MENU ZINFOS
Faits-divers

Photos - Une marche blanche pour dire "stop au harcèlement"


Ce mercredi matin, un cortège d'une centaine de personnes habillées en blanc a traversé les rues de Saint-André. Une marche organisée par les proches de Dinah pour dénoncer et surtout mettre fin au harcèlement scolaire dont a été victime l'adolescente de 14 ans, avant de se suicider.

Par Stéphane Pierrard - Publié le Mercredi 10 Novembre 2021 à 22:28

La main levée pour dire "stop au harcèlement" (Photos S.P.)
La main levée pour dire "stop au harcèlement" (Photos S.P.)
Le cri vient du cœur et sort difficilement. Christine la maman de Jay Sasha, la voix tremblante, lâche comme pour se libérer : "Stop au harcèlement, s'il vous plaît !". Sa fille âgée de 16 ans, à bout, s'est donnée la mort le 3 septembre. La main levée, les personnes présentes dans la foule reprennent le slogan. Sur la place Lacaussade, les paroles servent à se donner mutuellement de la force. 

"Le harcèlement, ce n'est pas anodin"

"Le harcèlement, ce n'est pas anodin. Les paroles qu'on utilise, ce n'est pas anodin. On ne dit pas 'ta gueule' à quelqu'un pour lui dire "tu peux te taire s'il te plaît". Ce n'est pas la même chose", précise, micro à la main, Christine, qui espère un "éveil des consciences". 

Jessica est là pour sa nièce Dinah et aussi "pour dire stop au harcèlement scolaire". "Nos enfants subissent. Les harceleurs doivent arrêter d'embêter les autres. C'est inadmissible qu'un proche de votre famille n'est plus là", précise-t-elle. 

À 9 heures ce mercredi, la tante de Dinah qui, elle aussi s'est suicidée le 5 octobre dernier en métropole, a organisé une marche blanche. Le cortège est parti du collège de Mille Roches, à Saint-André. Victime de harcèlement scolaire à cause notamment de son orientation sexuelle, Dinah, qui avait la vie devant elle, s'est suicidée elle aussi. 

Les proches de Dinah marchaient devant.
Les proches de Dinah marchaient devant.
"La hantise de tous les parents"

Rose blanche à la main, photos de Dinah et Jay Sasha, une centaine de personnes a défilé dans les rues de Saint-André. Dans le cortège, des enfants très jeunes défilent accompagnés de leur père ou de leur mère. "Ce qui est arrivé à ces jeunes filles, c'est la hantise de tous les parents. Même si mon fils est très petit, je voulais lui montrer. Il faut débloquer la parole et communiquer. C'est important qu'ils comprennent dès le plus jeune âge que certains n'ont pas tous les droits", précise Stéphanie Poïny-Toplan, adjointe à la culture à la mairie de Saint-André. 

Le principal du collège de Cambuston marche aussi pour marquer son soutien et l'importance de lutter contre le harcèlement scolaire, particulièrement nauséabond et délétère. Avec les réseaux sociaux, les critiques gratuites, les méchancetés pleuvent. Derrière un écran, les harceleurs se croyant soutenus par un effet de masse n'ont plus de limites, de barrières. Dinah a été harcelée pendant deux ans. 

Le blanc est la couleur qui domine, mais d'autres couleurs ressortent. Des drapeaux LGBT sont visibles. L'association OriZon Réunion a tenu à être présente, elle aussi. "La discrimination par rapport à son orientation peut être une des causes du harcèlement. Malheureusement, c'est beaucoup plus important que l'on ne peut l'imaginer", avance la fondatrice de l'association, Annie. 

Des enfants ont participé à la marche et déposé une rose blanche.
Des enfants ont participé à la marche et déposé une rose blanche.
Un tapis de roses blanches

Associations, élus, chef d'établissement scolaire, simples citoyens, le temps d'un instant, tous étaient là pour la même cause. 

La statue de la place Lacaussade tient les photos de deux victimes de harcèlement scolaire. Un tapis de rose blanche se tient devant elle. Toutes les personnes présentes espèrent que les moyens seront débloqués et que des mesures seront prises pour que de tels drames ne se reproduisent plus jamais. 

Un drapeau LGBT était dans la foule.
Un drapeau LGBT était dans la foule.

Jessica, la tante de Dinah
Jessica, la tante de Dinah





1.Posté par Olivier le 12/11/2021 01:34

Avec la musique de merde qui circule chez les jeunes, pas étonnant qu'ils soient sous l'emprise du diable et harcèlent.

2.Posté par billout le 12/11/2021 15:03

A 1 CE QUE TU DIS C 'EST VRAI.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes