MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

(Pierrot Dupuy) Quelle mouche a piqué Jean-Hugues Ratenon ?


Par - Publié le Mardi 8 Janvier 2019 à 18:23 | Lu 9576 fois

© Capture d'écran Line Press/Twitter
© Capture d'écran Line Press/Twitter
Qu’a-t-il bien pu passer par la tête de Jean-Hugues Ratenon pour aller écrire sur sa page Facebook qu’il comprenait l’acte du boxeur qui a tabassé à terre un gendarme ?
 
Surtout que personne ne lui demandait rien.
 
Comme on dit en créole, c’est "aller chercher boubou pou son corps"…

Il s'est pris une volée de bois vert dans les commentaires et on peut dire qu'il l'a bien cherché.

Les faits sont têtus...
 
Avant de se positionner sur ce qu’a fait ce boxeur et pour bien comprendre les faits qui y ont conduit, revenons sur les événements qui ont précédé les incidents. Ils sont révélateurs de la spirale de violence dans laquelle nous sommes malheureusement engagés. Et dont je ne vois pas comment sortir, tout le monde étant persuadé qu’il a raison.
 
Nous perdons toute mesure, les gens ne se parlent plus, et quand ils se parlent c’est pour s’invectiver, sans s’écouter.
 
Samedi, la manifestation des 3.500 Gilets jaunes se déroulait dans le calme. Tout a basculé dans l’après-midi. Pourquoi ?
 
Voici le récit qu’en fait France Inter :
 
« Plusieurs barricades de fortune ont été érigées le long du très chic boulevard Saint-Germain. Au moins une voiture, plusieurs scooters et des poubelles ont été incendiés, dégageant d'épaisses volutes de fumées noires.  Face aux manifestants, les CRS ont mené plusieurs charges et lancé des gaz lacrymogènes. Arrivés au boulevard Saint-Michel, de nombreux manifestants retiraient leurs gilets jaunes pour se fondre dans la foule et plusieurs d'entre eux remontaient la rue de Rivoli en direction de la place de la Concorde. Des jets de projectiles sur les forces de l'ordre qui ont répliqué par des tirs de lacrymogènes sur les quais de Seine, près de l'Hôtel de Ville.  Des incidents ont ensuite éclaté sur la passerelle Leopold-Sédar-Senghor qui relie les deux rives de la Seine au niveau du Jardin des Tuileries. Un gendarme a été blessé et évacué par les sapeurs-pompiers, selon la gendarmerie.  Un feu s'est également déclaré dans une péniche-restaurant amarrée près du musée d'Orsay ». 
 
Le scénario est donc simple, et est à chaque fois identique. La manifestation démarre de façon pacifique. Ce qui donne du grain à moudre à ceux qui disent : "Pourquoi les gendarmes nous ont gazé, alors qu’on manifestait pacifiquement ?"
 
Ce qu’ils ne voient pas, ou oublient de dire, c’est que ce ne sont jamais les gendarmes, ou les CRS, qui tirent les premiers. Ils ne font que réagir à chaque fois à des jets de projectiles provenant soit de casseurs qui ont infiltré la manifestation, soit de Gilets jaunes qui pètent un câble, excités par le feu de l’action.
 
Et à ce moment-là, quand les forces de l’ordre répliquent à coup de grenades lacrymogènes, tout le monde en reçoit, y compris ceux qui manifestaient pacifiquement. D’où leur colère…
 
Et au final, les vrais Gilets jaunes sont de plus en plus mécontents car ils ne comprennent pas -ou font mine de ne pas comprendre- pourquoi ils se font gazer.
 
De leur côté, les forces de l’ordre en ont assez de se faire caillasser tous les samedis. A bout, fatigués, énervés, certains peuvent peuvent se laisser aller. On assiste alors à quelques bavures, immédiatement relayées par les réseaux sociaux. Lesquelles bavures vont accroitre encore la rancœur des Gilets jaunes, qui n’en seront que plus vindicatifs la semaine suivante.
 
Nous sommes typiquement dans une spirale de violence, qui ne sert que la cause de ceux qui veulent porter atteinte à la démocratie. Ceux-là mêmes qui jettent les premiers projectiles sur les CRS et qui se complaisent ensuite à jouer aux pleureuses…
 
Le boxeur aurait mieux fait de s'en prendre aux casseurs
 
Dans ce contexte, qu’allait faire Jean-Hugues Ratenon dans cette galère ?
 
Même si on prend pour argent comptant le récit du boxeur dans sa vidéo d’explication où il raconte qu’il a pété un câble après s’être fait gazer, il ne faut jamais perdre de vue que ces grenades lacrymogènes ne sont elles mêmes arrivées qu’en réaction à des jets de projectiles de la part de certains manifestants.
 
Au lieu de s’en prendre aux gendarmes, il aurait mieux fait d’aller boxer les abrutis qui ont lancé les premiers pavés et les premières bouteilles…
 
Dans son message, Jean-Hugues Ratenon dit qu’il « sait pourquoi » il soutient le boxeur Christophe Dettinger. Ce serait bien qu’il nous dise pourquoi car, franchement, moi je ne le comprends pas.
 
Comment soutenir un homme qui tabasse un autre homme à terre ?
 
Oté Jean-Hugues, à force de fréquenter Jean-Luc Mélenchon et ses amis parisiens, tu perds le sens des réalités.
 
Repose un peu les pieds sur terre. Reviens aux vraies valeurs. Examine bien les tenants et aboutissants avant de te prononcer. On peut soutenir les Gilets jaunes. Personnellement, je comprends leur ressentiment, même si je n’approuve pas parfois leurs méthodes.
 
Mais jamais je ne soutiendrai un homme, surtout un ancien boxeur professionnel, qui tabasse un autre homme à terre. Fut-il gendarme. Et je dirai même : surtout s’il est gendarme.
 
Tout comme je condamne avec la même fermeté le commandant de police qui a frappé un manifestant à Toulon.
 
Il ne peut y avoir deux poids et deux mesures. Ils doivent être condamnés aussi durement tous les deux.
 
Quant à la cagnotte en faveur de Christophe Dettinger qui aurait atteint aux dernières nouvelles près de 120.000 euros en moins de 48 heures, je ne dirai rien d’autre que c’est bien triste de constater une telle perte des valeurs essentielles…

Personne n’a raison seul dans son coin
 
Alors, comment en sortir ? Il n’existe qu’une seule solution : parler, échanger, discuter, confronter ses opinions… Personne n’a raison seul dans son coin.
 
C’est de la confrontation des idées que nait la lumière.
 
Mais comment discuter quand la partie la plus radicale des Gilets jaunes refuse toute discussion ? Ceux-là même, d’extrême droite comme d’extrême gauche, qui ne souhaitent pas qu’on trouve des solutions.
 
Tout ce qu’ils veulent, c’est détruire la démocratie. Et il est dommage que certains, consciemment ou inconsciemment, leur prêtent main forte…
 


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par Adeuh974 le 09/01/2019 13:49 (depuis mobile)

C''est du journalisme ou du "propagandisme" cet article?
Si on ne demande pas l''avis de Ratenon, sachez qu''on ne vous demande pas le votre non plus!!!

52.Posté par Adeuh974 le 09/01/2019 13:52 (depuis mobile)

En plus, dire que ce sont les GJ qui sont les 1ers à lancer les hostilités... franchement, de la pure désinformation.
Ou peut-être passez vous votre journée devant un meRdia comme BFMtv ou Cnews...
Faites un vrai travail de journaliste bon sang...

53.Posté par Zonta Zion le 09/01/2019 14:49

Un torchon macron-poujadiste

54.Posté par noe le 09/01/2019 14:58

Sûrement une guêpe !

55.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 09/01/2019 15:09

49.Posté par A mon avis le 09/01/2019 13:27

@ 2.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 08/01/2019 19:08
Votre commentaire est juste.
Tout comme votre dernière phrase :
"Dès lors, si le Chef de l'Etat reconnait que les gilets jaunes ont raison, c'est un paradoxe d'opposer la force à des gens à qui on a reconnu leur colère comme légitime. "Mais elle est incomplète, car si la colère des gilets jaunes est reconnue comme légitime, cela ne signifie pas que les violences soient acceptables ! Et toutes les violences doivent être sanctionnées de quels côtés qu'elles soient !
................................................


Quand on reconnait que quelqu'un a raison, on arrête d'utiliser la force et on demande au porte parole du gouvernement d'arrêter de provoquer. Si la 5 ème (devenue 6ème) puissance du monde n'arrive pas à réguler, à encadrer une manifestation de 2000 personnes à Paris (chiffres de la Police), c'est qu'il y a un grave problème. Cela veut dire que l'on est bon à rien. La Préfecture de Police de Paris a un effectif de plus de 50000 policiers. A cela s'ajoute des renforts (près de 10000 gendarmes mobiles et CRS). Etant donné que dans la Police le taux d'effectifs présents doit être de 50% (taux auquel s'ajoute la règle de rappel automatique de ceux en congés -sauf annuel- en cas d'évènements importants), la Préfecture de Police a avait donc a sa disposition un effectif de près de 40000 policiers pour encadrer ces 2000 manifestants. Malgré tout cela a dégénéré. Pourquoi ? Parce que le trajet autorisé devait se terminer devant l'Assemblée nationale. Or, au dernier moment, "il a été décidé" d'empêcher ce rassemblement devant l'AN, d'où le mécontentement, d'où un râlé-poussé d'où les débordements.

Pour la prochaine manif le 1er sinistre a prévu plus de 80000 policiers ce qui donne un ratio d'un policier pour un manifestant (car vous verrez que les chiffres officiels sur le nombre des manifestants va être à peu près cela). Dès lors , si avec un tel ratio, vous ne pouvez pas établir l'ordre, cela relève de l'incompétence.

S'agissant des violences. Mitterrand, Chirac, Sarko, ils ont tous reculé dès la première manif. C'étaient des professionnels de la politique. Pas MACRON. Voilà sa faiblesse, il n'a jamais été un élu de proximité. Par son "inaction politique", il est train d'installer la gangrène sociale dans le pays. Dernière connerie: l'Elysée met sur le tapis du prochain débat, celle de laisser les participants" décider de l'avenir c'est à dire maintenir ou non la suppression de la taxe d'habitation pour les 20% des plus riches. C'est faire preuve de lâcheté politique. Pourquoi un débat sur ce point et pas sur l'ISF ? Dès lors, le débat est faussé vu que c'est le pouvoir qui décide des questions.

Pour moi, la première violence est celle du Gouvernement qui impose des lois au détriment des plus faibles. La violence fiscale en France (pays classé 1er pour ses "pressions" fiscales) est scandaleuse.

56.Posté par Jean Le Monstre le 09/01/2019 15:31

Pauvre Pierrot Dupuy !
Si tu n'as que France Inter comme référence, c'est une faute professionnelle pour quelqu'un qui se prétend journaliste.
Ouvre-toi ! ouvre-toi ! ne te referme pas !
Pourquoi croire plus France Inter que le boxeur ? Parce que France Inter te ressemble ?
J'écoute tous les jours France Inter. Résultat : tous les jours ils font de la publicité indirecte pour Macron en accusant les Gilets Jaunes de martyriser les CRS, les malheureux !
Mais j'écoute autre chose sur internet, et je ne lis pas que le JIR !
Et surtout je participe.
On ne t'a pas vu sur les ronds-points. On ne t'a vu nulle part.
Mais tu ne te gènes pas pour avoir un avis sur tout, et principalement sur ce que tu ignores et sur ce que tu soupçonnes de mettre ta situation en danger.
Je te comprends ! Il vaut mieux avoir la police de son côté.
Tu as le jugement très, très rapide, aussi rapide que la condamnation du peuple par Macron.
Je ne sais pas qui a raison, du CRS ou du boxeur. Mais toi, le roi mage, tu sais !
Je ne sais qu'une chose : l'inégalité partout.
Ici, il s'agit simplement des armes : un CRS armé, casqué, sûr de sa supériorité habituelle devant le peuple qui n'a que ses mains. Pas de pot ! il est tombé sur un boxeur, un spécialiste du poing et de l'esquive.
Je ne sais qu'une chose : l'inégalité partout. Tu le sais bien ! Macron le sait bien, mais il ne veut rien entendre.
Alors ?

57.Posté par BRAVO le 09/01/2019 15:40

à post 50
tout d'abord je te remercie d'avoir tout lu de mon post et ne pas m'avoir insulté ou dénigrer comme certains le font, donc MERCI !

comme ton pseudo c'est "a mon avis", ben je vais te donner le mien : d'une part le mouvement s'appelle "les gilets jaunes" mais ceci n'est que nominatif ! en vrai c'est mouvement démocratique donc mouvement du peuple ! beaucoup aujourd'hui le nieront parce que le retour au quotidien a fait très mal à certaines personnes, manque d'argent parce que pas assez travailler, coupé, ou peut être même pour certains licencié, mais dans ce mouvement il est bien question de TOUT le monde (sauf les riches, très riches)
depuis que le mouvement a commencé on a bien vu divers corps de métier ou de personnes venir s'ajouter au mouvement alors que d'autres, à force de perdre de l'argent se sont retourner en les jugeant, les critiquant et surtout en les stigmatisant : de fainéants, d'assistés, de RSA"istes", de casseurs, etc, etc, .....
vous savez pas tous les gilets jaunes sont des casseurs ! pas tous les gilets jaunes sont des chômeurs !
mais par contre pas tous les policiers n'ont plus sont de bons samaritains et fidèles défenseurs de la citoyenneté !
je suis vraiment désolé de dire cela mais OUI chaque problème a une ou plusieurs solutions (je te rejoins), mais là il n'y a qu'UNE seule solution, et tout le monde connaît la chanson :
UNE SEULE SOLUTION LA MANIFESTATION
UNE SEULE SOLUTION LA REVOLUTION

il faut revoir la constitution en elle même et surtout supprimer toutes ses "lois nouvelles" que certains guignols ont jugé bon d'écrire dans notre charte de liberté et démocratique de l'homme

58.Posté par A mon avis le 09/01/2019 16:57

@ 51 52 .Posté par Adeuh974
Vos commentaires "merdiatiques" ne sont guère rédibles !

59.Posté par THOR le 09/01/2019 17:21

Un combat de boxe entre le boxeur écroué et le commandant de police nominé aux oscars de la légion d'honneur....çà cela aurait du punch.....le tout commenté par BFMTv, Cnews et ZINFOS MDR on en a besoin....

60.Posté par A mon avis le 09/01/2019 21:25

@ 52.Posté par Jean Le Monstre le 09/01/2019 15:31

Vous n'êtes pas le monstre que suppose votre pseudo !

Vous avez bien raison d'écouter France Inter : c'est une excellente radio, avec une grande variété de programmes.
Pour ce qui concerne l'information, cette radio donne largement la parole à diverses tendances. Et les émissions historiques ou de débats et le émissions d'investigations complètent largement les informations ordinaires.

Vous avez raison chercher aussi d'autres sources d'info : il y a notamment tous les médias traditionnels dont l'éventail d'opinions est très large.
Mais quand vous dites que votre autre source d'information c'est "internet", alors là c'est un peu vague et surtout très douteux, compte tenu de la multiplication des sites complotistes ou de fake-news !
Les médias "traditionnels" ont l'avantage d'être faits par de vrais JOURNALISTES, soucieux de vérifier leurs source !

Et je vous rejoins sur un point : " l'inégalité partout."

61.Posté par A mon avis le 09/01/2019 21:31

@53 .Posté par BRAVO
UNE SEULE SOLUTION LA MANIFESTATION
UNE SEULE SOLUTION LA REVOLUTION

.....dites-vous !

Une autre solution possible :
LA DISCUSSION

Que pensez vous de cette proposition ?
Eric Piolle : «Le grand débat doit être l’acte I d’un processus constituant»

https://www.liberation.fr/france/2019/01/08/eric-piolle-le-grand-debat-doit-etre-l-acte-i-d-un-processus-constituant_1701716?xtor=EPR-450206&utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=quot

62.Posté par Briandoht le 11/01/2019 07:15 (depuis mobile)

Mais ou sont mes postsecondaires non publiés ?

63.Posté par miro le 11/01/2019 12:11

La mouche tsé-tsé fait encore parler d'elle . cette mouche rend abruti n'importe qui, s'il ne l'est déja (abruti ).

64.Posté par JORI le 11/01/2019 20:30 (depuis mobile)

63. Miro. Doit-on considérer qu''''''''elle vous a déjà piqué ?.

65.Posté par allo oui ! le 13/01/2019 22:57

https://www.facebook.com/didier.hoareau.71/photos un de ses grands copains

66.Posté par Jean Le Monstre le 14/01/2019 18:43

"Mais comment discuter quand la partie la plus radicale des Gilets jaunes refuse toute discussion ? Ceux-là même, d’extrême droite comme d’extrême gauche, qui ne souhaitent pas qu’on trouve des solutions. "

C'est exactement le problème de Macron.
N'a-t-il pas dit qu'il est prêt à discuter, mais qu'il ne changerait pas de cap ?
Alors à quoi sert de discuter ?
Pierrot, je vous conseille de lire "Le Code Jupiter" aux éditions Equateurs, par Démosthène, pseudonyme derrière lequel se cache quelqu'un de "bien introduit dans les cercles de la macronie", comme il le dit. Ce bouquin porte un sous-titre : "Philosophie de la ruse et de la démesure".
Vous en apprendrez sur Macron, et vous comprendrez son attitude depuis qu'il est président, et vous saurez comment il est parvenu à ce poste.

67.Posté par JORI le 20/01/2019 12:43 (depuis mobile)

66. Jean le monstre. Ne pas changer de cap ne signifie pas ne pas changer la façon d'y arriver !!. Je suppose que tous les partis et tous les gj veulent moins de chômage, plus de pouvoir d'achat pour tous, mais c'est la façon d'y arriver qui change.

68.Posté par MT CRISTO le 21/01/2019 12:39

Moi aussi je comprend ce qu'a fait le boxeur et si j'étais à Paris j'en aurais fait autant comme ancien boxeur. Je rêve d'en cogner quelques uns de ces scarabées qui cognent sans mesure des francais sans défense. Honte à eux, sbires à la solde du peuple et servant une dictature.

69.Posté par JORI le 21/01/2019 14:57

68.Posté par MT CRISTO le 21/01/2019 12:39
Selon vous donc, les blessés parmi les forces de l'ordre seraient dus à des glissades, et à des rencontres fortuites avec des pavés, ou tout autres matériaux??.

70.Posté par adrien le 23/01/2019 19:14

ce n est pas une mouche qui l a piquée ! mais son manque de neurones qui se manifeste à la vue du public

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes