MENU ZINFOS
Faits-divers

Photos volées et chantage : Le jeune pervers condamné à une peine de 3 ans de prison


Dimitri H., 23 ans, était jugé ce mardi devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour avoir piraté les profils Facebook et Messenger de plusieurs dizaines de jeunes femmes. Placé en détention provisoire le 21 février dernier, c'est libre et sous contrôle judiciaire qu'il s'est présenté à l'audience.

Par S.H-R.L - Publié le Mardi 1 Septembre 2020 à 20:05 | Lu 5306 fois

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le jeune Dionysien était poursuivi aujourd'hui pour transmission frauduleuse de données informatiques, usurpation d’identité, utilisation d’images à caractère sexuel obtenues par atteinte à l’intimité et chantage avec mise à exécution des menaces.

Le mode opératoire du jeune homme était bien rodé. Il piratait les comptes Facebook de ses victimes afin de dérober des photos intimes sur leurs profils. Ensuite, il récoltait les photos intimes et les adresses puis les menaçait de les diffuser à leurs amis Facebook si elles ne lui en fournissaient pas d’autres. Il s'avère qu'il a parfois envoyé ces photos aux amis "FB" des ses victimes. Il récoltait essentiellement des photos intimes, de sous-vêtements, de nu, ainsi que des clichés d'actes sexuels. 

Lors de cette audience, le président, après la lecture des faits, essaye de comprendre les raisons qui ont poussé le jeune homme à agir de la sorte. Il n'obtient en retour qu'un simple "sans aucune raison précise" de la part du prévenu, et ce dernier d'ajouter qu'il "s'agit d'"un moment d'égarement". Ce résumé quelque peu léger ne manque pas d'agacer le président d'audience rétorquant à juste titre : "Vu le nombre de victimes, ce n'était pas un égarement".

"Ça va bien dans la tête ?"

Le magistrat lui demande alors de se retourner et de regarder les victimes dans la salle : "Que diriez-vous à ces femmes?",  lui lance le président. "Je suis désolé, j'ai pas pensé aux conséquences que ça pourrait avoir" , répond le jeune homme.

Déjà convoqué devant le tribunal en février dernier, il avait pourtant continué à agir. Pour autant, le prévenu persiste à dire que c'est un individu qui a fait ça avec des photos de lui et sa copine, puis qui l'a forcé à le faire à d'autres filles. Il en aurait pris l'habitude ensuite. Sauf que l'enquête met en exergue que l'adresse IP de l'homme qui l'a menacé en premier est...la sienne. 

Avant de laisser la parole aux parties civiles, le président ne manque pas de qualifier ces agissements de "petit jeu pervers" et conclu par cette phrase sans concession ni ambiguïté  : "Ça va bien dans la tête ?". En effet, le jeune homme n'hésitait pas à demander des vidéos à des femmes enceintes, ou qui avaient leurs enfants mineurs avec elles. "Il s'est attaqué en chaîne, d'un carnet d'adresse à un autre", décrit la procureure de la République qui indique qu'au moins 55 victimes sont identifiées.

"Il tire une jouissance du contrôle"

"Il a été entendu une première fois en 2017 dans l'enquête mais a continué son comportement. Après sa garde à vue et après l'audience de cette année, il a continué ! Il tire une jouissance du contrôle. C'est un prédateur extrêmement dangereux car il continue quoi qu'il arrive !", poursuit le parquet. Elle requiert à l'encontre du jeune pervers une peine de 3 ans dont la moitié avec sursis probatoire assorti d'un mandat de dépôt. Elle requiert également une interdiction d'entrer en contact avec les victimes. 

Selon l'avocat de la défense, Il s'agit avant tout de "dégonfler" le nombre de victimes : "S'il y a plus de 70 victimes pour le piratage, il y en a moins pour l'usurpation d'identité, et encore moins pour les discussions et les vols de photos et encore moins pour la diffusion des photos. Au final une dizaine de victimes. Un mois de prison, oui ça fait réfléchir !", soutient-il la ligne de défense convenue avec son client. 

Ce mardi 1er septembre peu avant 20 heures, le tribunal de Champ fleuri reconnaît Dimitri H. coupable des faits qui lui sont reprochés et le condamne à une peine de 3 ans dont 18 de sursis, avec mandat de dépôt, obligation de soins et de travail. Par ailleurs, il lui est Interdit d'entrer en contact avec les victimes. Le président de séance explique le maintien du mandat de dépôt "à cause du nombre de victimes et la période de temps étendue (des faits reprochés). Vous leur avez pourri la vie. C'est proprement lamentable !", commente-t-il le jugement.




1.Posté par pipo le 01/09/2020 20:49

Certain violeur d'enfants ne prennent pas autant comment pouvez vous nous expliquer ça????

2.Posté par Justice incompréhensible le 01/09/2020 22:24

L'éducateur spécialisé de st leu qui a agressé sexuellement sa fille de 15 ans prends 8 mois avec sursis ! C'est quoi cette justice de M.. ?

3.Posté par Dessousdescartes le 01/09/2020 23:33

Mandat de dépôt sur cette durée alors que des gens très violents physiquement sont en liberté surveillée et pas de mandat de dépôt. Drôle de justice

4.Posté par grognon le 02/09/2020 05:18

tous les posts sont en train d'essayer de minimiser les agissements criminels de ce vil homme, prêt à pourrir la vie des femmes, même en étant condamné par la justice !! lamentable...

5.Posté par QBR974 le 02/09/2020 05:59

Je n’excuse pas ce délit mais je me pose toujours la question : « Comment une femme peut être aussi stupide (ou perverse...) pour poster des photos intimes sur Facebook? »
Ceci dit, la peine est particulièrement sévère!

6.Posté par almuba le 02/09/2020 08:12

Avis aux adeptes de Facebook.
Continuez à étaler votre vie privée.!

7.Posté par pipo le 02/09/2020 09:29

@4.Posté par grognon le 02/09/2020 05:18

Vous jouer votre intello, mais vous n'avez rien compris aux posts des gens! Personnes ne minimisent les faits reprochés à ce pervers! Mais nous nous interrogeons sur cette peine qui semble lourde comparée à certains crimes....

8.Posté par Pécos le 02/09/2020 10:25

En taule il ne va pas tarder à exiger un ordi dernier cri de grande capacité où il continuera sa sale besogne ! Un déchet de la Société et ...irrécupérable. Pathétique

9.Posté par jolacaille le 02/09/2020 13:53

Il n'y a pas à lui trouver d'excuse mais franchement la peine est lourde par rapport à des faits délictueux autrement plus violents
et puis désolé pour les victimes, mais il faut être con pour poster des photos de nu voire de sexe sur son compte FB

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes