MENU ZINFOS
Faits-divers

Pension indigne de Ravine Creuse : La propriétaire et son assistante jugées pour des maltraitances


C'est une affaire de 2018 qui était audiencée ce vendredi matin à Champ-Fleuri. Deux femmes sont poursuivies pour avoir tenu et exercé dans une pension illégale à Saint-André pendant six ans et pour avoir maltraité les gramounes handicapés qui y vivaient. Le délibéré est attendu pour le 10 juin prochain.

Par IS - Publié le Vendredi 13 Mai 2022 à 13:15

Pension indigne de Ravine Creuse : La propriétaire et son assistante jugées pour des maltraitances
En 2018, l'affaire de la pension "Dijoux" avait fait grand bruit, ouvrant le débat sur les conditions d'hébergement des personnes âgées, dont certaines en situation de lourd handicap ainsi que leur traitement dans des mouroirs.

Deux femmes, la propriétaire des lieux et une de ses employées également résidente, avaient été placées en garde à vue puis déférées devant le procureur de la République de l'époque, Eric Tuffery, soupçonnées d'accueillir de façon clandestine des gramounes handicapés âgés entre 50 et 80 ans.

 

Des gramounes traités comme "du bétail"

Bien que non agréé, le "Dijoux" fonctionnait depuis 1982 grâce au bouche-à-oreille dans le quartier de Ravine Creuse, rue des Longozes, à Saint-André. Lors de l'enquête préliminaire, l'établissement avait été qualifié de "poulailler" où les résidents étaient traités "comme du bétail."

C'est avec le signalement d'un médecin du CHU dénonçant l'état catastrophique d'une de ses patientes âgée de 65 ans et hébergée depuis 2007 dans la fameuse pension que tout avait commencé. La sexagénaire présentait en outre des blessures sur le corps correspondant à des coups qu'elle aurait pu recevoir. 

Une descente de police avait immédiatement eu lieu. Les agents dépêchés sur place n'avaient pu que constater l'état de délabrement des lieux constitués de neuf chambres et de 18 couchages : odeur nauséabonde, excréments et insectes morts dans les chambres souvent borgnes, humidité et moisissure sur les murs, matelas sales et dépourvus de linge de lit...

 

Des violences habituelles commises par une employée "marron"

Ce vendredi, la propriétaire des lieux était à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Denis. Il lui est reproché la tenue de la pension sans aucun agrément et dans des conditions indignes. La prévenue de 67 ans est également poursuivie pour avoir profité de la faiblesse et de l'ignorance des personnes vulnérables hébergées chez elle en détournant leurs moyens de paiement à son profit.

Son assistante, qui était également hébergée dans l'établissement, y effectuait des tâches ménagères et s'occupait de résidents. La septuagénaire, aujourd'hui sous curatelle, est soupçonnée d'avoir violenté des résidents dans le cadre de ses interventions. 

8 mois avec sursis ont été requis à son encontre par la procureure de République.

Pour la propriétaire, la peine de 3 ans dont 18 mois avec sursis probatoire ainsi qu'une amende de 10. 000 euros et une interdiction d'exercer une activité bénévole pendant cinq ans ont été proposés au tribunal par Fanny Gauvin.

Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 10 juin prochain.




1.Posté par Ouais... le 13/05/2022 15:06

C est une activité difficile acceuillant familiale, avoir des gramounes et avoir des liens avec eux alors qu ils sont étrangers. Sans ces liens ça revient à de l hôtellerie gros doigts. Courage à ceux qui font ce boulot, du mieux qu ils peuvent, en observant les règles et la morale.

2.Posté par Caroline le 13/05/2022 16:03

Ok jugé pour maltraitance.
Mais qu ont foutu l ARS et le Département dont entre autre la mission est d évaluer ce type de structure ?
Ils ont une grosse responsabilité en la matière. Ils doivent aussi etre sanctionnés pour manquements graves

3.Posté par eric le 13/05/2022 16:25

parce que vous croyez que c est mieux en EHPAD???



4.Posté par Lulu le 13/05/2022 16:41

en attendant les structures pour personnes agées font défaut sur cette ile et tout le monde s'en fout!

5.Posté par Royal Bourbon le 13/05/2022 18:44

Pourtant on n'est pas à Orphea ! Je croyais que l'ARS qui attribue les agréments de prise en charge des personnes âgées ou d'enfants, effectuait des contrôles réguliers ??

6.Posté par Question ? le 13/05/2022 21:40

Ce se passe sous MACRON, l'homme qui a promis la lune...............

7.Posté par Question ? le 14/05/2022 01:25

Pour la propriétaire, la peine de 3 ans dont 18 mois avec sursis probatoire ainsi qu'une amende de 10. 000 euros et une interdiction d'exercer une activité bénévole pendant cinq ans
.............................


On prend plus cher en maltraitant des animaux....

8.Posté par Lila le 14/05/2022 07:33

Que 10 000 € pour plusieurs personnes maltraitées alors que leurs pensions ou retraites étaient détournées! Une honte!

9.Posté par maty le 14/05/2022 07:48

Comment le département ou l'ARS auraient ils pu réagir alors qu'il s'agissait d'une "structure marron"..? A partir du moment où le médecin à signalé la situation, et que donc les évènements ont été dévoilés il y a eu évaluation....comment évaluer et être responsable d'une situation inconnue illégale et cachée ????
il ne faut pas confondre accueil familial agrée et donc évalué et contrôlé par les autorités responsable et accueil marron ...

10.Posté par MôvéLang le 14/05/2022 07:54

Scandale des Ehpad :
En attendant, Orpea qui pratique la maltraitance à grande échelle obtient quand-même un crédit de 1,73 milliard d’euros

11.Posté par bouboul974 le 14/05/2022 15:15

De 1982 à 2018 c'est une période ou certain on dirigé la Mairie pendant des années qu'en est-il de leur Responsabilité ?????

12.Posté par PIPO 🙈 🙉 🙊 le 15/05/2022 10:37

Ces personne mérite d'être lyncher comme au bon vieux temps.

13.Posté par Lulu le 16/05/2022 07:26

à 6.Posté par Question ? le 13/05/2022 21:40 , hélas pour vous ces histoires de maltraitances dans ces structures remontent à bien avant, après baver inutilement semble être votre quotidien!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie












 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes