Politique

[Pierrot Dupuy] Julien Ramin: Une vie sous le signe de l'engagement et de la fidélité

Dimanche 21 Octobre 2018 - 20:39

[Pierrot Dupuy] Julien Ramin: Une vie sous le signe de l'engagement et de la fidélité
Ramin  Julien, à l'état-civil Vinglassamy Trimourti, est décédé mercredi à Saint-Pierre, cette commune à laquelle toute sa vie s'identifie. Mais c'est à la Saline, où ses grands-parents engagés ont fait souche, qu'est né, le 1er juillet 1932, Julien Ramin.
 
Quelques mois après la naissance de Julien, Daniel, son père, abandonne son métier de bazardier, qu'il occupait depuis son adolescence à La Saline, pour un emploi à l'usine, à Grand-Bois.
 
L'usine et la localité organisent désormais la vie des Ramin, familiale, professionnelle, sociale et religieuse.
 
La Réunion, qui  est une colonie, va subir les affres de la guerre. C'est dans ce double contexte que le jeune Julien Ramin fait ses apprentissages. De la lutte contre les injustices, aux côtés de son père syndiqué, de la solidarité pour subvenir aux besoins de la famille qui ne cesse de s'agrandir, mais aussi de la religion en fréquentant assidument la chapelle malbar attenant l'usine de Grand-Bois, et dont son père est un des responsables. Quant à sa scolarité, elle démarre à l'école de Grand-Bois pour s'achever au cours complémentaire de Saint-Pierre, le lycée de Saint-Denis étant un rêve inaccessible.
 
C'est en 1954 que Julien Ramin fait, à Grand-Bois, la rencontre de Paul Vergès. Paul Vergès qui, venant de rentrer de France où il s'était installé un moment pour tenter de faire oublier son rôle dans l'assassinat d'Alexis de Villeneuve, s'est lancé dans l'organisation des planteurs et des ouvriers d'usine.
 
L'engagement politique de Julien Ramin, prend alors forme.

En 1959, il participe à la création du Parti communiste réunionnais et désormais il est de tous les combats au service de son parti. Son métier de facteur, qu'il occupe dès 1956, clin d'œil de l'histoire, d'abord à la Saline, puis pour tout le restant de sa vie professionnelle à Saint-Pierre, va le conforter, par la misère qu'il côtoie quotidiennement, dans le bienfondé de son engagement politique au sein du PCR. Julien Ramin devient un des principaux dirigeants du parti et longtemps il est  l'incarnation du Parti dans le Sud, avant de s'effacer devant Elie Hoarau au cours de la décennie 1970.  
 
Ses premiers mandats électoraux, Julien Ramin les décroche après l' arrivée de la Gauche au pouvoir en France. Conseiller général du canton qui englobe son quartier de Grand-Bois, il est  ensuite premier adjoint de Saint-Pierre aux côtés d' Elie Hoarau, pour un mandat, puis conseiller régional.
 
Fidèle à son Parti, il le représentera également dans diverses échéances électorales à Saint-Paul et à Saint-Leu. Mais pour l'essentiel c'est à Saint- Pierre, et à partir de Saint-Pierre, que julien Ramin donne la pleine mesure de ses engagements dans différents domaines.
 
Politique, même si ses relations n'ont jamais été tranquilles avec une partie de l'entourage d'Elie Hoarau.
 
Sportif, où il occupera pendant plusieurs années la présidence de la Saint-Pierroise. Mais aussi dans le domaine culturel pour le développement de la culture tamoule à travers un réseau associatif qu'il anime et consolide. Et également dans le champ religieux où il s'est beaucoup impliqué.
 
Avec le décès de Julien Ramin, le PCR continue à s'anémier, Saint-Pierre perd un de ses meilleurs fils et la culture malbare un  de ses plus actifs promoteurs.  
 
Fidélité et engagement sont certainement les qualificatifs qui caractérisent le mieux Julien Ramin
Pierrot Dupuy
Lu 2064 fois



1.Posté par Loulou le 21/10/2018 23:45

Paix à son âme. M. Ramin a contribué à l'affaiblissement du PCR surtout lorsque l'on sait qu'élu aux cantonales à la Saline de 1998 à 2004, il n'y a jamais mis les pieds. Cet élu "fantôme", qui a confisqué le mandat, soutenu par SINI à l'époque, a une grande responsabilité dans l'effacement de son parti....

2.Posté par Observateur le 22/10/2018 04:26

Des St Pierrois qui le connaissaient se sont toujours questionnés sur l'importance de son patrimoine acquit en peu de temps à St Pierre.

3.Posté par Gobalou le 22/10/2018 06:56 (depuis mobile)

Pire que stalline

4.Posté par GM Mardé le 22/10/2018 08:02

Léla Monsieur Dupuy

On peut se moquer de tous ses lecteurs de temps en temps ou de quelques-uns d’entre eux tout le temps, mais se moquer de tous tout le temps reste une gageure que vous relevait quotidiennement Bravo !

Nos ancêtres les chasseurs cueilleurs, ont été remplacés dans notre ile par une génération d’élus braqueurs baiseurs. Ainsi les Fontaine, Lebreton, Gironcel, Sinimalé and co, pillent la Réunion et spolient les réunionnais de toute démocratie. Ramin était tout à fait dans ce moule avec en plus un communautarisme pervers.

Quant aux deux qualificatifs que vous lui attribuait engagement et fidélité, c’est vraiment montré votre inculture politique et personnelle sur le CV de Ramin. Tout observateur de la vie politique vous dira que c’est lui qui a fait perdre Elie Hoarau aux municipales de Saint-Pierre et pour sa fidélité il vous suffira de questionner son entourage.

Je n’ai pas souvent l’occasion d’être fier de mon peuple, mais de voir quatre fois plus de personnes à l’enterrement de Daniel Honoré qu’à celui de Julien Ramin cela m’a fait grand bien !

Dieu reconnaitra les siens !

Grand Moune Mardé

5.Posté par en passant le 22/10/2018 08:58

Loulou
J' ai comme l' impression que dans cette tâche il a du être pas mal aidé .
Maintenant "élu fantôme" avec sans doute " absence de terrain " que cela implique pour un conseiller général qu' est ce à dire ?
.Un conseiller général n' est ni un maire , ni un adjoint -spécial , ni un député et son rapport au terrain n' est pas celui des élus que je viens de citer .

6.Posté par Vite une statue . le 22/10/2018 11:35 (depuis mobile)

Tous les anciens employés communaux doivent faire une collecte pour installer une statue du saint homme devant la mairie de ST PIERRE . Les employés actuels lui doivent aussi leurs places pour avoir aidé le maire en place . N''est pas fidel qui veut

7.Posté par complément direct le 22/10/2018 13:34

J Ramin est un des membres fondateurs , puis dirigeant du PCR ,, parti dont la culture stalinienne a rarement été prise en défaut .
Donc Ramin stalinien il l' était , de là à écrire "pire que Staline " , c'est ignorer qui était Staline .
Que Ramin n' ait pas vu de gaité de cœur E Hoarau devenir le " patron" du PCR dans le sud et le numéro 2 du parti ,( d' autant qu' EH rentre à la Réunion après 1968 ) , c'est incontestable .
Que le PCR était concerné par des rivalités de personnes oui naturellement même si il a réussi à les camoufler longtemps .
Que saint- Pierre est une bonne illustration , parmi d' autres, de ces rivalités , oui évidemment .
Que ces rivalités ont en partie coûté l' échec d' E Hoarau a son troisième mandat de maire c'est plus que probable .
Que l' adversaire, d' E Hoarau, M Fontaine, ait su profiter de ces rivalités et divisions , pour prendre la mairie aux communistes bien sûr.
Cela n' enlève rien au fait que Ramin est resté fidèle à son parti , et je suis d' accord à Saint- Pierre , c'est de cette fidélité dont il est question ici , du moins c' est ainsi que je le comprends .
Pour le reste , qu' il s' agisse de Ramin , de ses agissements comme dirigeant du PCR , ou des autres communistes , vivement une histoire de ce parti .
Quant à la représentation électorale , celle d'c élus communistes comme celle des élus de tous les autres partis , ou encore , pour utiliser un grand mot , de leur éthique à tous , une seule question : qui les élit ?

8.Posté par 97 410 le 22/10/2018 13:54 (depuis mobile)

Elie Hoarau à été un.EXCELLENT maire. Sans doute bien meilleur que le maire actuel.

Dommage qu il n est plus maire.

9.Posté par Mike le 22/10/2018 14:19 (depuis mobile)

Paix a son âme,combien'' de camion communal,arrivai sur ses châtier perso,en 1995 j étais sur un chantier des gars son rester une journée pour fliquer une de ses maison en construction,photo et autre écris,a côté leeder price Tampom

10.Posté par Tous pareils le 22/10/2018 15:05 (depuis mobile)

Par cupidité ,tous les élus sont des BDP (baiseurs de paquet) profitent, abusent ,se font des fortunes , enrichissent leurs patrimoines en pillant les fonds publics.A la mort toutes les hypocrisies se manifestent pour en faire des modèles de vertu

11.Posté par En passant le 22/10/2018 16:54

10
Qui élisent les élus ? qui les réélisent ? Pour quoi changeraient- ils puisqu' ils sont réélus ?
Qui mettre à la place de ce que vous appelez les " BDP" ? des gens tirés au sort ? des personnes nommées ? des étrangers ?
Ces critiques que vous leur adressez il faut aussi ( j' ai dit aussi) les adresser à ceux qui les élisent , vous moi et les tous les autres . Ne croyez vous pas ?
Le temps des nécrologies qui résument et condensent la vie des personnes publiques n' est pas le temps de l' histoire .
Et rappeler ce qu'elles ont fait n' est pas les excuser et empêcher l' histoire de faire son travail. Ce qui ne veut pas dire qu' on les érige en modèle vertu .
Écrire ici qu' il est fidèle à son parti n' est pas l' excuser . Écrire qu' il est engagé c'est constater qu' il l' a été . L' avoir été au PCR ne le dispense pas de critiques ni à lui ni au PCR .

12.Posté par klod le 22/10/2018 17:52

les commentaires sont............... heu.............intéressant, sur la "culture politique locale" .................

une seule et unique question aux "membres du pcr : content du clash avec Mme BELLO................. ?HIN ?

le pcr n'est pas prés de "remonter" ............... triste pour un parti qui a quand même représenter de nombreux réunionnais , n'en déplaisent à certains ; oui, bien triste .

13.Posté par Henri le 25/10/2018 19:58

L'Internationale, chant communiste par excellence, affirme que les communistes ne veulent "Ni dieu, ni César, ni tribun".
Alors comment un parti qui se dit communiste peut-il être représenté par un prêtre (tamoul ou d'une autre obédience religieuse, peu importe) ?
N'y a-t-il pas de la part du PCR tromperie sur sa marchandise ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >