Blog de Pierrot

(Pierrot Dupuy) Emmanuel Macron aime baiser avec les couilles des autres...

Mercredi 12 Décembre 2018 - 22:41

(Pierrot Dupuy) Emmanuel Macron aime baiser avec les couilles des autres...
J'espère que vous me pardonnerez ma vulgarité. Vous conviendrez que ce n'est pas une habitude chez moi. Mais cette vulgarité -exceptionnelle- est à la mesure de la colère qui m'habite. Et surtout, je n'ai pas trouvé d'image plus parlante.

Une des mesures phares du président de la République le 10 décembre dernier, a consisté à demander à "tous les employeurs qui le peuvent" de verser "une prime de fin d’année à leurs salariés", plafonnée à 1.000€, sans que cette prime "ne soit soumise à impôt ou charges".

Ainsi donc, Emmanuel Macron, pour sauver sa peau, ne trouve rien de mieux que de se retourner vers les chefs d'entreprises pour essayer de calmer la colère, légitime je le répète, des Gilets jaunes.

Le président oublie qu'il n'existe pas que des entreprises inscrites au CAC 40, qui génèrent des milliards de bénéfices tous les ans. Il faudrait qu'il sorte de son bureau de l'Elysée, et surtout qu'il fréquente autre chose que les patrons de LVMH, de Renault ou de Publicis.

Celles-là n'auront aucune difficulté à verser 1.000€ à leurs salariés. Plusieurs ont d'ailleurs déjà annoncé qu'elles s'apprêtaient à le faire, à l'image de LVMH, Kering, Publicis, Valeo, Orange ou Total. Et les autres ne devraient pas tarder à suivre.

Mais combien de PME/TPE pourront en faire autant? Surtout dans le contexte économique actuel de crise liée aux manifestations des Gilets jaunes, crise qui est loin d'être terminée...

Notre priorité : sauver nos entreprises, avant de payer des primes

Pour ne prendre qu'un exemple que je connais bien, Zinfos est une société qui a perdu de l'argent, pas mal d'argent, pendant 9 ans, bien que j'y ai investi beaucoup d'argent sur mes deniers personnels. Elle n'a réussi à atteindre l'équilibre, pas à faire des bénéfices, qu'au cours de la dernière année. Et il devait en être de même cette année, avant que n'arrive la catastrophe des Gilets jaunes.

Décembre est le mois le plus important pour nombre d'entreprises. A Zinfos, ce mois représente à lui seul environ deux fois un mois normal, et nous aide à amortir le choc de janvier et février où il n'y a traditionnellement pas ou peu de publicités. Publicités dont nous vivons.

Or, les entreprises ont presque toutes annulé leurs campagnes du mois de décembre. Soit parce que les barrages sur les routes les ont empêché d'ouvrir, soit parce qu'elles n'ont pas réussi à s'approvisionner en marchandises, celles-ci étant bloquées au Port, soit parce que leurs clients ne pouvaient pas se déplacer jusqu'à leurs boutiques.

Comment voulez-vous que, dans un tel contexte, nous puissions distribuer 1.000€ de prime à nos salariés?

Notre préoccupation est plutôt d'essayer de trouver des solutions pour sauver notre entreprise et l'emploi de nos 14 salariés.

Un risque d'aggraver la fracture sociale au lieu de la résorber

Pourquoi suis-je en colère? Parce-que nombre de patrons de PME/TPE entretiennent de très bonnes relations avec leurs employés et que cette prime qui sera touchée par certains, et pas par les employés des petites entreprises, risque de compromettre cette bonne entente.

Nos salariés seront légitimement en droit de se demander : "Pourquoi les autres touchent 1.000€ et pas nous?"

Ainsi donc, cette prime ne ferait qu'arriver au contraire du résultat recherché : elle aggraverait les inégalités ou lieu de réduire la fracture sociale.

Pourquoi Emmanuel Macron ne donne pas l'exemple en versant une prime de 1.000€ aux fonctionnaires?

Mais ma colère à l'égard du président Macron est surtout due au fait que le président de la République est aussi un patron. Et pas n'importe lequel. Il est même le plus gros patron de France puisqu'il a sous ses ordres 5 millions et demi d'agents, fonctionnaires, contractuels...

Pourquoi ne commence t-il pas par montrer l'exemple en donnant lui aussi 1.000€ à ses fonctionnaires? Ils en auraient bien besoin pourtant, eux dont le point d'indice est gelé depuis des années et des années.

Non, il est fort pour demander aux autres de donner, mais se garde bien de le faire lui même !

Un 1/3 des bénéfices pour les actionnaires, 1/3 pour l'entreprise et 1/3 pour les salariés

Ce que je lui reproche également, c'est de s'attaquer aux effets et non aux causes.

Que demandent les Gilets jaunes? Une plus grande transparence et une plus juste répartition des richesses.

Il aurait suffi que le président de la République s'attaque au dossier de la répartition des bénéfices dans les entreprises.

Aujourd'hui, les grands groupes côtés en bourse, encore eux, ont mis en place des plans de participation consistant à une distribution d'actions ou d'intéressement aux bénéfices de leurs salariés.

Le problème vient qu'on ne distribue que des miettes et que ce sont encore et toujours les patrons qui décident de la grosseur des miettes.

On pourrait instaurer une règle simple, qui avait été suggérée par Serge Dassault à l'époque, de partage des bénéfices de l'entreprise en trois tiers.

Un premier tiers pour les actionnaires de l'entreprise. Normal, ils ont pris des risques en investissant leur argent, et il est normal qu'ils en touchent une juste rémunération.

Un deuxième tiers pour l'entreprise, de façon à ce qu'elle puisse continuer à investir et se développer.

Le dernier tiers revenant aux salariés car, sans leur travail, leur investissement et leur dévouement, jamais l'entreprise n'aurait pu réaliser ses bénéfices. En tous cas, pas dans ces proportions.

Alors, peut-être qu'après avis des experts, on ne retiendrait pas trois parts égales. Peut être que ce sera 40%, 40% et 20%. Je ne sais. Mais l'idée mérite d'être creusée et au moins les choses seraient simples et fixées par la loi.

C'est cette règle que j'ai décidé d'instaurer à Zinfos, au moins de façon expérimentale. Mais pour cela, encore faudra-t-il que nous refassions des bénéfices. Avec la crise des Gilets jaunes, ce ne sera malheureusement pas encore le cas cette année...

Pas de salaire supérieur à 100.000€ par mois

Enfin, pour que les inégalités soient moins importantes, le gouvernement pourrait également plafonner les salaires des patrons.

Je propose que le salaire le plus élevé d'une entreprise ne puisse être plus de 70 fois supérieur au salaire le moins élevé. Ce qui fixerait le maximum à environ 100.000 euros.

Et inciterait les patrons à augmenter les plus bas salaires...

Rassurez-vous, ce chiffre est à des années lumières de ce que je touche à Zinfos, puisque je suis payé sur la base de la rémunération fixée par la convention collective des journalistes pour un rédacteur en chef.

Mais avouez que, même en ayant un train de vie dispendieux, on vit très, très bien avec 100.000 euros. Et on serait bien loin des salaires proches du million d'euros mensuels de certains grands patrons.

A se demander d'ailleurs ce qu'ils peuvent faire avec autant d'argent !!!

Voilà des mesures simples qu'Emmanuel Macron aurait pu prendre.

Mais ce faisant, il risquait de se fâcher avec ses amis grands patrons.

C'était plus facile de demander aux petits des choses qu'ils ne peuvent pas faire...
Pierrot Dupuy
Lu 19000 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

19.Posté par Coucou de la Cressonnière le 13/12/2018 07:15

Oh ? M.Dupuy deviendrait-il mélenchoniste ? ça ressemble beaucoup à son programme cette histoire de "grille des salaires" :p

18.Posté par dijoux fritz le 13/12/2018 07:13

Quelle vulgarité !! C'est indigne d'un "journaliste" ...

17.Posté par Robois des Bains le 13/12/2018 04:08

Bien évident que nous ne pardonnons pas votre vulgarité de langage, exact reflet de la vulgarité de votre pensée. Et petit détail: « sans que » est privatif, et ne doit pas être suivi d’une négation. Pour le reste, continuez à verser de l’huile sur le feu, allez-y, on fera le compte plus tard des fortunes perdues en destructions, incendies, touristes disparus, millions d’heures de travail perdues, emplois évaporés, etc... etc..., grâce à ceux qui comme vous en rajoutent toujours un peu plus dans la bêtise et l’inconscience. Au lieu de réfléchir un peu et se dire que ce qui a été obtenu n’est pas si mal et probablement le maximum de ce qui pouvait être espéré, on continue à vomir et à hurler avec les loups. Tellement plus confortable, évidemment. Je suppose que vos écrits suivent étroitement les sondages, et que vous changerez de ton quand les sondages s’inverseront. Quel courage, quel professionnalisme!

16.Posté par Niko le 13/12/2018 07:01

En donnant, 100€ (via la prime d'activité) à ceux qui touchent le SMIC (un peu moins de 2 millions de personnes) le budget de l'état est plombé de 4 à 5 milliards. Alors en donnant 1000€ à plus de 5 millions de fonctionnaires, je ne voudrais pas voir combien ça pourrait coûter !

Je trouves intéressant la règle des 3 tiers (à définir) pour les bénéfices, mais également le plafonnement des salaires (bien qu'il existe des méthodes d'optimisation pour contourner ce système).

15.Posté par Colombo le 13/12/2018 03:40

Franchement...

14.Posté par jean claude payet le 13/12/2018 06:34

une analyse tres perso pour une ile qui a vote en masse pour macro.....les petits moutons consommateur

(Réponse de Pierrot Dupuy : Erreur. Macron était ultra minoritaire à la Réunion)

13.Posté par matthieu le 13/12/2018 06:23

Ce n'était pas la peine d'être vulgaire à ce point.
Le principal responsable de l'état catastrophique de notre pays , ce sont les journalistes qui ont constamment soutenu monsieur Macron.
E qui dans leur énorme majorité le font toujours.
Sans eux ,monsieur Macron aurait démissionné depuis longtemps.

12.Posté par Ma sonnerie le 13/12/2018 06:22 (depuis mobile)

Les exo de cotisations patronales doivent permettre de financer cette prime. Que les mauvais gestionnaires s'entourent des competences qui leur font defaut !!

11.Posté par Isis le 13/12/2018 06:22

En effet, quel titre ! Zinfos, pourquoi ne vous faites pas média alternatif ? Ce serait pas mal. Ceux qui ne comprennent pas le mouvement des gilets jaunes, ce sont les personnes nanties. Vous avez enfin ouvert les yeux sur les buts du merdeux (bien qu'il fasse ce qu'on lui dise de faire car il y a du monde au dessus de lui). Ceci dit, vous n'êtes peut être pas sans savoir que nous n'avons plus de constitution depuis le 1er janvier 2017 ? Depuis que par un décret pour lequel flamby a laissé passer, Valls et Urvoas ont rattaché le judiciaire à l'exécutif ? Pour faire cesser les mensonges du roitelet, il suffit d'aller déposer plainte auprès du procureur de la République. Car, n'ayant plus de constitution, le gouvernement actuel est un usurpateur. Le roitelet n'a pas pu être élu les élections étant illégales. Le premier sinistre ainsi que les autres sinistres n'ont pu être nommés, les élections législatives sont illégales et la moitié du sénat qui a été renouvelé par vote l'est aussi. La constitution a donc été violée. Il y a une pétition en ligne qui demande la destitution de cet usurpateur : https://www.mesopinions.com/petition/politique/constitution-ayant-ete-violee-hollande-valls/41825?fbclid=IwAR3lHAw1msLN6kDGUZybpGTKmy-jl5vnu5u7QdjcKDx5W3l1bSFRL7xw6QY://

10.Posté par bayoun le 13/12/2018 06:18

Pour la pub il faut faire appel à la Région. Le président est généreux là bas !

9.Posté par Fidol Castre le 13/12/2018 06:15

Quand tu te lèves le matin, que tu te grattes les couilles, que t'en trouves 4 au lieu de 2, c'est que ton ennemi n'est pas loin. Sagesse chinoise.

Expérience vécue par Macron. D'où la panique et les mesurettes bidon.

Baiser avec les couilles des autres va monter les salariés contre leurs patrons. Je pense que c'est fait exprès. Pour se venger.

8.Posté par Joseph le 13/12/2018 06:09

"la colère qui m'habite"

Oui, ça c'est vraiment vulgaire !

7.Posté par noé le 13/12/2018 06:05

Mbapé le footeux gagne 2 millions d'€ par mois … et on ne dit rien ???? Comme quoi courir derrière une bulle d'air fait gagner beaucoup de fric et surtout que ce fric est envoyé sur des comptes en Suisse ou au Luxembourg ! Et on ne dit rien !!!!!! Lamentables couillons !

6.Posté par Philp le 13/12/2018 05:16 (depuis mobile)

Le mot vulgaire reste faible. Éducation, éducation !

5.Posté par panik le 13/12/2018 04:59

d'accord avec vous!

4.Posté par CONTRIBUABLE le 13/12/2018 04:45

C EST UN MANQUE DE RESPECT IMPARDONNABLE ET CONDAMNABLE ENVERS CELUI QUI INCARNE NOTRE RÉPUBLIQUE MOI QUI CROYEZ QUE VOUS ÉTIEZ QUELQU UN DE RESPECTABLE ET BIEN JE ME SUIS TROMPE.

3.Posté par mouvin le 12/12/2018 23:23

Voila un bon gros titre p*te à clic

2.Posté par JORI le 13/12/2018 01:37 (depuis mobile)

Colère mal placée ou cinéma car d''une part cette prime n''est pas une obligation et les fonctionnaires ne sont semble t il pas concernés et d''autre part 1000€ est un plafond et non le montant obligatoire à attribuer par les entreprises.

1.Posté par Zandèt le 13/12/2018 01:20

Ce petit président, serviteur zélé, est bien au service des très riches.

1 2 3
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Septembre 2018 - 12:41 Rien n'arrête Huguette Bello