MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Pénurie d’eau : de l’espoir pour l’Espérance - les Hauts


- Publié le Jeudi 13 Janvier 2011 à 16:07 | Lu 970 fois

Depuis plusieurs semaines, alors que le niveau de l’étiage est au plus bas (le niveau des rivières est à 80% en-dessous des normes saisonnières, et le niveau de la nappe phréatique est à 40% en-dessous de la norme, selon l’Office de l’Eau, qui dépend du Conseil Général), un quartier de Sainte-Marie, l’Espérance-les Hauts, souffre de manière chronique d’une pénurie d’eau. Or il faut savoir que dans la commune de Sainte-Marie, les quartiers sont diversement approvisionnés en eau de consommation humaine, entre une ressource pluviale dans les Hauts ou souterraine dans les Bas. Cette situation n’est pas unique à La Réunion, mais elle survient dans une climatologie de sécheresse prolongée dans cette zone nord-est. Les écarts sainte-mariens sont dans cette configuration de pénurie.

Rappelons qu’à La Réunion :
-    55% de l’eau de consommation est fournie par les captages superficiels, alors que moins d’1/3 de l’eau potable, en métropole, est d’origine pluviale.
-    Les dangers de la nappe phréatique : eau rémanente, elle est soumise aux pollutions agricoles (nitrates, pesticides) ; d’ailleurs, il y a quelques années, un captage souterrain a été fermé à Dos D’âne en raison de cette pollution, qui tend à croître au fil des ans. De plus, elle est soumise au biseau salé (contamination océanique).
-    L’eau réunionnaise est la moins chère de France (environ deux euros le m3), le Réunionnais est le plus gros consommateur (environ 260 m3 par habitant et par an).
-    Un arrêté sécheresse a déjà été pris en décembre 2007 dans l’Est de l’Île.
Il est surprenant de constater ces faits, alors que personne jusqu’à présent n’a proposé la moindre modification des captages, ou mis en place une politique plus systématique de réduction de consommation. En tous cas pas de la part de nos élus (compétences du Conseil Général et des Communes par le biais du Comité de Bassin), toujours splendidement silencieux sur ce sujet. Voici ce que nous proposons à Europe Ecologie les Verts :
-    Réduction de la consommation en période de sécheresse (octobre à décembre) par tous moyens parfaitement décrits dans un opuscule édité par l’Office de l’Eau et accessible gracieusement au grand public (http://www.eaureunion.fr). Un focus peut être fait sur la récupération des eaux de pluie pour arrosage.
-    Sur le plan départemental et communal : augmenter la part des captages d’eau phréatique en préservant les périmètres de protection, favoriser les captages à mi-pente pour éviter le biseau salé, accompagner l’agriculture dans une utilisation raisonnée des pesticides (ou pas de pesticides du tout dans le cadre de l’agriculture biologique), ce qui diminuera la contamination phréatique par les polluants agricoles.
-    Respecter la directive européenne cadre sur l’eau, qui exige un rendement des adductions vers 75%, alors que le rendement actuel à La Réunion est de l’ordre de 50%, ce qui diminuera drastiquement la consommation en évitant le gaspillage. Ceci passe par un partenariat fort avec les sociétés de fermage ou les régies communales.
Ces quelques mesures peuvent parfaitement suffire à ne plus avoir de pénurie comme on l’a constaté dans le passé ou comme on le constate actuellement, ce qui est surprenant dans une île aussi (il est vrai inégalement) arrosée : l’Espérance, gardez espoir !

Dr Bruno Bourgeon
Candidat aux Cantonales sur Sainte-Marie
Pour Europe Ecologie-les Verts



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes