MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Pierrot Dupuy - Lobby antillais, chasse aux blancs et combines de Françoise Vergès au Comité de la Mémoire sur l'esclavage


Nous poursuivons aujourd'hui notre série sur les tribulations des membres du Comité de la Mémoire sur l'esclavage. Dans un jeu de chaises musicales pour le moins extraordinaire où des ministres tirent les ficelles, vous découvrirez comment le lobby guadeloupéen joue à plein au sein de cette instance.

Par - Publié le Lundi 10 Mai 2021 à 14:09

En 2009, le Comité est renouvelé avec toujours 12 membres dont 4 Antillais et 2 Réunionnais conformément à la règle et Françoise Vergès est reconfirmée à la présidence (Photo d'archives : © Pierre Marchal - Anakaopress)
En 2009, le Comité est renouvelé avec toujours 12 membres dont 4 Antillais et 2 Réunionnais conformément à la règle et Françoise Vergès est reconfirmée à la présidence (Photo d'archives : © Pierre Marchal - Anakaopress)
Le Comité National pour la mémoire de l’esclavage a été mis en place en 2004 pour une durée de 5 ans et a été présidé par Maryse Condé de Guadeloupe. Il comportait 12 membres dont 4 Antillais et 2 Réunionnais.
 
La règle fixée à l’époque était que chaque DOM avait deux représentants qui étaient Françoise Vergès et Gilles Gauvin pour La Réunion. Françoise Vergès en devient présidente en 2008 suite aux problèmes de santé de Maryse Condé.
 
En 2009, le Comité est renouvelé avec toujours 12 membres dont 4 Antillais et 2 Réunionnais conformément à la règle et Françoise Vergès est reconfirmée à la présidence. Son mandat court jusqu’en 2012 mais sera prorogé d’un an jusqu’en mai 2013.
 
Yves Jego qui avait installé le Comité, quitte le ministère de l’Outre-mer et est remplacé par la guadeloupéenne Marie-Luce Penchard à l’été 2009.
 
Mais en mai 2012, le ministre change et c’est Victorin Lurel de Guadeloupe qui devient ministre. La purge va alors commencer :
 
     - En mai 2013, il ne renouvelle pas Françoise Vergès à la présidence du Comité et nomme la Martiniquaise Myriam Cottias, laquelle avait bénéficié du lobbying antillais qui avait opportunément rappelé en coulisses l’histoire des ancêtres esclavagistes de Françoise Vergès que Robert Chaudenson avait dénichée…
 
     - Mais Françoise Vergès est soutenue par Jean-Marc Ayrault alors 1er ministre. Un bras de fer est engagé entre Lurel qui veut une antillaise à la présidence et Ayrault qui veut conserver Françoise Vergès. Au final, après de vives tensions avec Matignon, Lurel finit par l’emporter et Françoise Vergès est évincée.
 
     - Au mépris de la règle tacite originelle qui voulait une représentation équilibrée des membres du Comité, celui-ci est porté à 15 membres dont 8 Antillais dont 6 Guadeloupéens !!! Exit la Guyane et La Réunion qui n’ont plus de représentants.
 
     - Parmi les Guadeloupéens nommés au Comité, on compte des figurants nommés sans aucune compétence mais juste en raison de copinages au PS.
 
     - L’addition des Guadeloupéens aurait dû être encore plus élevée si le secrétaire général du Comité n’était pas intervenu pour faire conserver quelques profils métropolitains. Cela lui vaudra sa tête quelques temps plus tard.
 
     - Le secrétaire est donc viré par Victorin Lurel en octobre 2013. Ou plus exactement, son contrat n’est pas renouvelé. Le ministre des DOM nomme à sa place Angèle Louviers, une avocate d'origine antillaise et animatrice des soutiens ultramarins au candidat François Hollande qu'il faut récompenser et qui le fait savoir dans tout Paris !!!
 
Lien : http://www.fxgpariscaraibe.com/2015/10/angele-louviers-remplacee-par-un-prefet-au-cnmhe.html
 
En avril 2014, Victorin Lurel cède sa place à George Paul-Langevin, Guadeloupéenne comme lui. Trois ministres des Outre-mer guadeloupéens à la suite. Le ministère est surnommé le Ministère de la Guadeloupe.
 
La purge amorcée sous Lurel continue sous Pau-Langevin :
 
- L’ancien secrétaire général fait alors condamner le Comité pour détournement de pouvoir mais une parade est trouvée pour passer outre l’obligation de le réintégrer !
 
La ministre Pau-Langevin ira même jusqu’à écrire pour défendre son choix pour sa copine militante PS guadeloupéenne que "Mme Louviers est originaire d’outre-mer, contrairement à M. Lazorthes".
 
On n’est pas loin du racisme anti-blancs ! Pour parler de l’esclavage, il faut être noir ! Si on suit cette logique, seuls les Juifs peuvent parler de la Shoa…
Lien : http://www.fxgpariscaraibe.com/2017/03/detournement-de-pouvoir-au-cnmhe.html
 
- En août 2016, George Pau-Langevin ne renouvelle pas Myriam Cottias à la tête du Comité, celle-ci étant remerciée par un laconique SMS ! Il est vrai qu’elle avait fini par se mettre Victorin Lurel à dos et que le lobby guadeloupéen qui avait eu les têtes de Vergès, de Lazorthes… ne voulait pas d’une béké martiniquaise. Encore une fois, il faut être noir pour pouvoir parler de l’esclavage.
 
Françoise Vergès tenait ainsi sa vengeance ! Celle qui avait eu sa tête trois ans avant perdait la sienne aussi. Frédéric Régent prenait la place de Myriam Cottias au Comité.
 
Virée en 2013, Françoise Vergès n’était pas restée inactive. Son mentor Jean-Marc Ayrault, qui n’avait pu la faire reconduire au Comité, l’avait engagée comme chargée de mission à la direction du patrimoine et de l’archéologie pour le Mémorial de l’Abolition de l’Esclavage à Nantes dont il était maire et qui fut inauguré en mars 2012.
 
Il fallait bien lui retrouver une mission puisque sa fonction grassement rémunérée de 14.000 euros/mois au MCUR s’étant arrêtée en 2010.
 
Malgré son titre ronflant de professeur au Center for Cultural Studies de Londres, elle n’enseignait plus depuis 2000 et cherchait de vraies occupations, même si a priori, elle n'avait pas vraiment besoin de ça pour vivre.
 
Entre temps, la fille de Paul Vergès avait intrigué en coulisses pour devenir ministre des Outre-mer, mobilisant ses relations et notamment son père. Mais le temps où Paul prenait le revolver pour libérer la place étant révolu, au final elle ne put avoir le poste qui revint à une des fidèles encartées socialistes, proche de Victorin Lurel, la Guadeloupéenne George Pau-Langevin...
 
Françoise Vergès restera dans l’ombre mais fut toujours liée à Jean-Marc Ayrault. La rumeur veut qu’avant de disparaître, Paul a demandé à son ami Jean-Marc de veiller sur sa fille… Françoise rebondit donc quand fut annoncée la fin du Comité et la création du Groupement d’Intérêt Public chargé de la préparation de la future Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage et présidée par…. Jean-Marc Ayrault en juin 2017.
 
Le conseil d’administration de ce GIP était composé de 24 membres dont 10 pour le gouvernement et de personnes qualifiées désignées par Jean-Marc Ayrault dont à nouveau 6 antillais. Françoise Vergès, seule réunionnaise du CA (contre 6 antillais toujours). Un conseil d’orientation fut installé avec 24 membres, dont rebelote Françoise Vergès et Bruno Maillard (comptabilisé comme "Réunionnais"), pour 10 antillais, 6 africains et 6 métropolitains.
 
Françoise Vergès reprit alors de l’influence au sein de ce GIP, soufflant directement à l’oreille de son mentor Jean-Marc Ayrault. Elle a pu ainsi peser sur les objectifs et les orientations de la Fondation où elle reste influente et siège au conseil scientifique.
 
Ce Comité pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage installé au Ministère des Colonies (pardon des Outre-mer), vite surnommé le Ministère de la Guadeloupe, a depuis sa création fait l’objet de manœuvres, intrigues, règlements de comptes et coups tordus.
 
La Réunion n’y a jamais fait que de la figuration (*) et en a été vite évincée.
 
Le lobby antillais cache en fait un véritable lobby guadeloupéen qui entend avoir la main sur tout, n’hésitant pas à virer les Blancs quitte à enfreindre la loi, pour placer ensuite ses copains/copines, quitte à se passer de profils compétents.
 
D’où les haines viscérales qui perdurent entre tous ces crabes et qui continuent à régler leurs comptes aujourd’hui jusqu’à La Réunion.
 
Si l’on connaît la composition de la Fondation verrouillée par le lobby antillais et le lien Ayrault-Vergès, on comprend donc tout ce qui se trame.
 
 
* : Ont représenté La Réunion au sein du Comité : Jean-Claude Judith de Salins, certes Réunionnais d’origine mais qui a fait toute sa carrière à l’Unesco et rarement actif à La Réunion. On y a aussi rattaché François Durpaire, dont la mère est certes Réunionnaise mais qui n’a jamais eu de lien avec La Réunion, son engagement étant essentiellement axé sur l’histoire des Etats-Unis. Gilles Gauvin y a été 4 ans.
En 2016 Bruno Maillard y fit son entrée, et suite à l’arrivée d’Erika Bareigts au ministère, celle-ci y fera entrer en 2017 deux nouveaux Réunionnais : Sonia Chane-Kune et Raoul Lucas.



Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Tina Ralbol le 10/05/2021 14:16

Votez encore les amis...ils comptent sur vous et votre pognon de dingue.

2.Posté par Bleu outre mer le 10/05/2021 15:55

Le silence radio de Sieur de Robertix et de la droite Peï sur ce sujet, les raisons ?
La sur ce sujet silence radio, ils ne sont jamais responsable de.....
C'est vrai Fontaine est victime des affaires de la cité des dirigeants, sieur Robertix est victime de ceux qui lui ont dit non pour les roches. Avec des personnes qui ne sont que des victimes, et qui veulent briguer des postes à responsabilité cela à du mal à passer......

3.Posté par laidpreux le 10/05/2021 17:23

la mémoire de l'esclavage est un travail à plein temps. qui nourrit bien son homme ou cette femme Il est bon d'avoir un mémorial de l'esclavage au pays qui pratiqua le commerce triangulaire mais il serait mieux ,plus logique qu'un mémorial de l'esclavage soit érigé dans les pays africains qui ont fait fortune par la vente des esclaves.

4.Posté par Le Jacobin le 10/05/2021 17:32

"Le lobby antillais cache en fait un véritable lobby guadeloupéen qui entend avoir la main sur tout, n’hésitant pas à virer les Blancs quitte à enfreindre la loi, pour placer ensuite ses copains/copines, quitte à se passer de profils compétents."

C'est pourquoi que Pierrot Dupuis a milité avec ardeur et déterminatuion pour ne pas accepter la Nomination de la Nantaise Blanche au poste de d'histotien (ne) chercheuse pour la mémoire de l'esclavage à ma Réunion ???

Donc selon Zinfos le chasse aux Blancs c'est comme la aux Tangues, il y a des saisons.

Quel bande de crabes , je ferai bien bien un Matété avec avec ce pannier crabes de parvenus.

Pierrot Dupuis est cordialement invité au diner des CONS pour le grand déballage.

5.Posté par Marc le 10/05/2021 17:47

Moi je note que si on lit votre article, jusqu'au licenciement de Françoise Vergès tout allait bien...

6.Posté par CQFD le 10/05/2021 18:08

Tant qu'il ya du fric qui vient de FRANCE en EUROS c'est bon à prendre.
Cela sert à quoi de se mémoriser certains moments et pas d'autres ?

Parlez de l'histoire de la Réunion avec ses aventures, se poètes, ses anecdotes etc...
Des lieux anciens, les noms de maintenant d'où ils viennent ? Ca c'est intéressant.
Les noms de rues par exemple ?

Mais on préfère regarder le négatif de l'histoire... Triste !

7.Posté par République le 10/05/2021 18:19

Le 11/05/21: nous sommes ici dans ce que l’on pourrait appeler l’incrustation politicarde, c'est-à-dire le côté inutile et insignifiant d’une certaine influence intellectuelle sur des partis et autres groupements. Bien qu’il faille au départ considérer que certaines visions sur bien des problèmes de sociétés méritent d'être approfondies, développées et adaptées pour le bien commun. Il y a la vraie avant-garde intellectuelle… et de bons profiteurs de l’argent public. On peut même aller jusqu’à dire que la place de la haute fonction publique est à revoir. Mais la faute revient principalement aux élus et chefs des partis. Tous ces mauvais côtés peuvent être balayés par une loi sur la déprofessionnalisation de la politique. Question aussi de ne pas donner du grain à moudre aux populistes de tous poils!

8.Posté par caroline Embois le 10/05/2021 18:29

L esclavage, l esclavagisme, l identitaire à "donf" C est très tendance et ça rapporte un max sans trop de fatigue.
Seule contrainte rabacher les mêmes éternelles litanies pour exciter les esprits simples et peu instruits.

9.Posté par Marc le 10/05/2021 18:41

4. Ce n'est pas tout à fait la même chose de s'opposer à la nomination d'une universitaire venue de métropole sur un sujet où il y a des compétences locales et de virer d'autres ultramarins aussi légitimes et compétents que vous et des hexagonaux pour un poste en métropole pour n'y placer que des gens d'un seul territoire.

10.Posté par Damien le 10/05/2021 18:51

ils oublient juste un tout petit détail
ils doivent tout a des gens comme Napoléon
et pas a leur ancetres chasseur de tangues
qui auraient a n en point douter crées une société surement plus.... spéciale et différente dirons nous ..
et si un jour le system s ecroule completement cad plus de rsa plus d allocs plus de subventions etc
lobby wadloupéén ou pas combien de temps ils tiendront sur leur iles avec ou sans " blancs"
? mais c etait juste des details du bon sens et des considerations basics qui n engage personnes

11.Posté par Dans Les Tranchées le 10/05/2021 18:52

Récurrent... pffffttt 🙄

12.Posté par ''''black snake le 10/05/2021 19:33

Des magouilles partout et toujours
En attendant cabris i mange salade
I faut nous tourne la page de l'esclavage et nous travaille sur l'avenir
Faut nous arrête d'être des moutons
La vie est chère, loyer, loto, fringues ...mais nous achete quand même.....
Quand y a du fric prendre c toujours la même chanson
Mais jusqu'à quand va durer tout ça ?
Y EN A MARRE, MARRE

13.Posté par alexandra le 10/05/2021 20:36

Pierrot, le salaire de francoise verges a la région était de 5000 euros. comment pouvez mentir ainsi? vous etes journal, et vous n'avez aucun scrupule ?
c'est comme si on affirmerait que le salaire de corinne est de.....x euros ...

par ailleurs, respecter la mémoire de paul Verges..

14.Posté par Damnatio memoriae le 10/05/2021 20:59

Laissez les Antilles s'engluer dans l'esclavage et nous, avançons...
Malheureusement ici on ne veut pas connaitre ses ancêtres : savoir si je descends d'un esclave Mozambicain ou Malgache n'intéresse pas le Réunionnais mais fêter le 20 désamb ah ça oui alors, c'est férié...

15.Posté par zozo le 10/05/2021 21:02

Le problème n'est pas que le comité soit constitué d'Antillais de Guatémaltèques ou de Zoulous mais le noyautage par les militants indigénistes ,les racisés et autres prétendus antiracistes qui prônent la séparation des races et donc le retour de l'apartheid .
Retour de bâton pour Françoise Verges qui n'étant pas Noire , se retrouve ostracisée dans les mouvements qu'elle a promu.
Je lui conseille de réinventer la notion de citoyen Noir d'honneur comme il y eu, par la grâce de Goering, des Aryens d'honneur pour utiliser quelques Juifs idiots utiles du Nazisme.
.

16.Posté par Abel le 10/05/2021 21:31

Comment expliquer que ces grands partisans de la mémoire de l’esclavage soient des gens si intolérants et si racistes ? Il faut toujours chercher les intentions dans les actes

17.Posté par Mat le 11/05/2021 00:10

La même tête qu’Ericka en plus clair 🤣🤣

18.Posté par Hibiscus le 11/05/2021 00:31

C'est connu vous avez une dent contre les verges , un peu de respect pour paul Vergès, d ailleurs, bien dommage d avoir perdu un si grand monsieur....

19.Posté par play-music le 11/05/2021 05:54

La Françe est un pays racisme.Elle ne reconnait pas qu elle a maltraité le peuple noir!
Babylone un jour tu t écrouleras

20.Posté par Post le 11/05/2021 06:27

Verges!

21.Posté par Logos le 11/05/2021 07:03

Magouille et compagnies et toi Pierrot Dupuy tu te positionne toujours en victime, défendeur des reyonés, sauf que tu es un menteur un voleur et un esclavagiste malgré les apparences.
Allé manze salade
Ou lé faible et incompétent

22.Posté par Zendette le 11/05/2021 07:11

Euh, vous en avez pas marre de tous ses comités, tous ses audits, toute cette dépense de pognons dans le vide, juste pour faire plaisir quelques énergumènes.... comité esclavage, comité algérie, comité eglise de France, mosqué de France, comité trallali, trallala.... Le travaille de mémoire doit se faire à l'école et dans les familles, comme l'apprentissage de l'amour de la nation comme ça se faisait avant. Avant que des ministres de l'éducation rempli de fierté veulent tout basculer parcequ'ils se sont senti investis par je ne sais quel pouvoir digne des Dieux ! On a un système scolaire aujourd'hui tellement rabiboché par 20 ans de politiques sans queues ni têtes que plus rien ne fonctionne. Alors oui, dépensons, c'est la seule solutoin que nos politiques ont trouvé pour mettre leurs famille et amis à des postes avec des salaires et avantages mirobolants. Etonnant non ? Mme VErges !!!! toujours les même noms, les mêmes familles ..... L'électeur est un Gro zidiiot et je suis gentil. l'électeur râle, il connait tout quand arrive les élections, c'est toujours la même soupe, la même comédie musicale mais au bout c'est toujours les mêmes qui commendent, c'est très triste cette manipulation mentale qu'exerce les politiques sur 90% des électeurs. Bref. le sujet est très long...

23.Posté par spartacus974 le 11/05/2021 08:39

Qui a une idée du salaire de Ayrault pour présider cette usine à gaz utiliser principalement pour recaser des copains ?L'esclavage a bon dos pour se faire du fric et faire payer aux contribuables des salaires mirobolants à des parvenus et autres parasites qui n'ont que faire de ce qui s'est passé pendant la traite négrière.

24.Posté par La tête gros bleu le 11/05/2021 08:42

Reunion antille même combat faites une association on veut du blé et on crache dans la soupe...succès garanti

25.Posté par Walch le 11/05/2021 10:23

L’esclavage,pratique universelle, a finalement été aboli…… par les blancs.
Il n’y a que la civilisation européenne,par sa capacité d’évolution unique sur terre ,pour finalement ressentir cette pratique comme immorale et la faire disparaitre
En Mauritanie,la première loi anti esclavage date de… 1981 !!!
Les gouadeloupéens ,n’oubliez pas ça !!

26.Posté par SETENG le 11/05/2021 10:44

Ou comment se faire du fric sur la misère passée...

27.Posté par Bleu outre mer le 11/05/2021 19:05

Vu que le PS est ciblé, Vergoz qui soutient Robert, comment doit ont l'interpréter ?

28.Posté par Ixtiel le 13/05/2021 01:35

Aux posts 6-CQFD, 15-zozo et 25-Walch,

Merci, je vous rejoins en tous points. Il ne faut rien céder au ressentiment propagé par certains antillais depuis des décennies, comme nous n'avons pas suivi le joueur de flûte Verges en son temps.

29.Posté par " VIEUX CREOLE " le 15/05/2021 19:00

" LE JACOBIN " ( POST 4 DU01/05/2021 ) : MERCI ,! MERCI I! MERCI ! ! ! VOUS ME RASSUREZ TOTALEMENT ! ! ! !
Je croyais m^me à un moment donné qu' il fallait 'i fallait pasdemander à toutes les cloches de nos églises de sonner le Tocsin pour appeler nos compatriotes à se débarrasser de ce " Dangereux Lobby Antillais "auquel il a été consacré pas moins de CINQ LONGS ARTICLES ACUSATEURRS ET DES " REFLEXIONNS DE MËME TONNEAU DE LQUES LECTEURS ! I ! "NCRO
"NCROYABLE ET SACRÉ "DUPUIS QUAND IL EST EN VERVE comme depuis les derniers résultats des Municipales de notre Île 🏝 ! ! ! " NOS HISTORIENS LOCAUX " ( Gauvin , Bertil , Prosper Eve . . . . réagiront -ils ? ? ?

30.Posté par l''''antivol le 16/05/2021 23:09

Mes commentaires n'étant plus publiés depuis quelques temps je vais m'efforcer d'être plus soft dans mes propos ce qui ne veut pas dire que je sois résigné après le scandale perpétré par une un trio de personnages plus ou moins importants devenus nauséeux par rapport à leurs comportements.
- JM Ayrault, ex premier ministre de la république spécialiste des coups tordus dans la ligne édictée par le parti socialiste
- Mme F.Verges l'éternelle ménopausée du parti communiste qui désire tellement une terrible vengeance de n'avoir pu exercer son dictat sur le musée réunionnais de l'esclavage
- F.Hollande qui tel un marionnettiste, un peu à l'ouest, a réussi à faire modifier par ses courtisans les statuts d'un organisme honorable
Bref je veux parler des magouilles autour de la représentation des domiens à la création des instances sur l'esclavage.
Représentants Réunionnais zeuf cannettes
Création du siège social pharaonique de cette institution à la place de la concorde (près de la représentation diplomatique des Etats d'Arabe unis. Comble car eux pratiquent encore l'esclavage)
Le budget étant insuffisant pour tenir compte du loyer et des charges salariales il a été décidé de ponctionner la société SIDR. Et ce seraient nos impôts qui une fois de plus qui devraient payer cette fastueuse gabegie. Il est vrai que les Réunionnais n'ont plus besoin de logements sociaux.
La politique aura vraiment tout pourri.

31.Posté par supplice le 17/05/2021 09:19

Les noirs mis en esclavage par d'autres noirs n'ont pas eu à découvrir l'Amérique.On les a transportés là bas .Ils sont devenus afro-américains.Ils ne souffrent plus de guerres tribales de famines ou de sécheresse ni du paludisme ou de la maladie d'Ebola

32.Posté par laidpreux le 24/05/2021 10:48

Esclavage ,Esclavage !! Mais c'est avec la Colonisation que finit l'esclavage . Libérer la population esclave de Madagascar fut la première décision du général Galliéni Qu'on s'en souvienne...

Un jour ,à Madagascar ,il y eut Colonisation . Des Colons ,des étrangers s'installèrent dans un pays qui leur était totalement inconnu et vide d'hommes (2 ou 3 millions sur une immense étendue).C'est seulement en 1958 que Madagascar aura dépassé les 5 millions d'habitants .De vastes terres étaient abandonnées ne portant aucune culture ni habitations ;C'est encore le cas aujourd'hui. Dans leur isolement des tribus dispersées développaient chacune leurs particularismes,leurs coutumes ,leurs croyances et leurs fady. .La société tournait autour de la terre ancestrale ,du clan,de la famille.Il n'y avait pas d'autre horizon .Pas de chemins ,pas de routes conduisant les uns vers les autres. Au début ,les habitants cohabitèrent sans animosité particulière avec les étrangers d'autant que ces étrangers apportaient d'étranges nouveautés. Ils se mirent d'abord à l'oeuvre pour survivre.. puis à développer leurs activités.La réussite de quelques uns ne tarda pas à susciter la jalousie puis l'animosité car le malgache n'aime pas que le voisin s'élève trop haut.-surtout s'il n'appartient pas au clan.Il y a un art tout à fait malgache pour mettre le baton dans les roues et faire tomber celui qui se distingue.Cela se fait dans le silence ,le complot,en toute connivence .
Les Indigènes du pays s'accomodèrent volontiers des progrés,des commodités initiés par les Colons. Et celà jusqu'au jour où ils décrétèrent que,finalement, ils ne recevaient pas assez pour leur hospitalité.Les terres coloniales donnaient davantage que les terres ancestrales.Le resentiment diffus d'abord devint plus exigeant.La métropole dévastée et ruinée dans deux guerres mondiales ne pouvait donner plus. C'est alors que l'administration coloniale demanda au monde rural la participation de tous pour tracer des routes,aménager des canaux d'irrigation,batir des locaux en instituant des journées de travail obligatoire. (le STO) tant la main d'oeuvre venait à manquer.Le resentiment grandit alors pour aboutir à une véritable rébellion de la cote est. A l'unisson et pour la première fois .les malgaches vécurent un sentiment d'unité nationale,de destin commun.L'Unanimité était faite contre l'étranger. ,le vazaha. Ce furent quelques années d'exaltation ,de communion,d'unité.Une nation était en train de naitre . L'Indépendance vint quelques années plus tard.Le colon disparut de la scène malgache .La direction du pays tomba entre les mains de gouvernants malgaches. L'espoir de jours meilleurs était grandiose.Le pays tout entier s'adonnait aux grands kabary prometteurs ,aux promesses mirifiqeq. La fierté d'etre malgache brillait dans les yeux d'une jeunesse assurée de son avenir . Mais les années passèrent apportant au pays tout au contraire des déceptions,plus de misère ,l'anarchie et la ruine. .L'Impéritie ,,le népotisme ,la vénalité régnait maintenant dans toutes les administrations. Il n'y avait plus d'horizon La fragile unité nationale disparut.Les provinces furent oubliées .Les seules solidarités qui restaient étant celles de la famille,du clan,de la région. Plus d'ambitions nationales. On revint au 'mora mora ' ancestral,aux complots, aux intrigues, aux querelles villageoises,à la division.Les pistes ,les routes,les voies férrées s'effacèrent,,celles qui reliaient les peuples et les régions. Le prochain gouvernement ne déméritera pas s'il reprend l'oeuvre de Gallièni .La misère aujourd'hui est si grande ,si sévère que les plus affamés recherchent un maitre quel qui soit.

33.Posté par Louis P le 30/05/2021 13:27

Très instructif l'article dont je partage le lien ci-dessous :
Un petit extrait truculent ! Ils ont donc bien caché leur jeu...
"L’une d’entre elles concerne Françoise Vergès, présidente du Comité national pour la mémoire de l’esclavage, nièce du célèbre avocat Jacques Vergès (1924-2013), fille de Paul Vergès (1925-2016), député PCF, sénateur, président du conseil régional de la Réunion, berceau de la famille.
Une plantation à la Ravine Saint-Jean

Le nom de famille « Vergès » ne fait ressortir aucun propriétaire d’esclave indemnisé à la Réunion. Il en va tout autrement avec « Million des Marquets » (ou Million Desmarquets, dans le moteur de recherche). Beaucoup moins connu que Vergès, c’est celui que portait la grand-mère de Paul et Jacques. Née en 1832, Marie Hermelinde Million des Marquets avait fait semble-t-il un mariage d’amour, en dessous de sa condition sociale. Elle avait épousé un commis de marine nommé Adolphe Vergès, alors qu’elle était issue d’une famille fortunée. Les Million des Marquets étaient des planteurs, installés dans l’île depuis le 18e siècle. Au total, en 1848, la famille a perçu 88 000 francs à titre de dédommagement suite à l’abolition. La somme correspondait à la perte de 121 esclaves, dont 66 créoles, 12 malgaches, 39 mozambicains et quatre indiens ou malais. C’était la main d’œuvre nécessaire pour exploiter une plantation d’une vingtaine d’hectares située à la Ravine Saint-Jean, à Saint-André. Il est très difficile de convertir la somme en euros actuels, mais en tout état de cause, elle était considérable : sous la monarchie de Juillet, 50 000 francs de rente permettaient de vivre très confortablement à Paris, sans travailler…"

https://www.causeur.fr/francoise-verges-et-ses-aieux-esclavagistes-202084

34.Posté par Lo laid preux le 30/05/2021 19:53

Et tous les descendants de ces esclaves sont par la suite devenus tous citoyens français .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes