Blog de Pierrot

[Pierrot Dupuy] Le groupe Bernard Hayot, une pieuvre qui a fait main basse sur La Réunion

Lundi 10 Février 2020 - 18:00

Le 22 juillet dernier, le groupe Bernard Hayot (GBH), qui possédait déjà entre autres Carrefour, annonçait officiellement le rachat des magasins Jumbo de Vindémia à La Réunion, mais aussi à Mayotte, Madagascar et Maurice.

Pour ne pas être taxé d’abus de position dominante, le groupe antillais a prévu de rétrocéder 4 hypermarchés (Sainte-Marie, Saint-André, Chaudron et Savannah) à la société Make Distribution, un nouvel acteur sur le marché réunionnais de la grande distribution.

À écouter les explications de GBH, si jamais l’opération était autorisée par la Haute Autorité de la Concurrence, sa part de marché, calculée en m2 de surfaces commerciales, ne représenterait que 27% et serait donc inférieure à celle de Vindémia précédemment.

Quel critère retenir pour savoir ce que "pèse" GBH ?

Une première polémique est née. Faut-il comptabiliser le poids de GBH dans la grande distribution en tenant compte de son nombre de m2 ou de son chiffre d’affaires ? Si l’on devait retenir ce dernier critère, la donne serait radicalement changée puisque la part de GBH passerait de 360 à 750 millions d'euros.

En faveur de GBH, le fait que c’est généralement ce critère qui est pris en compte par l’Autorité de la Concurrence pour mesurer le poids d’un groupe.

Contre lui, le bon sens. Quand un groupe négocie avec des fournisseurs, il ne met pas en avant son nombre de m2, mais le chiffre d’affaires qu’il est susceptible de lui apporter.

Une nébuleuse de sociétés

Mais là ne repose sans doute pas le principal problème posé par ce rachat. Les opposants à cette reprise mettent surtout en exergue le risque qu’il ferait peser sur l’ensemble de l’économie réunionnaise.

Le Groupe Bernard Hayot, ce n’est en effet pas seulement les magasins Carrefour, mais une multitude d’autres marques. Certaines connues, comme Renault ou Mr Bricolage, mais beaucoup d’autres, bien plus discrètes.

Et force est de reconnaître que le plus grand flou régnait jusqu’à maintenant sur le poids réel du groupe Hayot à La Réunion.

Si on écoute Bernard Hayot, il ne serait pas si important que ça.

Si on écoute ses détracteurs, quand un Réunionnais dépense 100€, 40€ iraient grossir le chiffre d’affaires de GBH.

Où se situe la vérité ?

Pour la découvrir, Zinfos s’est rapproché de plusieurs professionnels du secteur, a recoupé les chiffres et est aujourd’hui en mesure de vous offrir plusieurs infographies représentant la plus grande partie des marques possédées ou représentées par le groupe Hayot à La Réunion et le chiffre d’affaires des différents secteurs sur lesquels GBH a jeté son dévolu.

Premier constat : le chiffre d’affaires total du groupe Hayot à La Réunion après la potentielle reprise des activités de Vindémia représenterait l’an prochain un chiffre d’affaires de 1 milliard 310 millions d’euros, pour un bénéfice estimé à environ 70 millions d’euros.

Dans la première infographie qui est une projection de la situation en 2021, dans l’hypothèse où GBH aurait racheté Vindémia, on trouve plusieurs pôles.

La grande distribution : plus de chiffre d’affaires et moins de bénéfices

Celui de la grande distribution d’abord avec Carrefour bien évidemment. Ce pôle, avant le rachat, représente 17% de parts de marché, 360 millions d’euros de chiffre d’affaires et un bénéfice estimé de 14,4 millions d’euros.

Après le rachat, la part de marché passerait à 40,2%, le chiffre d’affaires à 750 millions d’euros et le bénéfice à 34 millions d’euros.

C’est le pôle le plus important du groupe GBH, devant l’automobile et le bricolage en termes de chiffre d’affaires. Mais seulement le deuxième si l’on prend en compte les bénéfices, la branche automobile étant la plus rentable avec un bénéfice d’environ 40 millions pour "seulement" 34 millions (après rachat de Vindemia) pour la grande distribution.

50% de parts de marché dans l’automobile, 80% dans les poids lourds

Le pôle automobile est beaucoup plus étoffé et se décompose en plusieurs secteurs. La vente avec les marques Renault, Dacia, Volskwagen, Audi, Mercedes, Hyundai, Skoda, Jeep, Smart, Mitsubishi et Suzuki. Cette activité que nous avons dénommée « Vente » dans les différentes infographies, "pèse" 50% de parts de marché, 460 millions d’euros de chiffres d’affaires et génère un bénéfice estimé à 28,75 millions d’euros.

On y trouve aussi la location automobile avec Hertz, System Lease, Jumbo, Car et Clovis Location, etc pour un chiffre d’affaires de 20 millions et 1,25 million de bénéfices.

Autre secteur dans le giron de GBH, la vente de pneumatiques et les centres autos, avec REP, Speedy et Norauto. Chiffre d’affaires de 50 millions et bénéfices de 2,5 millions.

Les poids lourds et les travaux publics sont représentés par les marques Mercedes, Renault Truck, Iveco, DAF, Komatsu et Hyundai. Le tout représente un chiffre d’affaires de 100 millions pour 5 millions de bénéfices. Mais beaucoup plus préoccupant, le groupe Hayot pèse plus de 80% de ce secteur !

Enfin les pièces détachées avec Bourbon Pièces Auto (BPA), Ferebam, etc pour un chiffre d’affaires de 50 millions et un bénéfice de 2,5 millions.

Si on fait un total de la branche automobile, on arrive à un total de chiffre d’affaires d’environ 100 millions pour 40 millions de bénéfices.

40% de parts de marché dans la production laitière

La production laitière comprend ce que l’on appelle de l’ultra-frais sous licence Danone. Chiffre d’affaires de 20 millions d’euros, pour un bénéfice de 2 millions d’euros et une part de marché de 40%.

10 millions d’euros d’euros de chiffre d’affaires pour les magasins Yves Rocher

GBH est présent dans le secteur de la beauté et les soins au travers des magasins Yves Rocher, pour un chiffre d’affaires d’environ 10 millions d’euros.

GBH s’étend dans la restauration rapide

Le pôle Restauration rapide comprend deux chaînes de magasins : La Brioche Dorée et La Croissanterie, qui vient d’être rachetée. Chiffre d’affaires d’environ 20 millions d’euros pour un bénéfice de 2 millions.

La FNAC, gros chiffre d’affaires pour petit bénéfice

Le rachat de Vindémia permettra à GBH de mettre la main sur les magasins FNAC, ce qui lui permettra de mettre un pied dans le secteur culturel. Une présence conséquente puisque le chiffre d’affaires de ce secteur est estimé à 50 millions d’euros pour 1,5 million de bénéfices. C’est connu que la culture, ça ne rapporte pas beaucoup…

50% de parts de marché dans le bricolage

Une seule chaîne également dans le pôle Bricolage avec les magasins Mr Bricolage. Chiffre d’affaires estimé de 90 millions d’euros, pour un bénéfice de 12 millions et 50% de parts de marché.

50% de parts de marché également dans les magasins dédiés au sport

Dernier secteur stratégique, le Sport avec la chaîne Decathlon avec un chiffre d’affaires prévisionnel, après l’ouverture d’un nouveau magasin à Sainte-Clotilde, de 75 millions d’euros, pour 9 millions de bénéfices et 50% de parts de marché.

Et une multitude de marques représentées en exclusivité

Enfin, il faut ajouter à tout cela une grosse activité d’importation comme grossiste. Le groupe Bernard Hayot possède un portefeuille de marques exclusives conséquent que nous avons détaillé dans la première infographie.

On y trouve des marques très connues comme DesTop, Calgon, Woolite, Le Chat, Mir, Catch, Lay's, Brossard ou encore BN…

Vittel, les fromages et beurres Président sont des marques de Vindémia dans la fromagerie et le frais qui pourraient demain leur appartenir si le rachat est validé par l'Autorité de la Concurrence. Et au passage capter des marques à la forte notoriété pour agrandir leur empire.

Un animal tentaculaire où chaque branche pèse 40 à 50% du secteur

Comme on peut le constater, la stratégie du Groupe Bernard Hayot est simple : il cible un secteur d’activité qui l’intéresse (automobile, grande distribution, bricolage…) et il investit massivement jusqu’à occuper 40 à 50% de parts de marché. Le reste du marché étant éclaté entre une multitude de petits acteurs.

Dès lors, du haut de sa position qu’il faut bien qualifier de dominante, puisque les autres acteurs du marché sont éclatés et ne pèsent chacun que quelques pour cent, il est en situation de négocier en position de force avec ses fournisseurs et de leur imposer ses conditions.

De nombreux fournisseurs en métropole, et notamment des agriculteurs, ont témoigné qu’ils étaient parfois obligés de vendre à perte à certaines grosses centrales d’achats de la grande distribution, car sinon, ils étaient déréférencés et couraient alors le risque de rester avec leurs marchandises sur les bras. Et de perdre encore plus.

Des bénéfices qui disparaissent de La Réunion

Dernier point, et ce n’est pas le moindre : comme dans les autres grands groupes installés à La Réunion, les bénéfices, en l’occurrence ici environ 70 millions d’euros, ne restent que très peu à La Réunion et remontent dans la holding de tête, ici installée aux Antilles.

 



Lu 29281 fois
Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

29.Posté par Z.HERISSON le 10/02/2020 22:41

Pourquoi tant de haine?
GBH est antillais, et alors?, il est français!
Vous préférez un groupe mauricien ou sud africain?
Vindémia sera vendu de toute façon, personnellement, cela me fait ni chaud ni froid, Vindémia est le distributeur le plus cher de la Réunion, ses magasins sont vieux ( cf St André), le mobilier est hors d'âge, la chaîné du froid n'est pas respectée,, à ce propos, je trouve les Services de l'Etat bien complaisant par rapport à ce groupe et la grande distribution en général.
GBH investit dans ses points de ventes, ils sont propres, modernes, regardez les Leader Price ou les Super U en comparaison par exemple.
Je pense au contraire que c'est une bonne chose pour la Réunion et surtout pas le "dépeçage" proposé par Leclerc, Super U et Leader Price!
Intermarché (RUN Market) va faire aussi son entrée, c'est une bonne chose.

28.Posté par PATRICK CEVENNES le 10/02/2020 22:31

fukcd473
18.Posté par Boyer le 10/02/2020 19:58 (depuis mobile)
Marge après IS ? Mdr !

Qu'ont fait les capitaines d'industrie péï pour éviter que GBH soit presque en position dominante sur le cailloux ? Rien, sauf pleurnicher comme d'hab ! Alors venez pas vous plaindre si un domien s'est sorti les doigts du "luc" pour avancer.
Au fait, Air Caraibes et Bee, seules compagnies aériennes françaises à afficher un résultat positif ! Mdr !

27.Posté par Archer974 le 10/02/2020 22:29 (depuis mobile)

Merci de faire la même pieuvre avec les groupes réunionnais Caillé, Ravate, Thiawkime, Foucque, ... on verra la lumière. Regardez la pieuvre Urcoopa je préfère qu''Hayot vienne concurrencer les locaux qui s''engraissent depuis 40ans sans scrupules

26.Posté par Big lol le 10/02/2020 21:55 (depuis mobile)

Branche auto 40m€ benefice, gde distribution 34m€, bricolage 12m€, sport 9m€ on est déjà a + de 70m€... Le terme estimé est bcp utilisé... allé marché dont. Parlez des investissements, de la masse salariale, des emplois. Article a charge, inutile

25.Posté par ah,ah,ah! le 10/02/2020 21:28

faut-il rappeler que s'ils peuvent tout acheter , c'est bien parce que nos merveilleux hommes d'affaires locaux ( souvent les rejetons de vieilles et riches familles) sont juste de piètres hommes d'affaires pour ne pas dire plus
et si Hayot peut acheter c'est bien parce qu'on leur vend!...Alors arrêtons de chialer comme à notre habitude ! et puis on peut peut-être boycotter certaines enseignes au lieu d'acheter la merde des grandes surfaces...

Mais c'est bien connu ,autrefois on disait "le grand père a créé l'affaire , le fils l'a fait fructifier et les petits enfants ont tout bouffé"

24.Posté par vincent le 10/02/2020 20:56

Allez Monsieur Dupuy montrez que vous en avez dans le pantalon et faites la meme enquete sur les groupes Ravate, Ghanty, Thiaw-Kine et Caillé !

Allez pas les deux derniers, un finance Didier robert et l'autre est de votre clan donc c'est contre votre déontologie.

Allez dites nous ce que les deux premiers se mettent dans la poche sur le dos des réunionnais. ou alors eux c'est permis parce qu'ils sont réunionnais et donc y pas de soucis ils peuvent nous baiser eux aussi !

tortuwapa sake !

23.Posté par DIDIER NAZE le 10/02/2020 20:56

PIERROT ne joue pas à l étonné Stp !😐😑...cette information n est pas un scoop !....cette situation depuis un moment déjà. ..était connue....et c est avec la complicité de CERTAINS. ...élus....qui ont vendu leur âme au....😈😈😈😈.....je ne m etalerais pas plus...

22.Posté par Tamere le 10/02/2020 20:37 (depuis mobile)

Bah en définitif c'est toujours le metropole qui paie....

21.Posté par Réagissons le 10/02/2020 20:36 (depuis mobile)

A tous les réunionnais de coeur, réagissons. Notre avenir ne peut pas et ne doit pas être entre les mains de ce groupe!!!. Donnez votre avis. C est l avenir de nos enfants et du vivre ensemble qui est en jeu. Levons nous, exprimons nous, soyons libre

20.Posté par THOR le 10/02/2020 20:15

oui et ? on dirait que ZINFOS découvre le capitalisme........

19.Posté par Reese le 10/02/2020 20:13 (depuis mobile)

Les Antilles c’est la France... zot y préfère faire comme edena, bmw, ishop (Maurice) ou comme nos locaux (air austral qui rembourse jamais, leucose bovine pour tous...) ?

18.Posté par Boyer le 10/02/2020 19:58 (depuis mobile)

Bonjours quand je voie les marges que vous annoncer, merci de préciser quel marge !! Car pour moi quand je voie cela ce sont des marges net après impôts !! Et non des marges sur ventes !!! Avec des taux bien plus élevés !!! Pas sur de vos chiffres !

17.Posté par païpaï le 10/02/2020 19:56

au moins......ses magasins sont propres, gazon bien taillé......et en plus tout me prête a croire qu'il sait faire du business.......

16.Posté par Thierrymassicot le 10/02/2020 19:55

11.Posté par pascal le 10/02/2020 19:29

"Pour virer un local et mettre un de ses sbires antillais, il embauche au même poste son sbire mieux payé pour emmerder le local !
A la fin le local démissionne !!!!!"

????? Mais le local, il démissionne pourquoi? Par orgueil de voir un nouveau mieux payé? (même qualification?) Mais si c'est le cas, à qualification égale, à travail égal: salaire égal au sein de la même entreprise( Loi de 1972)...Donc pourquoi le "local" démissionne? Expliquez ceci plus en détail Pascal svp.

15.Posté par Bleu outre mer le 10/02/2020 19:53

A l'heure du numérique ou tout le monde est connecté, découverte de ce qui se passe ici.
En parlant de nébuleuse URCOOPA n'est pas mal non plus...........

14.Posté par bob le 10/02/2020 19:50

Reprenez-moi si je me trompes : les Antilles c'est la France, donc les bénéfices restent en France, non ?

Par ailleurs, un CA de 1,310 Md€ dont "juste" 70M€ de bénéfices, ça signifie au passage une grande part de charges payées sur place (salaires, charges patronales, loyers, fournitures diverses et variées) sans tenir compte de la marchandise importée et qui génère donc des taxes (octroi de mer) qui tombent dans les caisses du département, me trompes-je ???

Tiendrait-on ce genre de discours pour un siège social basé en Normandie et qui ferait remonter les bénéfices des ses filiales basées en Bretage, région parisienne, Pays basque, Corse, Rhône-Alpes etc ????

13.Posté par Thierrymassicot le 10/02/2020 19:47

Ben quoi??? Un groupe français qui investit sur le territoire français...What's the matter with that?

On se souvient du combat légendaire du peuple Alsacien lors de l'invasion du groupe LVMH!!!!

Mais non, je déconne...C'est Cloche merle ce truc, vraiment.

Et puis c'est légal, non? Il y a des vendeurs, non? ( où bien GBH utilise Paulie Galtieri, Christopher Moltisanti (Les sopranistes comprendront) pour faire pression!!!))

Le groupe de ce bon Monsieur De Châteauvieux réinvestissait tout le pognon à la Réunion, c'est bien connu! MDR

12.Posté par IXE le 10/02/2020 19:40

Attendons la réponse.

-----

11.Posté par pascal le 10/02/2020 19:29 :

J'ai aussi connu l'inverse.

11.Posté par pascal le 10/02/2020 19:29

Pour virer un local et mettre un de ses sbires antillais, il embauche au même poste son sbire mieux payé pour emmerder le local !
A la fin le local démissionne !!!!!
Du vécu au niveau des cadres de M. BRICOLAGE

10.Posté par GIRONDIN le 10/02/2020 19:17

une pieuvre qui a fait main basse sur La Réunion
Une nébuleuse de sociétés


Nébuleuse : Ensemble de choses dont les relations sont imprécises et confuses. D'après Larousse

La preuve que non, même zinfos 974 les a trouvé!


Hayot avec 219 000 000€ rachète vindemia pendant que vos amis pour en gros la même somme achètent des billets d'avion bat carré !

9.Posté par Réveillez vous le 10/02/2020 19:12

Un grand merci pour cette article et ce travail..

ca permet d'être plus clair.

8.Posté par En passant le 10/02/2020 19:06

Excellent travail . Merci .
Espérons que les politiques et , l' administration intégreront ces informations pour arrêter leurs conduites .
Et espérons surtout que les acteurs sociaux sauront rester vigilants.

7.Posté par Meneno le 10/02/2020 18:46 (depuis mobile)

Merci girardier ?

6.Posté par normal le 10/02/2020 18:40

article insignifiant. Ce serai un réunionnais, pas d'article!!!

5.Posté par Eh oui le 10/02/2020 18:39 (depuis mobile)

Pauvres de nous !

4.Posté par chikun le 10/02/2020 18:36

Enfin une concurrence étrangère à la reunion face à la leucose bovine , Air Austral, Les amis péi de la distribution ...
Merci Hayot . et bienvenue à toutes les compagnies aériennes du monde entier à la Réunion.

3.Posté par Kunta Kinté le 10/02/2020 18:21

Il nous reste plus que les yeux pour pleurer .

Le malheur des uns fait le bonheur des autres.
Voltaire
Artiste, écrivain, Philosophe (1694 - 1778)

2.Posté par Modeste le 10/02/2020 18:14

oui bon on s'en fout! ce ne serait pas lui ce serait quelqu'un d'autre c'est tout arrêtez de remuer de l'air inutilement!

1.Posté par Black snake le 10/02/2020 18:13 (depuis mobile)

C seulement maintenant que vous réagissez?
GBH c une très grosse partie de notre économie tout ce qui les intéresse c faire du fric
Voyez ce qui se passe aux Antilles

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie