MENU ZINFOS
Société

Petit coléoptère des ruches : 9 foyers confirmés, destructions ordonnées


La préfecture fait le point sur la propagation du ravageur qui menace les abeilles de La Réunion. 9 foyers ont été confirmés. Il a été décidé la destruction de toutes les colonies touchées par le petit coléoptère des ruches, ainsi que du matériel des apiculteurs et l'assainissement des sols.

Par NP - Publié le Lundi 18 Juillet 2022 à 20:10

Depuis le 6 juillet 2022, la présence du ravageur des colonies d’abeilles, dénommé Aethina tumida ou petit coléoptère des ruches, a été confirmée dans un rucher situé sur la commune de Saint-Pierre.

Des mesures préventives ont immédiatement été mises en œuvre par les services de l’État, car ce ravageur provoque systématiquement l’affaiblissement ou la mort des colonies d’abeilles. Si le petit coléoptère des ruches venait à s’installer durablement sur le territoire de La Réunion, l’impact sur la filière apicole serait majeur et irréversible.

Neuf foyers confirmés

Au 18 juillet 2022, la présence du ravageur a été confirmée dans neuf foyers :
- 8 foyers situés à St Philippe
- un 1er foyer détecté à St Pierre, pour lequel les ruches infestées provenaient de St Philippe.

Les inspections se poursuivent sur d’autres colonies : à ce stade, les analyses n’ont pas révélé d’autres foyers du petit coléoptère (voir carte – points verts).

Rappel des mesures de restrictions des mouvements autour des zones infestées

Autour de chaque rucher infesté, une zone de protection d’un rayon de 5km et une zone plus large de surveillance ont été définies par arrêté préfectoral, avec l’application de mesures de police sanitaire visant à l’interdiction stricte de déplacement des ruches et du matériel apicole, en provenance, à destination, et à l’intérieur des zones ainsi définies.

Une action forte de l’État pour empêcher la prolifération du petit coléoptère

Les services de l’État et du groupement de défense sanitaire assurent une surveillance active des ruchers sur l’ensemble de l’île. Les zones de Saint-Philippe Saint-Pierre font bien sûr l’objet d’une attention renforcée.

Du fait de la très grande capacité de contagion du ravageur, la priorité doit être donnée à l’éradication des ruchers contaminés, selon un plan de lutte qui a été validé à l’unanimité des familles professionnelles en conseil régional d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale (CROPSAV) de La Réunion. Dès la découverte d’un foyer, il est donc nécessaire de détruire toutes les colonies et tout le matériel du rucher infesté par le petit coléoptère des ruches pour éviter sa propagation au sein de l’île. De plus, il est de plus absolument nécessaire de procéder à l’assainissement du sol pour s’assurer de la destruction des larves éventuellement présentes, en précisant que cette opération ne peut pas être pratiquée en présence de colonies d’abeilles sur le site.

Malgré la difficulté de certains professionnels à accepter la destruction de leurs ruches, la mobilisation de chacun est pourtant impérative pour contribuer à l’éradication rapide de ce ravageur dont les dégâts pourraient être irréversibles pour l’ensemble de l’île de La Réunion.

L’État déploie un plan de soutien aux apiculteurs concernés

Les services de l’État s’attachent bien sûr à informer la filière apicole à chacune des étapes clés de la gestion de l’évènement.
La direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) et la chambre d’agriculture sont mobilisées pour accompagner dans les dimensions techniques, humaines et financières chaque apiculteur dont les ruchers ont dû faire l’objet de destruction.

La définition des modalités d’indemnisation est d’ores et déjà à l’étude, en lien avec le ministère de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire.

Rappel de la réglementation

La détention d’une ruche, à titre particulier ou professionnel doit obligatoirement être déclarée. Cette déclaration s’effectue par voie électronique sur :
- http://mesdemarches.agriculture.gouv.fr/
- Par arrêté préfectoral n°413/SGAR/DAAF du 24 mars 2016, toute introduction ou importation des produits suivants est strictement interdite, quelle qu’en soit la forme ou les modalités :
- matériel apicole ayant servi à l’exploitation d’un rucher ;
- miel et pollen à visée de nourrissement ou de complémentation alimentaire des colonies d’abeilles ;
- cires d’abeilles ayant servi à l’exploitation d’un rucher ;
- abeilles vivantes ou mortes du genre Apis.

Tout apiculteur, professionnel ou amateur, constatant ou suspectant la présence du ravageur Aethina tumida doit informer immédiatement :
- le vétérinaire chargé du suivi de son rucher ou
- les services de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF)
Courriel : alimentation.daaf974@agriculture.gouv.fr
Téléphone : 02 62 30 89 89 ou, le soir et le week-end, le service régional de la
communication interministérielle au 02 62 40 77 77





1.Posté par Up2date le 18/07/2022 20:24

Bon courage à tous les apiculteurs... Ça va pas être une partie de plaisir jusqu'à ce que les abeilles puissent se défendre...

2.Posté par MôvéLang le 19/07/2022 07:35

Donc celui qui a importé la bestiole est sur Saint Philippe alors.
Est-ce celui qu'on a vu pleurnicher dans un article de Freedom ?

3.Posté par marius le 19/07/2022 07:58

Les services de l'état veillent.................
dans ce cas, comme tout le monde sait d'où vient le problème, on sanctionne.
Mais il est plus facile de traquer les apiculteurs qui subissent que le gros zozo qui a introduit le problème
en espérant que cette fois mon article soit dans le sens du modérateur.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes