Faits-divers

Petite-Ile: Le propriétaire hospitalisé, ils en profitent pour lui voler 5 fusils

Mardi 23 Juillet 2019 - 17:30

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Ils ont profité des ennuis de santé du propriétaire pour le voler. Sur les trois hommes qui devaient comparaître ce mardi devant le tribunal correctionnel de St-Pierre, seul un a fait le déplacement. Didier connaît bien la victime et les lieux. Durant 6 ans, elle lui fournissait le gîte, le couvert et un menu salaire en contrepartie de travaux agricoles réalisés sur ses terres. La maladie de la victime a mis un terme à leur collaboration. Didier, à la rue a trouvé refuge chez un compère de beuverie, Jérôme, avec qui il a commis les vols. 

Alors que le propriétaire gravement malade est hospitalisé, les deux hommes se sont introduits à plusieurs reprises chez lui du 1er octobre au 14 décembre 2018. Un groupe électrogène, une bouteille de gaz, des poules, quelques affaires personnelles, mais surtout 5 fusils, non déclarés, sont dérobés. Des armes pour certaines chargées, de quoi "un peu affoler tout le monde à Petite-Ile", note le parquet. Surtout que pour s’en débarrasser et se faire un peu d’argent, Didier les a revendues quelques centaines d’euros à un certain Jean-Luc connu pour avoir pignon sur rue en matière de vente illégale d'objets. Sur les 5 fusils, 2 seulement ont été retrouvés. Les gendarmes ont également découvert du zamal. Le receleur a ainsi avoué fumer jusqu’à 15 joints par jour, pour un usage thérapeutique, afin de tenter de calmer la douleur causée par un de ses doigts sectionnés. 

Avec un casier chargé de 9 mentions pour des faits de vol, menace de mort ou usage de stupéfiant, Jean-Luc a finalement été condamné à 4 mois de prison ferme et 600 euros d’amende. Didier, au casier vierge, a été condamné à 4 mois avec sursis "dans l’espoir qu’il ne recommence pas et qu’il change de fréquentations". Jérôme, 6 fois condamné par le passé, écope de 4 mois ferme. Tous trois devront également payer solidairement 300 euros à la victime.
PB
Lu 4673 fois



1.Posté par Ouech le 23/07/2019 18:01 (depuis mobile)

La définition de la splendeur ici....

2.Posté par Joseph le 23/07/2019 18:09

Kréol y dit : Nourri pas chien maigre !

3.Posté par pipo le 23/07/2019 18:36

5 fusils, non déclarés

Et la fameuse victime rien pour lui???

4.Posté par ali le kafhir le 23/07/2019 19:44

5 fusils alors qu'on a que 2 mains?

5.Posté par Ti-Tang le 23/07/2019 20:50

Ben oui , fusils non déclarés , et alors ?
Jusque dans les années 80 , il y avait des fusils et carabines en VENTE LIBRE dans la plupart des grandes surfaces ; j'ai mémoire d'en voir encore les vitrines de présentation dans un magasin " euro-marché " en métropole , et ça ne choquait personne . ( euromarché et mammouth tenaient le haut du pavé )
Aujourd'hui c'est oplophobie pour tous , les bougs sont devenus trouillards et craintifs : des gonzesses ! On voit les ravages de la suppression du service militaire .
A cette époque là , les armes de chasse n'étaient pas soumises à déclaration .

6.Posté par Grangaga le 24/07/2019 12:15

Mwin la bèz' in mayiaz' èk' le…." frwi défandu " …….
Ke mi koné pi si lu la parti, vol' sink' frwi…..
Etan doné ke lé fuzy lé défandu…..
Ke mi arr' trouvv' pi a mwin…….

7.Posté par Kiki le 24/07/2019 18:49 (depuis mobile)

La misère sociale tjrs d''actualité ! Il pouvait pas attendre que le proprio sorte de l''hosto ? C bien mieux de tt lui chouraver ! Bon, il a un toit sur la tête et à bouffer maintenant. Pas capab'' serve un serpette. Pas de beuh au trou. Aïe !

8.Posté par @ 5 ti Tang le 25/07/2019 12:26 (depuis mobile)

Chez décathlon, on pouvait trouver des armes à feu et à air comprimé jusqu''à 2002 en métropole.
Hoplophobie régnant en France, toutes nos manufactures d''armes ont fermé, l''armée française doit à acheter ses armes à l''étranger, malheureux, honteux !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie