MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Peurs et inquiétudes chez les employés communaux


- Publié le Mardi 1 Avril 2014 à 09:42 | Lu 1002 fois

Peurs et inquiétudes chez les employés communaux
A peine les élections municipales terminées et déjà beaucoup d'employés communaux ont peur pour leur poste, leur titularisation, leur contrat et n'arrêtent pas d'appeler le syndicat.
Il est trop tôt pour dire qu'il y a ou aura une chasse aux sorcières mais le SDUCLIAS FSU rappelle aux nouveaux élus que les salariés ont des droits et qu'ils doivent être respectés.
 
Nous serons vigilants dans toutes les communes et nous nous attacherons à défendre tous les salariés et à dénoncer les agissements de tout élu qui serait tenté de régler des comptes ou de virer des personnels afin d'embaucher ses militants.
 
Le SDUCLIAS FSU ne peut accepter que les employés communaux (quelque soit leur catégorie) aillent au travail la peur au ventre et/ou doivent demander pardon de ne pas avoir soutenu le maire.
 
Nous rappelons à chaque élu l'article 1er et 2ème de la déclaration universelle des droits de l'homme : 
- Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.
- Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe,de langue de religion, d'opinion politique ou de tout autre opinion d'origine, nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.
 
Christian Picard 
Secrétaire du SDUCLIAS FSU




1.Posté par agnes le 01/04/2014 11:55 (depuis mobile)

Bravo!!!!

2.Posté par LIBERTE EGALITE FRATERNITE le 01/04/2014 12:29

Pourquoi ce syndicat qui fait état des articles 1 et 2 de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, n'intervient-il pas lorsqu'il y a discrimination à l'embauche d'un Zoreil ???

3.Posté par zano le 01/04/2014 16:05

j'espere que les syndicats le fsu et les autres seront a fond derriere les employers communaux pour defendre leurs droits contre ces politiques hors la loi

4.Posté par Gloria victis! le 01/04/2014 16:49

Au Tampon, avant même que le nouveau conseil municipal soit en place, un nouvel élu, ancien employé communal de son état, passe dans certains services et dit à qui veut l'entendre qu'il s'occupera "personnellement" du cas de certains agents qui ont eu le tort, à ses yeux, de ne pas être dans le même camp que lui. Sauf qu'avec les casseroles qu'il traine, il n'est pas impossible que le cas de ce futur élu soit examiné dans quelques temps...

5.Posté par le gendre de noé le 01/04/2014 21:01

c'est de la récupération syndicale tout simplement, ce syndicat devrait défendre aussi les professeurs mutés dans l’Hexagone qui peine à bénéficier d'une mutation même pour retrouver leur conjoint(e) resté dans l'ile. Et pourtant chaque année un lot de zoreils débarquent, c'est ça qu'il faut médiatiser pour qu'on arrête de faire souffrir des familles séparés à cause de bêtises administratives.
D'accord pour défendre les employés communaux qui travaillent et qui n'ont rien à se reprocher. Les employés militants virulents et les employés nervis n'ont pas à être défendus, je suis désolé pour eux, mais il faut assumer ses dérives et ne pas crier au loup avec les syndicats.

6.Posté par Condition sine qua non le 02/04/2014 10:55

Pour exemple, à saint-louis, il existe une catégorie d'employés de complaisance, absents depuis 2008 et qui ont, comme par magie, depuis environ un mois ou deux, regagné leur poste ; et, selon les dires de certains, ils auraient du coup retrouvé sourire et gentillesse... curieux ! ne trouvez-vous pas ?
Eh bien, à ceux-là, il faut, sans compassion aucune, leur indiquer la sortie ; notez qu'à saint-louis, la mairie est tellement criblée de trous, qu'elle est devenue un véritable gruyère... une passoire quoi ! ce qui fait qu'en définitive, pour un dégagement rapide, ils n'auront que l’embarras du choix pour en trouver une qui corresponde à leur nouvel embonpoint ; ou bien alors, le nouveau maire opèrera à les mettre au boulot sans plus tarder... et puis, me direz-vous, six années passées à buller aux frais du contribuable, le plus souvent chez eux, ils ont fini par prendre de l'embonpoint !
Au final, les mettre au travail constitue pour eux une bonne cure d'amaigrissement et cela, sans médicaments d'aucune sorte ! N'est-ce pas merveilleux çà ?
Allez, au boulot bande de feignasses !

7.Posté par souvenir le 02/04/2014 15:12

A saint Louis toujours les soi disant administratifs en mairie ont la mémoire très trop courte a leur avantage bien sur. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs qui se retrouvent la malgré leur incompétence ne vous inquietez pas, ce n'est pas bon pour la santé. ceux et celles qui ont subi en 2008 toutes vos pressions, étaient aussi syndiqués .... méditez. et on n'en meurt pas. un poste d'administratif en dehors de la mairie, il y en a plein.... ne vous en faites pas. jusqu'à présent malgré les recours et décisions judiciaires on a passé dix ans. aujourdh'ui on est en 2014.

8.Posté par faut pas déconner! le 02/04/2014 18:08

"c'est de la récupération syndicale tout simplement, ce syndicat devrait défendre aussi les professeurs mutés dans l’Hexagone qui peine à bénéficier d'une mutation même pour retrouver leur conjoint(e) resté dans l'ile"

Eh bien raté , ce syndicat a longtemps été le seul à se battre pour ça justement mais quand il n'y a pas de poste , il n'y en a pas!
Et ce n'est pas faute d'essayer de montrer au Rectorat qu'il manque des profs ( mais profs et postes ce n'est pas la même chose)
Et déjà que les gens n'arrêtent pas de dire que les profs ne foutent rien, vous voulez sans doute qu'on fasse revenir des gens qui n'auront pas de poste et seront payés à ne rien faire!

9.Posté par Zbob le 02/04/2014 18:19

Oui, dans bien des communes , je devrais dire dans toutes les communes qui ont changé de maire et de bord , ça fait dans la culotte !

Eh oui, certains , embauchés uniquement parce qu'ils ont milité ( en fait , juste vociféré pendant la campagne électorale),

Eh oui , certains qui au vu et au su de tous ( voire même en se vantant ) qui émargeaient dans les communes en n'y mettant jamais les pieds mais en travaillant ouvertement au noir doivent avoir chaud aux fesses.
Eh oui, certains qui savent à peine lire et écrire ( la cour des comptes le déplore depuis longtemps dans ses rapports sur les recrutements des employés par les maires) mais sont considérés comme cadres B voire même A ,doivent trembler en ce moment!

Le ménage sera fait , mais hélas , les nouveaux élus reproduiront les mêmes erreurs que par le passé car chez nous , la main d'œuvre servile de la mairie , c'est le fonds de commerce du maire...

Et pendant ce temps , les vrais cadres compétents et qui bossent ( leur nombre est infime par rapport à l masse des bras cassés municipaux) attendent vaille que vaille que ces temps troublés s'estompent pour pouvoir travailler sans être emmerdés par les vociféreurs de campagne .

C'est le rôle d'un syndicat de défendre les travailleurs , je suis entièrement d'accord mais par pitié , défendez ceux qui bossent vraiment , pas les nervis et autres bons à rien , c'est ce qui a parfois fait perdre leur âme à bien des syndicats!
Défendre en connaissance de cause les indéfendables c'est cautionner ce système municipal pourri qui est encore le nôtre à la Réunion!

10.Posté par employé communal le 03/04/2014 12:08

Monsieur PICARD,
J'ai lu votre courrier avec attention. Rencontrant des problèmes réels à mon poste, j'aimerai avoir les coordonnées de votre Syndicat et pouvoir prendre contact avec vous.
Vous remerciant par avance de votre intéressement et de votre implication.

11.Posté par Picard le 04/04/2014 17:06

SDUCLIAS FSU : christian.picard974@ orange.fr
0692094353

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes