à quoi ou à qui?
La justice administrative qui est très lente n'a toujours pas tranché 4 ans après mon recours. Le contrôle de légalité fait semblant de ne rien voir. Le Parquet attend d'être saisi, par qui d'ailleurs?
Pourquoi voulez-vous que le maire de Saint Denis qui suivait MACRON dans ses visites aux Camélias soit inquiet?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie