MENU ZINFOS
Société

Période de quiétude: Il dénonce un "greenwashing" ne profitant pas aux baleines


Photographe sous-marin amateur, François Baelen estime que le nouvel arrêté préfectoral encadrant l'approche des baleines ne profite pas vraiment aux géants des mers... mais plutôt au "business cétacés". Reprochant un "greenwashing" au détriment des baleines et des particuliers passionnés, il pousse un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Sa tribune :

Par Aurélie Hoarau - Publié le Mardi 11 Août 2020 à 10:56 | Lu 4306 fois

Période de quiétude: Il dénonce un "greenwashing" ne profitant pas aux baleines
"Un nouvel arrêté préfectoral pour encadrer nos interactions avec les cétacés à la Réunion.
Une bonne chose ? Oui mais…

Les mises à l’eau avec cétacés nécessitent maintenant des diplômes ne formant pas à l’approche des cétacés. A défaut d’une formation adaptée qui n’existe pas, on se rabat sur ce qui existe, à savoir les monitorats de plongée sous-marine.

Ok, pas top… mais au moins il reste la période de quiétude ? Les cétacés seront tranquilles avant 9 heures et après 16 heures.

Mauvaise pioche ! Les observations en surface sont possibles jusqu’à 18 heures. Offrons aux cétacés 2 heures de rab de notre concert de moteurs de plusieurs centaines de chevaux. Tant qu’il y a du soleil il y a des clients !

Aie aie aie ! L’arrêté prévoit aussi quand même quelques dérogations à cette période de quiétude qui seront délivrées, je cite l’arrêté, pour “un motif scientifique, pédagogique ou artistique”. Cela semble raisonnable non ?

Perdu encore ! La DMSOI délivre comme des petits pains (ou des chocolatines selon votre religion) des dérogations à cette période de quiétude. A ce jour déjà une grosse dizaine de structures commerciales bénéficient de cette dérogation (et croyez moi, ce n’est que le début).

Et les baleines dans tout ça ? Aucune différence sur le plan d’eau. Nombre de bateaux sur zones en excès, rotations incessantes sur des groupes de cétacés maintenus “au chaud” pour le bateau suivant (il s’agit de ne pas les perdre !). Aucune régulation du nombre de sorties à la journée, toujours plus de “tour operators” et cela de 7 heures (merci les dérogations) à 18 heures… soit comme avant !

Mais c’est pas grave car avec un peu de greenwashing à coup d’ecoresponsabilité et de “moi je fais mieux que les autres” ça passe comme une lettre à la poste (ou comme un arrêté préfectoral pondu en juillet).

Tant que les sous rentrent, tout va bien sur l’eau. Tant pis pour les baleines, tant pis pour les particuliers passionnés. Merci le business Cétacés."

François Baelen
 




1.Posté par Romain le 11/08/2020 11:54

Non mais ça va t'as plongé une fois dans ta vie avec des baleines, ça suffit faut passer à autre chose et les laisser tranquille.

C'est fou cette obsession qu'ont certaines personnes à vouloir toujours voir des animaux en vrai , c'est hallucinant ces caprices.

Il y a des super reportages sur tous les animaux c'est quoi ce besoin irrépressible de vouloir être celui qui va les emmerder dans leur élément naturel ??? ça me dépasse. Encore à l'époque où c'était pour se nourrir, pour la pêche et la chasse, mais là ça sert à quoi ? Caprices de gosses.

2.Posté par Zarin le 11/08/2020 12:32

Dommage pour les humains ! Ils détruisent tout !!!

3.Posté par Gabouillat le 11/08/2020 13:31

Oui pour lui pas de problème pour observer les baleines de près mais pas les autres,espèce d'egoiste va.....

4.Posté par Dominique GRUSON le 11/08/2020 15:04

A Romain,
Je ne comprends pas ton raisonnement :
Oui, je préfère voir les baleines en vraie plutôt que de les voir en reportage.
Aller à Mafate plutôt que voir des reportages de Mafate
Voir un concert plutôt qu'écouter un podcast
Voir les musées plutôt que des reproductions...

Ce décret n'empèche pas de nager avec les cétacés, il privatise cette activité.
Avant tout réunionnais pouvait y aller dans le respect des règles en prenant son temps
Maintenant, il lui faudra débourser 60 € minimum avec un système commercial de fast "watch" avec comme le dit si bien François de nombreux désagrément pour les cétacés.

Je ne suis absolument pas opposé au décret de protection. Mais dans ce décret décidé en urgence et en catimini sans consultation du public, les nouvelles règles vont à l'encontre de la tranquilité des cétacés. Ce que François dénonce clairement

Et après ... devons nous craindre pour le libre accés dans les lagons ? A mafate ? Au volcan ? Tunnel de lave

5.Posté par Association Citoyenne de Saint-Pierre-REUNION le 11/08/2020 16:08

Une position respectable qui ose dénoncer un arrêté-business qui exclut tous les passionnés de l'océan, et qui le connaissent.
Ceci change de tous ceux qui courbent l'échine en espérant "un ti dérogation" po zot.
Depuis début juillet nous avons alerté sur cette privatisation du milieu naturel, qui, si on laisse faire, va se répandre aussi en montagne.
Il faut prendre juste le temps de lire et comparer l'arrêté 2019, le projet en missouk 2020, et le fameux arrêté-business 2020, un arrêté "gros-doigts" qui protège .... le business, les "akaparer", et rien d'autre!
Articles disponibles sur notre site :

6.Posté par Je protège les bouledogues mais je veux embêter les baleines le 11/08/2020 18:36

Je protège les bouledogues mais je veux embêter les baleines.... sacrés plongeurs, super égoïstes......

7.Posté par Adrien le 11/08/2020 20:11

Je protège les bouledogues mais je veux embêter les baleines.... sacrés plongeurs, super égoïstes......

Il s'agirait de lire l'article avant de commenter.. la tribune va dans le sens d'une réduction de la pression sur les baleines, et pas l'inverse.
Avec ces dérogations, on laisse des opérateurs faire plusieurs rotations par jour sur les cétacés, de 7h à 18h (soit toute la journée). Cela va dans le sens d'une dégradation des conditions pour les cétacés...

8.Posté par Ahlala le 11/08/2020 21:29

A ceux qui tentent de faire comprendre de laisser tranquille les baleines, je pense que c’est peine perdue. La plupart des êtres humains voient à court terme, veulent de l’argent et sont égoïstes. Il faudrait un accident avec une baleine, peut être, pour qu’ils comprennent ou qu’il n’y ait plus aucune baleine. Ce serait dommage mais c’est souvent quand l’homme est au pied du mur qu’il change sa manière de vivre.

9.Posté par Association Citoyenne de Saint-Pierre-REUNION le 11/08/2020 22:10

Le commentaire 6 manie avec raison l'art de l'ironie.
Il a raison, des sociétés de plongée devenues "akaparer" font dans le plus simple, le plus rapide, et le plus rentable, en excluant les usagers passionnés de la mer.
Le baleines ont le dos large, ce sociétés vont se faire de l'oseille sur elles !
Avec la bénédiction des pseudo scientifico de globibusiness et de certaines têtes bien placées et complices!

Pour la bande d"akaparer", la "plongée sous-marine" c'est devenu "palmes masque tuba" à la surface de l'eau !!! Ben dis donc, facile, et ça rapporte un max!
Vite, vite, par ici les billets !

Le milieu naturel pour les riches, voilà l'apartheid mis en place dans le domaine Environnement à La Réunion!
Jusqu'à quand?

10.Posté par baldauph le 12/08/2020 10:21

Pour la paix des baleines, une poignée de passionnés respectueux de la charte, contre une armada de bateaux commerciaux des plus gros aux plus petits, un déséquilibre manifeste en faveur du business touristique. SI vous avez les moyens de payer au minimum 40 € pour 2h max.

Rotations incessantes, gros moteurs, gros bruits, qui gêne le plus les baleines, la poignée de passionnés, photographes, vidéastes, qui ne font que rester en surface?

Un moniteur de plongée qui n'a aucune expérience des baleines de ses comportements, n'a aucune légitimité à accompagner 10 plongeurs/ qui en fait ne font que de la nage en surface.

C'est vraiment n'importe quoi cet arrêté!

11.Posté par Zarin le 12/08/2020 11:18

Le sixième sens

Plusieurs études tendent à montrer que les cétacés peuvent percevoir les variations dans le champ magnétique terrestre. Ce sens les aiderait dans leurs migrations...

12.Posté par Zarin le 12/08/2020 11:26

Liberté pour la femme
Liberté pour l'homme
Oh, oui mais
Faut réaliser
Qu'on est tous prisonniers
Qu'on est tous programmés

La ronde des joyeux prisonniers
Graeme Allwright

13.Posté par Mami le 12/08/2020 12:39

Merci à M. BAELEN de nous avoir exposé son positionnement. Très intéressant.

14.Posté par Thierry le 13/08/2020 20:40

Je partage votre position et je préconise une interdiction de les observer à partir d un bateau mais plutôt Depuis le rivage. À la jumelle la longue vue... c est bien assez! Respectons la nature elle nous le rendra... à l inverse on risque de la perdre et nos enfants en seront dépourvus...

15.Posté par Bobby974 le 16/08/2020 13:45

La Réunion, une île sous cloche ? nous sommes dans la 8eme année d'interdiction provisoire d'accés à l'Océan, (interdiction préfectorale dû à la crise requin), la plongée, ne s'adressant qu'a un groupe restreint d'initiés, de personnes ayant des moyens , de touristes et finalement juste une très petite minorité de réunionnais (il suffit de regarder les palanquées pour le comprendre) ... cet arrêté continue de restreindre l'accés a l'océan et il est inique bien sûre ... mais comment ne pas rejoindre le commentaire N°6 , tant que ces restrictions ne concernaient que les non plongeurs et ne touchaient pas le petit groupe de #écolovoyageursplongeursavernisscientifique cela ne les touchait guère, Mr Baelen, il s'agit juste d'un petit retour de flamme de 'votre' idéologie dont vous vous accommodiez si bien ... a lire bien sûre l'excellent blog de l'ACSP qui dénonce la main mise de tout ce petit monde sur le bizness de l'écologie à la Réunion ..

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes