MENU ZINFOS
Société

Petit coléoptère des ruches : La Chambre d'agriculture soutient les apiculteurs et demandent une approche moins radicale


La Chambre d'agriculture interpelle le préfet de La Réunion et le ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire afin de réclamer la suspension de l'arrêt préfectoral qui ordonne la destruction de tous les ruchers d'un apiculteur dès qu'une ruche est contaminée par le Petit coléoptère des ruches.

Par NP - Publié le Mercredi 20 Juillet 2022 à 13:34

La Chambre d'agriculture tire la sonnette d'alarme et souhaite que le ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté alimentaire intervienne sur la crise en cours liée à l'apparition du Petit coléoptère des ruches. 

La chambre consulaire déplore qu'aucune mesure préventive n'ait été mise en place malgré les mises en garde liées à la détection de l'insecte ravageur à l'île Maurice dès 2016. 

La Chambre d'agriculture apporte son soutien aux apiculteurs et demande aux pouvoirs publics de prendre en compte les craintes et les besoins des premiers concernés. La Chambre verte souhaite qu'il y ait un plus important dispositif de détection et de piégeage de l'insecte ravageurs et qu'il n'y ait pas une destruction systématique de tous les ruchers chez les apiculteurs où au moins une ruche est contaminée.

​Notre filière a déjà subi deux grandes crises, lutte contre le Chikungunya en 2006 et l'arrivée du varroa en 2017, qui ont déjà mis à mal nos producteurs. Depuis le 05 juillet 2022, nous faisons face à l'introduction du « petit coléoptère de ruche » et la gestion de la lutte de ce parasite, bien que nécessaire, est en train à nouveau de déstabiliser complètement les apiculteurs mais aussi les autres producteurs qui bénéficient des services de la pollinisation par nos abeilles. Cette situation entraîne de multiples souffrances parmi le monde apicale et agricole de notre île.

Le parasite a été détecté à Saint-Pierre, puis un deuxième foyer plus important a été identifié à Saint-Philippe. Le plan d'intervention sanitaire a rapidement été mis en oeuvre avec la parution de deux Arrêtés Préfectoraux, avec pour conséquence principale, la destruction des ruchers infestés.

En date du 13 juillet 2022, 122 ruches ont été détruites pour 6 ruchers. C'est une nouvelle catastrophe qui s'abat sur nos abeilles et sur nos apiculteurs.

Dans la note jointe, vous avez tous les arguments qui démontrent que la situation n'est pas maîtrisée et n'est plus maîtrisable et qu'il faut passer à l'étape suivante en stoppant, dès aujourd'hui, les destructions massives des colonies d'abeilles. A notre sens, ces destructions massives de colonies sont devenues inutiles.

Concernant les indemnisations, nous demandons également que ne soient pas oubliés les apiculteurs qui seront impactés du fait qu'ils ne pourront pas transhumer dans les vergers de letchis. Cela concerne également d'autres producteurs qui subissent les dommages collatéraux. En effet, avec l'interdiction de déplacer les ruches, les services de pollinisation ne sont plus honorés sur de nombreuses cultures sous abris et de plein champ.

Connaissant votre détermination et votre engagement, nous comptons beaucoup sur votre soutien pour, à la fois, répondre à notre demande précise et urgente et protéger et promouvoir l'abeille et le métier d'apiculteur.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, en l'expression de notre très haute considération.





1.Posté par polo974 le 21/07/2022 20:23

Vu que l'abeille Africaine sait combattre ce truc, il faut croiser les espèces. Bon, ok, elles sont très agressives, mais au moins elles se défendre...
Et puis, un petit croisement avec l'abeille Japonaise qui sait combattre le frelon d'asie...
Bref, une abeille créole ! ! !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes