MENU ZINFOS
Economie

Pénurie des engrais : La Chambre d'agriculture pousse auprès des autorités pour l'utilisation des engrais organiques


La Chambre d'agriculture ne cache pas son inquiétude concernant l'évolution de la guerre en Ukraine. Après avoir déjà tiré la sonnette d'alarme la semaine dernière sur une pénurie déjà constatée sur certains intrants lors de son assemblée plénière, la chambre verte faisait cette fois-ci un point sur l'impact de ce conflit sur les filières de production végétales et animales locales avec la DAAF Réunion, les différentes représentations syndicales, les interprofessions animales et végétales, la coopération, sans oublier les représentants de l'approvisionnement local.

Par SI - Publié le Lundi 21 Mars 2022 à 18:49


Comme l'a rappelé Frédéric Vienne : "Même si nous sommes loin du continent européen, nous sommes européen et français et ce qui se passe en Europe a un impact sur notre économie. On l'a vu ces dernières années via le soutien de l'UE sur notre agriculture. On essaie d'atténuer ces difficultés en trouvant des solutions, c'est ce à quoi on s'attelle", assure le président de la Chambre d'agriculture. 

Et urgence il y a : si une tonne d'engrais valait 675 euros l'an dernier, ils vaudront désormais 1050 euros en avril 2022. Par ailleurs, la Chambre ne fait même plus de mystères sur leur disponibilité :  "On n'est même pas sûrs d'en avoir", reconnaît Charles Adrien, de la Sicalait. L'île importe pour plus de 30.000 tonnes d'engrais chaque année.

Pour remédier à cette pénurie, la chambre verte table sur plusieurs pistes. La plus sérieuse mène à l'utilisation d'engrais organiques. Jusque-là considérés comme "l'or des agriculteurs" et largement utilisés dans nos exploitations agricoles, via l'épandage des fumiers comme le faisaient nos grands-parents, ces engrais organiques ont peu à peu laissé place aux engrais industriels, plus rentables quoi que plus nocifs pour les sols, et surtout, moins contraignants pour la législation.

"La réglementation autour de ces engrais organiques est tellement encadrée que beaucoup d'agriculteurs s'en sont détournés", a rappelé Frédéric Vienne, qui relève par ailleurs la situation assez paradoxale que connaissent les éleveurs de Grand-Ilet, "saturés de matières organiques mais qui n'arrivent plus à en sortir".

"Il est temps de s'en occuper sérieusement (...) Il est démontré qu'à La Réunion qu'entre les déchets verts et les déchets d'élevage, il y aurait de quoi compenser près de 80% des besoins en matière organiques. À nous de le mettre en pratique aujourd'hui", martèle le patron de la chambre verte. 

Un avis partagé par le président de la Fédération régionale des coopératives agricoles de La Réunion (FRAC), Alain Dambreville. "On est dans un pays où il faut respecter beaucoup de normes et quand vous n'avez pas la norme vous devez jeter la ressource. Ce qui est dommage c'est que avant de nous opposer la législation, l'Etat doit plutôt nous accompagner pour trouver des solutions", explique l'agriculteur, par ailleurs président de l'ARMEFLHOR (Association réunionnaise pour la modernisation de l'économie fruitière, légumière et horticole).

Il ajoute : "On doit pouvoir trouver des substrats différents. On a eu des essais dans les scories rouges du volcan, ça fonctionne, même s'il y a une petite baisse de production. Mais si une petite baisse de production permet d'utiliser de la ressource locale et de ne pas avoir à importer, de temps en temps il faut savoir sacrifier un peu de productivité".


Au niveau des cultures et sur le très court terme, ce sont la fraise et la pomme de terre péï qui risquent de faire les frais aussi bien de la raréfaction du fret maritime mais aussi des engrais nécessaires à leur production. "On produit à La Réunion 10.000 tonnes de pomme de terre. Nous risquons avec ces pénuries de voir d'ici les prochaines semaines des importations massives de pomme de terre", s'inquiète Frédéric Vienne.





1.Posté par Revo le 21/03/2022 19:49

Messieurs mesdames les.planteurs la population vous attends.
Montrez nous que vous servez à quelque choses.
L'engrais mineral peut être substituer par le compost .
Les éleveurs peuvent joués un rôle.
Les déchets verts des communes aussi.

Il.nous restera les semences à régler, remettre les semences pays en place.

2.Posté par fundisantim le 21/03/2022 20:10

ca sera pas mieux pour le portefeuille des compagnies qui te vendent les intrants en question gars.
c'est pour ca que tu l'auras ds le baba gars
Si ca continue va falloir reflechir a comment cuisiner son voisin...Gars.

3.Posté par A-t-on réellement besoin ? Advienne que pourra le 21/03/2022 21:08

Bin quoi vienne ou la expliquer que les normal que les tomates i coûte et qui fallai faire preuve de bon sens et achète quand les pas cher et stocker au congele.
Alors vienne pourquoi tu las pas stocker ?
Il faut combien de millions ?

4.Posté par Mec de parents serbo - polak.. le 21/03/2022 21:34

Hé oui,ceux qui ont voulu faire chier les russes en les critiquant comence à en voir les conséquences, et ce n est qu un début, tristes tocard
Qu en a moi béni soit les pénurie, ça fait gonfler mon portefeuille boursier, esclaves des temps modernes que vous êtes à critiquer la Russie qui a stopper les nazis en 45, et avec laquelle on avait de bonnes relations les siècles passés,,, si les trolls nauseaubons critiquant la russie veulent bien s en rafraîchir la mémoire

5.Posté par Gros blanc le 21/03/2022 21:37

Allons y deversons des hectolitres de merde de vaches et cochons ,cabris et volailles , de lisier aux antibiotiques, et de toutes sortes de traitements donnés aux animaux dans nos champs !!! C est open bar pour polluer encore plus nos sol ,et intoxiquer les obèses et diabétiques...

6.Posté par Harry le 21/03/2022 22:05

Et le fumier de volaille et porc que faire avec tous ça ?

7.Posté par Arrd le 22/03/2022 07:04

@Gros blanc

L'organique n'est pas plus nocif que le mineral bien au contraire.

8.Posté par 666 le 22/03/2022 08:16

en France, on adore compliquer les choses : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
on a une administration chargée de rendre compliqué le plus simple des problèmes

9.Posté par LadiLafé le 22/03/2022 09:33

Je crois qu'il faut sanctionner encore plus la Russie, voler encore plus leurs avoirs en europe et aux usa, ne plus rien importer de chez eux et rien exporter non plus.
Les élections c'est pour bientôt, même si je sais ce que vont faire les français, j'attends quand même de voir les résultats.

10.Posté par Jusqu’en 1941 les nazis et les bolcheviques le 22/03/2022 09:57

font vous faites partie étaient très très copains.

11.Posté par Sébastien le 22/03/2022 19:42

Quel honte pour un résident de la frca parler de snober la législation ! C’est honteux car la législation est la protéger les habitants , la pollution de l’eau et de la nature , elle est là pour aider le consommateur et surtout donner une bonne image à l’agriculture , l’agriculteur nos sols nos consommateur .
Mntnt je crois que vous êtes là pour défendre l’intérêt des coopératives et pas être un expert sur la matière organique ???? Chacun son métier et vous savez vous courrez droit à l’erreur , depuis longtemps cela aurait dû être réfléchi et pas comme tjrs agir dans l’´urgence , preuve qu’il n’y à aucune compete à la Réunion et personne pour réfléchir sur le long terme et anticiper les choses , surtout ici ou on parle d’économie circulaire ,
Avec votre politique c’est bientôt plus d’eau potable , c’ st l’eutrophisation de nos rivière et cours d’eau, c’est mettre bcp de pathogène dans nos sol et faire comme à Maurice ou la terre est malade de maladie de métaux lourd de résidu de pesticide d’antibiotique , de PCb , réfléchisser avant de vouloir contourner la réglementation , EN PLUS PATRIMOINE de l’UNESCO , la honte pour la Réunion en plus d’être numéro 1 français du glyphosate , 5 ans dans cette direction et à part planter des prairies plus et ir’ ne poussera boire fait il que les animaux survivent . Incroyable votre délire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes