Communiqué

Perceval Gaillard s'interroge sur "les véritables motivations des 'riverains' des paillotes"

Mardi 7 Août 2018 - 17:06

Comme nous le révélions lundi, une employée de la Bobine a été jetée en pâture sur les réseaux sociaux, traitée de "honte du peuple réunionnais". Le candidat à la 7ème circonscription réagit :


La presse a révélé aujourd'hui le calvaire subi par Christelle, une employée d'une paillote de l'Hermitage. Celle-ci, selon le site www.zinfos974.com est cible d'insultes ouvertement racistes issues de certains « anti-paillotes ». Les attaques subies par cette jeune femme, traitée « d'esclave » sont ignobles. Rien ne saurait justifier pareil langage. 

Que l'on demande l'application de la loi et le retrait des paillotes hors de la zone sensible, c'est bien normal : la loi est la loi. Elle doit être appliquée partout, tout le temps : pour les paillottes comme pour les habitations individuelles ou les établissements hôteliers.

Présent lors du premier rassemblement sur la plage de Trou d'Eau je ne me suis pas rendu aux rassemblements suivants. En effet on peut s'interroger sur les véritables motivations des « riverains » des paillotes de l'Ermitage qui mettent sous pression ceux qui travaillent dans ces établissements et qui ne sont pour rien dans les choix des propriétaires.

Une petite recherche montrerait vite que ces « riverains » ont eux aussi de belles maisons « pieds dans l'eau » comme on dit. Ils reprochent donc aux autres ce qu'ils font eux-mêmes, mais pourquoi ? Parce qu'ils veulent profiter tranquillement de leur privilège, sans être ennuyés par les pique-niqueurs, les joueurs de pétanque, les jeunes qui viennent prendre l'ombrage sous pied de bois ou par tous ceux qui viennent boire un verre en couple ou en famille. Le bord de mer est de plus en plus démocratisé à La Réunion : c'est cela qui gêne les possédants qui y ont longtemps vu leur chasse gardée. Ce sont eux qui veulent privatiser le bord de mer, et en chasser le peuple dont les loisirs font baisser le prix des terrains. 

Chassés des plages de pleine mer par la crise requin, bientôt délogés des lagons par la fermeture des routes de la plage, les Réunionnais ne pourront sous peu plus accéder à leur propre océan. Et il leur sera de plus en plus difficile de monter dans les Hauts où le Parc national exerce une surveillance excessive qui risque, à terme, de faire péricliter le tourisme de classe moyenne en gîte.

Pour l'heure, je tiens à condamner les propos injurieux, diffamatoires et racistes et subis par le personnel des paillotes, traité d' « esclaves » en raison de leur couleur. J'assure de mon soutien les victimes en général, et Christelle en particulier.

Perceval Gaillard,
France insoumise. 
Zinfos974
Lu 1961 fois



1.Posté par Fredo974 le 07/08/2018 17:45

BRAVO !

2.Posté par Valgrésy le 07/08/2018 18:39

Enfin FRANCE INSOUMISE prend une bonne position:
- ferme les paillotes
- ferme la gueule aux racistes

3.Posté par Elgy974 le 07/08/2018 18:55

h bin té temps na un qui réagis
vilain racisme de GROS BLANCS contre une tite femme courage qui travaille
laisse madame la fait son travail pou nourrit son zenfants !

4.Posté par Adeuh974 le 07/08/2018 19:00 (depuis mobile)

Bien dit Perceval.
Le seul a dire la vérité!

5.Posté par Incana le 07/08/2018 21:20

Il a raison de s'interroger !
Qu'il demande, on a les réponses !!!

6.Posté par Lé doss le 07/08/2018 23:18

La loi "doit être appliquée partout, tout le temps": tout à fait d'accord. Il n'y a pas que dans l'ouest que ce genre de problématique existe! On ne voit pas bouger ces soi-disant défenseurs du littoral ailleurs dans l'île!

Bravo M Gaillard pour votre avis pertinent, votre analyse en vol de papangue!

Christelle: vous n'êtes pas seule, tenez bon!!

7.Posté par Observateur le 07/08/2018 22:44

De là à dire que les riverains veulent priver les petits créoles de la plage et de ses pique-nique, c'est dire n'importe quoi....

8.Posté par fontaine le 08/08/2018 06:53

oula....tention....PERCEVAL....a dit.....pen gar....lu connait....la vérité......BELLON.....tention.....

9.Posté par eric le 08/08/2018 05:25

Post 3. Lè pa gros blanc i insult tit dame, lè local i di lè exploitè !

10.Posté par bouhhhh le 08/08/2018 09:48

Monsieur votre démarche est louable et l'on ne peut que vous féliciter.

Mais, vous êtes entre le marteau et l'enclume et personnellement je n'aimerais pas être à votre place.

Cette affaire ne sent pas bon.
Moi je suis comme vous je suis contre la privatisation des plages comme à Maurice par exemple, mais d'un autre coté on ne peut pas se permette de ne pas tenir compte de l'emploi direct créé grâce au tourisme..

11.Posté par Mi le 08/08/2018 10:52

Je suis contente de retrouver chez Perceval ce que je pensais aussi et que je n'exprimais pas.
Prise de position raisonnable et humaine.

Bravo, chevalier Perceval !

12.Posté par Yvrin le 08/08/2018 11:25

En tant que premier habitant ou presque de ce quartier (rue des Letchis) je suis tout à fait d'accord avec M. Gaillard.
Bellon et les autres font de la politique en essayant de monter le créole contre le zorey (je précise que je suis créole comme tous les premiers habitants de ce quartier).
Il faut démonter les paillotes OK. Mais les insultes racistes de cette bande de voyous sont un scandale.
Ces clowns habillés en djellaba nous font honte.

Yvrain MANES, qui a connu le "père la frite".

13.Posté par justedubonsens le 08/08/2018 11:31

Je suis d'accord avec cette analyse. Depuis le début de cette action je me pose la question de savoir pourquoi tant d'acharnement et pourquoi le Préfet s'est-il précipité aussi rapidement dans sa décision. Attendons le verdict qui définira si ces installations sont bien dans le champ du domaine public ! Il me semble qu'il suffirait de fixer les limites des extensions contestées.

14.Posté par Mélinda L le 08/08/2018 11:34

Enfin un qui a des c...s
Alors que tout le monde fait dans son froc devant ces excités racistes qui veulent purifier ethniquement la plage.

15.Posté par polo974 le 08/08/2018 12:15

""" Une petite recherche montrerait vite que ces « riverains » ont eux aussi de belles maisons « pieds dans l'eau » comme on dit. Ils reprochent donc aux autres ce qu'ils font eux-mêmes, mais pourquoi ? """

"Une petite recherche montrerait", donc elle n'a pas été faite, donc les conclusions sont hâtives.

ou bien elle a été faite, mais où sont les résultats ? ? ?

doit-on lire Perceval LadiLafé ? ? ?

16.Posté par Virginie GRONDIN le 08/08/2018 14:56

https://www.youtube.com/watch?v=9PWEY4zcTMc Pendant ce temps en Macronie on essaye de faire passer en douce une "dérogation" à la loi littorale pour les DOM : ça sert à ça un député !

17.Posté par momo le 08/08/2018 20:16

ceci n est que pour cacher le raciste larvant qui se cache derriere de nombreux reunionnais

18.Posté par ORFELLE Patrick le 09/08/2018 08:33

Est ce que les maisons "pied dans l'eau" que possède les riverains sont illégales ? Si c'est pas le cas où est le problème, contrairement aux paillotes qui eux sont illégales et en tant que Réunionnais on à le droit de vivre dans une maison le pied dans l'eau et tranquillement dans notre pays. Nous sommes dans un système coloniale Mr Perceval Gaillard, et vous le savez très bien, et c'est dans ce cadre là que le pouvoir politique vous intéresse et cela fait de vous un usurpateur, si vous êtes sincère et sensible aux problèmes des Réunionnais, quitter ce pays et laisser ce combat aux Réunionnais, ce n'est pas le vôtre, le fait de rester à la Réunion et profitez du système, vous êtes un colonialisme.

19.Posté par KUNTA KINTé le 10/08/2018 13:24

@ ORFELLE Patrick

P L U S S O I E !

C'est sur la 7e on va donner à ce va t-en guerre sa déculotter l'élection partielle des législatives .

En échec total dans sa région d'origine , il se prend debré des années 1960

20.Posté par propos honteux le 11/08/2018 11:52

Les sous entendus de ce politicien sont honteux.
Oser dire que "Ce sont eux qui veulent privatiser le bord de mer, et en chasser le peuple" à toutes les personnes qui osent demander l'élimination des paillotes qui privatisent la plage, démontre une malhonneteté intellectuelle de caniveau.
Ce type m'insulte en tant que Réunionnais qui défend le domaine public.
Mais au moins on sait que ce type ne représente rien, sinon une France "soumise".

21.Posté par JORI le 11/08/2018 20:33

"Pour l'heure, je tiens à condamner les propos injurieux, diffamatoires et racistes et subis par le personnel des paillotes", quand on est candidat, on ne se contente pas de condamner mais on porte plainte puisque selon vous ces propos seraient diffamatoires!!.

22.Posté par Babeuf le 13/08/2018 01:47

A postés:18-19-20.
Sous vos pseudos il semblerait que se cache une seule et même personne tant vos propos sont ridicules et infamants.
On sent dans votre manière de penser de la haine et de la jalousie vis-à-vis de la France et des métropolitains!
Mettez-vous en tête que la Réunion c'est en France et que la France c'est La Réunion!!

L'un d'entre vous se plaint du système colonial c'est son choix , mais qui à La Réunion pourrait financer les travaux pharaoniques de la route des tamarins, de la NLR, des hôpitaux, des lycées, des collèges, des écoles. Heureusement que les contribuables de Métropole y participent largement.
Qu'attendez-vous pour demander l'indépendance afin de vous serrer la ceinture!
Ceci dit toutes les constructions paillottes ou pas qui sont dans l'inégalité par rapport à la Loi littoral doivent être rasées.

23.Posté par ORFELLE Patrick le 17/08/2018 09:15

A posté : 22

Le 18 c'est mon vrai nom, je m'exprime pas sous un pseudo moi, je m'autocensure plus dans ce pays, quel indépendance vous parlez, La France est-elle indépendant ? Aujourd'hui, nous sommes dans un système mondial et la Réunion à besoin de se positionner dans ses relations avec le monde, changer nos rapports avec la France et l'Europe. Tous que vous dites en terme de financement, c'est très réducteur comme vision, et justement, tous ces transferts financiers pour l'équipement de la Réunion relèvent de la politique coloniale mener depuis 30 ans sur notre territoire et on met sa sur le compte de l'égalité ou le rattrapage avec la Mèretropole. Et cette même politique structurelle sur le plan social, économique et culturelle avec comme logique l'assimilation d'un peuple, n'a fait que mettre fin au processus de notre société Réunionnaise. Comment voulez-vous qu'aujourd'hui la Réunion demande son l'indépendance, sa c'est une démarche dans lequel s'inscrit une population qui est autonome et prêt à prendre son destin en main, nos propre élus ne s'inscrit pas dans cette logique, et voulez-vous que le peuple le soit. La Réunion est un pays avec un histoire encore jeune, et avec 86% des Réunions qui compose la population j'ai l'espoir sur nos générations à venir.

24.Posté par NICOLAS le 08/12/2018 20:46

Toute mon admiration aux Mauriciens, aux Haïtiens, aux Malgaches, à tous ces peuples qui ont fait le choix
de la dignité, même si le prix à payer est élevé …. ici ce qu'on aime c 'est pouvoir payer voitures, écrans plats, smartphones …. la liberté, l'amour propre, la dignité …. c'est quoi ces valeurs désuètes ….
Con sommons, con sommons, con sommons

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >