MENU ZINFOS
Economie

"Pérenniser l'outil de travail des exploitants agricoles"


C'est à l'Etang-Salé, dans la zone des Sables, que le président de la CGPER et de la Chambre d'Agriculture a tenu un point presse en milieu de matinée. En présence d'une vingtaine d'agriculteurs, Jean-Yves Minatchy a demandé à l'ONF et au Département, respectivement gestionnaire des baux et propriétaire de 50 hectares de terres, des garanties concrètes et définitives sur le devenir de ces surfaces "forestières" à vocation agricole depuis une quarantaine d'années.

Par Ludovic Robert - Publié le Dimanche 18 Octobre 2009 à 11:30 | Lu 1721 fois

Foin, maraîchage et élevage, ce sont ces activités agricoles qui sont pratiquées par plusieurs générations d'agriculteurs depuis une quarantaine d'années. Destinées à l'expérimentation, les 50 hectares de surface appartenant au Département et dont les baux sont gérés par l'Office national des forêts (ONF) sont en réalités occupés par des agriculteurs depuis plusieurs décennies.

Après avoir payé la location d'un hectare au prix de 20 francs il y a des dizaines d'années, ces derniers se sont vus proposer la somme de 3.500 euros pour la location de trois hectares il y a près de quatre ans. Mais des discussions et des négociations sont intervenues et les agriculteurs ont finalement obtenu un prix de 258 euros. Un prix qui augmentera d'ici la fin de l'année 2010 pour être fixé à 420 euros.

Le problème pour ces exploitants est que l'ONF devait leur signifier une solution et des garanties définitives en 2009 mais aucune réponse n'est jusqu'alors intervenue. Des garanties qui passeraient par un bail emphytéotique de 99 ans ou une vente directe de manière à poursuivre leurs activités et leur stratégie de développement. Inquiets quant à la pérennisation de leur outil de travail, ces exploitants n'ont pas manqué de monter au créneau sur leurs propres cultures pour obtenir des garanties foncières.

"Envisager l'avenir avec sérénité..."

"La Réunion a besoin de son agriculture et de ses agriculteurs. Aujourd'hui, l'ONF et le Département ne jouent pas le jeu et n'ont toujours pas donné de garanties fiables et définitives à ces hommes qui ne demandent qu'à faire avancer l'économie du département. Ces terres peuvent être vendues ou louées avec une option longue qui permettrait alors à ces exploitants d'envisager l'avenir avec sérénité et ainsi investir dans ces terres. Que fait le Département et l'ONF ?" s'interroge le président de la Chambre d'agriculture.

De son côté, Jean-Hugues Morel ne demande qu'une chose : "Des garanties une fois pour toute que l'on puisse se projeter dans l'avenir. J'ai moi même un fils qui a réalisé un BTS à Saint-Paul. Il ne demande qu'à reprendre cette exploitation pour de nouveaux et solides projets, mais que peut-il faire si on ne lui apporte aucune garantie correcte. Nous sommes sur des terrains agricoles avec une application du Code forestier, ce n'est pas normal. On veut des garanties..."

En réponse à ces revendications, Jean-Yves Minatchy a décidé d'informer le ministère de l'agriculture et l'ONF par un courrier qui leur sera envoyé en début de semaine. Un courrier qui devrait faire réagir le Département et l'ONF et lesquels reposent les espoirs d'une vingtaine de familles.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes