MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Pierrot Dupuy - Quel intérêt pour les Réunionnais à laisser les Antillais mettre la main sur notre Histoire ?


Par - Publié le Samedi 26 Décembre 2020 à 07:01 | Lu 13641 fois

Photo d'illustration : Fondation pour la Mémoire de l'esclavage
Photo d'illustration : Fondation pour la Mémoire de l'esclavage
Nous avons évoqué lundi dernier l'histoire de ces deux enseignants, Frédéric Régent et Bruno Maillard, qui essayaient de mettre la main sur le poste de Sudel Fuma à l'université de La Réunion. Vous avez été très nombreux à commenter cet article et certains d'entre-vous sont, incontestablement, très au courant du sujet. Vos commentaires nous ont beaucoup aidé dans nos investigations et nous permettent de revenir comme promis sur ce que cachent toutes ces manœuvres en cours.
 
Revenons d’abord sur le contexte historique actuel. Il s'est développé aux Antilles, depuis des lustres, un fonctionnement de la société autour de deux blocs, les "Blancs" et les "Nègres", pour reprendre le vocabulaire antillais. Au sommet du groupe des Blancs il y a les "Békés" et au sommet de celui des "Nègres" il y a les "Mulâtres" avec parmi ces derniers de multiples sous-divisions.
 
Le pouvoir économique est resté dans la main des Békés depuis toujours et le pouvoir politique est entre les mains des Mulâtres.
 
Entretenir cette division et la faire prospérer, tel est l'enjeu majeur pour chacun des deux groupes aux Antilles, avec comme moteur la haine. Ecrire cela n'a rien d'exagéré pour qui connait un peu les Antilles. Le fonctionnement de ces sociétés, où le métissage est très faible, c'est bloc contre bloc avec comme conséquence inéluctable le racisme, la haine de l'autre. Des deux côtés.

A La Réunion, nous sommes (presque) tous des métis
 
A La Réunion, la situation est totalement différente. La plupart des Réunionnais, pour des raisons qui tiennent à notre histoire tout à fait originale, sont métissés. Même les familles de "gros blancs", qui n'ont rien à voir sur le plan de la fortune avec celle des "Békés", ont des enfants qui se sont mariés avec des personnes dites "de couleur".

Dans ces conditions, comment être raciste quand votre grand-père, votre oncle, votre cousin a la peau bien brune? Comment être raciste quand, bien qu'ayant la peau claire, vous avez les cheveux "cognés", révélateurs de vos origines ?

A La Réunion, contrairement aux Antilles, ce n'est plus la couleur qui rend compte du fonctionnement de notre société. Et c'est tant mieux. La langue créole très "inventive" rend bien compte, à travers de multiples expressions, comme par exemple "kaf rouge", de cette évolution de la société. Naturellement cela ne veut nullement dire que les préjugés, comme les inégalités ont disparu. Mais s'ils demeurent, la haine est totalement absente.

Un racisme anti-Békés qui s'est transformé en racisme anti-Blancs
 
Et c'est cette haine, ce racisme anti-Békés, et par extension anti-blancs, qui a abouti à l'expulsion de Myriam Cottias de la présidence du Comité National pour la Mémoire et l'Histoire de l'esclavage. Myriam Cottias est une historienne antillaise remarquable, directrice de recherche au CNRS. Son seul défaut ? Etre blanche. Toute une cabale a donc été montée contre elle.

Myriam Cottias, historienne du fait colonial et présidente du comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage
Myriam Cottias, historienne du fait colonial et présidente du comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage
Car, selon les indigénistes, l'esclavage doit être le domaine d'étude des seuls "Nègres" et de ceux qui se définissent comme leurs descendants. L'étude de l'esclavage est leur affaire, leur "fonds de commerce". C'est là la clé de l'éviction de Myriam Cottias, avec à la manœuvre, au sein du Comité, tous les membres antillais ("de couleur" si on parle le vocabulaire "ordinaire", "nègres" si on parle celui en cours aux Antilles) dont les plus virulents étaient justement Frédéric Régent et Bruno Maillard. Pour ces charmantes personnes, la seule présence de Myriam Cottias au sein du Comité sur l'esclavage les horrifiait.
 
Ce petit monde, je l'ai dit, œuvrait de concert à l'extérieur avec la ministre antillaise de l’Outre-mer George Pau-Langevin et notre chère Françoise Vergès.
 
Peu de temps après, le Premier ministre Manuel Valls, dont toutes les informations en notre possession nous laissent comprendre qu'il n'a pas apprécié la manœuvre de sa ministre, débarque Pau-Langevin. Elle est remplacée par... Ericka Bareigts. Ceci malgré (ou en raison précisément) des multiples démarches de lobbying des Antillais de métropole et des Antilles pour continuer à avoir la main sur le ministère des DOM.
 
Fréderic Régent, Bruno Maillard, Françoise Vergès et quelques autres encore dont je tiens les noms sous le coude, accepteraient-ils de nous éclairer ?

Un CV de Bruno Maillard difficile à trouver
 
J'en profite au passage pour répondre à un des commentaires sous mon article de lundi m'affirmant que Maillard est bel et bien Réunionnais. Je cite : "Bruno Maillard est un Réunionnais né à La Réunion d'une mère réunionnaise née à La Réunion, que sa lignée maternelle est à La Réunion depuis le début du peuplement, que certains de ses ancêtres ont été affranchis lors de l'abolition de l'esclavage, que toute sa famille maternelle vit toujours à La Réunion." 

Plutôt que de l’affirmation de notre lecteur, pourquoi tout simplement Bruno Maillard ne rend-il pas public son CV ? Pourquoi tout ce mystère autour de ce CV qui est aussi introuvable que celui de Françoise Vergès ? Après tout, Maillard a bien été membre du Comité de Mémoire de l'Esclavage, membre "associé" du laboratoire CRESOI de l'université de La Réunion. Même si l'on peut considérer qu'il ne l'est plus aujourd'hui puisqu'il n'a fait aucune publication pour le compte de l'université alors que c'est une condition obligatoire pour faire partie du CRESOI)Il est aujourd'hui encore membre de la Fondation pour la Mémoire de l'Esclavage. Il a bien été fonctionnaire de la pénitentiaire et, à l'en croire également, chargé de cours ici et là. Il est toujours bien en quête d'un poste universitaire nous semble-t-il ? Où est donc le problème ?

En attendant, et jusqu’à preuve du contraire, je maintiens tout ce que j'ai dit. Le fait que Bruno Maillard soit le sous-marin de Frédéric Régent, les actions concertées de tous les deux au Comité de l'Esclavage hier, comme à la Fondation aujourd'hui.  

Un seul poste à la Fondation pour les Réunionnais contre cinq pour les Antillais
 
La Fondation, présidée par l'ex Premier ministre Jean-Marc Ayrault, où les Antillais occupent cinq sièges au conseil d'administration et les Réunionnais seulement deux détenus par Mémona Affejee et Prosper Eve, lequel a écrit plus de 60 livres, plus de 200 publications et plus de 100 pour les petites associations. Il faut aussi rajouter Françoise Vergès, Myriam Cottias et Frédéric Régent qui siègent tous trois au titre d'anciens présidents du Comité Mémoire de l'esclavage.
 
Mais pas plus à Paris qu'aux Antilles, l'esclavage ne doit pas être une affaire de "Blancs". Même si on s’appelle Jean-Marc Ayrault et que l’on est ancien Premier ministre. J’en veux pour preuve cette interview accordée à Outremer La 1ère, le 15 novembre dernier, par Serge Romana, un généticien activiste antillais également membre de la Fondation,  qui n'hésite pas à déclarer :
 
Le problème de cette fondation, c’est qu’elle n’a pas pu intervenir par rapport au problème que pose la mémoire de l’esclavage véritablement. On l’a vu et on le voit toujours avec la Martinique, la situation est très tendue. La Fondation Ayrault n’est pas capable d’intervenir là-dessus”.

Il ajoute :
Jean-Marc Ayrault et Pierre-Yves Bocquet (NDLR : directeur adjoint de la FME) n’y connaissent rien. Et c’est normal qu’ils n’y connaissent rien. Pourtant ce sont des actions dans ces territoires (Martinique, Guyane, La Réunion, Guadeloupe) qui sont à mon avis les plus importantes concernant la mémoire de l’esclavage. Or, cette fondation ne peut pas agir sur la mémoire de l’esclavage parce que la honte liée à l’esclavage, la question de la rupture d’affiliation, ils ne la vivent pas. Ce n’est pas dans l’ADN de la fondation. Je pense qu’il faut qu’elle se remette en question.

Pour le généticien, le problème est structurel : la Fondation ne peut être dirigée que par des descendants d'esclaves et Jean-Marc Ayrault doit quitter la présidence au profit d’une personne "de couleur".

Et tant pis s'il a fait du bon travail. Quant à son directeur adjoint, Serge Romana le "remercie (...) d’avoir fait tout ce travailJ’ai envie de lui dire ‘tu as accompli ton travail, maintenant il faut passer la main’.

Voilà comment raisonnent les indigénistes amis de Frédéric Régent et Bruno Maillard...

Représentants auto-désignés des peuples opprimés d’Outre-mer
 
En définitive, qu'a-t-on à attendre d'une Fondation qui fait la part belle aux Antilles dont le total des habitants est inférieur à celui des Réunionnais, et qui ignore, de plus, totalement les chercheurs et équipes de l'océan Indien ? 
 
Qu'a-t-on à attendre des Antilles et de leur modèle basé sur la couleur de la peau ?
 
Qu'a-t-on à attendre de ces chercheurs antillais qui veulent venir s'installer chez nous ?
 
A moins que Jean-Marc Ayrault ne se résolve à laisser les Antillais agir comme ils l’entendent aux commandes de la Fondation. Ce qui ne les empêchera pas de penser qu’il n’en fait jamais assez... Le tout financé bien sûr par les collectivités de La Réunion puisque celles des Antilles sont exsangues financièrement, fruit d’une gestion catastrophique…
 
A moins que ces Antillais qui se sont auto-déclarés représentants des peuples opprimés d’Outre-mer, s’auto-désignent à nouveau pour nous apporter la civilisation à nous pauvres Réunionnais qui, à leurs yeux, n’ont rien compris ? En nous expliquant que, comme eux, il nous faut poursuivre la France d’une haine inextinguible. Parce que, toujours selon eux, la France c'est une civilisation de "Blancs", ce qui leur interdit de pouvoir traiter des affaires de l'esclavage.
 
On peut comprendre que pour ces chercheurs en mal de postes et de carrières, ils pensent avoir enfin trouvé un terrain à la mesure de leurs appétits, avec des crédits apportés par les collectivités réunionnaises.
 
Mais quel intérêt pour La Réunion?  
 
Nos deux assemblées, nos élus des différentes collectivités, notre tissu social et économique, le monde de la recherche et des associations culturelles ? Sont-ils indifférents ? Sont-il dupes ? Sont-ils complices ?
 
Qu'est-ce que La Réunion et l'océan Indien ont à gagner de la Fondation pour la Mémoire de l'esclavage telle qu'elle est organisée et fonctionne ? A part financer un machin qui nous ignore, pire qui nous méprise ?
 
Qu'est-ce que La Réunion et les Réunionnais ont à gagner à importer ici le "modèle" antillais ? Au mieux les mêmes maux, au pire une néo-colonisation qui ne dira pas son nom.
 
Qu'est-ce que la connaissance de l'esclavage à La Réunion et dans l'océan Indien a à gagner d'Antillais qui confisquent l'étude de ce phénomène pour des raisons de pouvoir ? A part de l'idéologie et la propagation de leurs obsessions de "races" ?
 
Qu'ont à gagner, à l'inverse, nos idéologues antillais de La Réunion ? A peu près tout : postes, financements, places fortes et leviers d'action pour étendre leur domination universitaire, politique et culturelle.
 
Oté créole, rouv lo zieu, il est grand temps de se réveiller!


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

75.Posté par Corinne JANAC le 08/01/2021 17:06

L'esclavage est loin derrière nous, il ne faut plus vivre la dessus et prendre cette partie de l'histoire humaine pour se défendre. A la Réunion, il n'y a pas de guerre à ce sujet, tout le monde s'en fiche de l'ethnie de chacun, ce qui est important c'est la PAIX.
On ne va pas reparler de ça !!!!!!! Il faut tourner la page de cette malheureuse histoire qu'est l'esclavage.
Pour moi, l'esclavage ça n'a rien avoir avec la couleur de la peau, ils ont utilisés ça comme moyen de justification honteux, mais c'était plutôt pour avoir de la main d'œuvre gratuitement, des gens pour faire le sale boulot !!!!!!! D'ailleurs ils ne voulaient pas instruire ces gens la, car savoir lire, développer son intelligence ont pour conséquence la révolution de libération. Ils ont même détournés la religion pour mieux dompter autrui ! Pour moi l'esclavage n'a rien avoir avec la couleur de la peau, mais l'argent et le pouvoir. D'ailleurs quand on étudie l'histoire des peuples, c'est ce qui ressort ! Pourquoi c'est un soucis de mettre à la tête de quelconque structure une personne qui n'est pas de notre ethnie ? Si la personne a une connaissance acceptable, respecte les mœurs et cultures d'ici, pourquoi refuser ? Est-ce encore une histoire d'argent ? Il faut arrêter les conneries, il y a des choses plus grave que ça ! Je sais ce que je dis : Métissée et fière de l'etre !!!!!! Car je porte en moi des 2 cotés de mes parents: indien(Calcutta et Goa), malgache, africain(Kenya, Tanzanie), métropolitain (Pyrénées). Pour moi l'esclavage est un livre fermé à tout jamais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

74.Posté par LèvlaTèt le 01/01/2021 08:59

'' 25.Posté par Choupette le 26/12/2020 14:21 ''
Selon toi, comme les Réunionnais, les Antillais devraient rester courbés devant les blancs

73.Posté par MôvéLang le 01/01/2021 08:55

'' Dans ces conditions, comment être raciste ....''
M. Dupuis devrait lire ses articles et les commentaires dans son journal.

72.Posté par maikouai le 29/12/2020 18:56

Antillais s’accaparant de l’histoire ...?
Contrairement au contenu de l’article, où il semblerait que quelques individus sectaires, plus intéressés qu’intéressants lorgneraient une chaire à l’université de la Réunion, cette mise en garde ou information peut se concevoir, néanmoins, le titre de l’article en plus d’être tendancieux, par la généralisation évoquée, n’est pas tolérable. (Les écrits de « marcel leguen » entre autre, sur la Réunion sont appréciables…)

71.Posté par Tout ça pour Ca? le 28/12/2020 18:20

Donc le Gars Maillar il est réunionnais finalement?

On a pondu 2 articles pour rien?

La guerre au buzz ça mène vraiment à une info qui vaut rien.

Je dis ça hein

70.Posté par Ti tek tek le 28/12/2020 11:27

Qui mieux qu’un réunionnais pour nous parler de l’île de la Réunion...Par contre je ne suis d’accord que c’est des antillais qui ont le monopole pour nous apprendre davantage sur notre histoire parce qu’elle est très différente on a pas la même culture...il faut faire attention aux personnes « soit disant »défenseurs d’histoire d’esclavage...ban’d ideologistes protagonistes de races n’oubliez pas qu’à la Réunion on est métisse et puis si un réunionnais i appropie à li l’histoire des Antilles je ne pense qu’il nous laisserait faire on est ds l’océan indien pas ds les Caraïbes

69.Posté par C''''est Honteux! le 28/12/2020 07:17

Je ne serai pas publié mais vous lirez le commentaire que vous censurerez!

Votre article est honteux!
Sudel Fuma a publié son dernier article autour du procès d'une insurrection d'esclave à la réunion en 2014, l'année de sa disparition!

Il a publié cet article dans un ouvrage collectif qui a pour titre: "Les colonies, la Révolution Française et la Loi" aux presses universitaire du Havre. Les directeurs de cet ouvrage sont Mrs. Frédéric Regent, Jean François Niort et Pierre Nora.

Au sein de cet ouvrage collectif il y a 2 réunionnais qui livrent leur travaux sur la réunion. Sudel Fuma et..M. Maillard Bruno! L'article de M. Maillard Bruno cite à 2 reprises des réferences liées à Sudel Fuma. L'article de Sudel Fuma cite 1 fois une référence lié à Bruno Maillard.

L'année de sa mort, 2014, Sudel Fuma publia donc un article dans un ouvrage dirigé entre autre par F. Régent aux côtés d'un seul autre réunionnais M. Bruno Maillard. Les deux auteurs réunionnais se citent mutuellement.

Et vous, dans cet article, vous tentez de mettre tout ce monde dans une haine mesquine les uns envers les autres. C'est honteux. Irrespectueux.

Je suis plein de colère quand je vois pareille mystification et détournement de la vérité sur le regretté Fuma Sudel.

Respect anou Respect nout mor.

68.Posté par Antoine Dermier le 28/12/2020 06:45

Je n'ai pas compris grand chose au fond de l'affaire que cet article voudrait soulever. Je n'ai pas bien saisi en quoi les antillais se serviraient de M. Bruno Maillard pour "mettre la main" sur l'histoire de la Réunion. Tout cela me parait non objectif et sans fondement. Me demande même après relecture, si finalement ce ne serait pas M. Buno Maillard qui se servirait des antillais...Apres tout si un réunionnais peut y arriver en utilisant ses liens, grand bien lui fasse!

Si j'interviens c'est pour souligner une énorme erreur dûe manifestement à une méconnaissance de ce chercheur et plus globalement du milieu de la recherche historique. Ce qui en soit est regrettable lorrsque l'on pretend rediger un article aussi à charge sur le thème.

Je travaille dans le médical et interviens depuis plusieurs années dans les échanges entre les îles de l'ocean indien. Je n'en dirai pas davantage. Il ne s'agit pas de moi.

Et dans le cadre de ces activités, parmi les travaux qui m'ont armé pour mieux appréhender la réalité à laquelle je suis confronté, il y a certain de cet historien réunionnais.

Et je désigne là notamment ses articles sur l'univers carcéral à la réunion et à madagascar.
Son article sur le bagne à l'ile sainte marie où fut assignés nombre de "reunionnais" est très éclairant.

Si je cite tout cela c'est pour vous indiquer que M. Bruno Maillard, que je ne connais pas personellement, a écrit ces articles depuis au moins 7 ans. J'ai lu ces différents articles facilement trouvables sur les sites dédiés aux publications scientifiques il ya 5 ans....

Aussi cet historien travaille sur son île et sur ces thématiques depuis au moins une décennie!
L'article semblait indiquer qu'il ya vait une forme d'entrisme ou de passage en force d'un nouveau venu. C'est une erreur. Je tenais à le préciser.

67.Posté par Maryline B le 28/12/2020 06:12

Je tenais à remercier içi pour ces articles.
Je suis férue d'histoire de mon pays. Et j'ignorais les travaux de cet historien. J'ai commandé la "revue du philantrope" consacré à l'histoire de l'esclavage et en hommage à Sudel Fuma où M. Maillard Bruno a oeuvré.

Je ne sais pas si cette personne est antillaise ou réunionnaise. Une seule chose est évidente pour moi: cela fait longtemps que je n'avais pas appris des choses nouvelles sur cette période historique. Notamment, le travail sur les archives juridiques de l'esclavage à la réunion est passionnante.

Donc merci à cet historien pour son travail. Et merci à vous de me l'avoir fait découvrir.

66.Posté par PATRICK CEVENNES le 27/12/2020 23:07

fukcd473
59.Posté par Du vent mal fondé le 27/12/2020 12:18
Donc, il serait réunionnais ?
Tu pourrais nous citer les revues scientifiques svp, les zinfosnautes seraient curieux de savoir, moi le premier.
Il était proche de Sudel Fuma. Une preuve, histoire d'attiser notre curiosité à tous ici ?
Pour le "réunionnais" que certains voudraient torpiller pour accéder à ce poste. Si "réunionnais" il était, je te rassure le Sacri et toute sa clique du CRIFORT seraient déjà aux manettes.
Tu ne serais pas un antillais ? Pdr !

61.Posté par Candide le 27/12/2020 15:22
Pour les langues vivantes étrangères, je préfère de loin un natif en face à face pédagogique, parce que je ne voudrais pas parler comme une vache espagnole. Mdr !

65.Posté par Met'''' Kréol anlèr! le 27/12/2020 21:50

Pierrot la ou décoit a moin!

Mi croyais ou té defande la rénion. La mi voit ou lé kom bann créole i fait tombe créole si pas par jalousie c'est par intéret. Mi connait pas c'est koué out l' intéret a ou mais lé vraiment dommage voir ca.

Ou sava jusqu'à ramasse manteur sur un moun la rénion? Jusqu'à fait croire li vien la ba zantille?

Qui ca ou néna pou placer don?

Mi konpa poukoué a nou rénioné nou defand pas nous. Dés que néna in kreol i lév la tet, faut na in autre kréol i koup ali!

Pierro assé koup la tete renioné i lev la tet, mounoir!

64.Posté par Arret tap si Rénioné! le 27/12/2020 20:52

Pourquoi vous tapez toujours sur les réunionnais! Vous en avez pas assez de toujours nous rabaisser?

Ca vous défrise qu'un réunionnais reussisse? Devienne historien, universitaire?
Ca vous donne la haine que les réunionnais néna des profs réunionnais à ce niveau? Laissez ce Reunionnais tranquille!

Tout le temps c'est créole meme i rabaisse creole!!

63.Posté par Grangaga le 27/12/2020 19:45

Mon dwa la mayié, kitt' sa mèrr' là......,.

....Mal'gré 20 déssanm' y vyin d'fété
Mal'gré kal' bato la saroyié
Mal'gré zot' l'été anséné
Mal'gré té y vann' po in boussé manzé
Mal'gré po l'èk'zanp' té y koup' in pié
Mal'gré té fo privv' a zot' sové
Mal'gré té pwin lo drwa libèr'té
Mal'gré violé
Mal'gré sassé
Mal'gré kassé
Mal'gré.... Mal'gré....
Mal'gré toutt' lé Mal'gré....

Zot' y mètt' a mwin mèm' dann' l'anbara
Po pa di y répunn' zot' apèl' de " swa"
Po kominyié dan zot' fwa l'arzan rwa
D'si bann' korr' konm' in ross' la largu' là-ba
Simityièrr' pèr'di simityièrr' galé simityièrr' d'otrefwa
Alorss' l'été satt' défin l'ar'yièrr' l'ar'yièrr' mon papa
Ki de nou si lé pa Réyoné lé pli kapabb' rakontt' satt' l'arivv' tèr'la
D'si lo sorr' son monmon son nassyion son "sang" son dézarwa......

Z'ès'klavaz' la pankorr' morr'
Si médiom' noutt' prézan noutt' passé mèm' l'av'nir y lirr'
Z'ès'klavaz' la pankorr' morr'
Si y assossyié noutt' l'ès'pri Réyoné èk' deu kanètt' la byièrr'
Z'ès'klavaz'la pankorr'morr'
Si y dwa obéyssanss' a in obédyianss' lé dirr'
Z'ès'klavaz' la pankorr' morr'
Koué sora noutt' z'is'twarr' noutt' vi noutt' noutt' devenirr'
Z'ès'klavaz' la pankorr' morr'
Z'ès'klavaz'la pankorr'morr'
Z'ès'klavv' zot' po fé de noutt' sorr'.........

62.Posté par amphi le 27/12/2020 17:06

Du vent mal fondé .
vos commentaires seraient autre chose que du vent mal fondé si vous acceptiez ( ou s'il acceptait) de fournir son C V .
du vent que du vent mal fondé .

61.Posté par Candide le 27/12/2020 15:22

Est ce qu'enseigner l'histoire de l'ile de La Reunion est réservé seulement aux natifs de la Reunion , comme si un enseignant français d'origine étrangère n'a pas le droit d'enseigner l'histoire de France aux élèves français ou enseigner l'anglais l'espagnol ou l'allemand est réservé aux natifs ce ces pays.
En effet , faut vivre longtemps à l'ile de La Reunion pour s'en apercevoir que le "vivre ensemble " sur l'ile de La Reunion est plein d'hypocrisie et le racisme est partout mais sournois

60.Posté par Nono le 27/12/2020 14:50

@52 +1. L'instrumentalisation de l'histoire est le gagne pain de quelques gratteurs de fesses politiciens. Le phénomène est amplement connu à l'extrême droite, mais dans le cas présent ce bon vieux Karl doit se retourner dans sa tombe.

59.Posté par Du vent mal fondé le 27/12/2020 12:18

Bon, résumons-nous:

> Nous avons un réunionnais, docteur en histoire qui étudient les sociétés créoles de l'ocean indien et plus précisement les périodes et phenomènes liés à l'esclavage. Sa recherche plus précisement orientés sur le Droit et les conditions de vie durant cette période à la réunion ont fait l'objet d'une thèse et de 2 publications. Il est l'auteur d'une 10zaine d'articles dans des revues scientifiques. Et a récemment sorti un ouvrage collectif en hommage à Sudel Fuma en prolongeant les travaux de celui-ci.

> Ce meme historien réunionnais était proche de Sudel Fuma dont il fut un des éléves. Il travailla avec le regretté historien sur divers projets. Certain à l'intititive de Fuma. D'autres au sein de l'association crée par le jeune historien reunionnais dans le but de faire connaitre les spécifités réunionnaises et plus largement des sociétés de l'ocean indien .

> Cet historien réunionnais est l'un des rares - si ce n'est le seul actuellement- à être publié au national et à l'international. L'un des rares- si ce n'est le seul actuellement- a porter la voix réunionnaise au sein des comités nationaux. L'un des rares- si ce n'est le seul actuellement- à faire entendre les spécifités des sociétés de l'ocean indien quand sur le sujet de la période esclavagiste, les historiens les plus entendus sont antillais.

> Cet historien réunionnais qui oeuvre pour la réunion, fait avancer la connaissance historique sur la reunion, est reconnu par ce travail. En france et par les antillais.

> Cet historien réunionnais.....eh bien.....pour certain....il faut le flinguer!

Permettez-moi , au contraire, de le remercier. Et de souhaiter qu'il poursuive son travail son recherche, et de faire savoir sur notre ïle et notre histoire commune. Il est bien rare- et peu-etre le seul actuellement- à le faire ou a être en position de le faire.

( Sauf si le projet de le finguer de certains reussit. Ce sera alors un nouveau réunionnais qu'on aura empecher de travailler et de faire entendre la voix réunionnaise)

58.Posté par Du vent mal fondé le 27/12/2020 11:08

Juste un détail en attendant:

> Saviez-vous que Sudel Fuma et Bruno Maillard collaboraient ensemble sur divers projets? Notamment sur le penitentier à Saint-denis dont Bruno Maillard en tira un ouvrage très documenté et instructif?
Ou bien sur un programme d'action et de colloques à destination des doms et de la France pour faire entendre les specificités des peuples de l'océan indien. La mort héroïque de Sudel en décida autrement...

Quoi??? Maillard et Fuma se connaissaient, s'apprecaient, bossaient ensemble? Quoi l'un était le maitre de l'autre???

Mais euh..? Je croyais que c'était un étranger antillais gorgé de haine venus faire main basse sur les reunionnais et faire feu et sang sur le vivre ensemble reunionnais?

Bah ça!

57.Posté par Carlota porsa le 27/12/2020 11:05

Le réunionnais serait donc supérieur aux autres humains car il est métissé, ce qui lui conférerait une vaccination antiraciste parfaite et éternelle contrairement aux vilains à l'identité ethnique bien définie !


MAIS...dis nous Pierrot.....n'est ce pas justement la définition même du racisme que de croire qu'un groupe humain serait supérieur à un autre pour quelque raison que ce soit ?

RACISME Sens 1Théorie selon laquelle certaines races seraient supérieures aux autres.

56.Posté par Caraïbes le 27/12/2020 10:22

@ Cat Astrophe et pourquoi pas Alex Augustine si ça peut permettre de faire avancer le foot Réunionnais et lui permettre d'avoir une école académique du type PSG comme on a aux Antilles... Cest les jeunes Réunionnais qui seront ravis .

55.Posté par Grangaga le 27/12/2020 09:58

............................................Z'ès'klavaz' lé pankorr' morr'.....................................


54.Posté par Robert01 le 27/12/2020 09:34

Beaucoup d’énergie dépensée sur un torchon sans importance. Comme si la nomination, même d'un tibétain sur ce comité ferait modifier le cursus des élèves ? Ben non. Vous pouvez laver votre torchon et le remettre dans le tiroir. Parlez nous de comment effectuer une transition de la canne à sucre ou encore des impacts de l'annulation de l'octroi de mer et de l'augmentation de la tva, des choses importantes, pas vos torchons politico-(pseudo) intellectuels.

53.Posté par vital le 27/12/2020 09:21

pendant la période de commémoration de l 'abolition de l esclavage , on a vu un universitaire antillais occuper l 'espace médiatique pour venir se répandre de sa connaissance sur le sujet .à l 'entendre il était évident 'qu'il voulait mette en avant l 'importance de sa personne plutôt que le contenu de ses propos . L 'hégémonie antillaise,économique , politique , culturelle , leur haine des blancs ..., ne doivent pas venir entraver notre histoire à la Réunion .

52.Posté par Pheldge le 27/12/2020 08:59

Quel intérêt à laisser les Antillais mettre la main sur tout ce qui concerne l'esclavage ? ça permet de remettre en selle une gauche extrême, mode LFI / indigéniste et racialiste : hier c'était "tous prolétaires unis contre le Grand Capital" ripoliné aujourd'hui en "tous les fils d'esclaves, unis contre les esclavagistes modernes" ! ça permet aussi de justifier toute forme de nomination/promotion au nom de la "réparation" sorte de discrimination positive obligatoire, ça permet de réclamer des "comités Théodules péi" avec plein de postes pour les camarades militants pouvant justifier de leurs "quartiers d'esclavage". Nul doute qu'à ce petit jeu, Françoise fille de Paul devra faire preuve de dons d'acrobate, compte tenu du passif familial ...

51.Posté par Elle le 27/12/2020 08:30

Ça vole bas !

50.Posté par Arthur1 le 27/12/2020 04:08

@En passant
Le Code Noir défini l'esclave comme bien meuble
Vous dénoncez un mouvement décolonial qui se construirait selon une logique victimaire, vous avez raison mais n'est-il pas aussi la conséquence d'une histoire mal connue dont les travaux n'intéressent finalement pas le public parce mal enseignée et parce qu'elle n'est peut être pas assez reconnue dans l'histoire nationale malgré la loi Taubira justement ?
Ce serait en celà que la mémoire de l'histoire de l'esclavage aurait un sens je pense

49.Posté par Zebra le 27/12/2020 01:09

Martiniquais vivant à la Réunion depuis un certain temps, je suis toujours surpris à quel point certains se voilent la face. Le vivre ensemble j'en ai bcp entendu parlé et il m'a sauté aux yeux en arrivant ici, et depuis, j'ai bien compris qu'il ne s'agit que d'une façade.

Preuve en est ici. Votre définition simpliste et grossière du contexte historique antillais ne fait qu'alimenter VOTRE haine et ne manquera malheureusement pas d'attiser celle de certains de vos lecteurs.

48.Posté par Du vent mal fondé le 27/12/2020 00:36

> Personne ne contredit que B. Maillard est réunionnais. ( tout au plus certains commentaires reprend a son compte la diversion du journaliste sur le cv introuvable. Comme si il y avait un lien entre un Cv et la naissance d'une personne).

> Sur le cv, peut-etre qu'un journaliste faisant enquete aurait pu le trouver? Peut-etre en le demandant à l'accusé? Simplement.
Mais peut-etre est il plus "efficace" de laisser entendre des choses mal fondés...que de chercher la verité...

> Ainsi ce dangereux personnages aux idées issues de ces origines antillaises cachées viendrait chez nous en neocolonialiste distiller son venin anti-blanc.

Mais qui donc a dit:
"On parle de devoir de mémoire. Mais la mémoire est partielle et affective, quand l'Histoire est universelle et objective. En Martinique, par exemple, on tient un discours mémoriel : "Nous sommes tous des victimes". Mais ça amène à quoi si ce n'est la haine de l'autre ? La commémoration de l'abolition de l'esclavage doit être une fête de rassemblement, pas de division. Je suis d'accord pour les revendications culturelles, mais pas pour les revendications politiques de certaines associations qui pourraient amener une guerre ethnique sur le territoire."

N'est-ce pas le sieur Maillard, l'accusé?
Bigre...le dangereux personnage qui dénonce ce dont il est accusé par cet article!!!

Et pour info, le Jir en il ya 8ans le trouvait reunionnais....

Pour un rype qui tente , selon le journaliste, d'infiltrer l'université depuis quelques mois.....ca fait une paye qu'il bosse sur la réunion...

https://www.clicanoo.re/Societe/Article/2012/12/20/Bruno-Maillard-historien-Il-ny-plus-de-bourreaux-ni-de-victimes

47.Posté par Sinpolois le 27/12/2020 00:07

Pas question que les Antilles occupent ce poste qui doit revenir à un(e) Réunionnais(e). Quant à Françoise Vergès, ses ancêtres n'avaient-ils pas des esclaves à leur service?

46.Posté par Fonds de commerce le 26/12/2020 23:48

Ces histoires et leur manipulation, c"est devenu le fonds de commerce des incapables et des frustrés, à la recherche de vengeance, argent et reconnaissance.
Pas beau cette utilisation de cette (triste et horrible) histoire...

45.Posté par Commerson le 26/12/2020 22:28

"Déchouquer " . J'adore !
Je déchouque
Tu déchouques .
Zinfos déchouquent.
Martial, Régent, Vergès et bien d'autres , devraient être comblés, nous déchouquons leurs propos!
Et surtout que Zinfos n'arrête pas de déchouquer !
Il y a pas à dire déchouquer j'adore, et merci au Réunionnais Martial de nous avoir appris ce mot , déchouquer,et cette science, le déchouquaje!,
D'accord il viendraient des Antilles, ce mot et cette science mais ce n'est pas une raison pour les bouder .
Tous soyons des déchouqueurs mes amis!

44.Posté par En passant le 26/12/2020 22:16

Où et quand vous ai-je accusé de racisme ?
relisez-vous ( " Poulailler de la haine" ce la vous parle?) et relisez-moi .
Et en passant oubliez un peu le vocabulaire médical: " soigner" , "contamination" ,"test", "élucubration ( délire? ) ,
La langue française est suffisamment riche pour que nous puissions échanger , débattre, sans forcément recourir à ce vocabulaire médical et psychiatrique.
Et si possible évitez de me prêter des analyses qui ne sont pas les miennes.
Aussi vais-je redire deux ou trois choses :

1- Ces deux dernières décennies est né en France , venu directement des États-Unis , un mouvement dit post-colonial puis décolonial.

1-bis Pour ce mouvement tout doit être appréhendé au prisme de la couleur et de la race. C'est ni M. Dupuy ni votre serviteur qui avancent cela mais ceux qui s'en réclament . Parmi eux un lobby antillais-africain et également Mme Verges, comme l' a pointé, comme d' autres, M. Dupuy avec raison.

2- Quand ces personnes voient leurs " théories" discutées et contestées , elles hurlent à la la "discrimination" et au "racisme" . Seule parade pour fuir le débat . C'est ce que j'ai dit et rien d' autre . Vrai ici , vrai sur Zinfos , vrai à La Réunion , vrai en métropole.
L'anathème est la seule parade de ces personnes qui ont fait de la "race" leur projet politique.

3- Que disent de nombreuses revues françaises , et chacun d'entre-nous peut s'en rendre compte en faisant ses propres recherches sur internet ? Que ces pseudo-théories produisent en longueur de discours une " théorie" victimaire qui est leur fonds de commerce .
.
3-bis Que dit Zinfos? Que nous n'avons rien à attendre de ces pseudos théories. Ni à l' université de La Réunion , ni à La Réunion , ni ailleurs. Ni dans le domaine de l'histoire , ni dans tout autre domaine. .

Je partage complètement ces analyses . Celles de M. Dupuy et celles de ceux qui, hors de La Réunion, dénoncent ces pseudo-théories.
Maintenant n'étant pas du monde universitaire , j' ai lu avec attention les commentaires et développements de certains lecteurs ici et j'ai noté que les seules réponses qui leur ont été objectées , ont été au mieux des arguties .

Une situation qu m'amène à conclure que sur la conduite de ces messieurs ( le fameux lobby dont parle Zinfos) et de leurs objectifs , masqués , zinfos et son directeur doivent être plutôt dans le vrai.
Ce qui , au demeurant recoupe des pratiques dénoncées ailleurs et par d'autres personnes que les seuls journalistes de zinfos !

J'attends toujours , hormis les anathèmes et autres pirouettes, que finalement on réponde à la question que posent Zinfos et son directeur :
Que nous apporterait ,pour notre île , pour la connaissance et pour la science ceux qui veulent pousser la porte de notre université avec ces pseudos théories ?
Tout le reste, comme le dit à l'insu de son plein gré , un nouveau lecteur, c'est effectivement "Du Vent mal fondé" !!!
Bien à vous.
PS Arthur 1 :
Je vous invite à pousser un peu plus vos investigations . L'esclavage et la Traite ne sont ni l' apanage des seuls européens , ni de la France. Ce qui n'excuse ni diminue en rien leur responsabilité dans cet immonde système.
Je répète pour celles et qui liraient trop vite et de travers mon propos. L'esclavage et la traite ne sont pas le monopole exclusif des Européens , et donc des Français . Dire et redire cela ne diminue en rien la part des Européens et des Français dans ce trafic immonde.
Bien à vous .

43.Posté par PATRICK CEVENNES le 26/12/2020 22:04

fukcd473
Je m'étonne que le sus-nommé Sacri, chef de la clique du CRIFORT, n'ait pas pondu un communiqué pour s'insurger de cette situation, en invoquant que le pouvoir colonial n'attribue pas la place à un doctorant réunionnais.
Il serait bon également de rappeler que les actions menées en justice pour réclamer une indemnisation pour réparation ont pour origine des groupuscules antillais. La Cour de cassation a rejeté en 2018 un recours déposé contre la Loi Taubira.
Peut-être que les antillais (nouvelles générations) n'ont pas apprécié que l'État à l'époque (1848) ait versé 123KF pour indemniser les colons de la perte de 250000 esclaves. l@l.
Pour un "Docteur", il est vrai qu'en terme de publications theses.fr ou data bnf, c'est un peu light.
Sinon, une idée de quand notre compagnie aérienne régionale sera rachetée par un groupe antillais ? Mdr !

42.Posté par CAJAOP le 26/12/2020 21:06

Entièrement d'accord avec l'analyse de Pierrot DUPUY, avec de nombreux faits incontestables ( répartion des postes, etc) . Quand aux faux CV, ça existe aussi , et il suffirait de présenter sa carte d'identité ou son passeport pour faire apparaitre la vérité.

41.Posté par Eh ben! le 26/12/2020 20:54

Notre histoire? Dans le titre!
Depuis quand il est Réunionnais PDupuy?

40.Posté par " VIEUX CREOLE " le 26/12/2020 20:08

J'AI TENU A VISITER LES ANTILLES Françaises ( MARTINIQUE ET GUADELOUPE ) . . AVEC MA FEMME pendant la période où j ' exercais en Métropole . . . NOUS EN AVONS GARDÉ D' EXCELLENTS SOUVENIRS ( paysages ,gastronomie , musique et SURTOUT CONTACTS avec les habitants des deux îles . . . J'AI , DEPUIS LONGTEMPS DES AMIS ANTILLAIS INSTALLÉS à la Réunion ( dont un Couple avec qui nous avons des liens solides : :nous avons fêté Noël ensemble et NOUS renouvellerons pour le 1er de l'an ) ! ! Je connais bien la littérature des Grands Ecrivians de Martinique et de Guadeloupe . . . . ET JE NE CROIS ABSOLUMENT PAS A " UNE SORTE DE COMPLOT ANTILLAIS " POUR " METTRE LA MAIN " sur le poste laissé vacant par le Décès de Fudel FUMA ! ! ! QUI A INTÉRÊT " à entretenir un tel Fantasme " ? ? ? ? Je mentionne que je lis aussi les Articles que le "CRAN ". publie . . . .

39.Posté par Le pangolin masqué le 26/12/2020 19:50

"A La Réunion, la situation est totalement différente. La plupart des Réunionnais, pour des raisons qui tiennent à notre histoire tout à fait originale, sont métissés"...
Et pourtant, il y a pleins de communautés à la Réunion !
Communauté Tamoule, communauté Chinoise, communauté Musulmane, communauté Mahoraise. Il y a aussi les Yabs, les Cafres, les Zoreils...
Il y a encore beaucoup de propos racistes les uns envers les autres.
Apparemment, c'est un métissage de façade que beaucoup rejettent ou préfèrent ignorer pour se réfugier dans sa communauté.
A la Réunion, c'est surtout beaucoup d'hypocrisie ! A Maurice, ils sont plus sincère, c'est le communautarisme, on ne se mélange pas et point barre !

38.Posté par normal le 26/12/2020 19:17

qui paye qui avec les impôts de qui et pour quoi ?

37.Posté par Ma sonnerie le 26/12/2020 19:13

Les Malouines s'en fichent de ces débats de sous développés.

36.Posté par jlc2 le 26/12/2020 18:31

Bonsoir! demande ça à Françoise Vergès,c'est elle qui complote tout ça

35.Posté par Le Jacobin le 26/12/2020 18:29

28.Posté par En passant le 26/12/2020 16:05

Ah bon je suis raciste !

je ne le savais pas, heureux de l'apprendre.

J'irais faire un test PCR pour savoir si j'ai été contaminer par vous.

Pour votre gouverne, j'ai du respect pour Monsieur Pierrot Dupuis mais je n'ai aucune raison d'être d'accord avec lui sur la présentation de son analyse.

Il me semble que la teneur de vos propos ne s'adresse pas à ma réflexion, si tel est le cas vous n'avez rien compris continuez vos élucubrations.

Malgré l'éclairage que je tente de vous apporter sur signification du mot RACISTE qui est une philosophie de pensée défendu par Joseph Arthur de Gobinau sur l'inégalité des Races, vous persistez à traiter de Raciste ceux qui ne sont pas d'accord avec votre vision. Passons !

34.Posté par Arthur1 le 26/12/2020 18:27

Vous vous trompez En passant, les Maitres étaient européens il n'y avait pas de propriétaires d'esclaves de couleur
Le Noir pouvait être Commandeur et s'il était violent et raciste avec les esclaves qu'il commandait ce n'est pas tellement différent des kapos dans les camps de concentration nazis

C'est par le savoir et la connaissance que l'on déconstruit les préjugés et les stéréotypes

Je vous transmets un bon lien la route de l'esclave de l'Unesco

33.Posté par euréka le 26/12/2020 18:07

Jfb
Merci pour votre commentaire.
N'ayant pas été présent aux Archives, n'ayant pas écouté l' interview de ce monsieur, je n'ai pas pu entendre ce bon "mot" !
Quelle vaste culture créole ce monsieur!
Ainsi donc ce monsieur qui se définit comme réunionnais emprunte au lexique antillais les termes nécessaires à ses interventions!
Mais finalement réunionnais de toujours, ou réunionnais de coeur, n'est ce pas précisément ces emprunts ( mots et manières de voir et de réagir) qui sont au coeur de nombreux commentaires et à vrai dire le fond de l' affaire?
Et merci à zinfos de "dechoucager" leurs petites combines aux grosses ficelles.

32.Posté par Ab le 26/12/2020 17:53

Bel article bien écrit et malheureusement très juste et vrai pour connaître de loin certaines de ces situations. Ces gens sont pathétiques et orientés dans leur vision politique de CRAn à gauche et pas du tout dans notre intérêt réunionnais

31.Posté par Eve le 26/12/2020 17:31

Pour quelqu'un qui prône le non racisme, M. Dupuy, je vous invite à faire des recherches sur le terme " indigéniste ".

30.Posté par Amphi le 26/12/2020 17:13

Du Vent mal fondé
Tout à fait raison avec votre pseudo.
c'est Maillard qui met en avant son origine " réunionnaise" .
Quand on lui demande pourquoi mettre en avant cette identité ( réelle ou fabriquée) pour un poste universitaire ? silence radio!
Quand on lui demande en quoi réunionnais il l'est ? Silence radio .
Merci à ce lecteur qui nous explique que ce Monsieur descend en ligne directe des premiers habitants de notre île par sa mère .
Pourquoi pas mais pourquoi tout ce cinéma autour de son CV ?

29.Posté par Arthur1 le 26/12/2020 16:09

Attéré semble regretter le temps de ses ancètres qui donnaient du chabouk sans compter dans la savane africaine ...
Il va faloir vous mettre à la page Attéré vous êtes complètement à côté de la plaque !

28.Posté par En passant le 26/12/2020 16:05

Jacobin
quel plaisir de vous retrouver et aussi de découvrir un nouveau venu "Du vent mal fondé" !

Jacobin, Plus de nouvelles de vous suite à ma réponse du 16/12/ à votre commentaire du 15 / 12 / suite à l' article de Zinfos. Enfin vous voilà de retour!

Je me réjouis que suite à ma réponse vous avez enfin mis de côté les termes "racisme " et "haine" de votre argumentaire pour récuser l'analyse de ce nouvel article du directeur de Zinfos . Malheureusement votre rhétorique demeure toujours aussi fallacieuse.
Point n'est besoin de répondre à l' invitation adressée au directeur de Zinfos de se faire " soigner" . Bien avant vous , beaucoup d' autres ont usé jusqu' à la corde ( si j'ose dire) de cet "argument " pour disqualifier les critiques qui leur étaient adressées. Une simple requête sur internet devrait vous finir de multiples exemples.
Passons sur ce point donc et regardons de près vos autres arguments qui tournent autour de trois idées :

a) les "Antillais " désirent écrire leur propre histoire écrite jusqu'ici par les Maitres esclavagistes .

Merci d'abord de ne pas avoir affublé le terme "Maitre" de l' adjectif " blanc" car il n'est pas superflu de rappeler qu'il y avait également des maitres "noirs" qui avaient aussi des esclaves. Mais voyez-vous( relisez l'article de Zinfos et lisez les nombreux autres articles sur ce thème) ce n'est malheureusement pas de cela qu'il s'agit.
Mais bien de la conduite d'individus qui se réclament de leur couleur pour s'arroger le seul droit de traiter de la question de l'esclavage et se son histoire. L' universitaire citée dans l'article , objet de cabale , n'est pas condamnée pour ses propos, ( elle est historienne) .Elle n'est pas condamnée pour son origine ( elle est antillaise). Elle est condamnée parce qu'elle est "blanche" . C'est ce que relate l'article de Zinfos et c'est cette perversion que dénoncent Zinfos , et avec Zinfos, de nombreux journaux et revues au niveau national ( voir internet).

b) vous basculez un contexte économique en racisme anti-blanc ce qui est réducteur (...) on pouvait s'attendre mieux de vous .

Le racisme ( "anti-noir"),vous le savez, a été une invention des esclavagistes pour justifier l'esclavage. Le racisme "anti-blanc" est le phénomène inverse fabriqué ces dernières années pour justifier le combat de ceux qui se définissent, ad vitam æternam, comme descendants d' esclaves, pour exiger des compensations et un statut. Pour eux derrière tout "blanc' il y a un raciste comme aux siècles passés avec ceux qui considéraient que tout noir ne peut être esclave . Hier comme aujourd'hui c'est la même logique qui prévaut , même si elle est inversée. C'est cette logique là qui était condamnée hier par tous ceux ont œuvré pour l'abolition. C'est cette logique là aujourd'hui ( certes inversée) qui est condamnée par Zinfos ( du moins c'est ce que je comprends) ,comme par d'autres. Hier comme aujourd'hui cette logique repose sur la destruction de l'autre. Hier comme aujourd'hui l'honneur est plutôt du côté ceux qui la combattent que de ceux qui par des sophismes répétés cherchent à la soutenir.

c) vous transformez la préoccupation de quatre individus à la recherche d'un poste en un problème Antillais -Réunionnais qui n'existe pas compte tenu de l'éloignement ( des continents? )

Ce n'est malheureusement pas parce que les îles ( plutôt que " continents" ! ) sont éloignées que les "analyses"..... ne circulent pas et les postures ne cherchent pas à s'imposer !
Ce n'est pas , c'est du moins ainsi que j' ai compris , un problème " Antillais - Réunionnais" mais l' importation à La Réunion du "modèle" antillais. Qu'il soit véhiculé par des "chercheurs " ou pas. C'est du moins ainsi que j'ai lu l'article , de son titre à sa conclusion .
L'universitaire , que je ne suis pas , n'a nul besoin de charabia pédant, pour comprendre ce que Zinfos et beaucoup d' autres dénoncent .
Aussi les accuser " d'agitateurs" par ceux la-même( je ne parle pas de vous , je vous crédite d' être de bonne foi) qui font profession de prêcher la haine à longueur d' articles et d' interventions nous ramène au premier point . une "défense " vieille comme le monde.

Quant au nouveau venu " Du Vent mal fondé " j'adore votre pseudo.

Aussi je me conterai de vous dire qu'il y aurait moins de "vent" et plus de' fondation" si le sieur Maillard daignait fournir son CV . C'est pourtant simple non?

En attendant le plaisir de vous retrouver Jacobin , merci à Zinfos et continuez vos passionnantes enquêtes qui nous éclairent sur ces agitations .

27.Posté par Jfb le 26/12/2020 12:56

Merci Pierrot Dupuy, à tous les amoureux de l'intelligentsia martiniquaise, je suis surpris de la dialectique "charabia" des posts pro Maillard. la technique consistant à s'attacher à des détails pour déstabiliser le discours de Pierrot Dupuy est évidente mais peu efficace. Le discours de Pierrot Dupuy est clair. j'ai participé à la conférence tenue aux Archives Départementales par Maillet et Regent leur discours était alambiqué? il fallait déchouquer les statues. j'ai écouté Maillard sur Radio la 1ere. Le discours était plus clair. " les opposants au déchoucage ont peur qu'on leur parle de racisme?" preuve est faite que les opposants au dechoucage sont d'horribles racistes. Maillard est un réunionnais qui s'exprime en créole antillaise, il a expliqué que déchoucage est du créole antillais.

26.Posté par Madinina le 26/12/2020 14:48

Pierrot en tant qu Antillais je penses que tu dois avoir un sérieux problème avec les Antillais si c'est pas Hayot c'est Mongin sinon c'est pourquoi un ministre Antillais et pas Réunionnais sinon c'est pourquoi on a sélectionné des joueurs Antillais et pas de Réunionnais en équipe de France ... Il faut savoir Pierrot que vous n'avez rien à envier aux Antillais tu devrais le savoir hein ?! Alors pourquoi tant de frustrations et de comparaisons les Réunionnais sont aussi capables que les Antillais après qu'il y ait des opportunistes qui veulent un poste bien renumerer a la Réunion qu'il soit Antillais Métro ça change quoi faites en autant c'est tout . Faut arrêter de toujours vouloir opposé les DOM au final on est tous sur nos îles a essayer de s'en sortir. Bonne fête a tous !

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes