MENU ZINFOS
Economie

Petit Coléoptère des ruches : Compenser en urgence la baisse de production


Le Petit Coléoptère des ruches a fait son apparition dans l'île. Pour faire face à la baisse de production, la Chambre d'agriculture demande l'aide du ministère des Outre-mer et de l'Agriculture.

Par NP - Publié le Samedi 16 Juillet 2022 à 07:47

Le communiqué de son président Frédéric Vienne: 

Suite à la découverte du Petit Coléoptère des ruches (Aethina tumida) depuis le 05 juillet 2022 au sein de plusieurs ruchers du sud de l’ile - 122 selon nos informations - et plus particulièrement sur la commune de St-Philippe, les agents de la cellule « Diversification animale » et Elevage de la Chambre d’Agriculture sont pleinement mobilisés pour apporter tout soutien à la filière et aux apiculteurs dans ce moment difficile.

Une réunion a eu lieu dans ce sens entre les acteurs de la filière (ADAR, Syndicat Apicole, AMAIR…) et la Chambre d’agriculture afin de répertorier tous les moyens mobilisables pour que les apiculteurs soient soutenus aussi bien au niveau technique qu’à l’échelle économique. Par conséquent, j’ai adressé un courrier aux Ministères de l’Agriculture et de l’Outre-Mer ainsi qu’aux collectivités territoriales afin d’accompagner au mieux nos apiculteurs à gérer cette période de crise souvent synonyme d’incompréhension.

Compenser en urgence ces baisses de production

Notre priorité est d’apporter un appui aux apiculteurs réunionnais dans le sens d’une acquisition d’équipements (pièges, …) qui limiteront la propagation de ce ravageur. Nous devrons aussi aider avec force les apiculteurs impactés par la destruction de leurs ruches et colonies et ainsi relancer dès que possible les ateliers de productions concernés et permettre la viabilité de ces entreprises.

Pour les secteurs faisant l’objet de mesure de restriction à travers l’arrêté préfectoral interdisant notamment de transhumer les ruches (zone de protection et de surveillance), cela entrainera inéluctablement un impact négatif sur les futures miellées et, par rebond, le revenu des apiculteurs. Nous solliciterons à ce titre nos collectivités pour compenser en urgence cette baisse de production.

Ce vendredi, suite à la réunion en mairie de Saint-Philippe avec les professionnels, de nouvelles demandes liées à l’arrêté préfectoral et attendues seront également transmises aux pouvoirs publics afin de permettre aux apiculteurs de poursuivre leurs activités avec plus de sérénité.




1.Posté par alain le 16/07/2022 11:20

Lorsque j etais petit, de petits animaux s'ecrasaient sur le pare brise de mon papa

je suis grand et je ne vois plus d'animaux

ou sont les coccinelles ??

2.Posté par kikadisa le 16/07/2022 11:29

alé viteman voir lo boug serz ouaro koté tit' il, li va signe un gro sèk pour ou , li vé fèr kom lo grinouille devien gro kom lo bèf ... li zéspèr bèz lo plass konseil rézional dalon patrik koté sin sozef mèm !!...

3.Posté par Skop le 16/07/2022 14:24

L'argent toujours l'argent c'est le leitmotiv de la chambre d'agriculture. On brûle les ruches et les abeilles, pourtant nécessaires pour la pollinisation. Mais on ne cherche pas pourquoi et comment ce coléoptère est apparu. On ne s'attaque pas à la racine du mal mais on on remplit le portefeuille du mâle.

4.Posté par Squid le 16/07/2022 15:30

@1
Les coccinelles , les lendormi...

Mais bon vive la canne

5.Posté par Lassoclsion le 20/07/2022 01:11

Tidalon peste garage la merde

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes