MENU ZINFOS
Faits-divers

Pensions "marrons" : La ligue des Droits de l’Homme demande l’ouverture d’une enquête pénale


Suite aux révélations de la presse sur la situation irrégulière de nombreuses pensions "marrons", accueillant des personnes âgées dépendantes, la Ligue des Droits de l’Homme adresse un courrier au procureur de la République afin qu’une enquête pénale soit ouverte concernant les faits de maltraitance dans ces maisons d’accueil illicites. Voici le courrier :

Par - Publié le Mercredi 27 Mai 2020 à 19:03 | Lu 3558 fois

Pour une enquête immédiate sur les maltraitances qui pourraient avoir été commises dans les maisons d'accueil et pensions irrégulières pour personnes âgées.  
 
A l'occasion de la crise de Covid 19, des révélations de la presse ont fait état de la situation irrégulière de différents lieux et pensions accueillant des personnes âgées, faisant ressortir que cette situation était de longtemps connue et plus ou moins tolérée par les autorités, du fait d'une insuffisance de l'investissement public pour des établissements agréés.
 
Mais à travers divers témoignages mis à jour à cette occasion, ont aussi été dénoncés des faits de malveillance graves visant des personnes âgées vulnérables et dépendantes dans notre Île (privation de nourriture et de soins, séquestration dans les chambres, ligotage sur des sièges, brimades diverses, etc...).
 
Dans ces circonstances, l'audit que l'ARS et le Département ont annoncé sur les maisons d'accueil illicites à la Réunion, ne saurait à l'évidence suffire. Il viserait en effet seulement, selon les explications des autorités, à permettre la régularisation d'un certain nombre d'établissements et leur mise en conformité sociale et sanitaire.
 
Cependant, au vu du caractère délictueux des faits de maltraitance supposés ou visés, tels que révélés par la presse et divers témoignages, une enquête pénale complète apparaît indispensable. Dans ces conditions, la Ligue des droits de l'Homme à la Réunion a adressé ce jour un courrier à Monsieur le Procureur de la République, afin de demander que soit diligentée ou élargie, dans les meilleurs délais, une telle enquête, avec le cas échéant, un appel public à témoins.
 
Parallèlement, la Ligue informe les autorités civiles, dont les maires, de cette démarche en les appelant à solliciter de même une enquête pénale. La Ligue appelle les familles de personnes âgées ayant constaté des maltraitances à témoigner et se déclare disponible pour recueillir de tels témoignages.  
Fait à Saint-Denis, le 26/05/2020


Charlotte Molina
Poseuse de questions qui fâchent, j’aimerais pouvoir arrêter la musique qui joue constamment dans... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Ouais... le 27/05/2020 19:38

Ce qui est inquiétant c est sue ces organisme reagissent aux article dans les medias.ca devrait etre l inverse non????

2.Posté par En passant le 28/05/2020 08:45

Excellente initiative et bravo à Ligue des Droits de l'homme qui semble vouloir renouer avec son rôle véritable.

3.Posté par Dignité le 28/05/2020 09:02

Il était temps qu'une autorité morale supérieure s'intéresse à cette question qui laisse indifférent l'autorité sanitaire qui en a la responsabilité première.
Pour faire dans la paraphrase, je dirai que l'on mesure le degré d'une civilisation d'une société en observant la façon dont elle traite ses "petits vieux".
Chez nous, ce traitement n'est pas au niveau de ce que l'on peut attendre du pays des droits de l'homme.
Je trouve indigne que l'on ferme les yeux sur les pensions appelées par euphémisme "marrons" au lieu de clandestines au motif que les moyens pour y remédier ne sont pas disponibles.
Il revient à l'Etat d'y faire face, en mettant à contribution les Collectivités locales, en érigeant la politique sanitaire sous le sceau du régalien et non en la laissant au bon vouloir du "marché".
L'ARS de la Réunion est en partie responsable de l'existence de ces pensions marrons qu'elle n'a pas su , ni voulu, faire fermer par lâcheté.
Si l'enquête pénale à mettre en oeuvre, à la suite de cette première démarche de la ligue des droits de l'homme, révèle des manquements de sa part, susceptibles d'être caractérisés en délits , des mises en examen vont pleuvoir et ce ne serait que justice.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes