MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Peut-on encore sauver les lilas d'Inde (neem-trees) du Port ?


Par Un groupe de citoyens portois - Publié le Mercredi 25 Mai 2016 à 11:58 | Lu 641 fois

Peut-on encore sauver les lilas d'Inde (neem-trees) du Port ?
Fallait-il absolument condamner à mort la belle rangée de neem-trees de l'avenue Raymond Vergès au Port ? Beaucoup de Portoises et de Portois, qui ont circulé  dans le secteur et qui ont vu ces arbres abattus, se sont interrogés et s'interrogent. La seule réponse apportée, d'ordre technique, est la suivante : il n'y avait pas d'autre choix. Décision incontournable d'arracher les arbres, pour refaire les réseaux  et pour remettre en état la contre-allée devant les immeubles de la SHLMR dénommés "Voie Triomphale", telle a été la solution radicale et définitive apportée au problème. Les racines des arbres, nous dit-on, ont déformé le revêtement du trottoir et empêchent la remise en état des canalisations des réseaux.
 

Peut-on encore sauver les lilas d'Inde (neem-trees) du Port ?
On peut se poser la question, au-delà de "l'expertise" affichée par les techniciens experts, de savoir s'il était réellement impossible de sauver ce précieux patrimoine végétal que constituent les neem-trees, dont l'origine est connue des habitants qui sont attachés à l'histoire de leur ville. Des graines de neem-tree ont été rapportées d'Inde à La Réunion, lors d'une mission dirigée par le maire du Port de l'époque, Paul Vergès, dans le but d'introduire et de développer dans notre île cet arbre dont les vertus et les usages bénéfiques sont d'une grande renommée  depuis des millénaires en Inde (il a en particulier la propriété de repousser les moustiques).
Si les décideurs avaient été conscients de la valeur de ce patrimoine végétal – planté souvent, il faut s'en souvenir, par les enfants des écoles portoises –, ils auraient cherché et très probablement trouvé une autre solution que la destruction pure et simple. Mais étaient-ils seulement au courant de l'histoire attachée à l'introduction de ces arbres au Port ? On peut en douter fort.

Maintenant que l'ampleur des dégâts est déplorée par de plus en plus de personnes, il convient de demander que la Ville et la SHLMR replantent non pas des arbustes à massif, comme il semble être  prévu, mais qu'elles optent pour des neem-trees, mais dans des conditions adaptées aux contraintes, c'est-à-dire en favorisant un système racinaire qui ne soit plus superficiel, mais en profondeur.
C'est aux "hommes de l'art" des Espaces Verts de dire si l'on peut assurer un "après" positif aux  neem-trees de l'avenue Raymond Vergès du Port. C'est en tout cas  l'espoir partagé par les Portois.

Un groupe de citoyens portois
 




1.Posté par Grangaga le 25/05/2016 13:31 (depuis mobile)

Mwin la touzour'' voulu plant'' in pié flanbwayan dan la kour'', mon vié momon la konsèy'' a mwin mètt'' in pié banann'' do miel'' a la plass''...an dizan a mwin...si mi vé pa trouv'' mon kaz'' vant'' an lèrr'' in zour'' ,mètt'' pa sa dan la kour''....

2.Posté par Notre langue: le français! le 25/05/2016 14:42

Puisque cet arbre s'appelle lilas des Indes, pourquoi s'obstiner à l'affubler de son nom anglais "neem tree"?

Sommes-nous un pays bilingue?

3.Posté par cimendef le 25/05/2016 17:58 (depuis mobile)

Paulo la science avant de ramener dans ses bagages une peste végétale aurait dû tout simplement choisir une espèce endémique.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes