MENU ZINFOS
Société

Personnes sans abri : Encore trop peu de places en hébergement d'urgence


Carole Tipveau via son association Amour Désintéressé/DA se bat pour défendre les intérêts des sans-abris. Elle dénonce un manque d’hébergement d’urgence et "la pression" qu’il faut exercer sur le 115 pour tenter d’obtenir une place pour passer une nuit en toute sécurité, à l'abri, quand la vie nous a tout pris.

Par - Publié le Dimanche 27 Décembre 2020 à 09:12 | Lu 3146 fois

Ces derniers mois, Carole Tipveau s'est mobilisée à St-Pierre et St-Joseph pour demander aux élus " de sortir de leur tour d'ivoire "
Ces derniers mois, Carole Tipveau s'est mobilisée à St-Pierre et St-Joseph pour demander aux élus " de sortir de leur tour d'ivoire "
"Il faut non seulement insister mais aussi mettre la pression. J’en ai fait l’expérience moi-même pour un couple qui s’est retrouvé à la rue. La dame a appelé le 115 qui lui a répondu qu’il n’y avait pas de place. Quand j’ai pris le téléphone pour dire que ce n’était pas possible, qu’il fallait trouver une solution, finalement le nécessaire a été fait", témoigne Carole Tipveau.

Un exemple parmi d’autres assure la présidente de l’association Amour Désintéressé/DA. Une structure qu’elle a créée avec un couple il y a 5 mois après une rencontre avec une sans-abri du côté de l’Etang-Salé. Une rencontre qui l’a bouleversée. Depuis, "l’association est énormément sollicitée". 

"Le dispositif 115 est un mirage"

Le nombre de sans-abris dans l’île est difficile à estimer tant les situations sont diverses et complexes. Selon le rapport régional 2019 de la Fondation Abbé Pierre, les personnes sans domicile fixe seraient 725 à La Réunion. "On ne peut pas laisser des humains dormir sur des trottoirs", s’insurge la présidente de l’association, qui travaille dans l’immobilier. Pour cette dernière, "la première marche quand on se retrouve à la rue, à savoir le 115, est déjà sciée".

"Ce dispositif est un mirage. Les places ne sont pas assez nombreuses et du coup le lot quotidien des sans-abris c’est d’être contraints d’appeler trois fois par jour pour s’entendre dire qu’il n’y a pas de place. Et si par miracle une place se libère, il faudra le lendemain à 8H se retrouver à nouveau dans la rue et recommencer la même démarche, inlassablement".

Des sans-abris aux multiples visages

6 places d’hébergement d’urgence de nuit sont proposées dans le sud et 24 dans le nord. Au total, il existe 204 places d'urgence orientables par le 115. "J’ai été contacté pour deux sans-abris en attente d’aide à Saint-Joseph. J’ai pris attache aussi auprès du CCAS et je n’ai toujours pas reçu de réponse", déplore Carole Tipveau. "Les sans-abris que l’on voie ne sont que la partie émergée de l’iceberg". Les visages des personnes sans domicile fixe sont multiples: des couples avec ou sans enfant, des jeunes, des femmes, des hommes qui vivent dans des squats ou sont hébergés par la famille ou des proches. Selon l’éclairage régional de 2019 de la Fondation Abbé Pierre, les femmes seules sont plus fréquemment confrontées à des demandes non pourvues. 

Une situation qui s’améliore avec la création de nouvelles places pour les victimes de violences conjugales mais pas seulement, rassure Manon Heribert-Laubriat, responsable des politiques d’hébergement et d’accès au logement à la Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS). Plus de 40.000 appels sont traités par le 115 chaque année.

"La DJSCS n’a cessé d’adapter les places d’hébergement au besoin et à la demande"

"De 40 % de mise à l’abri sur appel du 115 en 2017, nous sommes passés à 70 % en 2019", assure-t-elle. Manon Heribert-Laubriat reconnaît "qu’il peut arriver" que les centres soient saturés. "En fonction des besoins remontés par le 115, la DJSCS n’a cessé d’adapter les places d’hébergement au besoin et à la demande". Ainsi, les 20 places mises à disposition durant le confinement sur Saint-Denis seront pérennisées l’année prochaine.

Avec le dispositif de mise à l’abri généralisé et d’accompagnement au logement début août dernier, 53 personnes ont été relogées, avance-t-elle.  Le dispositif sera reconduit en fonction des besoins. Des besoins que la responsable des politiques d’hébergement et d’accès au logement de la DJSCS sent bien qu’ils devraient augmenter avec les effets de la crise sanitaire.
 
C’est pour cette raison que Carole Tipveau veut également, à l’instar d’autres associations comme la Fondation Abbé Pierre, demander une refonte de la politique du logement social, "un bateau sans capitaine", insiste-t-elle. Ainsi avec son association, Carole frappe à toutes les portes et espère rencontrer un maximum d’acteurs dans chaque collectivité pour que "chacun ait le droit à la dignité". 


Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ouais ... le 27/12/2020 09:26

Courage chère madame, après covid ou solution, je me réserve la possibilité de monter des événements, pour vôtre cause...

2.Posté par jlc2 le 27/12/2020 10:53

Bonjour! c'est la femme qui dort derrière le local électrique pres de Super U,juste à l'intersection. Je ne sais pas depuis combien de temps elle dort là, mais elle est courageuse.

3.Posté par @ 3 le 27/12/2020 12:37

Surement elle.. de plus sous le nez de nos chers zelues de la mairie etang salé.....?

4.Posté par zarzuela le 27/12/2020 10:12

Oui il me semble que c est à la famille de les recueillir!!!mais souvent on ne connaît pas leur déroulement de vie pour en arriver là!!!et la famille en a marre!!!surtout de ceux qui boivent il faut aussi une aide psy etc

5.Posté par Tipveau carol le 27/12/2020 15:56

.... Vous ne me laissez pas le choix Mme Manon Heribert Laubriot de vous faire un droit de réponse.
Le 115 ( 6 places pour le Sud ) ... saturé tous les jours et Ce depuis des années.
juste INSULTANT pour les TROP NOMBREUX BENEFICIAIRES .
... LES HEBERGEMENTS D URGENCE ...
LEUR NOMBRES ...INSULTANTS
.... LA POLITIQUE DES LOGEMENTS SOCAUX ... INSULTANTE
... LE TOUT S AMELIORE ..INSUPORTABLE
A QUAND ... LE DISCOURS VRAI ...DE LA RÉALITÉ .
.Q ENDURENT ET SUBISSENT CES DIZAINES DE MILLIERS DE SANS ABRIS ... POUR QU ENFIN LES PLUS MAL LOTIS DEVIENNENT NOS DIGNES ET NOBLES PRIORITĖS ..... ALLO HUMANITÉ, IL NOUS FAUDRA T ECOUTER .

6.Posté par Tipveau carol le 27/12/2020 16:47

.... réponse pour le commentaire 3

Je voudrai porter à votre attention ,.... que concernant cette DAME SANS ABRRI.... la mairie de l ETANG SALĖ... S EST BATTUE ET SE BAT ENCORE POUR ELLE .( JE VOUS ASSURE, je suis bien placée pour le savoir ,... et , je me dois de dire des faits que j ai constatės.et féliciter ces travailleurs sociaux que j ai rencontrés et trouvés ADMIRABLES en la circonstance .

7.Posté par Tipveau carol le 27/12/2020 16:47

.... réponse pour le commentaire 3

Je voudrai porter à votre attention ,.... que concernant cette DAME SANS ABRRI.... la mairie de l ETANG SALĖ... S EST BATTUE ET SE BAT ENCORE POUR ELLE .( JE VOUS ASSURE, je suis bien placée pour le savoir ,... et , je me dois de dire des faits que j ai constatės.et féliciter ces travailleurs sociaux que j ai rencontrés et trouvés ADMIRABLES en la circonstance .

8.Posté par Portois Da Kour le 27/12/2020 17:41

Sympa pour les gens du 115...


9.Posté par Tipveau carol le 27/12/2020 19:03

Reponse au 8...
Il ne s agit pas ..d attaquer les gens du 115, mais juste dire que le 115 est un leurre, ( 6 places d urgence de nuit ... pour tout le SUD ,IMAGINEZ... MONSIEUR ... ET SURTOUT METTEZ VOUS Å LA PLACE DU SANS ABRIS QUI RECHERCHE UN ABRI DE NUIT ALORS QU IL DORT Å LA RUE .. OU SUR UN TROTTOIR ..

10.Posté par cafards & co le 27/12/2020 20:26

vite une aide psychologique avec des intervenants sociaux payé à 4 000 euros pas la region-département

je plains les sans abris entourés de cafards....

11.Posté par DIDIER NAZE le 27/12/2020 20:35

Je voudrais avant tout saluer votre ....ENGAGEMENT et bien sur COURAGE madame ! 😕😐.....et AUSSI, pour les réponses faites......à ceux à celles qui sont soit disant sont en charge je dirais, de ce problème récurrent. ...bien evidemment je parle des élus (es).....

Vous avez bien fait de répondre à cette Manon !....je me permets de parler d elle de la sorte sans aucun respect ....parce qu' elle même n a aucun respect pour ces personnes en marge de la société. ....EN MENTANT !!....😠😤.....

Concernant le 115......bien évidemment madame Tipveau ne s attaque pas aux personnes.....mais a la triste réalité. ....et au décalage de langage que tient les soits disants élus .....

Je vous encourage madame. ....de répondre. ....publiquement comme vous avez commencé a le faire.....aux élus racontant des mensonges, dans les articles qui sont publiés sur Z infos !!...Bien à vous.

12.Posté par Triste le 27/12/2020 22:16

À la Réunion il y a une sans abri dont la situation me touche particulièrement : la dame à St-Pierre qui ère au centre ville, particulièrement sale et n'ayant plus toute ses facultés mentales. Elle est relativement jeune, son cas me semble désespérée. Elle est la définition même de la misère humaine...
Que peut on faire dans ce genre de situation extrême?!

13.Posté par Papangue le 28/12/2020 04:29

Je trouve particulièrement injuste , madame, même si votre combat est à saluer de vous attaque ainsi à Manon Héribert-Laubriat comme si elle devait porter sur ses frêles épaules le manque criant de places d'hébergement dans le département. Je connais l’engagement au quotidien de Mme Héribert ainsi que celui de son supérieur hiérarchique, Serge Tardy et notamment pendant la période de confinement en lien direct avec l'ancienne sous-préfète à la cohésion sociale. D’ailleurs on ne vous a pas entendu à ce moment là madame.
Je suis d’accord sur le fait qu’il manque des places d’hébergement mais le fonctionnement écrit du 115 est le même en métropole.Vous croyez que c'est cette personne qui finance la politique de l'hébergement avec son salaire? vous pensez également que c'est la responsable du 115 la coupable?
C'est bizarre mais je n'entends pas la fondation Abbé Pierre, l'association Alon Deor... monter au créneau, elles qui oeuvrent pour l'acc ueil et l'accompagnement des sans abri vers un logement pointer du doigt la responsabilité de la Direction de la Jeunesse, Sports et Cohésion Sociale et du SIA qui gère le 115 comme vous le faites. Connaissez-vous au moins ces associations? Savez-vous qu'elles travaillent en lien avec certains bailleurs sociaux pour faire accéder à un logement un certains nombre se sans abri (SEMAC, SIDR, SHLMR….). Connaissez-vous au moins la politique du Logement d'Abord? Manifestement non. Votre association est toute jeune, celles dont je parle sont anciennes, structurées et travaillent avec les différents partenaires travaillent dans un climat serein bien que chacun soit conscient que ce qui est fait n'est pas suffisant et ils sont les premiers à le regretter. Savez-vous aussi que le département est partie prenante de la politique de l'hébergement via son Plan Départemental d'Actions pour le Logement et l'Hébergement des Personnes Défavorisées dont les SDF? Pourquoi ne pas vous en prendre à elle, ainsi qu'au ministère de tutelle de Mme Héribert par exemple, au gouvernement qui n'en fait pas assez...Pourquoi, on ne vous voit pas dans les réunions associant les différents partenaires (CAF, associations, bailleurs sociaux, intercommunalités, conseil départemental, en plus de l’Etat?
Dénigrer autant une personne est particulièrement insultant je trouve d'autant qu'elle n'est qu'un rouage de l’Etat. Si vous deviez vous prendre à quelqu'un, prenez-vous en aux bonnes personnes et au bon niveau. Que je sache, Mme Héribert n'est pas la directrice de la Direction de la Jeunesse, Sports et Cohésion Sociale et encore moins ministre des Solidarités. Adressez-vous à la sous-préfète à la cohésion sociale en local ou à Cyrille Melchior ; ces personnes pourraient vous instruire tout comme Mathieu Hoarau de la Fondation Abbé Pierre. Et si vous avez des solutions toutes prêtes, n’hésitez pas à les proposer.
Bien à vous Mme Tipveau. Au plaisir de vous rencontrer lors d'une prochaine réunion des partenaires.

14.Posté par Tipveau carol le 28/12/2020 06:06

Reponse au 12

Ouvrir ENFIN nos yeux sur nos indifferences..sur tous nos comportements où nous oublions que l autre à côté, c est moi, ...ma mère, ma fille , mon fils, mon frère ....y voir la famille humaine , NOTRE famille humaine ... et toujours NOUS sentir concerner.. .pour... ce que peut ressentir un humain .. chaque humain est précieux et a la même valeur ( aucun compromis là-dessus ) ...ALLEZ HUMANITÉ ...ALLEZ FRATERNITE...ALLEZ ÉGALITÉ....ALLEZ LIBERTÉ... VOILA LA VOIE .

15.Posté par Tipveau carol le 28/12/2020 09:05

Suite de réponse au 12


....recréer le dialogue.. le lien... la confiance qui mène après à l attachement .... pour que celui ci puisse REdevenir réciproque. C est notre responsabilité à nous .... pas la sienne A nous d' en être conscient.
A NOUS DE LA MERITER... POUR ELLE . . Et pour nous .... et pour nos enfants .

16.Posté par Ouais ... le 28/12/2020 09:56

Poste 7,n oublions pas le travail que fournissent les bénévoles, et associations. le 115 n est juste pas parfait c est tout, manque évident de moyens, et demande croissante. Les gens sur le terrain se débattent avec ce qu ils ont. Ce sont les propos d une personne investie, dans la cause humaine...

17.Posté par Bénédicte HOARAU le 28/12/2020 10:15

Mme Tipveau, vous avez l’air bien gentille mais très naïve... ce n’est pas en vous en prenant à ce qui existe que vous allez aider la cause, alors certes ça n’est pas parfait mais nous avons le mérite de travailler pour que les choses avancent. Vous parlez de l’hébergement d’urgence alors oui c’est compliqué pour les places mais l’urgence ne gère pas la pérennité du logement. C’est là, toute la difficulté de notre métier Mme, rendre possible l’accès à un logement pérenne pour toutes ces personnes. Pour y arriver il y a tout un travail d’accompagnement à faire, mise à jour des situations administratives et financières, préparation de la personne à intégrer un logement, vous n’ignorez pas qu’après une longue errance il est souvent difficile de faire à nouveau partie du système avec les codes sociaux. Les bailleurs sociaux et tous les autres partenaires sociaux font ce qu’ils peuvent et je peux vous dire que nous faisons de notre mieux...mais il est une profession que nous n’arrivons pas à convaincre Mme... la vôtre... combien d’agences ferment leurs portes à ces « gens là », combien refusent de présenter des dossiers aux propriétaires alors même que des associations sont là pour assurer une sécurité à l’accès au logement... alors oui Mme ce n’est pas parfait... oui Mme il manque de places au 115... oui Mme il n’y a pas assez de logements... oui Mme on peut s’en prendre à tous les gens qui travaillent avec l’état et ne réussissent pas parfaitement... mais vous Mme depuis combien de temps avez-vous ouvert les yeux sur le sans abrisme ? Savez-vous combien de personnes œuvrent chaque jour sans relâche pour trouver des solutions d’hébergement, de logement ? Savez-vous combien parfois nous sommes fatigués, écœurés par le système qui n’arrive pas absorber tous les besoins ? Mais connaissez vous aussi nos petites victoires quotidiennes, parce qu’il y en a Mme ! Alors créer un buzz autour de vous et de vos actions, réussissez votre combat mais ne dénigrez plus jamais le travail fait par d’autres... vous voulez nous aider ? Commencez par convaincre les gens de votre profession... vous voulez être entendue, parlez nous mais n’utilisez jamais le dénigrement... je suis un petit maillon qui aide à trouver des solutions de logement quotidiennement et je suis souvent comme mes collègues en colère contre le système, contre l’état mais je suis aussi tellement fière de faire partie de ceux qui essaient... nous ne sommes pas des héros mais nous nous levons chaque jour pour qu’un jour peut-être le sans abrisme, la précarité disparaissent... la route est longue Mme...

18.Posté par Tipveau carol le 28/12/2020 10:20

Monsieur.... Si vous permettez, je laisse à chaque lecteur le soin d analyser mes propos et les vôtres...et d'en faire leurs propres synthèses.
Quant à moi, je souhaite juste affiner ces points avec vous.
' vous êtes d accord, qu il manque des places d hébergement'... et moi, je persiste et je signe en
REAFFIRMANT QUE 6 PLACES(115) en hebergement d urgence de nuit POUR TOUT LE SUD... UNE RÉALITÉ JUSTE INSULTANTE...POUR LA QUANTITÉ DE SANS ABRIS QUE COMPTE NOTRE ILE .
CONCERNANT.. le fait que... "chacun soit conscient que ce qui est fait n est PAS SUFFISANT,et qu ils sont les PREMIERS à le regretter"
NON, NON, Monsieur .... PARCEQUE, les PREMIERS .....À en SOUFFRIR ET À LE SUBIR...SE SONT LES SANS ABRIS .
EUX, Monsieur, SONT DÉSESPÉRÉS.... ET, si il y avait un mot plus fort , je l emploierai VOLONTIERS.
ET, pour ce qui est de votre conclusion
" au plaisir de vous rencontrer l Ors d' une prochaine réunion des partenaires .. Si notre association est invitée,...le plaisir sera partagé , d autant plus que votre idenditè me sera à ce moment là révélée. Bien respectueusement monsieur.

19.Posté par Tipveau carol le 28/12/2020 10:33

Reponse au 16
..

Le 115 pas parfait .. c est tout
6 places d hébergement de nuit ( pour tout le SUD)
SEULS LES SANS ABRIS ONT LA LÉGITIMITÉ POUR Y REPONDRE ... PARCEQUE QUE SE SONT EUX QUI TROUVENT PORTE CLOSE ... COMPLET ... PAS DE PLACE ... RAPPELEZ PLUS TARD .....ET TOUJOURS PAS DE PLACE...

QUAND DONC VA ON SE METTRE À LEUR PLACE ...À RESSENTIR CE QU ILS RESSENTENT ....ET RECONNAITRE ET ADMETTRE DEVANT TOUS ... LEURS RÉALITÉS... ET PAS LES NOTRES .

20.Posté par Tipveau carol le 28/12/2020 11:19

Reponse au 17
.... Bravo madame ... continuez à donner le meilleur de vous même.
... et quant à moi..Je reste à l ėcoute de chacun, dans le respect de chacun .
Et lorsque, je parle, j ai AUSSI, à cœur le RESPECT de l' autre .
Maintenant, SI, vous permettez, je souhaite vous dire ceci
La situation des SANS ABRIS EST BLOQUĖE, Ils sont devant (LE MUR... mais ..DES LAMENTATIONS POUR EUX)
115... mirage .( 6 places pour le Sud)
Hebergements... un véritable EVEREST
POLITIQUE DU 'GOUTTE À GOUTTE'
...ET pour avoir un logement Social..3 ans en moyenne... en attendant politique du goutte à goutte ... Et Anne , ma soeur Anne ... TOUJOURS rien à l horizon ..

C EST CONTRE CELA QUE NOTRE ASSOCIATION S 'INSURGE
C EST CETTE SITUATION QUE NOUS DENIGRONS..... parceque les VICTIMES DE CE GOUTTE Å GOUTTE SONT DES MILLIERS VOIR DES DIZAINES DE MILLIERS d Enfants ,de femmes et d hommes .

NOUS AVONS CHOISI D ÊTRE DANS LE CAMP ... DE CEUX QUI DISENT STOP ET NOUS L ASSUMONS ET L ASSUMERONS.
( IL NE FAUT Y VOIR RIEN D AUTRE)

.. NOUS, NE DISONS PAS QUE STOP
... NOUS DISONS ABANDONNONS NOS HABITUDES DU PASSÉ, NOS METHODES DU PASSÉ... CAR NOUS AVONS FAIT FAUSSE ROUTE .
OUVRONS ENFIN, PLEINEMENT, LA ROUTE À
L HUMAIN... ENSEMBLE

SUIS JE NAÎVE MADAME ?
Je souhaite à chacun de l être ALORS.
Très courtoisement Madame .

21.Posté par Ernestine le 28/12/2020 14:24

Madame, je pressens chez vous quelques arrières pensées inavouées. Politiques peut-être? En tout cas, votre volonté de faire le buzz m'écoeure tandis que votre association n'a que 5 mois d'existence et ce, alors que plusieurs associations oeuvrent sans paraître dans les media ni critiquer le travail des personnes impliquées dans la recherche quotidienne de solutions d'hébergement voire de logement pérenne pour les sans abris.
Vous semblez parler sans savoir si je lis les commentaires de Papangue et de Bénédicte Hoareau.
Quelles sont vos compétences pour remettre en cause le travail fait depuis des années par ces personnes? Par ailleurs, je ressens chez vous une forme de narcissisme avec cette volonté de vous mettre en scène et surtout de contester systématiquement les commentaires qui ne vont pas dans votre sens. Si vous avez envie réellement de faire au lien d'être dans les incantations et imprécations, je vous invite à accueillir quelques SDF chez vous voire de leur trouver un logement et de leur payer leurs premiers mois de loyer, leur assurance ainsi que des meubles. Ainsi, vous contribuerez à apporter votre pierre à l'édifice au lieu de dénigrer le travail fait par les autres mais voyez-vous, j'en doute fort.
J'attends avec une certaine impatience vos actes mais pour vous, il y a loin de la coupe aux lèvres.

22.Posté par Tipveau carol le 28/12/2020 15:09

Reponse au 21

Madame ... faites vous l honneur et à moi aussi... de ne pas parler à ma place de moi.
Très respectueusement.

23.Posté par Marie974 le 28/12/2020 15:50

Le 115 fait comme il peut avec les places du Nord et du Sud !! savez vous pourquoi ds les autres communes il n'y a rien pour les SDF!! Que Denis et st Pierre 😱😱 !! Les autres maires font quoi ??? Vous ne vous posez pas les bonnes questions !!

24.Posté par Ernestine le 28/12/2020 17:58

Vous confirmez ce que je pensais, madame, soit une personnalité narcissique qui vous fait croire que je parle à votre place. Or, à aucun moment je ne parle pour vous mais vous même, on se demande bien au nom de qui vous parlez. Vous avez l'air bien souriante en posant ainsi pour la photo en vous prétendant préoccupée par le sort des SDF. Des gens comme vous, qui se posent en sauveurs du monde, qui ne vivent qu'à travers des média mais dont les actes ne suivent pas, on en trouve régulièrement. Je ne vous en veux pas mais pensez malgré tout à consulter, vous frisez la schizophrénie.
La preuve que je ne parle pas à votre place, votre niveau de français est juste édifiant.

25.Posté par Tipveau carol le 29/12/2020 09:39

Reponse au 24

Madame ,
Aimé Cesaire disait
" je suis de race de ceux qu' on opprime "
Sachez que je suis de cette race LÀ.
CECI À CRIER
LES BUZZ... RIEN À CIRER
Bien respectueusement

26.Posté par Zeste le 29/12/2020 17:46

Je ne sais si le plus intéressant ce sont les commentaires ou l'article. Zinfos a trouvé lependant féminin d'Alain Nivet qui sévit sur Clicanoo en la personne de cette dame qui, comme lui, commente chaque commentaire. Faut croire qu'ils ont tous les deux du temps à occuper, ne supportent aucun contradicteur, se croient le nombril du monde.
Je finis par croire qu'Ernestine a raison en parlant de votre personnalité narcissique car comment interpréter vos 11 commentaires sur un article sur vous même?
Pétez un bon coup, madame, vous vous sentirez mieux. Et éviter de convoquer les auteurs de citations que vous ne maîtrisez pas, vous êtes en train de vous ridiculiser. Je ne vois comment vous pourriez prétendre à travailler avec d'autres personnes pour le bien de ces sans abris en montrant des traits aussi pathologiques de votre personnalité. Vous me rappelez dans votre attitude et vos mots (attention à votre maîtrise du français), ce cher président Trump qui s'exprime en majuscules et via l'outrance, comme vous, quand il manque d'arguments. Franchement, je plains vos "protégés" ainsi que les personnes avec lesquelles vous souhaitez travailler. Vous ne semblez pas assez constructive pour cela et vous manquez d'empathie. On peut se demander quels sont vos faits d'armes au sein de votre association (combien de SDF mis à l'abri, combien de SDF pour lesquels vous avez trouvé un logement, combien vous avez accompagné socialement, etc...). Il y en a qui sont dans l'action comme Bénédicte qui a posté un commentaire mais vous, vous êtes uniquement dans une posture.
Je m'attends à un commentaire acerbe de votre part dans peu de temps mais méfiez-vous à agir ainsi que certains se mettent à voir clair dans votre jeu et vous finirez aigrie comme Trump. Grand bien vous fasse. Mais ne vous inquiétez pas, il y aura toujours quelqu'un au bout du fil (SOS solitude, peut-être) pour vous consoler. Comme le 115 en fait. Quelle ironie, n'est-ce pas? En somme, la morale de l'histoire.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes