MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Pentecôte, contre toute forme de totalitarisme et de pensée unique


Par Reynolds MICHEL - Publié le Dimanche 5 Juin 2022 à 07:00

Nous assistons, selon un certain nombre d’experts de la géopolitique, à la renaissance violente des empires – l’empire perse/l’Iran, l’empire ottoman/la Turquie, l’empire russo-slave/la Russie, la Chine impériale/la Chine de Xi Jinping. Cette renaissance s’accompagne d’une affirmation de plus en plus forte du monolithisme totalitaire : un pouvoir homogène, illimité, incontesté et de longue durée. Dans ces régimes autocratiques, aucune contestation n’est évidemment tolérée. La société civile est surveillée (Internet contrôlé…), l’opposition politique très limitée est sous surveillance, l’information sévèrement contrôlée, les droits fondamentaux régulièrement bafoués… Bref, toutes et tous doivent se ranger sous l’unique drapeau, derrière la même idéologie et la soumission à une seule autorité en vue d’un projet d’avenir totalitaire. Nous pensons immédiatement à la Tour de Babel, ce récit mythique de la Bible qui explique l’origine de la multiplicité des races et des langues dans le monde (Genèse 11, 1-9).

Le monolithisme totalitaire de Babel

« Tout le monde se servait d’une même langue et des mêmes mots. Comme les hommes se déplaçaient à l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Shinéar et ils s’y établirent. Ils se dirent l’un à l’autre : ″ Allons ! Faisons des briques et cuisons-les au feu ! ″ La brique leur servit de pierre et le bitume leur servit de mortier. Ils dirent : « Allons ! Bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet pénètre les cieux ! Faisons-nous un nom et ne soyons pas dispersés sur toute la terre ! ″ » (Genèse 11, 1-9 / Bible de Jérusalem).

Ces hommes qui se servaient de la même langue et des mêmes mots avaient en arrivant au pays de Shinéar un même projet : occuper l’espace pour bâtir une ville et construire une tour avec la tête dans les cieux. La ville pour structurer l’espace en vue de développer des activités ; la tour pour affirmer la puissance politique et se prémunir contre d’éventuels agresseurs ; le sommet dans les cieux pour se faire un nom, voire pour imiter la puissance divine. Bref, construire un espace clos avec une langue unique pour être d’un seul bord, en vue d’éviter toute opposition et contestation possibles. Cette entreprise d’écrasement des différences, d’anéantissement des spécificités et d’élimination de l’individu au profit de la masse ne pouvait que mal se terminer. De fait, elle se termine en impasse comme tout projet totalitaire.

Dans le cas de Babel, c’est Dieu qui intervient pour mettre le holà à une entreprise illusoire : il les disperse à la surface de la terre et impose la diversité des langues. La dispersion pour réaliser la distance préalable au dialogue. Une autre langue, d’autres langues, pour se confronter à l’altérité en mettant à mal la prétention de se construire seul, d’être son propre centre. La diversité des langues et des cultures pour lutter contre toute forme de totalitarisme et de pensée unique.

La Pentecôte dissout le fantasme de toute idéologie totalitaire

Comment ne pas penser, à ce stade de notre réflexion, au récit de la Pentecôte de l’évangéliste Luc en Actes 2. « Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils se trouvaient réunis tous ensemble » (V.1). Luc parle ici des disciples de Jésus (les apôtres, Marie et quelques autres), qui se trouvaient à Jérusalem pour la fête de la Pentecôte, fête juive de l’Alliance et du don de la Loi au Sinaï, pour laquelle on se rendait dans la ville sainte en pèlerinage.

En ce jour de Pentecôte, année de la mort de Jésus, Jérusalem grouillait de monde venu de partout. « Il y avait séjournant à Jérusalem, des juifs fervents issus de toutes les nations qui sont sous le ciel » (V.5). Les disciples étaient en train de prier quand ils ont été bousculés par « un violent coup de vent ; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. Ils furent tous remplis d’Esprit Saint et se mirent à parler d’autres langues (Actes 2, 2-4). Et toutes et tous, en dépit de leur grande diversité linguistique et culturelle, entendent leurs paroles chacun dans sa propre langue (V.6). « Déconcertés, émerveillés, ils se disaient : ̋ Tous ces gens qui parlent ne sont-ils pas des Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entendent dans sa langue maternelle ? ˝.» (V.7-8).

 Ce récit des Actes des Apôtres retourne littéralement celui de Babel. Ici, en ce jour de la première Pentecôte chrétienne, c’est la diversité qui triomphe. Fête du don de l’Esprit, la Pentecôte célèbre en effet la diversité des langues et des cultures. Une diversité qui se veut, en outre, vecteur d’unité et de communion (V. 11), alors que Babel est le rêve d’un totalitarisme faussement unificateur. « La tentation de Babel de ne parler tous qu’une seule langue est en réalité celle de ne parler tous que d’une seule bouche, d’une seule voix, d’un seul bord », écrit justement le bibliste et l’écrivain Frédéric Boyer. Et d’ajouter : « La Pentecôte dissout le fantasme d’une seule langue, d’un seul rivage d’où parler ensemble, fantasme totalitaire d’obéissance collective, de transparence absolue les uns aux autres, d’un même lieu d’oppression gigantesque, défiant le cosmos, et qui ne peut conduire qu’à l’effondrement » (F. Boyer, Le don des langues, dans le journal La Croix, 06/06/2019).

En cette fête de Pentecôte demandons à Souffle Saint de nous donner la sagesse de ne pas nous enfermer dans la pensée unique et l’idéologie unique autour de l’unique drapeau, mais de nous aider au contraire à nous ouvrir aux autres dans le respect de leurs identités et leurs différences par le biais du dialogue, de la solidarité et du partage. L’unité recherchée, dans l’esprit de la Pentecôte, doit être de type “symphonique”, dans le respect de la diversité des peuples, des langues et des cultures, jamais uniformisante mais toujours polyphonique.

Bonne fête de Pentecôte




1.Posté par rabe le 05/06/2022 12:12

Cette fête s'adresse aux racistes de tout poil qui refusent l'altérité ,particulièrement à ceux qui considèrent les immigrés comme des envahissuers qu'il faut pourchasser alors que leus ancêtres ont pratiqué la colonisation dans les pays africains pendant plusieurs siècles et ont massacré les populations des pays colonisés ,les ont dépouillées,les ont destructurées dans leur culture et leur patrimoine.La fête de Pentecôte n'a hélas plus aucun sens chez nous car nous sommes tellement pervertis par le culte du veau d'or et par des valeurs déparavées de la société de surconsommation.

2.Posté par Lesseps le 05/06/2022 16:35

La religion c’est quand les premiers escrocs ont rencontrés les premiers imbéciles…

3.Posté par polo974 le 05/06/2022 22:21

Lundi de Pentecôte
Journée de travail forcé, soit disant en solidarité des vieux...

Sauf que 1 jour, c'est environ 0.45% d'une année de travail mais le patron ne reverse que 0.3% à l'état.

Bref, le parron s'embourbe 1 tiers de cette journée, soit 2h20 de travail forcé à son bénef !!!

4.Posté par A mon avis le 06/06/2022 11:20

" En cette fête de Pentecôte demandons à Souffle Saint de nous donner la sagesse de ne pas nous enfermer dans la pensée unique et l’idéologie unique autour de l’unique drapeau, mais de nous aider au contraire à nous ouvrir aux autres dans le respect de leurs identités et leurs différences par le biais du dialogue, de la solidarité et du partage. "

" Ne pas nous enfermer dans la pensée unique " ? Etonnant comme prière, alors que justement, la religion, c'est l'exemple type de la pensée unique : Il n'y a qu'une vérité : celle de la religion.

5.Posté par A mon avis le 06/06/2022 11:49

" « La tentation de Babel de ne parler tous qu’une seule langue est en réalité celle de ne parler tous que d’une seule bouche, d’une seule voix, d’un seul bord », écrit justement le bibliste et l’écrivain Frédéric Boyer. "

Parler " une seule langue " est bien différent de " ne parler que d'une seule bouche ".

> Parler une seule langue permet de se comprendre : la langue est le lien fondamental entre les individus. Et quand on se comprend, on peut s'apprécier. La langue est le symbole unitaire d'un peuple. "Unité de langage" d'un peuple, ne signifie pas "unité de pensée". La "liberté de penser" ne dépend pas de la langue, mais des individus.

> Parler d'une seule bouche dépend des individus : c'est l"expression de "la pensée unique" : même si cette pensée unique est distillée en plusieurs langues. Parler d'une seule bouche, c'est annihiler la "liberté de penser".

Les apôtres ont reçu l'esprit saint pour s'exprimer dans toutes les langues, pour porter la bonne parole dans tous les pays, c'est à dire aller prêcher la "pensée unique" de la nouvelle religion, dans toutes les langues : ça s'appelle évangélisation.

6.Posté par L AVENIR EN COULEUR 974 le 07/06/2022 21:24

Si seulement l'esprit saint pouvait s'implanter définitivement et totalement dans ce monde, dans le corps et le cœur de chaque homme surtout ceux habités, dominés et commandés par les mauvais esprits, ces esprits qui sèment toujours le mal sous toutes ses formes, qui déclenchent le chaos depuis "la nuit des temps"..., l'humanité serait au paradis sur terre.

Dans nos pensées, nos paroles, nos actions, nos comportements, nos prières et louanges les plus beaux, les plus vrais, partout et en tous lieux, l'esprit saint est là.

Comme une source d'eau vive et pure il abreuve les assoiffés de vie, de bonheur, de joie, d'amour, de paix...du bien et ne demande qu'à couler partout et en tous lieux.

Comme une brise il ne demande qu'à souffler partout et en tous lieux.

Il suffit que l'homme lui ouvre les portes du temple de son cœur pour qu'il l'habite toujours.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes