MENU ZINFOS
Economie

Phase d'observation dans les restaurants de La Réunion "avant que les gens se lâchent"


L’étape 2 du déconfinement a permis aux bars et restaurants d’ouvrir enfin ce mardi 2 juin. Après plus de deux mois d’inactivité, l’ambiance est partagée entre excitation et crainte. Si les restaurants du chef-lieu n’affichaient pas complet pour ce premier service, de nombreux clients sont toutefois venus retrouver leurs "habitudes".

Par - Publié le Mardi 2 Juin 2020 à 22:49 | Lu 4183 fois

"Je veux profiter de ma vie sociale d’avant", annonce d’entrée Marguerite. Assise à une table du restaurant le KT Dral, la jeune femme attend une amie pour le premier resto d’après confinement. "On attendait ça avec impatience", indique la cliente avant d’ajouter qu’elle n’est "pas trop inquiète, La Réunion n’a pas été trop touchée".

À la table d’à côté, disposée à un mètre de distance, Camille et Jean-Baptiste ont également tenu à être présents pour ce moment. Ancienne employée du restaurant, la jeune femme souligne que sa présence est "une grosse forme de solidarité". Professionnelle de la restauration, Camille souhaite que "tous les Réunionnais soient solidaires et fassent repartir l’économie du secteur. On a la sensation de retrouver une forme de liberté avec nos habitudes", enchaîne son compagnon. Le couple a décidé de faire la tournée des restaurants qu’ils apprécient pour soutenir les restaurateurs.

Camille et Jean-Baptiste sont venus manger par solidarité avec les restaurateurs
Camille et Jean-Baptiste sont venus manger par solidarité avec les restaurateurs

Entre les habitués venus donner "un coup de pouce" ou des clients juste pressés de retrouver une "vie normale", le carré cathédrale avait une belle affluence pour ce premier service, même si une bonne partie des tables n’avait pas trouvé preneur. Les habitués de l’épicentre festif dionysien ne devraient pas tarder à retrouver ses plus belles heures selon certains clients.

Du côté des restaurateurs, l’optimisme est moins flagrant. "Il n’y aura plus l’ambiance comme avant", craint Karine, la directrice adjointe du KT Dral. Après plus de deux mois de fermeture, la gérante craint que cet épisode ait un impact sur son commerce. "Ce sera comme avec les gilets jaunes", poursuit-elle. Une manière de rappeler que les commerçants de l’île ont eux de nombreux coups durs depuis deux ans.

Autre difficulté avec deux mois d’inactivité: le manque de repère. "Je ne retrouve plus mon restaurant comme avant, je ne me retrouve plus", affirme Karine. Un constat que les membres de son staff partagent. Des repères à prendre également pour les fournisseurs qui doivent mettre les bouchés doubles pour répondre aux besoins de leurs clients. Conséquence, les livraisons ont du retard, générant un peu plus de stress dans les restaurants. Karine était toutefois satisfaite de pouvoir proposer une carte complète à ses clients.

Karine et son équipe reprennent leurs bonnes habitudes malgré la perte de repères
Karine et son équipe reprennent leurs bonnes habitudes malgré la perte de repères

Concernant les mesures Covid, Karine regrette qu’il n’y ait pas eu plus d’informations pour les professionnels sur les mesures à prendre. Certaines règles peuvent pénaliser les clients comme les restaurateurs. "Les clients doivent mettre un masque pour aller aux toilettes, on doit malheureusement les refuser s’ils n’en ont pas", se désole la restauratrice.

Ce n’est pas la seule mesure que le restaurant a adoptée. Les tables sont espacées d’un mètre, des distributeurs de gel hydroalcoolique sont disposés un peu partout et tous les paiements se font aux tables. Les clients n’ont pas le droit de se déplacer à côté du comptoir et du bar tandis que les tables sont limitées à 10 personnes. La crainte du personnel est d’avoir les enfants qui s’amusent au milieu des tables. "Les serveurs vont devoir faire la police et leur travail", reconnaît la gérante. Toutefois, le restaurant ne fera pas payer de "taxe Covid" comme cela peut se faire en métropole.

Selon certains clients, "c’est jeudi soir qu’on saura si le carré cathédrale va repartir", allusion aux After-Works d’avant le confinement. Pour Camille, il va y avoir "d’abord une phase d’observation de 2-3 semaines avant que les gens se lâchent". C’est probablement à ce moment que les restaurateurs sauront si tout repart comme avant ou si la crise est bien plus profonde.

Le carré cathédral retrouve un peu de vie après plus de deux mois d'arrêt
Le carré cathédral retrouve un peu de vie après plus de deux mois d'arrêt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par francais le 03/06/2020 10:25

Le couple a décidé de faire la tournée des restaurants qu’ils apprécient pour soutenir les restaurateurs.

waouh c'est bien d'avoir les moyens que vous avez , a vous seuls on allez faire repartir l'économie locale
hélas la plupart des personnes n'ont même pas la possibilité de se payer au moins une fois un bon resto

2.Posté par Ti Tangue épicurien le 03/06/2020 13:56

Bon prétexte pour envahir les trottoirs et venelles ou esplanade comme aux Roches Noires

3.Posté par tc le 03/06/2020 15:44

@1 par contre bcp de français peuvent se payer le dernier smartphone ou une belle grosse télé... il y a de la misere oui, mais chaque citoyen a ses priorités d achat

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes