MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Pierrot Dupuy - Affaire de la Cité des Dirigeants : quand une procureure veut "se payer" des élus... et se plante !


Je voulais écrire cet article au soir du procès dit de la Cité des Dirigeants, le 25 février dernier. J'y avais finalement renoncé de peur que mon article n'incite les magistrats à être plus sévères dans leurs jugements.
J'étais sorti scandalisé de ce procès. J'avais pris la peine d'y assister depuis 9h le matin jusqu'à presque 21h le soir.
En 45 ans de carrière journalistique, c'était la première fois que je ressortais d'une salle d'audience avec un tel malaise.
Jamais je n'avais autant eu le sentiment d'avoir assisté à un procès à charge, avec une procureure, en l'occurrence Mme Bérengère Prud'homme, qui avait manifestement eu l'envie de "se payer" des élus (ça fait bien sur un CV en vue d'une future promotion). Et cerise sur le gâteau si j'ose dire, au terme d'une enquête bâclée.

Par - Publié le Vendredi 8 Avril 2022 à 16:58

Pierrot Dupuy - Affaire de la Cité des Dirigeants : quand une procureure veut "se payer" des élus... et se plante !
Le 25 février dernier, à l'issue d'un procès marathon, la procureure Bérangère Prud'homme avait requis des peines excessivement lourdes : 4 ans de prison avec sursis probatoire, l’interdiction de gérer et la saisie de 120.000€ d'avoirs à l’encontre de Christophe Di Donato. Pour Gérald Maillot, le président de la CINOR, 3 ans de prison avec sursis, une interdiction d’exercer dans la fonction publique, et une inéligibilité de 5 ans. Pour Michel Fontaine, le président de la CIVIS, 2 ans de prison avec sursis, 5 ans d’inéligibilité et d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. Autant dire une peine de mort politique pour les deux hommes.

Le jugement est finalement tombé ce matin. Il résonne comme une véritable claque pour la procureure : les deux présidents de la CINOR et de la CIVIS sont relaxés. Seul Christophe Di Donato est condamné à une peine excessivement mineure : 6 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende. N'a été retenu contre lui que l'abus de bien social qui avait consisté à demander à sa secrétaire de lui prendre ses rendez-vous personnels chez le médecin pour aller se faire soigner d'une tumeur au cerveau et d'aller chercher ses enfants à l'école quand il était bloqué dans le Sud pour le travail. A ce rythme là, tous les patrons de La Réunion et de Navarre mériteraient de se retrouver un jour à la barre d'un tribunal correctionnel. En temps normal, une telle infraction se serait résolue par un simple rappel à la loi. Comme là, on pouvait difficilement relaxer tout le monde. Il fallait bien trouver quelque chose...

Une école pour former les cadres de La Réunion

Rappelons les faits. Christophe Di Donato a l'idée, il y a de cela quelques années, de créer à La Réunion une école pour cadres. L'idée plait aux interlocuteurs qu'il rencontre, au point que certains des plus gros chefs d'entreprise de l'ile acceptent d'y investir un peu d'argent, certes pas beaucoup, et de figurer au conseil d'administration. Ils voient sans doute là l'occasion de permettre à leurs cadres d'acquérir une formation de haut niveau, dispensée à La Réunion mais aussi aux Etats-Unis, en Inde et en Afrique du Sud.

Fort de cette caution de poids, Christophe Di Donato fait le siège des collectivités. Car le peu d'argent apporté par les patrons est loin de suffire. Il lui faut maintenant convaincre les collectivités d'apporter le gros du capital. La CINOR accepte rapidement et met 700.000€ au pot. Mieux, Gérald Maillot, alors président, se transforme en une sorte de commercial de Christophe Di Donato et l'accompagne dans toutes ses visites aux autres collectivités pour tenter de l'aider à convaincre ses collègues élus. Un seul accepte de mettre lui aussi 700.000€ au nom de la CIVIS, Michel Fontaine.

La première année tout se passe à peu près bien.

Tout se gâte avec le refus de l'AGEFOS de continuer à financer

Comme évoqué lors de l'audience, la Cité des Dirigeants enregistre certes un petit déficit la première année, ce qui est normal pour une société qui démarre, mais cette perte est conforme aux prévisions du "business plan" avalisé par les actionnaires.

C'est au début de la deuxième année que tout se gâte. L'AGEFOS qui récolte l'argent destiné à la formation dans les entreprises et qui le reverse ensuite aux organismes de formation, décide d'arrêter de financer celles assurées par la Cité des Dirigeants. Alors même qu'elle s'était engagée pour un minimum de trois ans.

Pourquoi? Mystère. Christophe Di Donato a bien une explication liée selon lui à son refus de céder à un chantage d'un patron local mais nous n'évoquerons pas cette piste puisque l'enquête ne l'a pas confirmée. Et pour cause, puisque les enquêteurs ne se sont même pas penchés sur la question. Premier raté du parquet, sur un point pourtant essentiel.

Après le refus de l'AGEFOS de continuer à financer les formations, tout s'écroule naturellement. Les élèves qui avaient commencé à suivre les cours sont renvoyés chez eux et le trou financier se creuse très vite. Ce qui pousse Christophe Di Donato à diviser son salaire par deux, avant de démissionner.

Une enquête bâclée

L'enquête du côté de la CINOR, sous la direction du parquet, a été correctement menée. Ont été entendus non seulement Gérald Maillot, son directeur de cabinet lui aussi poursuivi, mais aussi le DGS, plusieurs cadres et tous les élus ayant participé à la réunion qui a décidé l'entrée au capital de la société.

Côté Saint-Pierre par contre, c'est peu dire que l'enquête a été bâclée. Seul Michel Fontaine a été entendu. Et encore. Une première fois comme victime quand il a porté plainte et une deuxième fois, croyait-il toujours dans le même contexte. Ce n'est que quelques jours plus tard qu'il apprendra incidemment qu'il est passé du statut de victime à celui d'accusé... Le DGS n'a pas été entendu, pas plus que les cadres ou les élus.

Une méconnaissance du fonctionnement des collectivités

Le parquet reprochait à Michel Fontaine sa "négligence (...) ayant permis un détournement de biens publics". Les débats ont en fait permis de s'apercevoir qu'on le soupçonnait d'avoir fait pression sur les autres élus pour faire voter la subvention.

Heureusement que Michel Fontaine était défendu par deux excellents avocats. Deux ténors : Me Normane Omarjee, bâtonnier du barreau de Saint-Pierre et Me Luc Brossolet, un célèbre avocat parisien qui a notamment défendu Dominique de Villepin. Ils ont eu beau jeu, dans leurs plaidoiries, de casser cet argument qui prouve simplement que Mme la procureure ne connait pas grand chose au fonctionnement des collectivités.

Dans une mairie, les adjoints et conseillers municipaux doivent tout au maire. C'est lui qui décide qui figurera sur sa liste. On peut donc imaginer que les moyens de pression sont faciles. Là on n'est pas dans une mairie mais dans une communauté d'agglomérations. Le président n'a que peu de pouvoirs car il a en face de lui d'autres maires tout aussi puissants que lui et qui ne lui doivent rien. D'ailleurs, le conseil communautaire où se prend toutes les décisions est toujours précédé la veille ou l'avant-veille d'un conseil des maires où tous les dossiers sont épluchés. La règle est celle de l'unanimité. Il suffit qu'un maire marque son opposition à un dossier pour que celui-ci soit retiré...

Difficile dans ce contexte de pouvoir imaginer que le président ait pu faire pression.

Et une accusation de plus qui tombe.

Le tribunal a avalisé les explications de Di Donato

Au final, le tribunal a validé ce matin tous les arguments apportés par Christophe Di Donato pendant le procès comme par exemple ses explications concernant la valorisation des actions qu'avait dénoncé le commissaire aux compte. Il a considéré que la méthode était parfaitement légale et absolument pas extravagante, déjugeant au passage le cabinet d'expertise comptable.

Le tribunal a également estimé que contrairement à ce qu'affirmait la procureure, les collectivités avaient une parfaite connaissance de la portée de leur engagement, qu'il n'y avait donc aucune manoeuvre frauduleuse. Et donc pas d'escroquerie.

Concernant le salaire de 10.000€ par mois que touchait Christophe Di Donato, il a estimé qu'il n'avait rien d'abusif, qu'il était parfaitement règlementaire et connu de tous.

Enfin, sur les facturations entre sociétés du même groupe appartenant à Christophe Di Donato, il a estimé qu'elles étaient ni fictives, ni abusives.

N'a été retenu que l'abus de bien social. Une broutille...

Si ce n'est pas un fiasco, ça y ressemble fort.

Une réquisition supérieure à ce que prévoit le code pénal

Mais le comble du ridicule a été atteint quand Me Normane Omarjee et Luc Brossolet ont fait remarquer avec malice à la procureure qu'elle avait requis 2 ans de prison contre Michel Fontaine... alors que le maximum prévu par le code pénal est de un an !

Et Me Brossolet d'ajouter : "je n'ai pas pu vérifier complètement car j'avoue que nous ne nous attendions pas à de telles réquisitions, mais en regardant rapidement les textes de lois sur mon téléphone, il me semble bien que vous ne pouvez pas requérir de peine d'inéligibilité pour les faits que vous reprochez à M. Fontaine"...

Fermez le ban.

Nous apprenons ce soir que le parquet a décidé de faire appel.


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Question ? le 08/04/2022 19:54

Mais le comble du ridicule a été atteint quand Me Normane Omarjee et Luc Brossolet ont fait remarquer avec malice à la procureure qu'elle avait requis 2 ans de prison contre Michel Fontaine... alors que le maximum prévu par le code pénal est de un an !
..........................


Compétence de la justice......

Mais cela n'affectera pas sa carrière...

2.Posté par contribuable le 08/04/2022 21:40

"Là on n'est pas dans une mairie mais dans une communauté d'agglomérations. Le président n'a que peu de pouvoirs car il a en face de lui d'autres maires tout aussi puissants que lui et qui ne lui doivent rien."

On croit rêver que l'auteur de cet article ose sortir une ânerie pareille !
On sait tous comment ça marche dans ces collectivités de communes, et le pouvoir du maire de Saint-Pierre .......;

3.Posté par Kaskavel le 08/04/2022 21:50

C est votre avis monsieur le redac chef ... vous devriez consulter les rapports d activités de la dite société, ils sont édifiants dans le genre brassage d air . 700000 euros de budget et 10000 euros de salaire ça fait cher le ventilateur, surtout avec des fonds publics ! Alors il n y a peut-être pas de pénal mais de gaspillage d argent public c est une certitude ...

4.Posté par GIRONDIN le 08/04/2022 22:10

Le chef c'est Michel Fontaine.

5.Posté par Lerrunionnais91 le 08/04/2022 23:06

Zinfo974 se transforme en avocat de gens connus pour leur innocence extrême et des autres dans des cabinets on rêve éveillés. Vous avez changé de bord vous défendez qui pour raconter autant d'âneries ?

6.Posté par SOMANKE le 08/04/2022 23:27

Au prétoire, ce soir, vous êtes invités au....bal des ego
Le juge ne juge pas, il SE juge, il se valorise
Qui donc êtes vous pour nous prendre de si haut, M. le juge??
Je l’entends me répondre:
« Je suis celui qui est »

7.Posté par Roger97460 le 09/04/2022 06:38

Dans une autre vie j’aurais aimé être…. Magistrat.
J’aurais pu ainsi au gré de mes humeurs rendre la justice , ne pas trop me poser de questions sur les conséquences de ma décision sur le justiciable puisque s’il n’est pas satisfait il pourra faire appel et obtenir une décision contraire par une cour d’appel où sont censés exercer d’autres collègues plus aguerris et. plus professionnels…
Pour moi ça ne changerait pas mon quotidien , j’aurais jeté l’opprobre sur un innocent , c’est pas important mon salaire tomberait en fin de mois et mon plan de carrière progresserait .
La république des juges avait osé dire un président…. Il s’en mord les doigts !
A mes yeux la seule profession ou l’incompétence est sanctionnée par des mutations promotions.

8.Posté par valeo le 09/04/2022 07:42

C'est exactement ce qu'il fallait prononcer pour dire : "vous pouvez continuer impunément à escroquer".
Nous, les juges, on ne voit pas d'inconvénients à ce que vous continuiez à nous corrompre d'une manière (€) ou d'une autre (services).

9.Posté par MôvéLang le 09/04/2022 08:07

Pour m. Dupuis, 1 400 000 euros détournés c'est une broutille.

10.Posté par Citoyen le 09/04/2022 08:12

Votre analyse Mr Dupuis, comme dab quand s'agit d'élu n'est pas objectif. Les élus se doivent d'être vigilant à l'égard des deniers publics. C'est notre argent ! Ici on parle de 1,4 millions !!! C'aurait pu profiter à des demandeurs d'emploi comme moi qui vit du RSA...

11.Posté par 666 le 09/04/2022 08:34

...la justice... bon...
Nullissime, comme d'habitude

12.Posté par Le Jacobin le 09/04/2022 09:45

Pierrot Dupuis frôle le ridicule pour défendre ses amis Michel Fontaine et Gérald Maillot, car dans cette affaire c'est L'AGEFOS qui a analysé l'escroquerie en se retirant dans cette magouille.

Que Pierrot ne nous prends pas pour un Anne, L'AGEFOS est financé par par les employeurs pour la formation, la Procureure a entièrement raison de condamner des élus qui n'analysent pas la finalité et la pertinence des demandent de financement qui leurs sont soumis, car en espèce il s'agit Pierrot Dupuis de l'argent du contribuable que l'on se partage entre amis.

Oui Pierrot Dupuis il nous manque un Procureur Bernard Legras, si Madame La Procureur Prudhomme en est une alors nous applaudissons avec brio.

Gérald Maillot construction illégale sur Terrain agricole toujours actif

Michel Fontaine marché truqué :

Pour rappel, l'affaire éclate en 2005, un corbeau révèle l'existence de marchés publics truqués. En 2006, l'information judiciaire est ouverte en vue d'enquêter sur l'existence de trois marchés informatiques suspects: L'un de 738.975 euros à SMS-RT2i, un autre de 331.507 euros à CIS Réunion et surtout, le gros de l'affaire, un marché de neuf millions d'euros pour la Semita, une société d'économie mixte. Après plus de quatre ans d'enquête, d'investigations et de multiples auditions, le procès s'est déroulé entre le 14 et le 21 mars derniers.

J'ai entendu ce matin que le Parquet a fait appel du jugement de complaisance rendu en faveur d'un ami je me réjouit de cette décision.

L'acharnement de Pierrot Dupuis pour défendre ses amis prit le linceul pour défaut d'analyse est à la lumière de son acharnement pour descendre un adversaire politique.

Koq à Sot mem mem !

13.Posté par Dignité le 09/04/2022 10:54

J'ai toujours pensé que les magistrats sont déconnectés des réalités locales. Ils vivent dans une bulle gonflés d'orgueil avec leur formation acquise à l'école de la magistrature. En plus, ils vivent entre eux sur la base de codes connus d'eux seuls.
Avant de leur donner leur diplôme l'Etat devrait les envoyer faire des stages dans les entreprises et collectivités locales pour qu'ils apprennent la vie tout simplement.
Connaître par cœur le code pénal n'est pas un gage d'exemplarité, bien au contraire! la vie n'est pas seulement dans les livres de droit ou de n'importe quel livre d'ailleurs.
Devant cet état de fait, nous avons toutes les raisons du monde de craindre le tribunal. Quand on y entre, des fois pour une broutille, on ne sait pas si on en sortira fracassé ou pas. Il y a de quoi flipper!

14.Posté par kikadisa le 09/04/2022 11:03

un bon boug lavé di kom sa mèm dan tan lontan : ke vou soyé risse ou misérab', la sistis vi rend' a ou blan ou nouar .. n'est ce pas missié lo zounalist' kolonial !!..

15.Posté par Yabeleso le 09/04/2022 11:08

Les juges devrait être élus !! Les communautés d'agglomération n'ont tout simplement pas de compétences légales pour intervenir dans le financement d'instituts d'enseignement supérieur cette compétence revient à la région!!
Les communautés ne peuvent intervenir qu'à titre subsidiaire et 1,4millions c'est pas subsidiaire !!

16.Posté par Tonio le 09/04/2022 11:38

moi je ne partage pas les autres commentaires "aigries"
... on sent bien que les commentateurs ne sont pas informés du tout du dossier, des écritures des uns et des autres, des pièces de preuves présentées au tribunal...

les commentateurs précédents semblent fonder leur "aigreurs" sur la base des gros titres de la presse peopol de l'île qui a traité cette durant l'enquête dans le seul but d'enfoncer un homme qui finira bien un jour par prendre la parole ..

je fais parti de ces petits entrepreneurs créoles à qui cet homme a fait confiance pour me permettre de suivre ce super programme de formation et comme d'autres je peux témoigner de la qualité, du sérieux et de la puissance de cette formation. Formation du reste qui était moins chère à l'heure que toutes les autres formations proposées sur l'ile (qui ne délivrent même pas un diplôme du même niveau de la CPA)...

alors oui les juges ont jugé et ils l'ont fait eux non pas sur la base des gros titres comme vous les commentateurs "aigris"
oui ils ont jugé et ils l'ont fait non pas non plus sur la base d'une enquête qui a manqué cruellement de contradictoire, qui n'a pas été menée comme elle aurait du l'être c'est à dire à charge oui mais aussi à décharge

donc mesdames et messieurs les commentateurs planqués derrière votre écran ne vous laissez pas remplir la tête par la presse people locale, pensez par vous même, analysez par vous même, rencontrez vous même les différentes personnes, demandez a voir les pièces et alors je suis certain que vous aurez un point de vue bien plus juste, bien plus équitable, bien plus respectable ..

17.Posté par Nathalie R le 09/04/2022 11:40

Réjouissons-nous d'avoir aussi des juges compétents, des juges indépendants du parquet !!

18.Posté par Michel @ Antoine le 09/04/2022 11:44

Au poste Le Jacobin

vous faites pitié vous savez

car tout le monde vous connait derrière votre pseudo à deux "goyaves" de F......

les AGEFOS auraient donc analysé l'escroquerie hahahhahahahhahahhahahahhahahhahahahhahahahahahahahahahahhahahahhahahahhahahahhahahahahhahahahhhahahahaha

à mon avis elle doit bien se marrer votre petite famille lors des discussions à table !!!!!!!

19.Posté par A mon avis le 09/04/2022 12:25

Pierrot Dupuy veut se payer une procureure !

***************************

" Les élèves qui avaient commencé à suivre les cours sont renvoyés chez eux et le trou financier se creuse très vite. Ce qui pousse Christophe à diviser son salaire par deux, avant de démissionner. "

" Ce qui pousse Christophe"
Quelle familiarité de Monsieur Dupuy avec ce Monsieur Di Donato !

Salaire divisé par deux : diable passer de 10 000 € à 5 000 € pas de quoi crier misère !
Avant le "courage fuyons"

Qu'est devenu ce monsieur Di Donato ?
Inscrit au chômage ?

Et quid des "élèves" dans tout ça ?
Ces "cours" étaient-ils gratuits ?

**************************
Bref c'est l'histoire d'un mec qui a voulu profiter de la mâne publique pour créer "une école privée" en s'offrant un salaire royal !

Et qui est tombé sur un os !

*********************

Est-ce la procureure qui s'est plantée ?
Ou bien la justice qui s'est ridiculisée par un verdict aussi clément ?

20.Posté par lol le 09/04/2022 13:25

la réunion devrait se spécialiser dans l'exportation de brasseurs d'air. Donato et toute la clique. Pas foutus de monter une structure pérenne... c'est des bras cassés qui vont former les cadres réunionnais... Payer des formations en métropole dans de vrais sociétés de formation pas dans structures bidons avec des formateurs qui savent à peine ecrire leur nom!

21.Posté par Le Jacobin le 09/04/2022 16:24

18.Posté par Michel @ Antoine le 09/04/2022 11:44

Vous notez comme moi que L'AGEFOS n'est pas sur le banc des prévenus !

C'est seulement eux qui ont étudiés le dossier, déceler les anomalies ce retirer très vite, les autres ce mis une tape sur les fesses en versant l'argent du contribuable.

Michel Fontaine est un chef d'entreprise pourquoi il ne fait pas autant dans son entreprise ???
par ce que c'est son argent et là respect, l'argent du contribuable rien à foutre.

Le cultivateur de la Rivière Saint Louis qui avait construit une guérite dans son champ pour surveiller le cul de ses vaches à été détruite sur ordre de la justice sans sommation.

Gérald Maillot qui construit sur un terrain agricole sans permis est toujours dans son palais et vous trouvez ça drôle !

Je voudrais vous dire que nous en avons marre !!!!!!!!!

22.Posté par Molotov le 09/04/2022 23:40

C'est article est surprenant à plusieurs titres.
D'abord c'est le monde des médias avec P.D qui vient donner des leçons de droit au monde judiciaire. Le marque d'impartialité de son auteur, sur bien d'autres sujets du monde politique locale, ne milite pas réellement à sa rigueur intellectuel.
Ensuite l'idée fusse t'elle plaisante de créer une institution pour les cadres de demain fait presque rigoler quand on réfléchit sérieusement à la moralité de ceux qui ont la responsabilité économique et politique de la société réunionnaise dans son ensemble : chambres consulaires ; Université de la Réunion et centre de gestion. Plus d'une fois toutes ces institutions ont brilles surtout par le scandale.
Enfin, n'oublions pas que des travailleurs honnêtes ici à la Réunion ont été suspendus de leurs emplois pour avoir refusés de se faire vacciner avec le pass vaccinale !
D'un coté des élus qui se défendent de leurs négligences ou de leur naïvetés et de l'autre des citoyens qu'on accusent de complotistes ou d'alarmistes ......

23.Posté par Michel @ Antoine le 10/04/2022 07:03

Au second post Le Jacabin

Les AGEFOS n'ont décelé aucune anomalie msieur ! hahhahahahahahhahahahahhahahahahahahhahhahahahahhhahahah

Les AGEFOS ont simplement privilégié les organismes de formation historiques; comprendre les petits copains avec qui le président des AGEFOS jouent au golf !

Pour que vous soyez crédible il ne suffit pas de faire un commentaire il faut apporter une preuve et je vous promets que le niveau de vos discussions à table prendra un autre dimension

Et parce que je ne veux pas faire comme vous. Parce que portez des jugements sans preuve ça n'apporte strictement rien, je vous donne une info pour vérifier ce que nous écrivons ->>>> les entrepreneurs inscrits à la seconde promotion de la Cité des Dirigeants ont du continuer leur formation dans un autre programme de formation ici sur l'île - allez questionner ces participants et là vous comprenez enfin le rôle joué par les AGEFOS.

Je voudrai vous dire Le Jacobin que nous en avons marre des posts comme le votre : finalement ils sont comme la majorité des posts ici ils montrent l'absence de réflexion !!!

24.Posté par JEHAISMACRON le 10/04/2022 09:05

a POST 23 MICHEL @ ANTOINE
vous répondez à LE JACOBIN soit ...
votre réponse .. enh ... bof ... incomplète
mais qu'en est-il de
- MICHEL FONTAINE
- LE CULTIVATEUR
- GERALD MAILLOT
si vous voulez répondre à une interpellation et rester crédible , répondez jusqu'au bout , vous verrez vos repas se passeront beaucoup mieux .
et pour nous les gueux on aime bien savoir , on en marre de payer ...
ps je ne connais pas LE JACOBIN donc pas d'affinité

25.Posté par coupdesang le 10/04/2022 09:27

parti pris décevant,Mr Dupuy ! des experts comptables qui se trompent ? bravo au parquet de ne pas laisser passer ces détournements d"argent public !

26.Posté par Alban le 10/04/2022 16:18

Hahahaa ! Le truck et tellement bien ficelé !!! Je penche pour le chef de cette mascarade c’est bien Michel fontaine ! un vrais baron celui là toujours là dans les bon coup ! Bon courage peuple réunionnais.

27.Posté par QuestionsansS le 11/04/2022 06:40

Je pose une simple question aux personnes qui commentent :
Pourquoi ne serais-je pas possible à vos yeux que le ministère public a fait une enquête à charge ?

28.Posté par pff le 12/04/2022 19:08

1,4 million, il s'en sort bien,
quand est ce qu'on va arrêter de faire béni oui oui avec les goyaves
pauvres élus pauvre réunion pauvres réunionnais

29.Posté par jojo le 15/04/2022 22:10

tout le monde se plante, un jour ou l'autre ... il n'y a pas de quoi en faire un fromage ! ....

30.Posté par jojo le 23/04/2022 22:02

eh! eh ! monsieur Pierrot Dupuy, ne savez vous pas que "l'erreur est humaine" ? une autre façon de le dire est " errare humanum es ! " ..., j'ajoute ; " n'accusez pas et vous ne serez pas accusé .." enfin, .. "y prétend ! .".

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes