MENU ZINFOS
Faits-divers

Petite-Île : Il commence par mettre une gifle à sa compagne et finit comme victime


Une mère de famille a été condamnée par le tribunal pour avoir blessé son compagnon après que ce dernier l’a giflée. Elle l’a ensuite menacé avec des couteaux devant les enfants. Les violences dans ce couple sont fréquentes, tant et si bien que les enfants ont finalement été placés.

Par - Publié le Lundi 4 Juillet 2022 à 19:11

Petite-Île : Il commence par mettre une gifle à sa compagne et finit comme victime
Les gendarmes de Saint-Joseph ont probablement évité un drame jeudi dernier. Il est 2h du matin lorsque les militaires interviennent au domicile d’une famille de Petite-Île. À leur arrivée, ils découvrent Sylvie* avec des couteaux. Elle hurle sur un homme recroquevillé sur le canapé. Ce dernier a le visage en sang. La scène se passe en présence de quatre des enfants du couple.

Les auditions de toutes les personnes présentes ont permis de comprendre le déroulé des faits. Tous les protagonistes ont commencé à boire très tôt dans la soirée. Sylvie discute avec le copain de sa sœur, ce que Claude* ne supporte pas. Le père de famille ne va pas hésiter à la gifler devant tout le monde et surtout leurs quatre enfants présents. 

Sylvie ne va pas se laisser faire, bien au contraire. Elle se saisit d’une bouteille en verre et frappe son conjoint au visage. La bouteille n’explose pas, mais le choc a ouvert l’arcade sourcilière de Claude. La mère de famille ne s’arrête pas là et va chercher de l’eau de javel qu’elle jette à son visage. Elle prend ensuite deux couteaux pour lui dire de partir. C’est à ce moment qu’est intervenue la gendarmerie.

La mère de famille est placée en garde à vue. Le père ne disposant pas de logement, les enfants sont placés en foyer. 

"C’est moi qui l’ai provoquée"

"Je reconnais mes torts. J’ai tout perdu. J’ai perdu mes enfants", se lamente Sylvie face aux juges. Claude de son côté va trouver "injuste que ce soit elle qui porte tout ça, c’est moi qui l’ai provoquée. Elle va tout perdre avec son incarcération." Il refuse de se constituer partie civile.

Le couple est déjà bien connu de la justice. Chacun d’entre eux a déjà été condamné une fois pour des violences sur l’autre et un troisième procès les a reconnus coupables de violences volontaires. Ils sont censés rester éloignés l’un de l’autre par décisions de justice depuis des années, mais ne les ont jamais respectées. Il vit même chez elle par intermittence.

Me Aurélie Marie Hoareau, mandatée par l’ARAJUFAH pour représenter les enfants, et la procureure demandent à ce que les enfants restent à l’écart des parents. "Je veux bien croire qu’ils aiment leurs enfants, mais la Justice doit les protéger", souligne la parquetière avant de requérir une peine de 10 mois de prison, dont 5 avec sursis. Elle demande également l’interdiction de voir Claude.

Me Nicolas Dyall fait valoir que les deux protagonistes auraient dû passer devant les juges. Selon lui, c’est parce que sa cliente a été la dernière condamnée au sein du couple qu’elle est la seule présente sur le banc des prévenus. "Le préjudice ne peut pas être uniquement supporté par madame", renchérit-il. La robe noire souligne que pour elle, la peine la plus lourde a déjà été prononcée avec le placement de ses enfants. 

Sylvie est finalement condamnée à 6 mois de prison avec sursis. Elle a obligation de ne pas entrer en contact avec Claude. Elle doit verser 200 euros aux enfants ayant assisté à la scène.

*Prénoms d'emprunt


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Choupette le 04/07/2022 20:27

Famille rock and roll et justice gag ... .

2.Posté par MôvéLang le 05/07/2022 06:39

Pourquoi ne pas filmer tout ça, créole iaime bien téléréalité.
Heu! C'est quand le prochain épisode ?

3.Posté par Atory anzo le 05/07/2022 07:06

2 movelang
La corde ça coûte pas cher, prend un morceau passe ton cou dedans et serre jusqu'à ce que mort s'en suive.

4.Posté par ANONYME 974 le 05/07/2022 08:47

ARAJUFA..

5.Posté par jojo le 06/07/2022 13:38

réponse à @ Atory anzo
Cé méchant et stupide ta réponse à ce drame .
Evolue dans ton coeur et ton âme ... et... tu seras sauvé ... Notre seigneur JC (Jesus christ) le veut ainsi .






Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes