Blog de Pierrot

(Pierrot Dupuy) Et si l'"Espace Océan", cette verrue en centre-ville de St-Denis, ne voyait jamais le jour?

Mercredi 19 Juin 2019 - 06:12

Illustration tirée du dossier de permis de construire de l'opération
Illustration tirée du dossier de permis de construire de l'opération
Le Pôle Océan, un trou noir, une verrue au centre-ville de Saint-Denis depuis 20 ans, devant lequel passent des dizaines de milliers d’automobilistes tous les jours.
 
A écouter Gilbert Annette, les premiers coups de pioche devraient intervenir très prochainement. Il est à craindre qu’il n’en soit rien. Outre des problèmes administratifs sur lesquels nous reviendrons très prochainement, le projet aujourd’hui rebaptisé "Espace Océan" fait l’objet de plusieurs procédures devant le tribunal administratif et le tribunal de Grande instance qui risquent de compromettre sa réalisation.
 
Le projet a été initié par Gilbert Annette, mais il n’aura pas le temps de le porter sur les fonts baptismaux. Du fait de son passage par la case prison, il a été contraint de passer la main à la tête de la municipalité dionysienne et c’est donc Michel Tamaya qui portera officiellement le projet en 1999. A l’époque, on parlait de Pôle Océan.
 
En 2001, René-Paul Victoria arrive et jette le projet de son prédécesseur à la poubelle. C’est à ce moment-là que sont réalisées les expropriations. 67 familles se voient privées de leurs biens, commerciaux comme habitations, et se voient proposer en échange une somme dérisoire. Le projet de RPV ne connaitra pas un meilleur sort que celui de son prédécesseur puisque, suite à des recours devant les juridictions administratives, il doit lui aussi être abandonné.
 
C’est alors qu’arrive Gilbert Annette en 2008. En 2009, il réalise un audit et abandonne définitivement le projet pour le remplacer par un autre, qui accorde plus de place aux logements sociaux et dénommé cette fois "Espace Océan".
 
Dès sa naissance, ce nouveau projet doit faire face à un nombre important de critiques. D’abord de la part des commerçants qui lui reprochent de constituer un espace clos, un véritable "aspirateur à consommateurs", au détriment des autres commerces du centre-ville.
 
En effet, lorsque l’on circulera sur la quatre voies du boulevard Lancastel, l’automobiliste sera quasiment obligé de passer par l'Espace pour pénétrer dans le centre-ville. La tentation sera alors forte de s’y arrêter pour effectuer ses courses, avec comme conséquence la mort de tous les autres les autres commerces.

Plusieurs plaintes devant les tribunaux administratifs, mais aussi au pénal
 
Mais la principale menace qui pèse aujourd’hui sur l'Espace Océan vient probablement d’un simple particulier, M. Amine Mogalia, qui faisait partie de ces 67 familles expropriées. Il y habitait et y tenait un commerce de pièces automobiles.
 
Que reproche-t-il au projet de Gilbert Annette ? Dans ses nombreuses plaintes, Amine Mogalia n’hésite pas à évoquer des détournements de fonds publics et des prises illégales d’intérêt.

Sans l'implication financière de la mairie, le projet n'aurait pas été à l'équilibre
 
Nous reviendrons sur chacun de ces points pris individuellement. Sachez simplement que les principaux griefs relevés par M. Mogalia portent sur des manquements au code de l’urbanisme. Par exemple, les parkings et les entrepôts souterrains ont été payés par la mairie, et donc financés par les contribuables, alors qu’ils auraient l’être par les différentes sociétés crées pour porter l’opération. On parle quand même de près de 28 millions d’euros ! Problème : si la règlementation avait été respectée, le projet n’aurait pas pu être présenté à l’équilibre en CDAC et n’aurait donc pas vu le jour. Pas grave, pourquoi s’arrêter à un aussi petit détail. Les contribuables dionysiens sont là pour payer.

L'élu qui a signé les permis n'aurait pas dû le faire
 
Autre reproche de M. Mogalia : comme on l’a vu, devant l’explosion des coûts de l’opération, la commune de Saint-Denis a été contrainte de s’impliquer financièrement dans le projet pour tenter de donner l’illusion d’un équilibre financier global. En prenant à sa charge les parkings et les entrepôts, mais aussi en rachetant les terrains d’assiette de l’opération.

Ce qui n’a pas empêché Jean-Pierre Espéret, le délégué à l’urbanisme de la mairie de Saint-Denis, de signer les permis de construire, alors qu’il était lui-même élu à la CINOR, laquelle est actionnaire à hauteur de 28,5% de la SODIAC qui porte le projet pour la commune de Saint-Denis.

C’est l’article L. 422-7 du code de l’urbanisme qui prohibe la signature par le maire des permis de construire (ou celui qui le représente NDLR) s’il est lui-même personnellement intéressé à ces actes ou s’il exerce par ailleurs des fonctions de mandataire à la direction du bénéficiaire des permis dont la délivrance est sollicitée.

Une fausse déclaration de Gilbert Annette ?
 
Ce qui amène M. Mogalia à évoquer un troisième point. Selon lui, Gilbert Annette aurait procédé à un faux en déposant en préfecture, lors de l’examen par la commission de la CDAC (Commission départementale d’aménagement commercial), une déclaration d’intérêt affirmant qu’il n’était pas intéressé à l’opération.

Premiers coups de pioche fictifs ?
 
Les élections approchant, il est important pour Gilbert Annette de donner l’illusion que le projet est sur le point de démarrer. On évoque même les premiers coups de pioche pour très bientôt.

Les plaintes de M. Mogalia sont depuis plusieurs années devant le tribunal administratif de Saint-Denis et la cour d’appel de Bordeaux pour la partie administrative, et bientôt devant le TGI de Saint-Denis pour la partie pénale.
 
L'Espace Océan risque fort, malheureusement, de connaitre le même sort que son prédécesseur, le défunt Pôle Océan…

A suivre...
Pierrot Dupuy
Lu 7004 fois



1.Posté par Réveillez vous le 19/06/2019 06:23

"l'implication financière de la mairie"

combien de fois c est le cas pour "aidez"l implantation de grosse entreprise...on déroule le tapis rouge.....toujours au frais du contribuable...

Par contre pour les petits.....nada

2.Posté par QUI PAYE ? COMBIEN ÇA COÛTE ? le 19/06/2019 06:56

UN REMAKE de la NRL DE DIDIER ROBERT ?
Non, Gilbert Annette a le mérite de faire les choses dans l'ordre et ne pas commencer un chantier sans savoir comment le terminer !
Comme Paul Vergès qui a eu le mérite de ne pas nous mettre dans une galère sans nom malgré sa promesse de régler le problème en 6 mois
Dommage que d'autre sans vergogne n'ait pas eu cette clairvoyance.

3.Posté par John le 19/06/2019 07:04 (depuis mobile)

La mairie de St Denis et ses élus sont franchement des incompétents, entre les emplois familiaux et ça maintenant…

Vivement le changement … mais pas par un autre de la pyramide qui n’a + le soutien de la population aussi, nous voulons du neuf

4.Posté par pourquoi le 19/06/2019 05:09

Pourquoi ne pas condamner les élus qui sont à l'origine du décret d'expulsion pour utilité publique or 20 ans après rien. avoir détruit 67 commerces et logements pour rien. ca anette ça le concerne pas il a personne de sa famille ayant un bien sur les 67. a bon entendeur salut!

5.Posté par eh oui! le 19/06/2019 07:11

Projet bidon dès le début , pompe à finances pour certains politiques qui ont dû s'en mettre plein les poches .
Outre les recours pour toutes les magouilles voulues , les sociétés impliquées ayant craché au bassinet , il n'est plus nécessaire de faire semblant.
On attendra les prochaines municipales , la nouvelle équipe ( je n'ose imaginer la reconduite des repris de justesse actuels même si on sait que la populace aime les voyous et les mafiosi ) accouchera elle aussi d'un nouveau projet , le trou restera le trou, de nouvelles études seront grassement financées auprès de cabinets spécialisés amis , qui n'aboutiront pas ...
Et puis un jour , un îlot de logements de luxe avec verdure , gardiens et autres verra le jour où nos élus habiteront comme par miracle ...et juste en centre ville.
on parie?

6.Posté par Cimendef le 19/06/2019 07:15 (depuis mobile)

Le quadrilatère océan c'est comme la nouvelle route du littoral : un projet monté par un politicien sans envergure pour gagner des élections.

7.Posté par Moi974 le 19/06/2019 07:19 (depuis mobile)

Alors pourquoi ne pas rendre les parcelles concernées aux expropriés ?

8.Posté par daredevil le 19/06/2019 07:49 (depuis mobile)

Un seul groupement a répondu suite à l’appel d’offres , offre largement supérieur au budget de la commune ... négociation en cours depuis presqu un an ? Autant réduire les prestations et recommencer mais les élections arrivent ...

9.Posté par TICOQ le 19/06/2019 08:14

Qu'attendent les juridictions saisies pour trancher ? M. Annette va-t-il repasser par la case prison ? Les électeurs dyonisiens sont-ils assez cons pour ré-élire cet homme ?

10.Posté par Dignité le 19/06/2019 08:28

Toutes ces familles qui ont été expropriées n'ont pas pesé lourd dans la tête des initiateurs de ce projet.

Quel mépris !

Tout ça pour une question d'égo. Je veux marquer de mon empreinte mon passage à la tête de cette municipalité.

On a rasé tout un quartier et à la place on y a mis que dalle.

Les personnes responsables de tout ce gâchis devraient y répondre de leur poche. Saisine de tout leurs biens personnels et séjours en prison pour qu'elles comprennent bien qu'on ne joue pas au monopoly avec les biens des personnes expropriées qui n'ont jamais été consultées sur ce projet bidon et foireux.

11.Posté par Igard PAZOT le 19/06/2019 08:35

Hé ben qu'il ferme ces commerçants !

Vous étes en train de pleurer avec vos habits des années 2000, vos fermetures de boutique pendant les horaires de grandes influence, vous fermez le midi, le soir a 18hoo, l'espace est mort, pas un rat, ou si quelques alcooliques. Pas de mouvement pour la clientèle, pas de redynamisation de l'espace.... queud...

Donc si ce genre de projet vois le jour, et ben si ça peut changer de votre centre ville fantôme, je suis 100% pour, et vous l'aurez mérité.

12.Posté par balayedovant zot porteavan le 19/06/2019 09:27

avec un maire comme annette la ville de st denis est sur une pente glissante plus de 20 ans pour sortir un semblant de centre commercial, c'est une honte pour st denis une verrue c'est moche et ça pue l'arnaque. ST denis vers le petit marché ressemble toujours le st denis des années 70 foutez moi ces ripoux à la porte ils sont incompétents et corrompus son investissement se passe ailleurs suivez mon regard véloum!

13.Posté par Tisako974 le 19/06/2019 08:51

mi pense que le problème c'est l'attitude de tous nos politiques depuis les 50 dernieres années (reunion et la France avec). tous ont passés leurs temps à couper les projets de leurs prédécesseurs. résultats c'est la population qui en a souffert. pas eux.

14.Posté par fred le 19/06/2019 10:58

Étrange depuis lundi JIR et Z'INFOS 974 cible la mairie de st Denis et en mutualisation des moyens deux organes de presse à la botte du président de la Région qui les finances à hauteur de million grâce a nos impôts, Didier Robert serait-il candidat à la Mairie de St Denis?Pareil pour Air Austral compagnie financée le président de la Région toujours avec nos impôts et qui a aujourd'hui à le monopole sur des lignes indispensables Océan Indien et qui en même temps saigne les voyageurs avec des tarifs exorbitants.On se croirait 70 ans en arrière du temps ou l'ORTF était l'Organe de communication de la droite et ou les droits élémentaires des réunionnais étaient bafoués.Ce genre de presse financée par des candidats pour leurs propre ambitions politique et financiers n'existe aujourd'hui que sur notre ile et ne peut que avoir des conséquence désastreuse pour notre jeunesse.Presse poubelles quoi.

15.Posté par GIRONDIN le 19/06/2019 11:02

Mince, pourquoi ne pas commencer malgré les recours ?
Qu'il pose la 1ère pierre 3 mois avant les élections, promettre zéro dépassement zéro retard..... Pour l'argent et le béton on verra au milieu.......et on dira.... C'est pas moin c'est les opposants...... Et... ... Et.... Et..



Evidemment Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite. Any resemblance to real and actual names is purely coincidental. ... Toute ressemblance avec des noms existants serait purement fortuite.

16.Posté par Bleu outre mer le 19/06/2019 12:01

Similitude de projet avec celui de la NRL, seulement se faire élire. Ou un seul mot résumé Incompétence....
3.Posté par John
Oui un changement sans ces deux la,
13.Posté par fred et 14.Posté par GIRONDIN
Bien résumé......
Une loi sur l'engagement de la responsabilité des élus, vu qu'ils profitent bien de l'argent du contribuable.
L'indépendance de la presse c'est pas gagnée.......

17.Posté par Choupette le 19/06/2019 12:09

S'il assure des premiers coups de pioche pour bientôt, c'est normal.

Il a fait son audit, et après son expulsion et celle de toute sa famille de la mairie, ce sont eux qui vont se charger de creuser les trous. L'endroit sera juste différent.

Krr krr krr krr krr krr ... .

18.Posté par Joseph322 le 19/06/2019 12:17

Si c est une Verrue
Azot doit mettre le liquide ( en euros)
dessus
pour la faire disparaitre ou construire
mais pas faire les gaspillage et détournements corrompus de azote liquide sur l ile

19.Posté par polo974 le 19/06/2019 12:36

Tu sais Pierrot, on est tout à fait capable de passer devant 3 ou 4 centres commerciaux sans s'y engouffrer...

Et puis, les parkings ça peut rapporter beaucoup de fric...

c'est un choix judicieux de garder les parkings, puis de les rendre payants...

à GIRONDIN: hihihi (longtemps)

20.Posté par Fleurs le 19/06/2019 13:15 (depuis mobile)

Post 11 vous avez entièrement raison .moi je dirais que les commerçants dionisiens ne servent plus a rien. Heureusement qu il y''a d autres villes plus modernes a la réunion. Alors fermez tt cela.

21.Posté par le kiré totocheur de la pointe du diable, lé + cathodix que catholix? le 19/06/2019 13:32

Vous bénéficiez d'un droit de rétrocession dans 2 situations :

- La personne publique (État, collectivités territoriales...) désire se séparer du bien acquis par expropriation
- Votre ancien bien n'a pas reçu dans un délai de 5 ans suivant l'ordonnance d'expropriation la destination prévue par la déclaration d'utilité publique (DUP) ou a cessé de recevoir cette destination. La destination est la finalité du projet prévue par la DUP.

L'exercice du droit de rétrocession s'effectue :

- soit à votre demande,
- soit à la demande de la personne publique.

La procédure diffère selon que la demande de reprise émane de la personne publique ou de vous-même.




Vous pouvez demander la rétrocession du bien pendant 30 ans à partir de la date de l'ordonnance d'expropriation.La loi n'a prévu aucune forme quant à la demande de rétrocession, il vous suffit donc d'avertir la personne publique par tous moyens. Il est recommandé, toutefois, de le faire par lettre recommandée avec accusé de réception.

.............................................................................................................................................................
Article L421-1 Code de l'expropriation pour cause d'utilité publique


Si les immeubles expropriés n'ont pas reçu, dans le délai de cinq ans à compter de l'ordonnance d'expropriation, la destination prévue ou ont cessé de recevoir cette destination, les anciens propriétaires ou leurs ayants droit à titre universel peuvent en demander la rétrocession pendant un délai de trente ans à compter de l'ordonnance d'expropriation, à moins que ne soit requise une nouvelle déclaration d'utilité publique.

22.Posté par un observateur le 19/06/2019 14:50

@ post 14, Girondin : lé na un peu y aime pas les blagues, surtout celles et ceux, qui touchent à leur Bondieu...

23.Posté par GIRONDIN le 19/06/2019 21:46 (depuis mobile)

22. un observateur
Salut, Effectivement comme dirait leur Bondieu.

En attendant Milé comme Mme ramassamy, microi en un bondieu universel.... 🤔

24.Posté par Aieaieaie le 21/06/2019 14:34 (depuis mobile)

post 14 tu as tout dit

25.Posté par Pattate à Durand le 22/06/2019 00:59

Témoignage d'un homme aigri dans l'ombre des politique. Il y en aurait à dire sur les pratiques de M. Mogalia lorsqu'il était élu à la CCIR du temps de Magamotoo. Il est de notoriété public que ce dernier soutenait le projet Pôle Océan de RPV, et qu'il à voté pour en CDEC. Maga soutenait le mauvais candidat à la Marie en 2008 et à vu son principal opposant prendre son siège à la CCIR... Tous aigri, et ils aimeraient reprendre leur revente 11 ans après. Le vieux monde politique est de retour...

26.Posté par et si et si... le 29/06/2019 16:14

et si la NRL ne voyait jamais le jour ??? pour les mêmes raisons. Mais pas pour le même coût et pas les mêmes répercussions sur le porte monnaie des réunionnais.... Un petit article ??? nan ??? toujours pas !!.....

27.Posté par nrl le 30/06/2019 19:10

non ce n'est pas la meme situation et la comparaison que la NRL car la NRL est bien engagée en phase travaux ce qui n'est vraiment pas le cas de cette affaire de zone Ocean. ici tout reste à faire, pour la NRL on a voulu la mettre par terre entre autres grace à la vision politique illuminée de certains qui font des commentaires ici et qui heureusement n'ont pas reçu une grosse roche sur la tête, dommage cela les aurait éclairé

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie