MENU ZINFOS
Société

[Pierrot Dupuy] L'impossible rentrée du 18 mai...


Par - Publié le Lundi 27 Avril 2020 à 19:42

Casse-tête en vue pour un retour en classes en toute sécurité le 18 mai (Photo © Pierre Marchal - Anakaopress)
Casse-tête en vue pour un retour en classes en toute sécurité le 18 mai (Photo © Pierre Marchal - Anakaopress)
Le recteur Vêlayoudom Marimoutou l'a annoncé : la rentrée se déroulera le 18 mai à La Réunion. Soit dans trois semaines. Autant dire demain...

On devrait plutôt dire : devrait se dérouler. Car, à la date d'aujourd'hui, c'est le flou le plus total qui règne. Pour ne pas dire la plus profonde cacophonie : d'ailleurs les quelques mesures que le ministre a d'ores et déjà annoncées pourraient fort bien être amendées demain par le Premier ministre, lors de son allocution devant les députés.

Premier point : La rentrée, le jeudi 14 mai, ne concernera à La Réunion que les personnels éducatifs. Les élèves seront appelés à reprendre les cours uniquement à partir du lundi 18 mai.

Sous quelle forme? Lors de sa dernière conférence de presse, le recteur s'est contenté de dire qu'elle devrait se faire par groupes de 12 à 15 élèves par salle de classe. Et s'il arrivait que les conditions d’hygiène et de sécurité sanitaire n’étaient pas remplies, les écoles et établissements resteraient fermés et l’enseignement en distanciel serait alors poursuivi pour tous les élèves.

Quoi d'autre? Pas grand chose, si ce n'est que "l’organisation et le déroulement de la reprise arrêtés au niveau académique seront précisés pour chaque école et chaque établissement"...

Difficile de faire plus flou !

Les élus très inquiets

Pas de quoi rassurer les maires qui mettent à disposition les écoles, le président du Département les collèges et le président de Région les lycées.

D'ailleurs, Joseph Sinimalé a officiellement pris la parole le 24 avril dernier pour exprimer toute son inquiétude :
"Je suis quotidiennement interpellé par des parents inquiets pour la préservation de la santé de leurs enfants face à la menace du virus, par des enseignants et aussi nos agents municipaux affectés dans les écoles tout aussi anxieux. Je les comprends et j’ai ce matin même fait remonter ces inquiétudes au sous-préfet de Saint-Paul, aux représentants du rectorat lors d’une visioconférence.

Comment en effet garantir aux parents que les gestes barrières seront appliquées même si nous en mettons les moyens ? comment assurer la distanciation sociale entre des enfants qui se retrouvent et jouent entre petits camarades après deux mois de séparation ? Comment faire croire aux personnels pédagogiques qui seront en permanence avec les enfants, et vice versa, qu’ils seront tous à l’abri d’une transmission du virus ? Comment enfin rassurer les agents communaux dans de telles conditions de travail ?"
Et le maire de Saint-Paul laisse planer la menace de ne pas ouvrir les écoles de sa commune :
"Pour le moment, toutes ces interrogations restent sans réponses faute d’un véritable plan de retour à l’école que devra nous proposer le gouvernement. Comme l’ensemble des maires, je suis en attente d’un protocole d’accueil sanitaire et de voir toutes les conditions mises en place par l’État pour un accueil sécurisé des enfants mais également des enseignants, du personnel. On verra dès lors si nous sommes prêts pour un retour en classe de nos enfants".
Les parents inquiets

La rentrée a d'autant moins de chance de se faire le 18 mai comme le souhaiterait le rectorat que le ministre a bien précisé qu'elle s'effectuerait sur la base du volontariat.

Or, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour Le Figaro et France Info, 64% des parents d'élèves, au niveau national, affirment ainsi qu'ils n'enverront pas au moins un enfant en classe à l'issue de la période de confinement. 

Un conseil scientifique qui pose ses conditions

Et ce n'est pas la publication, tard samedi, de deux avis du conseil scientifique sur les modalités de la réouverture des classes à partir du 11 mai, qui va rassurer les parents.

Dans le premier, on découvre que les experts penchaient, d’un point de vue strictement sanitaire, pour une rentrée reportée à septembre.

Dans le second, prenant acte du choix "politique" du gouvernement, le conseil scientifique dresse une liste de mesures drastiques pour que la rentrée ne s’accompagne pas d’une recrudescence incontrôlée de l’épidémie.

Parmi celles-ci, les parents devront prendre la température de l'enfant avant de partir à l'école, les personnels et les enfants devront être formés aux mesures barrière, aux règles de distanciation sociale et au port du masque et les masques seront obligatoires pour les personnels et pour les enfants à partir du collège. Les tables devront respecter une distance de 1m, les salles aérées et subir un bionettoyage plusieurs fois par jour, et les responsables d'établissements devront mettre en place une organisation pour que les élèves ne croisent pas ceux d'une autre classe. Avec des horaires échelonnés à l'arrivée et à la sortie afin d'éviter tout rassemblement...

Comme si ce n'était pas assez compliqué, il faudra en outre un aménagement du rythme des enfants (un jour sur deux, matin/après-midi) pour respecter la distanciation sociale.

Ajoutez à ça le fait qu'il n'y aura pas de cantine le midi et que donc les enfants devront manger sur place, mais toujours en respectant les règles de distanciation physique...

Et enfin, tout enfant présentant un symptôme pouvant laisser penser à une infection au Covid-19 devra être renvoyé chez lui.

Autant dire que c'est quasiment impossible.

C'est d'ailleurs ce que ne cessent de claironner l'ensemble des syndicats.

Le risque pour le ministre, le Premier ministre et le président de la République d'être désavoués

Le Premier ministre, demain, ne sera pas obligé de reprendre toutes ces préconisations du conseil scientifique.

Le président Macron d'ailleurs n'a pas hésité à passer outre l'avis du conseil lui recommandant de repousser la rentrée à septembre.

Mais maintenant que l'avis a été rendu public, Edouard Philippe se retrouve quelque peu coincé et on voit mal comment il pourrait cette fois passer outre.

D'autant que la sanction pourrait vite tomber : comme la rentrée s'effectuera sur la base du volontariat, il suffira que les parents n'envoient pas leurs enfants pour qu'il soit désavoué. Ou que les maires n'ouvrent pas leurs écoles, s'ils estiment que les conditions de sécurité ne sont pas réunies.

Comme on le voit, ce ne sont pas les obstacles qui manquent sur le chemin de la prochaine rentrée.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

9.Posté par hardcore le 27/04/2020 21:32

Sur les réseaux sociaux certains jeunes ont déjà prévu de simuler une toux sèche pour dans leurs établissements... Comment distinguer le vrai du faux ?

8.Posté par Denis le 27/04/2020 21:23

Le petit prince veut que tout ce qu il dit soit du pain béni. Il ne prend pas en compte ce que dit le conseil scientifique. Ns sommes en pleine crise il pense déjà à un remaniement ministériel c est la preuve qu il n a rien à foutre de nous.

7.Posté par Miss T le 27/04/2020 20:57

A ile soeur ils sont dit pas rentre pour les Ecole et college le 4mai

6.Posté par Matthieu le 27/04/2020 20:46

On effectue la rentrée en septembre lorsqu'on y verra plus clair sur le virus artificiel chinois sorti du laboratoire P4 de wuhan d'ailleurs fourni par la France, une enquête internationale semble se dessiner.

5.Posté par Bibi le 27/04/2020 20:40

Il faut faire la rentrée en septembre, tout préparer pour la rentrée de septembre, pour le 18 mai c'est trop juste. Je ne comprends pas notre gouvernement........

4.Posté par Stéphane Veuve le 27/04/2020 20:29

Si on ouvre pas les écoles quand il y a qu'une vingtaine de cas par semaine, on ouvrira en 2023 ou 2024...

3.Posté par Momo le 27/04/2020 20:14

L'école ? Il faut aller à l'école ! Il faut ouvrir les écoles ! Trop de vacances nuisent aux élèves … Cessons de tj trouver des excuses , "la peur" créée par quelques scientifiques d'un autre âge qui prônent de faire la rentrée qu'en septembre !!!! C'est irresponsable et criminel ! On va créer des "cocos vides" exploitables par des politiciens écervelés pour obtenir des voix achetables plus tard … Le prof responsable et humain fera et dira qu'il s’agit de chercher des vérités, puis de capter une vérité qui nous interpelle. Cette vérité nous pousse à chercher notre vérité, puis à chercher la vérité. Alors nous sommes au comble du bonheur avec l’élève. Au fur et à mesure que l’on recherche la vérité, notre travail de simplification platonique permet d’atteindre cette vérité joyeuse tant désirée. Alors nous sommes comblés par l’élève et nous l’élevons vers sa liberté de choisir !

2.Posté par JORI le 27/04/2020 19:59

Vu les arguments avancés, j'ai du mal à croire que les conditions auront changé en septembre. Donc deux choses l'une ou on veut être cohérent et ce qui serait possible en septembre alors qu'aucun changement n'aura eu lieu, est possible en mai ou toujours en raison de cette même cohérence, la rentrée ne devrait pas non plus se faire en septembre, ni peut être les mois qui suivent. :)

1.Posté par Fidol Castre le 27/04/2020 19:56

Sur 850.000 habitants, il n'y a qu'une seule personne qui est persuadée que la rentrée se fera normalement, sans heurts et sans problèmes le 18 mai.
Sur 850.000 habitants, même les macronistes doutent d'une rentrée normale le 18 mai.

Sauf un...

Qui s'appelle...

Simplet...

plus connu sous le pseudo de...???

Allez, on joue aux devinettes. J'attends vos propositions.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes